Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Jeu 31 Juil - 16:15

Je jette un œil autour de moi, le village est quasiment désert, c’est vraiment déstabilisant, c’est un peu stressant je dois l’avouer. Je n’ai pas l’habitude de me promener sans percuter trois personnes à la minute, sans devoir jouer des coudes pour avancer, sans avoir les oreilles qui peinent à cause du bruit, la Californie me manque. Je jette un regard dans le parc qui m’entoure, là je me sens un peu mieux, je retrouve un peu mon chez moi, j’avais l’habitude de faire de long jogging et c’est pour ça que je suis là.

Je frisonne, il est vrai que ma tenue n’est pas des plus adapté, short et débardeur dans la neige. Mais je sais que je vais me réchauffer en courant. J’allume mon lecteur Mp3 et fourre les écouteurs dans mes oreilles. Je m’échauffe doucement puis me met à courir à petite foulé, ça me fait du bien, beaucoup, je fais le vide, tout ce qui compte à ce moment c’est ma respiration, rien d’autre, je retrouve l’automatisme de la fac, courir aussi vite que possible sans aucun but.

Je crois que j’avais besoin de prendre de la distance, m’éloigner de l’orphelinat pour voir les choses autrement, avec mon appartement sur place, je vis quelque peut cloîtrer, coupé du monde. Ici je peux respirer penser à autres choses qu’aux enfants et ne plus broyé du noir à cause de … mes jambes commencent doucement à fatiguer, ça fait un moment que je n’ai pas pratiqué, je n’avais pas le droit en fait.

Je ne ralentis pas ma course, repousser mes limites voilà ce que j’ai toujours apprécié et ce n’est pas les conseils du médecin qui me feront changer d’avis. Ma respiration commence à se saccader, bientôt je le sais je n’arriverais plus à respirer normalement, je jette un œil derrière moi pour évaluer la distance avec mon point de départ, ce n’est pas beaucoup, c’est pathétique même, l’accident n’a pas laissé des marques uniquement sur ma peau mais sur mon endurance aussi.

Je vais devoir reprendre mon entrainement à zéro mais je suis prête à le faire, je veux bien me lever tous les matins à l’aube pour ça, ça ne me dérange absolument pas. Perdue dans mes pensé je ne remarque pas le chien qui cour dans ma direction et l’inévitable se produit, je percute avec force le chien et tombe à la renverse.

Je me tourne vers l’animal, il semble aussi étonné que moi, sa tête ne peut que me faire sourire, il est adorable. Je tends la main pour attraper la laisse qui est attaché à son collier, apparemment cet adorable toutou à décidé de fausser compagnie à son maitre. Quand je me rapproche le chien se met a remuer et il veut me donner un coup de langue, je souris de plus belle, il me rappelle celui que j’avais petite, c’était la même race.

Je lui caresse la tête puis parcourt le parc du regard :
- « Voyons qui peut bien être le maitre d’un gentil toutou comme toi ? »
Je cherche une silhouette qui coure ou qui regarde partout l’air affolé, je trouve enfin ce que je cherche, un peu en contre haut se trouve un homme seul qui cri un mot que je n’arrive pas à comprendre d’ici. Je fais un grand signe, attendant que la personne se rapproche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Dim 10 Aoû - 13:36

Je viens juste de rentrer du travail. Je dois avouer que l'orphelinat, ses élèves et ses professeurs m'ont un peu fatigué, mais bon, je dois faire avec. En rentrant j'avais quelques courses à faire, je me suis donc arrêter au super marché du village. Il n'est pas très loin de mon lieu de travail, ni de mon domicile d'ailleurs.

En sortant du super marché, pour je ne sais quelle raison, je me mets à penser à une personne que j'apprécie beaucoup. Une collègue, très gentille d'ailleurs. Spencer Filds. Je me repasse en boucle la scène que nous avons vécue, lorsque je l'ai accompagnée jusqu'à l'orphelinat. Elle m'avait fait l'effet d'une bombe ! Elle est belle, souriante, et avait l'air plutôt intelligente. Elle m'aidait vraiment à me remettre de la mort de ma femme et de ma fille. Je pense que c'est aussi pour ça que je m'attachais vraiment à Salomé, elle me rappelait vraiment la fille que j'ai perdue !

J'étais vraiment heureux à l'idée qu'elle est accepté de vivre chez Rose, du moins, pour le moment. J'espère qu'elle me fera bientôt confiance et qu'elle acceptera de vivre avec moi. Je marche dans la rue, me dirigeant vers mon appartement, toujours en pensant à fille biologique.

Je pousse la porte du hall de l'immeuble, je monte les escaliers un à un, mets la clef dans la serrure et ouvre la porte. Comme à son habitude Croquette, mon bouvier bernois me saute dessus. Il faut croire que je lui manque vraiment quand je ne suis pas là. Je repense une nouvelle fois à Salomé. Que dira t-elle quand elle saura que mon chien s'appelle Croquette ? Rigolera t-elle ? Je l'espère.

Je saisis le collier et la laisse de Croquette, les lui passe autour du coup, et nous sortons de l'appartement. Nous allons, comme à notre habitude, nous promener dans le parc. Nous traversons la rue au bas de l'immeuble, et rejoignons le parc qui s'ouvre à nous. Un parc de verdure, baigné par les doux rayons du soleil.

Nous gravissons la petite montée qui nous fait fasse. Aujourd'hui il y a un peu du monde, j'évite donc de laisser gambader Croquette, enfin, jusqu'à ce que … Alors que je croyais avoir vu une personne que je connaissais et appréciait, Croquette, ou du moins, sa laisse, m'échappa. Elle courut loin. Je ne vis pas vraiment dans qu'elle direction elle était partie.

Alors que je la cherchait du regard, je vis une main se secouer, sans doute pour attirer mon attention. Devant la silhouette de la jeune femme je vis Croquette. Je m'approcha en courant. C'était bien elle, Spencer Filds. Elle était plus belle chaque jour ! Je m'approchais doucement d'elle.

- « Ah !! Spencer Filds !! Quelle bonne surprise ! Je suis ravit de te revoir. »

Dis-je, d'une voix douce et gentille à la fois !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Jeu 14 Aoû - 0:32

Je regarde le propriétaire du chien se rapprocher en petite foulées, je manque soudainement de relâcher le chien, celui qui est maintenant face à moi n'est autre que mon collègue, celui devant lequel je suis passé pour une folle mon premier jour à l'orphelinat, Morgan Blake, celui avec qui j'ai passé un trajet plus que troublant. Il ralentit brusquement, compte t'il faire demi-tour ? Apparemment nan, le voilà qui se plante devant moi. Il me sourit et me salut en utilisant mon prénom et mon nom, ce qui me met assez mal à l'aise.

Je plante mon regard dans le sien, essayant de masquer la gène qui s'empare peu à peu de moi, il ne semble pas se rendre compte à quel point je me sent mal depuis ce fameux jour, et il ne se doute pas que je suis heureuse que la salle de musique soit éloigné de la mienne, ainsi je ne le croise pas beaucoup, jamais en réalité, pourtant ce soir j'ai faillit lui rentré dedans, je ne croit pas qu'il s'en soit aperçu, il avait l'air bien trop pressé de rentrer chez lui. Je met un instant avant de répondre :
- « Bonsoir Monsieur Blake ! Je suppose qu'on peut remercier votre chien et mon manque total de concentration ! Je croit qu'il n'y a que moi pour rentrer dans un chien en fessant du jogging ! »

Je le regarde de nouveau et me sent rougir, enfonce toi de plus belle Pen, songeai-je, comme si il ne te trouvait pas suffisamment étrange. Je caresse la chienne puis lui tend la laisse en souriant, mieux vaut qu'il la reprenne, doué comme je suis elle vas de nouveau m’échapper. Je ne peut réprimer un frisson, le temps est frais et maintenant que je suis arrêtée le vent vient me faire doucement frissonner d'une façon plutôt désagréable. Je le regarde de nouveau et consciente du silence dans lequel nous sommes plongé je balbutie :
- « Vous habitez donc près d'ici ? Vous avez de la chance, personnellement je commence à en avoir assez de vivre cloîtré à l'orphelinat.

Je soupire, oui l'ambiance du bâtiment à tendance à me déprimer, moi qui pensait me changer les idées on ne peut pas dire que ce soit une réussite, je passe mon temps à ruminer des idées noires. Et puis l'age du bâtiment n'ai pas des plus rassurant, je suis assez flippé en ce moment et les bruit de portes qui grincent, les lumières qui clignotent, les courants d'airs, sont autant de petits détail qui me stressent. Oui j'aimerais m’installer en ville, retrouver un peu la vie citadine mais la distance avec l'orphelinat est un frein, je pourrait le faire à pied mais le temps est trop changeant, je refuse de monter en voiture, je ne sait que faire, bloqué entre deux choix tout les deux problématique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Ven 15 Aoû - 20:23

J'avais raison, la belle jeune femme qui se trouvait devant moi était bien Spencer, Spencer filds, une de mes collègues, depuis peu. Elle semblait plutôt gênée de me voir, mais cette sensation parut s'estomper rapidement. Son regard était droit dans le mien. Nous nous regardâmes ainsi quelques secondes. Je repensa aux peu de fois où nous nous étions croisés. Je ne sais pas si elle m'évitait à l'orphelinat, ou si le fait était que sa salle était loin de la mienne l'éloignait de moi. J'étais perdu dans mes pensées les plus profondes quand elle me demanda d'une délicate voix :

-« Bonsoir Monsieur Blake ! Je suppose qu'on peut remercier votre chien et mon manque total de concentration ! Je croit qu'il n'y a que moi pour rentrer dans un chien en fessant du jogging ! »

Monsieur Blake. Hein hein. Je trouve que cette appelation faisait vraiment entretien d'embauche, ou rapport patron employée. Je n'appréciais vraiment pas ça. Après tout, nous étions amis, non ? Du moins, c'est ce que je pensais, c'est pourquoi je répondis :

- « Bonsoir Spencer, si je peux me permettre. Morgan. Appelez moi Morgan ! Oui, effectivement, je peux la remercier, grâce à elle, pour mon plus grand plaisir, j'ai pu vous revoir ! »

J'essayais de changer de sujet, elle se dévalorisait un peu dans cette dernière phrase, et je ne savais pas comment la dissuader de cette idée, alors je changeais de sujet. Elle se met à rougir ! Je trouve ça tellement mignon ! Je voulais dire quelque chose quand, comme pour m'empêcher de parler elle déposa sa main sur la tête de Croquette, et l'agita, pour la caresser. Elle me tendit la laisse. Je la saisie d'une main assurée.

Quelques secondes plus tard elle se mit à frissonner. Il faut avouer qu'elle était peu vêtue pour cette saison. J'enlevai ma veste et la lui déposa délicatement sur les épaules. Un vide s'installa alors entre nous. Elle glissa alors :

-« Vous habitez donc près d'ici ? Vous avez de la chance, personnellement je commence à en avoir assez de vivre cloîtré à l'orphelinat. »

- « Effectivement, c'est ici que je vis, dans l'immeuble juste en face. Mais, vous savez, il y a un appartement à louer juste en face du miens, sur le même palier, le propriétaire ma laissé une clef, je pourrais te faire visiter si tu veux … Il est vraiment joli. Et, j'ai remarqué que tu n'aimais pas trop les voyages en voiture, c'est pourquoi je me suis dit que si l'appartement te plaisais on pourrait aller à l'orphelinat ensemble le matin, a vélo … »

J'espérais vraiment qu'elle allait accepter de venir le visiter avec moi, mais, quand ? Peut-être aujourd'hui, non ?

- « Tu pourrais venir le visiter maintenant si tu veux ... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Lun 18 Aoû - 1:53

Morgan me voit frissonner, il me met quasiment immédiatement sa veste sur mes épaules, je retient un getse de refus, il fait vraiment froid certes mais je n'attendais rien de sa part, pas ça en tout cas, c'est d'un tel cliché. Il me prit de l'appeler Morgan, je me mord la lèvre, j'ai du mal à me montrer familière avec les hommes, je suis du genre timide et je doit de nouveau rougir. Un malaise s'installe d’ailleurs et ma phrase vient le briser.

Il saute quasiment sur ma phrase, il me propose un apart près du sien, je trouve ça assez direct comme proposition, j'ai peur qu'il se fasse des idées, nous sommes amis oui mais on ne se connaît pas depuis très longtemps. La suite de sa phrase me fait de plus belle frissonner, il sait des choses sur moi et beaucoup apparemment car il a compris que je refuserait tout trajet en voiture, pas que je ne lui fasse pas confiance mais seulement car je me sait incapable de m'asseoir à bord d'un de ces véhicules.

Je lui sourit, oui c'est gentil de sa part, mais je ne sait pas être à l'orphelinat c'est aussi un moyen d'être proche de Nathan et je doit avouer que j’apprécie ça, je sait que j’aurai quelqu'un avec qui parler et même si je commence à vraiment apprécier Morgan je ne suis pas sure de pouvoir me confier à lui comme à Monsieur Loyson. Je soupire, je ne peut pas refuser cependant, je me sentirait bien trop mal à l'aise, fâcher les gens est une chose que je déteste et je ferait tout pour l’éviter.

Je lui sourit donc :
- « Pourquoi pas, je n'arriverait pas à finir mon jogging de toute façon mais je vous prévient dans tous les cas j’irai là bas seule, ce n'est pas car je suis étrange et que je refuse de monter en voiture que vous devez en faire de même, j'ai bien vu que tu teniez à cette voiture ! »
Oui il est hors de question pour moi de lui faire faire des sacrifices, me proposer d'être sa voisine n'est pas vraiment un cadeau, pas avec toutes les complications de ma vie. Je lui sourit avant de me diriger vers la sortie du parc, vers l'immeuble qu'il m'a désigné :
- « Et bien c'est partit ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Lun 18 Aoû - 17:09

Elle est d'accord pour venir visiter l'appartement à côté de chez moi. C'est déjà un bon début. Mais il ne faut peut-être pas que je me fasse trop d'illusions, je risque d'être déçu. Pourtant, j'aimerais vraiment qu'elle accepte de vivre à côté de chez moi.

Elle m'a parut surprise quand je lui ai dit que je savez qu'elle ne voulait pas monter en voiture. Je l'avais facilement deviné. Elle avait tout fait pour ne pas monter dans ma voiture. Et, elle disait que l'orphelinat était trop loin de chez moi pour elle, or, en voiture, ça va très vite !

Elle n'est pas vraiment d'accord pour que j'aille à l'orphelinat avec elle en vélo. Pour qu'elle raison ? Je pense vraiment qu'elle a peur que je m'attache trop à elle.

- « Pourquoi pas, je n'arriverait pas à finir mon jogging de toute façon mais je vous prévient dans tous les cas j’irai là bas seule, ce n'est pas car je suis étrange et que je refuse de monter en voiture que vous devez en faire de même, j'ai bien vu que tu teniez à cette voiture ! »

C'est vrai que je tiens à ma voiture, mais, après tout, ça ne peut pas me faire me faire de mal de faire un peu de vélo.

- « Tu sais, ça ne me dérangerais pas du tout de t'accompagner à l'orphelinat à vélo. Ca ne pourra pas me faire de mal. Du moins, les premiers temps. »

Je pris la laisse de Croquette bien fermement dans mes mains. Je sors du parc, en bonne compagnie, et rejoins l'immeuble dans lequel j'habite. Je sors ma clef de ma poche, et passe le badge devant le capteur.

- « Comme tu peux le voir, l'immeuble est sécurisé. Je dois avouer que c'est plutôt rassurant. »

Nous montons les escaliers, je n'habite qu'au 2 eme étage, mais il y a un ascenseur, au cas où on est chargé, ou pas en état de monter les escaliers. Nous arrivons sur le palier de mon appartement. Je mets ma clef dans la serrure de ma porte, la tourne, et demande à Spencer si elle veut bien rester là deux sec, le temps que je fasse rentrer Croquette. A vrai dire, mon appart est plutôt bien rangé, et je ne veux pas qu'elle croit que je suis manique. Croquette entre, et je ferme la porte, à clef. J'ouvre l'appartement d'en face, et tiens la porte pour que la jeune femme puisse passer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Ven 22 Aoû - 16:28

Il me garantit que ça ne le gène pas de venir avec moi en vélo. Il me dit que ça lui feras même du bien, je regarde son corps cherchant une raison de cette phrase, je ne le comprends pas, il est plutôt pas mal. Il précise que ce ne seras seulement au début, le temps de me familiariser avec le trajet, je soupire, je crois qu'il ne me laissera pas le choix. Je soupir, de toute façon je ne suis pas sur d'accepter, quasiment certaine de refuser en fait, car même si l'orphelinat commence à me déprimer, là bas, il y a Nathan, l'homme que j'aime, de façon troublante, bien trop vite à mon goût mais l'amour n'est pas un sentiment que l'on contrôle, c'est imprévisible, c'est ça que je trouve beau.

Je le regarde ouvrir la porte il me sourit en commentant le fait que c'est sécurisé, je soupire, je ne suis pas totalement convaincue, un simple petit badge ne me rassure pas totalement, chez mes parents il y a beaucoup plus de chose, un grand portail, deux chiens de gardes, des caméras, tous l'attirail quoi. Mais après tous vu la taille de l'île je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de danger, on est tellement isolé que je doute qu'un bandit vienne prendre le risque de sévir ici, on le remarquerait bien trop vite. Mais bon j'aime avoir une illusion de sécurité, un badge automatique c'est toujours mieux que rien.

Il rentre son chien chez lui, ne m'invite pas à rentrer, je ne sais pas pourquoi, peut être que son appartement est trop en bazar, ou bien y'a t'il des choses trop personnel, je comprends après tout mon studio à l'orphelinat est un lieu que je préfère garder pour moi. Je ne tente même pas de regarder à l’intérieur, je ne suis pas du genre commère et je préfère respecter l'intimité des autres, questions de respect. Il ouvre ensuite la porte en face de la sienne, celle du fameux appartement. Il me laisse rentrer, en mode galant, je souris face à cette attention avant de rentrer.

Je pénètre dans la pièce, un grand salon lumineux, décoré avec goût, plutôt dans mon style je doit l'avouer, je jette un œil sur la cuisine, une superbe cuisine ouverte sur le salon, salle à manger une cuisine à l’américaine, je ne peut m’empêcher de me mordiller la lèvre, ça me rappelle l'appartement que je partageais avec Alexeï, on avait le même genre de cuisine. Je me tourne vers Morgan, une larme est en train de couler sur mon visage, je renifle, il doit encore me prendre pour une folle :
- « C'est splendide mais je ne pourrais pas, je suis encore en conflit avec ma banque et puis.... »
Je ne termine pas ma phrase fixant mon collègue d'un air gêné, je mens, mon compte est blindé mais il me faut un prétexte, j’espère qu'il ne descelle pas mes mensonges.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Lun 27 Oct - 19:33

Elle ne cesse de soupirait. Mais enfin, qu'est-ce qui ne lui plait pas ?! Pourquoi tout a coup devient-elle plus froide et distante ?! Je me dis qu'il faut que je me montre plus gentil, attentionné et galant. Nous montons jusqu'à mon appartement, dans lequel je fais rentrer mon chien. Spencer n'essaie même pas de regarder ce que je lui cache. En visitant l'appartement qui fait fasse au miens, je sens qu'une certaine tristesse monte en elle.

Lorsque je lui demande si il lui plait, elle me réponds qu'elle ne peut habiter ici, qu'elle a des problèmes avec sa banque, et me laisse sur un instant de suspens ...

Je sentais bien qu'elle me mentais ! Elle n'avait pas l'air d'une petite bourge, mais son attitude laissait quand même paraitre une certaine richesse. Ce n'était donc pas le vrai problème. Qu'elle était la seconde raison ?! Pourquoi me mentait-elle ? Peut-être qu'elle aimait deja quelqu'un ...

"Qu'elle est la seconde raison ?"

Je ne voulais pas lui dire que je savais qu'elle me mentait, elle risquait de mal le prendre, et d'avoir du mal a me dire qu'elle ne voulait pas de moi ... Elle essayait de me le faire comprendre, c'était deja assez dur pour elle.

Le fait qu'elle me rejette ainsi me faisait souffrir. Mon sourire s'était effacé. J'essayer quand même de rester agréable.

"Si tu ne veux pas habiter ici, pour quelque raison que ce soit, tu peux me le dire, je comprendrais." Laissais-je échapper.

Mais pourquoi avais-je dit ça ? Tout allait tourner au cauchemar, je le sentait ! Et si elle le prenait mal ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Lun 27 Oct - 22:57

Je me sent mal de mentir de la sorte à Morgan et puis je suis certaine qu'il décèle mes mensonges, moi en conflit avec ma banque, je ne suis pas crédible, rien qu'a regardé mes vêtement on voit que l'argent n'ai pas le plus gros de mes soucis. Je soupire, oui je m'en veut de lui mentir mais surtout de mal lui mentir car je ne veut pas le blesser, je n'aime pas blesser les gens et je ne veut pas créer de malaise entre Morgan et moi, je l’apprécie, en temps qu'ami, ça ne vas pas plus loin, dans mon esprit c'est clair mais dans le sien ?

Je le regarde quand il me demande l'autre raison, je ne peut pas lui avouer que cet apart me met mal à l'aise car il me fait penser à celui que je partageait avec Alexeï, car il faudrait parler de lui et je ne le veut pas car c'est trop frais beaucoup trop. Je le regarde, je pleure encore, je ne veut pas qu'il croit que je ne l’apprécie pas ou que je mente pour ne pas être sa voisine, même si au fond c'est ce que je fait. Je passe une main sur mon visage, je chasse les larmes qui commencent à s'amasser. Je soupire avant de tenter un sourire.

Il ne me sourit plus lui et son ton à changé, blesser, blessant aussi, j'ai l'impression qu'il m'en veut, je commence à trembler, il me fait peur, les hommes me font souvent peur en ce moment et le ton de sa voix me fait trembler intérieurement, il veut une réponse, je ne peut pas continuer à lui mentir, mais je me sent mal, je commence à marcher, pour me retrouver le plus loin possible de lui, ma respiration s’accélère, j'ai peur de lui, c'est étrange ridicule même et pourtant c'est la vérité. Je commence à me sentir vraiment mal, le sol se met à tourner.

Je me rapproche d'une fenêtre et l'ouvre, j'ai besoin d'air, respirer, je ferme les yeux un instant, vacille puis je le regarde de nouveau, mon sourire réparait un tout petit peu.
- « Ce n'est pas contre toi, c'est juste, cet appartement me rappelle trop ... »
Je me coupe dans ma phrase, je ne veut pas en parler, penser à Alexeï, ça fait trop mal. Je me mordille la lèvre, ne pas repartir dans le mélodrame. Je retourne un peu plus près de mon collègue et je finit par avouer :
- « Il me rappelle celui que je partageait avec mon fiancé. »
Je ne dit pas toute la vérité, je sait qu'il faudrait être honnête, dire que rester à Moor me permet de rester auprès de Nate mais je n'en fait rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Mar 28 Oct - 11:35

Le ton que je prends avec elle, ce ton un peu plus méfiant lui fait peur. Elle s'éloigne de moi. Elle recul, son sourire disparait. Elle tourne sur elle même. J'essaye de m'approcher d'elle pour l'aider. Elle s'approche de la fenêtre, l'ouvre, et respire un bon coup. Je ne veux pas lui faire peur. Je m'approche d'elle, d'un air doux et gentil, comme pour savoir si tout va bien. Elle semble déjà mieux. Mais, pourquoi a-t-elle autant peur de moi ? Peut-être qu'elle n'a pas juste peur de moi, mais qu'elle a peur des hommes en général. Elle tremblait. C'est la première femme à qui je fais peur, et je dois avouer que je n'en suis pas très fière. J'essaie de la calmer. Elle semble comprendre que je voudrais vraiment une réponse, et essaye, tant bien que mal, de me la livrer. Quelques larmes coulent le long de son doux visage. Je m'approche d'elle et en attrape une. J'ai bien compris qu'elle avait un homme dans sa vie, mais en tant qu'ami je dois la rattraper.

Elle me rassure en me disant que ce n'est pas contre moi, mais que c'est l'appartement qui ne lui convient pas. Bien sûr, en grand gentleman, je fais mine de comprendre. Elle ajoute ensuite, toujours en larme, qu'il lui rappel trop celui qu'elle partageait avec son fiancé. Qu'elle PARTAGEAIT, ce qui signifie surement qu'il n'est plus de ce monde. Je ne vais pas en rajouter une couche, ce serait bien trop dur pour elle.

"Je suis vraiment désolé. Et encore plus désolé de t'embêter avec tout ca !"

Je ne voulais pas la quitter maintenant. Je voulais l'inviter, en tant qu'ami, a venir boire un coup chez moi, histoire de se calmer, et, si elle voulait parler. Mais peut-être allait-elle mal le prendre. Je me lança quand même, en espérant de tout mon coeur qu'elle allait accepter.

"Tu sais, tu n'as pas l'air très bien, alors, en bon ami, bien sûr, je préfèrerais que tu viennes te désaltérer chez moi, te calmer un peu, reprendre tes esprits avant de repartir. Et puis, tu sais, je n'en ai peut-etre pas l'air mais je sais écouter, alors tu pourrais peut-etre me parler, me raconter ce qui te tracasse."
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Mar 28 Oct - 20:32

Je tremble encore, un peu apeuré par Morgan, je m'en veut, me remet en question, est ce que quelque chose dans mon aptitudes lui a laissé sous entendre que j'étais libre et surtout intéressé par lui, je m'en veut, je suis vraiment désespérante. Il se rapproche, et essuie doucement les larmes qui coulent, un geste peut être un peu trop intime, ma peau frisonne, je n'aime pas les contacts avec les hommes, c'est dingue à quel point je suis étrange. Je sourit tout doucement, ne veut pas lui montrer à quel point je me sent mal, autant à cause de mes réactions que par mes paroles.

Il me dit qu'il est désolé, je le suit bien plus encore mais ça je n'oserait pas l'avouer, pourquoi j'ai parlé d'Alexeï, les images de nous deux me reviennent puis je voit Nate, et ce que je me sent mal, ça doit se voir que je ne vais pas bien, je tremble encore et pleure, car ça me fait mal, je ne sait toujours pas quoi faire, laisser mes sentiments envers Nathan grandir ou les refréner, je n'ai jamais vécut ça, alors que faire ? Les larmes repartent de plus belle. Il me propose d'aller boire quelque chose chez lui avant de repartir. Je soupire, il me dit aussi qu'il peut être une oreille attentive. Je lui sourit toujours aussi triste, je n'essaye même plus de faire semblant.

Je hochais doucement la tête, nous sortîmes donc de l'appartement, il ferma la porte avant de m'ouvrir son appartement. Je rentre tout doucement, légèrement mal à l'aise de rentrer ainsi dans l'intimité de mon collègue, ça me fait vraiment bizarre. Je reste donc près de la porte et place mon bras droit sur mon gauche, clairement gêné. Cependant la chienne de Morgan vient se ruer sur moi réclamant des caresses, je sourit et me penche vers elle, merci ma belle, tu détend l'atmosphere. Je lève la tête vers Morgan, oui j'ai envie de parler mais ce n'est pas facile. Je finit par lui demander d'une petite voix :
- « Tu te souvient de notre première rencontre ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Mer 29 Oct - 12:06

Elle ne cesse de pleurer. Elle a l'air vraiment mal. Est-ce a cause de moi ?! J'espère que non. Lorsque j'essuie les quelques larmes qui roulent le long de ses délicates joues, elle frissonne. Elle a l'air de ne pas aimer les contacts. Est-ce le fait que je sois un homme qui la dérange autant ? Je ne sais pas. Peut être a t-elle vécu un traumatisme important qui l'a renfermée sur elle même. En tout cas, ce n'est pas la meilleure des solutions, j'en ai quelques chose.

Elle répond positivement a ma demande. Elle veut bien venir chez moi. C'est bien, nous avançons. Sans doute a t-elle compris que je sais qu'elle ne s'intéresse pas a moi, que je veux désormais juste être son ami. J'espère qu'elle me parlera comme a l'une de ses copines. Je la laisse passer devant moi. Elle se dirige vers la sortit, moi sur ses talons. Elle tire la porte vers elle avant même que je n'ai eu le temps de l'ouvrir pour elle, et sors. Je me retourne, ferme la porte a clef, et lui ouvre la porte de mon appartement. Elle rentre, et se positionne dans un coin. Elle a l'air vraiment genée.

" Entre, fais comme chez toi." Dis-je, d'une voix qui se voulant chaleureuse et amicale.

Elle entre, et me suis jusque sur le sofa. Je lui demande si elle veut boire. Elle est très éprouvée par les épreuves qu'elle a du subir, je le vois dans ses yeux. Elle me pose ensuite une question. Elle me demande si je me rappel de notre première rencontre.

"Si je m'en souvient ?! Et comment ! Je ne peux pas l'oublier ! Une jolie jeune femme, seule, dans le froid. Je lui propose de monter dans ma voiture, pour une raison que j'ignore encore, elle refuse, alors je l'accompagne a pied, jusqu'a l'orphelinat, son nouveau lieu de travail. Pourquoi ?"

Quel était le rapport ? Peut-être allait elle me dévoiler la raison pour laquelle elle ne voulait pas monter dans ma très jolie voiture de collection, du moins, je l'esperais !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Jeu 30 Oct - 0:06

Je vois bien que Morgan est inquiet pour moi, à moins qu'il se pose des questions sur mon état de santé mental, ce qui revient au même au fond, il a déjà vu une fille bizarre qui ne veut pas monter dans une voiture, maintenant il à le droit à une folle qui tremble quand un homme la touche. Je ferme doucement les yeux, mais qu'est ce que je suis désespérante. Je le regarde légèrement stressé, il me dit de faire comme chez moi, mais je n'ose évidemment pas, je suis vraiment mal à l'aise. Je soupire et le suis vers son salon.

Il m'invite à m’asseoir et me demande si je veut boire quelque chose, je fait oui de la tête n'arrivant plus à parler, comme pétrifié, je suis vraiment mal à l'aise et ça doit se voir, dans mon attitude, dans mes regards. Je place mes mains entre mes cuisse, les épaules baissé, totalement mal à l'aise. Je fixe nerveusement le sol, mes mains sont moites, j'ai l'impression que je suis dans le bureau du directeur de l'école prête à me faire réprimander. Je soupire doucement, parvenant enfin à calmer les larmes.

Il me dit qu'il se souvient très bien de cette première rencontre, il me remémore mon refus de monté dans sa voiture et je voit toute l'incompréhension qu'il ressent face a cette réaction. Je repence brusquement à l'accident, les voiture, la taule froissé, le bruit strident, la douleur dans mon épaule, de nouveau un larme tombe, pourquoi les souvenirs font si mal ? Mes poings se ferment comme mes dents sur mes lèvres.

Il me demande pourquoi je lui pose cette question, je prend une grande inspiration, cherche comment amener les choses sans virer au drame, sans éclater en sanglot. Je caresse de nouveau la tête de la chienne avant de répondre :
- « Tu te souvient peut être de ce bleu aperçu sur ma joue, je t'ai dit que c'était la boxe... »
Je coupe, les larmes commencent à affluer, je me reprend comme je peut :
- « En réalité ces bleus je les devaient à un accident de voiture, c'est pour ça que je ne monte plus dans un véhicule. Cet accident m'a plongé une semaine dans le coma, mais surtout ... »
Je me coupe, les larmes commencent à me submerger, mon visage se crispe, je ne peut plus parler, je pose mon visage dans mes mains, mes épaules tressautent et je finit par gémir :
- « Alex est mort ! »
je ne dit plus rien, en larme sur le fauteuil de Morgan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Dim 7 Déc - 11:46

Elle est vraiment mal a l'aise. Je ne comprends pas pourquoi. Je fais tout ce que je peux pour qu'elle se sente bien. Je lui propose a boire, ce a quoi elle me répond d'un petit signe de la tête. Elle ne peut plus parler, elle n'y arrive plus. Elle est pétrifiée, morte de trouille. Je voudrais tant pouvoir m'approcher d'elle, la prendre dans mes bras, lui faire sentir que je suis là, que quelque soit le traumatisme qu'elle a vécu, tout est fin:it. Mais je n'ose pas. Elle à eu tellement peur tout a l'heure ...

Je rejoins la cuisine, toujours plein de questions, et lui ramène un grand verre d'eau. Je ne veux pas la brusquer mais je ne peux m'empêcher de lui poser cette fameuse question. Je tiens vraiment à savoir ce qui lui est arrivé ! Elle commence son récit, non pas sans quelques larmes et tout devient clair ! Je comprends enfin ce qui lui est arrivé. Un accident ! Mais bien sur ! J'aurais du y penser plus tôt ! C'est pour ça qu'elle n'ose plus monter en voiture ! Elle verse encore quelques larmes avant pas, ca va aller. rajouter que cet accident l'a plongée dans le coma 1 semaine durant ! Et qu'un certain "Alex" y aurait laissé la vie. Je me demande qui est ce Alex. Peut être son frere, son fils, ou ... Son fiancé ! Ça expliquerait le fait qu'elle ne cesse de me repousser depuis que l'on se connait !

Je voudrais la serrer dans mes bras, lui dire que tout va s'arranger, que ça va passer, mais ce ne serait que des mensonges, de stupides mensonges ! Alors je m'approche un peu plus de la délicate femme qui verse toutes les larmes de son corps sur mon fauteuil, la prend dans mes bras, et lui murmure ces quelques mots:

"Ne t'inquiete pas, ça va aller. Calme toi, c'est finit !"

J'essayais tant bien que mal de la calmer, mais ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Lun 8 Déc - 12:19

Je ne me sent pas bien, tellement mal, pas à ma place, pas dans mon élément, je déteste ça, je voudrais tellement être a des milliers de kilomètre d'ici. Je ne veut pas de la compagnie de Morgan, je ne veut pas qu'il se fasse des films, je l’apprécie, mais je ne l'aime pas, c'est comme ça et pourtant je m'en veut. Je redoute ses réactions, j'ai peur tellement, qu'il me fasse du mal, car au fond je ne le connait pas. Je ne peut rien dire, alors je suis là et je pleure toute les larmes de mon corps en tremblant comme une feuille, sans plus rien dire, je me sent tellement ridicule, vulnérable aussi, je ne veut pas qu'il me voit comme ça, qu'il sente mes faiblesses, qu'il en profite, qu'il me fasse mal. Je le voit qui bouge autour de moi, je me sent mal, j'ai l'impression qu'il me veut du mal, je me tend, de façon invisible, je continue de pleurer, car je ne peut pas me contrôler.

Il se rapproche avec un grand verre d'eau dans les mains et il m'écoute alors que je laisse échapper bien plus que je le veut; je parle d'Alexeï, je soupire, je suis tellement idiote. Je le sent qui se rapproche de moi, je redoute ce qui vas suivre, il me fait peur, vraiment, comme cet homme dans mon cauchemar, je me retient de hurler, de paniquer, je ferme les yeux et j'essaye de me calmer, de contrôler ce flot de peur et de souffrance, je veut d'un autre à mes cotés, pas de lui, je veut Nathan, je n'ose pas me l'avouer mais c'est le visage rassurant du jeune professeur de littérature que je voit, et ça m'apaise, alors j'oublie un instant que c'est Morgan auprès de moi et je me laisse un peu aller, je continue de pleurer, sans réussir à parler, a continuer car ce n'est pas ça que je voulais lui dire, mais je n'arrive pas à finir, j'ai trop peur.

Mais je me sent brusquement attrapé, on me prend contre soi, je sent des bras, une présence, je ne peut pas me retenir cette fois, je panique je me sent prisonnière, j'entends son murmure, il me dit de me calmer mais sa phrase résonne comme une menace, je panique un peu plus, je me dégage avec violence, donnant un coup de coude dans la mâchoire du prof, je me dégage de son étreinte en criant, je n'arrive pas à me raisonner, je soupire, je panique, ma respiration devient saccadé, je flippe, je cris et je me détache de lui, reculant sur le canapé, aussi loin que possible, je le regarde, apeuré et je cris:
- "Ne me touche pas!"
Je fond de nouveau en larme, honteuse, tellement, je n'ai pas supporté qu'il me touche, j'ai peur de lui, tellement, sans aucune raison mais je ne peut pas.

Ma respiration est accélérée, paniqué, j'ai l'impression que mon cœur vas lâcher, les images de mes cauchemars se superpose avec la réalité, impossible de faire le tri, je le regarde et son visage prend les traits de cet homme dans mes cauchemars, je me met doucement en boule, me recroqueville pour exposer mon corps le moins possible, au cas où. Je gémit doucement et ferme de nouveau les yeux, je tremble, de plus en plus, je suis terrorisé incontrôlable, je n'arrive plus à comprendre où je suis, qui je suis, ce que je fait là, j'ai l'impression d'être cette gamine de mes cauchemars, je lui jette un nouveau regard suppliant, ne me fait pas de mal, par pitié. Je murmure d'ailleurs ma supplique:
- "Pitié"
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Sam 14 Mar - 13:49

Elle a l'air effrayée. Ses yeux sont grands. Elle se recule un peu de moi. Elle a l'air d'être terrorisée. Je ne veux pas lui faire peur. Je veux qu'elle est confiance en moi. Je veux qu'elle se sente bien avec moi. Que lui arrive t-il ? Ou plutôt, que lui est-elle arrivé ? Quelqu'un lui a t-il fait du mal, dans le passé. Je ne sais pas, et je ne le saurais sans doute jamais. Elle pleure a chaudes larmes et ne semble pas vouloir s'arreter. Je lui ramène un verre d'eau, en esperant qu'elle arrivera a se calmer et a me parler. Je m'approche d'elle et lui tend le verre d'eau. Elle en boit une gorgée avant de le reposer sur la table. Elle ne se calme toujours pas. Je sais que je ne devrais peut-être pas faire ça, mais je la prends dans mes bras. Son coeur bas plus vite, plus fort. Elle me repousse violement et me donne un coup de coude dans la machoire. Je pense que je lui fait peur, et que le fait que je l'ai prise dans mes bras l'a fait se sentir prissonnière. Je voudrais vraiment comprendre ce qui lui arrive.
Elle frappe vraiment fort. On ne dirais pas, et poutant, elle a beaucoup de force. Je m'éloigne tandis qu'elle s'assied a l'autre bout du canapé, et continue de pleurer. Je vais dans le congélateur, récupère quelques glacons que j'enveloppe dans un gant et que je me mets sur le visage. Je repense a ce qui vient de se passer. Je crois que je l'ai entendu crier ''NE ME TOUCHE PAS" en me repoussant. Qu'a t'elle bien pu vivre ? Ca me fait vraiment de la peine de la voir comme ça, mais je peux comprendre. C'est vrai qu'on ne se connait pas. Comment est-ce que je peux la faire se calmer si je ne peux pas l'approcher ? Je reflechis. Je tente:

"Calme toi, ça va aller ! Est-ce que tu veux que j'appelle quelqu'un ? Tu veux que je te laisse seule un instant ? Je peux t'aider ?"

J'espère qu'elle va réussir a se calmer, sans quoi je ne sais pas ce que je ferais. Sa respiration est très rapide, elle est vraiment paniquée. Je voudrais tellement aller vers elle pour la calmer. Tant pis, je dois prendre sur moi. Et ... Aie ! Ma machoire me fait vraiment mal. J'espère que je n'aurais pas de bleu ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Dim 15 Mar - 22:17

Un coup, je venait de lui donner un coup, j'allais le payer. Je me fit encore un peu plus petite, autant que je pouvais. Je fermais les yeux et je continuais de pleurer, repartant dans mes cauchemars. Je n'arrivait plus à savoir où j'étais, encore moins qui étais avec moi, je ne voyais qu'une menace. Je serrait mes poing, si fort que je sentis mes ongles dans ma peau, mes je m'en moquais, tout ce que je voulais c'était disparaître. Je n'étais plus qu'une petite boule terrorisée secoué par les sanglots. Ma respiration allait à cent à l'heure, je savait très bien ce qui ce passait et j'avais peur de tomber dans les pommes, j'avais tellement peur, car si je faisait ça, je serais à se merci, totalement. Je pressait ma tête contre mes genoux alors qu'il quitta la pièce, pourquoi ? Je revit mes rêves, il ne partait jamais sans m'avoir roué de coup, alors peut être que ce n'était pas l'homme de mes cauchemars. Je n'entendis plus de bruit alors j’osai un petit regard ver l'encadrement de la porte.

Quand l'homme revint, je le reconnut, ce n'était pas le méchant de mon cauchemars mais un de mes collègues, mince Morgan, je vit la glace qu'il plaquait contre sa mâchoire, c'était ma faute ? Oui je crois, je n'osait pas croiser son regard. Il garda ses distances, il ne semblait pas vraiment fâché, il n'allait peut être pas me faire de mal. Je tremblait toujours, mes genoux jouaient un peu des claquettes et ma respiration était toujours beaucoup trop rapide. J'entendis alors sa phrase, il me dit de me calmer, avant de me demande si je voulais qu'elle appelle quelqu'un ou qu'il parte. Je fit nan de la tête, pour tout, car je n'allais pas le virer de chez lui et puis nan, il n'y avait personne à appeler, car seul Alex connaissait ces crises et même lui n'arrivait pas toujours à les calmer, il s'en était déjà pris une alors qu'il essayait de ma calmer. Je ne regardais pas Morgan car j'avais peur de prendre de nouveau peur. 

Je prit de grande inspiration et j'arrivais à reprendre une respiration un peu plus calme, presque normale. Je prit le verre d'eau et me mit à boire. Je posais le verre et essuyais mes larmes en me dépliant un peu, je n'était plus une petite boule. La chienne vint vers moi, comme pour me consoler, je la caressait et la fixait. Je finit par lui dire :
- « Désolé pour le coup, je … j'ai paniqué, je.. enfin euh t'a bien vu. »
Je finit par le regarder, je m'en voulais, tellement mais je n'avais pas supporté, il m'avait serré, j'avais eu la sensation d'être coincé. 
- « Je devrais rentrer. »
Je me levais, trop vite et vacillais. Je me retint au mur et poussait un gémissement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Dim 22 Mar - 10:25

Comment se faisait-il qu’elle ait aussi peur de moi. Ce n’était vraiment pas mon but. Je persevais de la peur dans son regard. Avait-elle peur que je lui rende son coup ? Jamais je ne ferais ça, si elle me connaissait un minimum, elle le saurait. Je n’avais pas pour habitude de frapper les femmes. Et encore moins celles qui avaient peur de moi.
Lorsque je revins de la cuisine, son expression semblait soulagée. Comme si elle me redécouvrait, comme si je lui rappelait quelqu’un qui lui était cher. C’était une douleur atroce qui me traversait de part en part. J’étais détruit par le fait de voir cette belle jeune femme, pleurer, sur mon canapé, tout en sachant que je ne pouvait pas la consoler.
Elle répondit, quelques instants plus tard, à ma question. Non, elle ne voulait pas que j’appel quelqu’un, et non, elle ne voulait pas que je parte. Je sentais tout de même que je la mettais mal à l’aise . Elle pris une grande inspiration, puis se mit à boire. Ces mésaventures l’avait bien fatiguée. Elle posa le verre sur la table, de nouveau. Je vis croquette se diriger vers la jeune femme. Je voulais la retenir, mais je me dis que finalement, elle pouvait peut-être lui apporter le reconfort que je ne pouvais pas lui donner. Elle la carressa, et la fixa. Elle finit par s’expliquer :

- « Désolé pour le coup, je … j'ai paniqué, je.. enfin euh t'a bien vu. »

Elle me regarda. Je voulais détourner les yeux, quand elle lança d’une petite voix :

-« Je devrais rentrer. »

Je ne voulais pas qu’elle rentre. Elle était vraiment une femme très gentille. Nous ne pouvions pas nous quitter comme ça. Par sur un malentendu. Elle avait vraiment l’air d’être mal à l’aise. Je voulais, une fois de plus, la prendre dans mes bras, lui dire combien je tenais a elle, et que je ne voulais pas qu’on se quitte comme ça. Je la regarda fixement, avant de m’avancer un peu vers elle, et lui dit :

-« Tu sais, je comprends tout a fait ce qui s’est passé. Je comprends le fait que tu te sois senti prisonnière, dans mes bras. Je ... A vrai dire je pense que tu as subit des maltraitances, et que c’est à cause de ça que tu ne te sens pas bien, du moins, quand je te sers dans mes bras, dis-je sur le ton de la rigolade. »

Je ne savais pas très bien si elle allait bien le prendre, mais j’espèrais qu’elle n’allait pas partir en courant. Je rajouta ensuite :

-« Et ... pour être tout à fait franc, je ne veux pas que tu t’en ailles, pas comme ça. Je ne veux pas qu’on se quitte sur un instant comme celui-ci. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Sam 28 Mar - 19:17

Je me cramponnais doucement au mur alors que je tremblais comme une feuille, j'avais l'impression qu'un rien pourrait me faire tomber. Je me mordillais la lèvre pour empêcher les sanglots de me reprendre, je tremblait sur mes jambes comme les animaux qui viennent de naître et essaye de se mettre sur leur jambes trop grande, j'avais cette impression d'être un bébé animal à la merci d'un prédateur, un petit faon qui peut à tout instant se faire manger par un loup. Je n'osai plus regarder Morgan, je me rendit alors compte que mes mains saignait à cause de mes ongles que j'avais planté dans mes mains tout à l'heure. Je gémit en regardant le mur de Morgan et blêmît, je venais d'y laisser ma trace. Je le lâchais alors et vacillais un peu mais j'arrivais à tenir debout. Je fixais le sol alors que les larmes montait, le silence continua un peu avant que Morgan le brise doucement.

Ses paroles me firent un peu peur, je le regardai alors, comment ça maltraité ? Qu'allait il inventer là ? On ne m'avait jamais fait de mal, mes parents étaient peut être sévère mais pas violent, jamais. Je fermais les yeux, nan, ce n'était que des cauchemars, rien de plus. Je fixait de nouveau les taches rouges sur le mur et je gémit un peu en me mordillant la lèvre, c'est fou mais il me faisait tellement peur, pourquoi je ne sait pas mais il me terrorisait. Je soupirais un peu alors qu'il riait doucement, j'avais trop peur pour rire face à sa blague vaseuse. Il me dit qu'il ne voulait pas que je parte, pas sur un tel moment. Je le regardais alors que je frémissais de plus belle, je ne savait pas quoi faire, mais de toute façon je n'avais pas la force de partir. Je lui lançais un nouveau regard un peu anxieux avant de me laisser choir sur le canapé.

Je fixait mes mains ensanglanté en me maudissant la peur me faisait avoir des réactions quelques peu disproportionné. Je soupirais encore avant de regarder Morgan les yeux un peu humide et la lèvre tremblantes. Je finit par répondre :
- « Je n'ai jamais été maltraité, ce ne sont que des cauchemars mais tu lui ressemble. »
Je ne dit pas à qui, je me doutais qu'il avait compris ce que je voulais dire, il ressemblait à l'homme dans mes cauchemars. Je fixait toujours mes mains avant de demander d'une petite voix :
- « Je veut pas t’embêter mais est ce que tu aurais un petit truc à manger ? »
Je ne me sentais pas de rentrer à pied à l'orphelinat, pas le ventre vide et pas avec ce bébé qui commençait à grandir dans mon ventre, bientôt tout le monde verras que je suis enceinte, pour le moment ça ne se voit pas mais j'ai les besoins d'une femme enceinte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Sam 28 Mar - 19:48

La jeune femme se cramponnait au mur blanc de mon appartement. Elle avait l’air d’avoir du mal a tenir sur ses frêles jambes. Je regardais ses mains. Elles saignaient. Que se passait-il ? Qu’avait-elle fait ? Quand je lui avait demandé si elle avait été maltraité, elle m’avais sortie de grands yeux qui voulaient dire ‘’Mais d’où est-ce que tu sors ça ? ‘’. Elle se mordit la lèvre avant de faire une grimace. Avait-elle encore peur de moi ? Mais pourquoi ? Je ne comprenait pas. Elle fixa ses mains ensanglantées avant de dire :

- « Je n'ai jamais été maltraité, ce ne sont que des cauchemars mais tu lui ressemble. »

D’accord. Tout devenait plus clair. Si je lui faisait peur c’était à cause d’un homme dans ses cauchemars qui me ressemblait. Elle ajouta ensuite :

- « Je veut pas t’embêter mais est ce que tu aurais un petit truc à manger ? »

Elle avait faim. Je regarda ma montre. Il n’était pas vraiment l’heure de manger, mais peut-être n’avait-elle pas eu le temps de déjeuner, ou peut-être était-elle enceinte. En tout cas je ne pouvais pas laisser mon invitée, terrorisée, affamée.

-« Ne t’inquiète pas, tu ne me dérange pas. Et pour l’homme de tes cauchemars, souviens toi toujours que je ne te ferais JAMAIS de mal, je ne ferais jamais de mal a une femme. »

Je partis vers la salle de bain. Je saisis une petite bassine que je remplit d’eau chaude, et au fond de laquelle je jeta un gant de toilette. Je déposa le tout sur la petite table devant la jeune femme assise sur le canapé. Je lui demanda ensuite :

-« Que veux-tu manger ? Un fruit ? Un biscuit ? Des céréales ? Tu veux que je te prépare un petit repas ? »

En attendant sa réponse, je m’approcha d’elle, doucement, pour qu’elle ne prenne pas peur. Je m’accroupis devant elle, me saisit du gant de toilette, l’essorat, saisie sa main, délicatement, et la frotta avec le gant. Elle ne pouvait pas rester comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Sam 28 Mar - 22:51

Je restais immobile sur le canapé, tellement mal à l'aise, j'aurais donné cher pour être ailleurs, n'importe mais pas là, même si j'avais une petite préférence pour les bras de Nathan, oui j'aurais aimé avoir mon collègue et amis près de moi mais je n'oserais jamais l'avouer. Je ne regardais pas Morgan, il m'intimidais tellement, je savais que ça n'avais pas vraiment de sens mais je n'était pas en état de réfléchir. Mes mains me lançaient doucement, ce n'était pas vraiment agréable mais je laissait faire car je n'avait pas envie de lui demander quelques choses pour me soigner. Je le regarde alors qu'il me répond, me disant que je ne le dérange pas et qu'il me dit qu'il ne me ferrait jamais de mal. Je le regardais et hochais simplement la tête, tout doucement pour lui montrer que je le croyais, oui mais j'avais tout de même peur de lui.

Il y avait très peu d'homme qui avait le privilège de me toucher, même quand mon père me prenait dans ses bras je flippais. Je repensait à Alex, la fois où il m'avait pris dans ses bras, dans le noir, ça avait été un miracle qu'il ne s'en prenne pas une. Je posais une main sur mon ventre, tout doucement, pour sentir le petit bout d'Alex en moi. Je regardais Morgan partir et me redressait un peu, regardant mes mains je soupirait. Il revint avec une bassine, ainsi il avait vût l'état de mes mains, je rougit, honteuse de me mettre dans un tel état. Je fermais quelques secondes les yeux pour retenir mes larmes, j'avais suffisamment pleurer devant lui. Je murmurais doucement :
- « Je sais que tu ne me ferras pas de mal mais la fiction et la réalité se mêlent sans que je puisse rien y faire, ne le prend pas personnellement, le nombre d'homme qui peut me toucher sans ma faire hurler est restreint, j'ai déjà collé mon poing dans le visage de mon ex-fiancé une fois. »
Je grimace à ce souvenir, je m'en était tellement voulut ce jour là.

Il me demande ce que je veut manger, j'ai faim, très faim même mais je ne veut pas abuser, je garde donc le silence alors qu'il me prend la main. Je frisonne mais je me contrôle pour ne pas retirer ma main d'un coup sec, je ferme les yeux pour ne pas le voir. Je frisonne en sentant le tissu sur ma peau. Je le laissait faire, même si ça me coûtait, je finit par penser à Nathan et comme par magie, ma respiration se calma un peu. Je répondit alors à sa question :
- « A vrai j'ai assez faim, mais je ne vais pas te lancer dans la cuisine à cette heure, je prendrait ce que tu as. »
je sourit doucement retirant mes mains des siennes, le sang avait disparut, on pouvait maintenant apercevoir les petits croissants de lunes dessiné dans la chair pas mes ongles. Je soupirais alors qu'un frison me prit et je grimaçais en sentant un mouvement dans mon ventre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Sam 4 Avr - 20:10

Je me mis à penser à ma femme et à ma fille. Elle me manquait vraiment beaucoup. Je me rendis compte que je n’étais pas totalement guérit de cette perte atroce. Je pensais même que jamais je ne pourrait en guérir. Je regardait la jeune professeur. Elle ressemblait un peu a ma défunte femme. Je ne saurais pas dire en quoi, mais elle lui ressemblais vraiment. Je la reconnaissais en elle. Alors que j’étais perdu dans mes pensées, elle déclara :

- « Je sais que tu ne me ferras pas de mal mais la fiction et la réalité se mêlent sans que je puisse rien y faire, ne le prend pas personnellement, le nombre d'homme qui peut me toucher sans ma faire hurler est restreint, j'ai déjà collé mon poing dans le visage de mon ex-fiancé une fois. »

Pourquoi EX-fiancé ? Pensais-je. Il vallait mieux que je ne pose pas la question, il c’était sans doute passé quelque chose de grave ! J’étais heureux qu’elle sache que je ne lui voulait pas de mal. Je la regardait. Elle ajouta soudain :

- « A vrai j'ai assez faim, mais je ne vais pas te lancer dans la cuisine à cette heure, je prendrait ce que tu as. »

Elle avait visiblement faim, mais ne voulait pas me déranger. J’entendis mon ventre gargouiller. J’avais faim moi aussi. Je lui répondit :

-« Je ne vais pas te laisser mourir de faim, ne t’inquiète pas. Je vais nous préparer un petit en cas. Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? Un hachi parmentier ? Une quiche ? Dit moi. Ca ne me dérange pas dut tout ! Veux-tu boire ? »

Je ne savais pas que lui proposer à manger. A vrai dire, il y a longtemps que je n’avais plus cuisiné. Avant je cuisinais pour ma petite famille, mais depuis qu’elle a disparue, je me laisse un peu aller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Lun 6 Avr - 23:26

Je regardais Morgan, j'étais toujours aussi mal à l'aise. Je respirait de nouveau normalement mais mon cœur lui battait encore un peu trop vite, je me maudissait, j'aurais dut refuser cette visite, j'aurais dût rentrer à l'orphelinat et m'enfermer dans ma chambre. Je tremble en posant une de mes mains sur mon ventre. Je n'aimais pas déranger, et j'avais cette impression désagréable que c'est ce que je faisait en ce moment. Je continuais de me faire toute petite et je caresse la chienne en souriant, heureuse d'avoir une distraction. Je ne regarde plus trop Morgan, je suis vraiment mal à l'aise en sa présence, comme avec un tas d'homme en fait, mais pas avec Alex, ni avec Nate d'ailleurs, de nouveau je voit Nate et je sourit doucement en pensant à lui, il me manque. Je soupire, pensant aux raisons qui me poussent à l'éviter, mon ventre, principalement, ce ventre qui vas grossir, je ne peut pas lui dire ça. 

Il me demanda ce que je voulais manger, il me proposa du hachis ou une quiche, je grimaçait à cette proposition, l'odeur de l’œuf me donnait des hauts le cœur en ce moment, les joies de la grossesse. Je murmurais doucement :
- « Du hachis ça seras très bien, tant que tu ne met pas d’œuf dedans, je ne supporte pas l'odeur, je... »
J’interromps ma phrase, hésitante, je ne suis pas sure de vouloir lui parler de ça, mais en même temps j'ai envie d'en parler avec quelqu'un, je regarde Morgan un instant avant de murmurer plus doucement :
- « Je suis enceinte. »
J'explose une nouvelle fois en sanglot, le dire à voix haute ça n'a pas du tout le même effets que de le cacher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Dim 26 Avr - 15:30

Elle ne regardait presque plus je professeur qui, pourtant, voulais l’aider. Elle portais toute son attention sur la chienne qui se trouvait a ses pieds, elle l’a caressait. Elle releva la tête et murmura qu’elle voulait bien du hachis, du moins, si je n’y mettais pas d’oeufs. Elle précisa que l’odeur de ses derniers la dégoutait en ce moment. Elle hésita un instant avant d’ajouter qu’elle était enceinte.

Le professeur ne su quoi répondre. Il la regarda un petit moment, et refléchis. Il se souvint avoir vu un reportage disant qu’une femme enceinte doit éviter de s’approcher trop des chiens et des chats. Ainsi, il prévint la jeune femme :

-« Tu sais, j’ai entendu dire que quand une femme est enceinte, elle doit éviter de s’approcher des animaux, ca peut causer des malformations. Tu devrais faire attention je pense. »

Il n’osait rien dire d’autre. Il avait bien trop peur de la froisser. Il se rappellait de quand sa femme était enceinte, elle était beaucoup sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   Mar 28 Avr - 11:30

Je ne regardais toujours pas Morgan, ridicule mas tout moi après tout, j'essayais de me convaincre moi même qu'il vas s'effacer si j'y croit suffisamment fort. Mais il est bel et bien là et il fait tout pour me mettre à l'aise, ce qui à pour effet de faire tout le contraire mais le pauvre n'y peut rien, je suis une personne un peu anormale il faut l'avouer. J'écoutais le grand silence suite à l'annonce que je venais de faire, de nouveau ma stupidité me revint en plein visage, je n'arrivais pas à avouer à l'homme que j'aimais que j'étais enceinte mais je le balançait comme ça à Morgan qui me faisait si peur, c'était plus que crétin à ce stade. Je soupirais, continuant de caresser le chien quand Morgan me dt qu'il avait entendu des rumeur sur le fait que s'approcher des animaux pouvait être dangereux pour mon enfant, je plissais le front, un tas de gens vivait avec des animaux et aucune femme enceinte n'abandonnait son chat ou son chien car il y avait des risques. Je posait une main sur mon ventre, plat encore mais plus pour longtemps, j'étais à sept mois de grossesse t on aurait été incapable de le deviner. Je retirais ma main avant de lui répondre :
- « Tu sais cet enfant à survécut à un accident de voiture qui à tué son père, je doute que quelques poil de chien puisse le tuer, et puis ... »
Je coupais ma phrase, nan je ne pouvais pas dire ça, c'était simplement horrible, je me tu, honteuse d'avoir songé une seconde à cette éventualité.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Merci Croquette! (Avec Morgan Blake)
» Un café, avec du sucre s'il vous plaît ! Et pas de lait, merci. (Pv : Akihiko et Karin)
» Signaler sa fiche ∞ La force a été avec moi, merci Yoda !!
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-