Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Sam 7 Fév - 21:09


La famille c'est souvent compliqué
Cléa Edgeworth et Apolline Edgeworth

Le dernier coup tombe sur la peau endolorie, Apo ferme les yeux, la douleur est presque insoutenable mais c'est tellement habituel qu'elle ne cri même plus, elle attend que ça passe. Elle sent la main forte qui l'attrape pas les cheveux pour la relever. Elle croise le regard plein de haine de son père et se prend une gifle avant de sentir repoussé vers la porte. Elle le regarde retenant les larmes, il l'a frappé fort mais il l'a frappé elle, elle préfère au fond, elle ne supporte pas quand il touche aux filles, surtout qu'il sait très bien jusqu'où il peut aller. Elle le regarde d'un air vide et voit le sourire qui se dessine sur le visage de son père, il est content, il pense l'avoir maté comme il dit, si il savait. Elle le regarde sans bouger alors qu'il lui dit de dégager de sa vue. Apo se met en mouvement malgré la douleur car elle sait que rester serait risqué de se prendre une nouvelle volée.

Elle veut se rendre dans sa chambre, comme il lui à ordonné, mais elle s'arrête devant la porte de celle de Louise, elle regarde la petite endormie, aussitôt un pincement naît dans son cœur, elle voit les bleus sur le visage de sa petite sœur et elle souffre pour elle, tellement. En voyant le visage de la petite elle sent la colère qui monte en elle, il n'a pas le droit de la frapper cette petite, elle est trop fragile, trop innocente, trop douce. Elle se rapproche doucement de la petite fille endormie dans son lit. Elle se pose doucement à ses cotés et lui caresse le visage, écartant la mèche qui vient se placer sur son visage. Elle sourit et lui embrasse le front avant de se relever. Elle regarde encore quelques secondes le visage de sa sœur, elle grimace de nouveau en s'attardant sur les bleus qui le recouvre. Elle éteint la lumière que sa sœur à laissé allumé et elle referme doucement la porte.

Alors qu'elle ferme la porte en douceur elle sent une présence derrière elle, elle se retourne doucement et place ses bras en écran devant son visage, prête à s'en prendre une de nouveau. Elle tremble et ferme ses yeux, priant pour qu'il n'aille pas trop loin. Mais les coups ne viennent pas, elle baisse tout doucement les bras regardant qui lui fait face. Elle reconnu sa sœur et murmura :
- « Cléa bordel tu m'a fait peur. »
Elle se détend un peu, ce n'est pas son père. Elle la regarde, sa sœur à l'ai préoccupé elle demande doucement :
- « Ça vas ? »
La question parait bizarre, car personne ne vas bien dans cette maison et Apolline est pour le moment bien placé pour illustrer ça, son visage est complètement détruit et elle ressent plus son corps. Elle tousse doucement et regarde sa main se couvrir de sang.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Dim 8 Fév - 12:09


Comme chaque fois qu'une de mes soeurs se fait frapper par le père, je me poste assise en haut des escaliers. J'attends que Apolline remonte. Habituellement c'est pour les aider (bien qu'elles le fassent très bien entre toutes les deux) mais aujurd'hui j'attends une chose en plus. Des réponses. Entre mes mains crispées, la simple feuille de papier qui a bouleversé toutes mes convictions. Elle est devenue un repère pour moi. Seule Esther sait. Liam, Ryan, Kévin et Alex ignorent encore tout de ce qui me mine depuis quelques jours. J'entends Apolline qui remonte et attends impatiemment. Mais je sens les larmes monter lorsqu'elle passe devant moi sans faire attention à moi pour se diriger vers la chambre de Louise. Comme d'habitude entre elles deux c'est quelque chose... Que je ne comprend pas. Et dont je suis exclue. Mais le temps des réponses est peut-être venu. Alors le temps qu'elle ressorte de la chambre je me reléve, range précieusement la feuille dans ma poche et essuie les quelques larmes qui se sont égarées sur mes joues. J'attends qu'elle me remarque et répond à son "Ca va ?" :

"-On s'en fout. Aller viens. Faut soigner tout ça avant que t'aille te coucher."

Je me dirige vers la salle de bain silencieusement sans vérifier si Apo me suit. Je sais que c'est le cas de toute façon. On entre dans la salle de bain et je lui indique de s'assoir sur le rebord de la baignoire. J'ouvre le placard à pharmacie et sort de la crème et quelques médicaments. C'est peut-être Apolline qui est employée à l'hopital mais je sais aussi me servir des médicaments et pour cause : C'est toujours moi qui est soigné Apolline et Louise lorsque ma grande soeur n'était pas là. Je passe lentement la crème sur les bleus qui apparaisent déja et lorsque c'est fini je m'arrête. Je ne tiens plus. J'ai besoin de savoir. Mais je ne sais pas comment demander ça... Alors je tente :

"-Dit Apo... Est ce que tu a plus de lien familiaux avec Louise et le père qu'avec moi ?"

J'espère qu'elle ne va pas me mentir et qu'elle ne va pas me demander comment je sais...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Dim 8 Fév - 13:34


La famille c'est souvent compliqué
Cléa Edgeworth et Apolline Edgeworth

Apo ferme un instant les yeux alors qu'elle attend que sa sœur lui réponde, elle sent la douleur qui afflue, elle à beau dire, on ne s'y habitue jamais vraiment. Elle les rouvrent alors que Cléa ne lui répond pas. Elle hoche doucement la tête quand sa sœur lui dit qu'il faut s'occuper de tout ça, elle peut le faire seule mais elle aime quand sa sœur le fait, ça prouve qu'elles sont soudé, ça les rapproche. Elle pense alors au fait que bientôt elle seras seule chez elle, avec cet homme qu'elle ne connaît pas encore, cette idée la terrorise. Elle suit Cléa de façon machinale, sans vraiment réfléchir, trop perdu dans ses pensé, elle ne peut plus arrêter ce frison qui la prend toute entière, elle imagine ce que sa vie vas devenir une fois qu'elle seras marié, est ce que tout ça vas continuer, est ce que au contraire cet homme se montreras attentionné et gentil ? Elle en doute car c'est son père qui lui à choisit cet homme. Elle soupire alors qu'elles rentrent dans la salle de bain.

Sa sœur lui fait signe de s'asseoir et Apo obéit, laissant sa sœur lui passer de la crème, elle ne supporte pas qu'on la touche mais si c'est Cléa alors c'est un peu plus acceptable, un peu. Elle frisonne tout de même. Elle regarde les gestes sur de Cléa, aussi sur que les siens, elle trouve ça tellement déroutant, tout ça est la faute de leur père. Elle soupire encore, pensant à tous ce qu'il leur fait, il les oblige à grandir plu vite, trop vite. Elle repense à Louise qui dort, si petite, si fragile. Elle soupire et subitement elle entends la question de sa sœur, elle reste silencieuse un long moment, fixant sa sœur, qu'a t'elle dit ? Elle la fixe d'un air ahurit.

Elle se lève et vas ferme la porte de la salle de bain à clé, fixant Cléa d'un air grave. Elle pense à sa Louise, si Cléa savait, elle ne veut rien dire, car elle se sent tellement mal, mais en même temps tout ça lui pèse tellement. Elle regarde sa sœur et soupire doucement :
- « Qu'est ce que tu veut dire ? Tu est bel et bien ma sœur Cléa si c'est ta question, je me souvient très bien de la mère qui t'attendait »
Elle la regarde espérant que sa sœur n'aille pas plus loin dans son questionnement, car bien sur qu'il y a plus, tellement plus et si Cléa savait, alors elle ne verrais jamais plus Apo de la même façon.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Dim 8 Fév - 15:31



Je fronce les sourcils en voyant Apolline fermer la porte. Le temps des révélations est venu. Dans la salle de bain.... Que c'est ironique tout de même. Je me lève et lorsqu'elle se retourne je la fixe dans les yeux. Les yeux sont le miroir de l'âme. Je me souviens parfaitement de Lila m'expliquant cela. Lorsque j'étais enfant, Lila ma préceptrice était ce qui rapprochait le plus d'une mère pour moi car la notre n'était pas vraiment... présente. Aujourd'hui... Je suis comme les enfants de l'orphelinat qui est à quelques centaines de mètres du village. Je n'ai plus de mère. Un père ? Je n'en ai jamais eu. Le père n'est que mon géniteur et rien d'autre. Et encore depuis l'arrivée de ce mot... J'ai comme un doute. Peut-être que le problème vient de moi ? Peut être que je ne fais pas partie de la famille ? Immédiatement une phrase d'Apo vient démentir cela. Et je peux voir dans ses yeux qu'elle ne ment pas. Mais alors quoi ? Il y a un problème. Là quelque part. Si proche que je pourrais le toucher du doigt. Mais il m'échappe toujours. Et je suis sûre ma soeur ne me dit pas tout. Loin de là. Alors je dis :

"-Tu sais très bien que ce n'est pas ce que je veux dire. Alors réponds à ma question : Qu'est ce qui vous lie toi, le père et Louise ? Et ne me réponds pas les liens familiaux ou une autre connerie s'il te plait. J'en souffre depuis bien trop longtemps."

Et c'est vrai. Ce lien qui unit Apolline et Louise me mine et me fait du mal depuis longtemps. Mais personne ne s'en ai aperçu. Faut croire que je joue pas si mal la comédie en fait. Même si j'ai tendance à ignorait Louise. Genre un peu beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Dim 8 Fév - 21:37


La famille c'est souvent compliqué
Cléa Edgeworth et Apolline Edgeworth

Apolline fixe sa sœur en silence, elle l'examine en silence, sa sœur fait de même et c'est un peu gênant et surtout très lourd comme ambiance, du genre malsain et pesant, du genre qui ne se briseras nécessairement dans la confidence et la douleur. Apo espère qu'elle a dit ce que sa sœur voulait entendre, qu'elle ne poseras pas d'autre question. Mais évidement non, sa réponse n'était pas la bonne, sa sœur semble bien décidé à lui faire subir un interrogatoire et ne pas la lâcher avant d'avoir une réponse correcte. Apo se sent prise au piège, encore, c'est tellement habituel, elle ne devrait même plus s'y attarder, et pourtant, pourtant elle aimerais pouvoir se libérer.

Elle peut au fond, il lui suffit d'ouvrir la porte et de partir, en silence, sauf que si elle fait ça, alors elle briserait ce lien entre elle, celui qu'il fait qu'elles sont unies et solidaires face à tous ce merdier dans leur vie. Alors elle replonge son regard dans celui de sa sœur d'un air désespéré et elle murmure :
- « Pourquoi tu remue tout ça Cléa ? »
Elle la regarde avant de fondre en larme, c'est sûrement la première fois qu'elle pleure devant sa sœur, elle qui veut se montrer forte et invulnérable, elle se trouve simplement pathétique à cet instant précis. Elle soupire avant de se reprendre, elle essuie ses larmes avec ses manches, longue, toujours car si le père frappe il vise généralement des endroits facile à dissimuler, puisqu'il joue en permanence la carte de la famille parfaite. D'ailleurs il est certain que si l'une d'elle allait dire a quiconque ce qui se passait derrière les murs de la maison personne ne la croirait et elle se prendrait une bonne raclé quand il aurait été mis au courant, voilà pourquoi Apo se taisait et puis aussi car il y avait Louise.

La visage de la petite lui vint à l'esprit et Apo trembla de plus belle, assaillie par une autre vague de larme. Elle repensa à Louise, sa fille, elle supportais de moins en moins de l'entendre appeler maman une autre qu'elle, elle avait aimé ce bébé dès les premières secondes où elle l'avait vu. Elle jette un regard désespéré a sa sœur avant de murmurer à mi voix :
- « Louise est ma fille »
Elle baisse de nouveau le regard, se laissant glisser contre la baignoire elle se retrouve assise sur le sol, elle se sent tellement honteuse.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Lun 9 Fév - 0:23


Je me laissais tomber à terre, bouleversée. C'était incompréhensible. Comment Louise pouvait être la fille de Apolline ? Une petite voix me souffla : "L'internat..." L'internat ? ... MAIS OUI ! L'internat bien sûr ! Ce n'était pas la mère qui était enceinte mais Apolline ! C'est pour ça qu'elle est revenue avant moi ! Tout se mettait en place dans ma tête. La surprotection d'Apo envers Louise. Sa tendresse pour elle. Son obsession pour elle et son bien-être. Leur lien priviligié. C'était donc tout à fait normal que j'en sois exclue. Mais rien que de savoir j'ai l'impression d'avoir mis un pied dedans. Et c'est plus que ce que j'espèrais il y a encore quelques heures. Mais... Une question me turlupinait tout de même. Tout cela était bien beau... Mais qui était le père dans tout ça ? Même si j'avais comme une petite idée... Et je vous jure que si ce connard à osé faire ça... Pleine nuit ou pas, terrifiée ou pas, le père ou pas IL VA PRENDRE CHER !!! Je sais désormais parfaitement me défendre et il est peut etre temps que l'une d'entre nous trois commence à lui faire comprendre sa connerie... Pourquoi pas moi ? Je suis celle qui risque le moins dans cette histoire. Tout simplement car je suis capable d'occulter la douleur lors de mes déchaînements de violence et que je suis plus grande que Louise. J'ai donc des armes en plus par rapport à Apo et à Louise. C'est donc à moi de prendre mon courage à deux mains et peut-être d'enfin réussir à ramener un peu d'équilibre dans cette maison. Je demande donc frémissante de colère :

"-Qui est le père ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Lun 9 Fév - 8:44


La famille c'est souvent compliqué
Cléa Edgeworth et Apolline Edgeworth

Apolline sent qu'elle vient de lâcher une bombe, une de ces révélations dont personne ne ressort indemne, ni Louise, ni elle, ni même Cléa, elle vient de briser encore un peu plus leur noyaux familial, si c'est possible. Elle se tait honteuse, tellement, elle porte depuis trop longtemps cette honte. Elle regarde Cléa et voit l'incompréhension sur son visage puis la colère aussi, elle se demande ce qui lui passe dans l'esprit. Elle voit que tout se met en place dans sa tête, sa sœur comprend que l'internat n'était qu'un prétexte pour éloigner sa sœur, car elle même n'y était jamais allé, elle était resté caché dans la maison pendant neuf mois, sa fille grandissant en elle. Elle essaya de se calmer, elle essuya ses yeux tout doucement. Elle sentit une nouvelle fois la colère, et la question de Cléa lui fit peur et mal aussi. Elle regarda Cléa, elle ne voulait pas parler de ça, elle avait emprisonner cette nuit très loin dans sa tête, elle ne voulait jamais en parler, même si bien sur elle la revivait souvent en cauchemar. Elle regarde Cléa et finit par choisir la seule option envisageable pour elle, mentir, car elle ne veut pas avouer que Louise n'est pas que sa fille, elle est aussi sa demi-soeur, c'est tellement étrange. Elle ferme les yeux et elle prépare sa phrase avant de murmurer :
- « Un garçon de l'orphelinat que j'avais rencontré en ville, il est partit depuis, il n'a jamais sut. »
Elle regarde sa sœur, espérant qu'elle ne perçoive pas son mensonge mais elle ne se convainc pas elle même , ça sonne tellement faux qu'elle se donne elle même envie de vomir, elle regarde Cléa avec l'air implorant de ne pas poser d'autre questions. 

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Dim 8 Mar - 19:51


Je vois bien que Apo me ment et c'est ce qui me fait disjoncté. Je suis sûr de qui est le coupable. Alors je tente de me maîtriser. Jusqu'à ce que j'arrive en bas du moins. J'ouvre la porte de la salle de bain et court dans le couloir avant de verrouiller la chambre de Louise a clé. Je lance la clé a ma grande soeur et descends les escaliers laissant enfin le pire de moi-même prendre le dessus. Un sourire sadique étire mes lèvres lorsque j'ouvre la porte de la chambre de les gébniteurs la laissant claquer contre le mur. Immédiatement le père se réveille en gueulant comme un porc. Ilse rue sur moi et je l'évite habilement. Son élan lui fait se prendre les pieds dans le tapis et s'écroulait par terre. Je ris méchamment et me jette sur lui avant de lui coller mon poing dans lafaçe et ce de toutes mes forces. Il va prendre cher dans sa gueule le vieux. Surtout qu'il n'est plus desa prime jeunesse et a vraiment beaucoup moins de force que quand j'étais gosse. Je laisse un sourire en coin étirait mes lévres et lui colle mon genou dans les parties génitales. Il réussit finalement à me balancer contre le mur. Mais l'avantage lorsque je suis ainsi, c'est que la douleur je ne la ressens pas. Alors je le laisse se rapprocher le laisser croire qu'il a gagner... Et au dernier moment je m'écarte, le saisit par les cheveux et envoie sa tête embrassée le mur. Finalement tandis qu'il glisse au sol à moitié inconscient je lui saisi les cheveux et reléve son oreille au niveau de ma bouche :

"-Touche encore une fois à l'une d'entre nous et tu subiras cent fois pire. Aujourd'hui je suis d'humeur clémente et je te laisse tranquille. Mais te voilà prévenu."

Je lui lachais la tête qui vint percuter le sol en un craquement. Je me retournais vers ma mère et lui crachais :

"-Retourne te coucher si tu ne veux pas subir le même traitement. Tu es tout autant responsable que lui de notre malheur par ton absence de réactions devant ce qu'il nous fait. Aller casse toi !"

Je me retournais et quitter le couloir prenant soin de marcher sur les doigts de mon père en y mettant tout mon poids. Je commençais enfin à redevenir moi-même tandis que mon accés de violence retombait. Je croisais Apo dans le salon et la fixais :

"-Ils viennent de payer. Et si ils recommencent ils savent ce qui les attends."
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Mer 18 Mar - 17:30


La famille c'est souvent compliqué
Cléa Edgeworth et Apolline Edgeworth

Apolline fixe sa sœur et elle comprend, elle comprend que sa sœur ne la croie pas, donc sa sœur sait. Apo se sent mal, honteuse et puis sale aussi, surtout. Apo n'ose plus regarder sa sœur, car elle se doute de ce que pense Cléa, le père l'a touché, d'une façon bien pire que les coups, elle en a honte, elle ne veut pas se montrer. Elle se renferme un peu plus sur elle même et elle tremble, honteuse. Elle ne voit pas la colère qui monte chez sa sœur et seule le bruit de ses pas la fait sortir de sa léthargie. Elle lève doucement la tête et part à sa poursuite. Elle regarde Cléa fermer la porte de sa fille et elle prend la clé entre ses mains, il ne la toucheras pas, pas ce soir en tout cas. Elle soupire de plus belle et file dans le salon alors que sa sœur vas dans la chambre.


Apo se pose sur un des fauteuil et elle plaque ses mains sur ses oreilles, car elle ne veut pas entendre ce qui ce passe, car Cléa vas se faire tuer et que son tour vas suivre. Elle ferme les yeux et soudainement les souvenirs remontent, comme si l'avoir dit avait suffit à bisser les liens qui les maintenait enfouis dans les méandres de son cerveau. Elle se sent mal et elle se met à pleurer encore. La honte la reprend et elle à envie de hurler et puis de se faire toute petite, elle n'a pas envie d'être ça aux yeux de sa sœur, comment Cléa vas la regarder à présent ? Elle se sent conne, elle aurait dût tenir sa langue, le silence de Cléa aurait été plus facile à supporter, pas les regards qu'elle lui jetteras maintenant.

Elle lève la tête en entendant les pas, ils sont trop léger pour que ce soit lui. Apolline regarde sa sœur, qui lui dit qu'ils ont payés, elle gémit, car il ne payeras jamais assez aux goûts d'Apo. Elle soupire, Cléa ne se rend pas compte de ce qu'elle a fait, il vas leur faire payer, quand il auras passé le cap de la surprise, il vas lui faire payer et elle à peur qu'il dépasse les bornes, comme il les a dépassé avec elle. Elle n'arrive pas à soutenir le regard de sa sœur, la honte la prend de nouveau, elle ne sait pas quoi dire non plus, alors elle garde le silence et se lance dans la contemplation de ses mains avant de murmurer :
- « J'ai tellement honte. »
Elle n'ajoute rien, repartant dans un flot de larmes.  

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   Lun 13 Juil - 13:04


Je soupire lorsque je la vois se mettre à pleurer, l'agacement refaisant légèrement surface. Je sais très bien à quoi elle pense. Il me le fera payer. Mais je m'en fiche. J'avais juste besoin de le faire. Une fois. Pour lui faire comprendre que, quelque part, une partie de moi lui échappera toujours. La partie rebelle. Celle qui est apparue en même temps que Rosewood. Celle qui me rattache à mon passé. Celle que je n'oublierais jamais et qui, je le sais, me sauvera. Elle m'a déjà sauvée plus d'une fois après tout. Elle. Je ne la considère pas vraiment comme une partie de moi. Plutôt comme une autre personnalité que je me suis forgée à Rosewood et qui ressort lorsque je suis en danger. Car au final, elle non plus ne veut pas mourir. Je soupirais et finis par répondre doucement à ma soeur :

"-Tu n'as pas à avoir honte Apo. Ce n'est pas ta faute et ce que tu fais pour Louise c'est déjà magnifique. Beaucoup l'aurait sûrement étranglé dans son sommeil pour être née d'une pareille union. Mais toi non. Tu es une mère fantastique Apo. N'en doute jamais d'accord ?"

Je sentis la douleur venir peu à peu et m’allongea dans le canapé, me préparant mentalement. Le retour de flamme lors de mes déchainements de violence était toujours... Assez dur à vivre.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La famille c'est souvent compliqué (with Cléa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La glorieuse et compliquée famille royale d'Alabasta
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-