Forum RPG. 2017. Détenteur d'un pouvoir ou simple humain ? Vous avez tout deux votre place ici, mais prenez garde, le secret ne doit pas être révélé. Entre haine, amitié et aventure. Le secret survivra t'il ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyLun 8 Sep - 0:54

« Dans les couloirs tu déambules à petit pas, avec tes cahiers à la main, peut-être cinq ou six, tu ne les avais pas comptés, mais tout le temps distraite par autre chose, tu marchais comme une godiche qu'en avait rien à foutre de tout ce qui se passait autour d'elle. Comme une petite fille vulgaire et hautaine, tu étais, avec le sourire aux lèvres. Était-ce vraiment ce que tu voulais faire voir, était-ce vraiment involontaire ? Raaah. Marre de psychanalyser, qu'est-ce qu'il t'arrive ! Bordel, Axelle, reprend-toi ! Pourquoi es-tu désorientée à ce point ? T'es pas normale comme fille... Mais bon, t'as de bons petits côtés, ce qui fait ton avantage.

Tu étais énormément pensive et tu ne prêtais pas forcément attention des personnes autour de toi. Bien qu'il y en avait peu d'habitude, là, s'y trouvait personne... Pourquoi cet orphelinat était-il autant vide certain jour, c'en était inquiétant. Mais, en même temps, tu te faisais tout le temps des films pour rien. Cela ne m'étonnait point.

Tu continuas à marcher doucement histoire de prendre ton temps avant d'arriver trop tôt en cours, car tu avais une de ces horreur de patienter avant les cours, et le plus souvent, c'est que tu ne savais pas quoi faire, étant impatiente. Tu fermes les yeux quelques instants. Avant d'apercevoir, certainement, un adulte, un professeur ? Bref, quelqu'un du personnel, qui s'approchait peu à peu de toi et qui faisait craquer le plancher assez fort, on aurait pu croire un bourrin qu'arrivait en courant et qui faisait exprès de claquer ses talons aussi forts que possible pour déranger tout ceux qui se trouvaient à l'orphelinat. Enfin, trêves de plaisanteries.

La première chose que tu remarquas avant qu'il passe à côté de toi, ce sont ses yeux... Pourquoi tu fixais ses yeux ? Tu étais instantanément bloqué dessus, et sa carrure d'un homme envoûtant, d'un homme qui pourrait faire craquer n'importe qui. Pourquoi avais-tu se sentiment de gêne, et les joues qui commençaient à se teinter de rose lorsqu'il passa à toute vitesse devant toi ?

Tu perdis alors tes moyens et laissas malencontreusement tomber tes cahiers. Il t'a fallu un temps de réaction long avant que tu n'arrêtes de fixer ce monsieur et de plier tes genoux. Tu tremblais beaucoup, cela se voyait, mais, de quoi avais-tu peur ? Tu étais en transpiration, tu avais peur qu'il arrive et qu'il te demande de l'aide, et si cela arrivai, que ferais-tu ? Tu avais les joues qui se rosaient un peu plus au fil des secondes, ramassant tes cahiers un par un, tu étais pressé de t'en aller, pressé que cet incident n'avait pas eu lieu, que tout était effacé de sa mémoire... Pourquoi tu réagissais ainsi ? C'est incompréhensible.

Sûrement parce que tu avais souvent peur des grandes personnes, car elles étaient plus haut gradées que toi, et que toi... Tu étais bien plus petite, plus faible, pas assez d'expérience qu'eux, toujours peur qu'on te méprise. Tu réagissais toujours aussi puérilement. Cependant, un léger sourire s'élargissait sur tes lèvres pour faire voir que tu n'étais pas "aussi mal à l'aise que ça" .
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyLun 8 Sep - 20:09

Tobias pousse un long soupir, il n'a aucune envie d'aller prendre la relève de sa collègue, surveillez la cour, il n'y a pas plus ennuyant, regarder les gamins courir, tomber , pleurer, se disputer, merci du cadeau. Il se demande ce qu'il lui a prit de revenir ici pour travailler, comme si aux États-Unis il n'y avait pas de travail. Il garde encore en souvenir toutes les conneries qu'il a pût faire ici quand il fessait partit des orphelins et voilà que maintenant il doit empêcher des gamins d'en faire, il y a même certain pensionnaires qu'ils l'ont en tant que tel, il a même fait des conneries avec certains d'entre eux. Il ne s'imaginait pas que la chose serait si étrange, il à la désagréable impression d'avoir fait un saut en arrière dans le temps, il n’arrive pas à ne plus se voir comme un gosse, il garde des réflexes d'avant, comme trembler intérieurement face à Moor.

Il traverse un couloir à toute vitesse, fessant un bruit monstre, il n'y prend pas garde, il ne fait pas attention en fait il s'en moque et puis après tout il à le droit alors pourquoi s'en priver. Il remarque subitement que le couloir est vide, ou presque, ça lui fait bizarre, il garde le souvenir des couloirs grouillants d'élèves, qui se bousculent, qui s'interpellent, qui courent. Il lève les yeux au ciel, exaspéré est le mot qu'il le décrit le mieux en ce moment. Une silhouette attire son regard, il vas la fixer, une jeune fille, une ruban blanc vu son uniforme, que fait elle là seule ? Tobias s'apprête à lui demander. Il se rapproche.

Son regard croise le sien, ce regard ? Comment des yeux peuvent ils être si splendide ? Tobias accélère ses pas, il se sent mal à l’aise, comme un gosse. Un bruit le fait ralentir, elle vient de faire tomber les cahiers qu'elle portait, il se fige, elle ne vas pas bien, qu'est ce qu'il se passe, pourquoi elle à tout lâcher d'un coup ? Il ressent une peur intense pour elle, inhabituelle face à n'importe qui dans cette situation il aurait continué son chemin et ce n'est pas son nouveau poste qu'il lui fait faire du zèle. Il hésite à se rapprocher, et si c'est lui qui lui à fait peur ?

Elle se penche, il ne peut s’empêcher de la trouver gracieuse, splendide. Il se rapproche d'elle alors et vas attraper le dernier cahier encore au sol, il lui tend un sourire aux lèvres, les joues légèrement rougie et surtout le cœur qui bat bien trop vite. Il se dit qu'il doit avoir l'air totalement ridicule que ça fait mauvaise feuilleton américain. Le silence commence à s'imposer, il finit par le briser :
- « Ça vas ? Tu n'a rien qu'est ce qu'il s'est passé ? »
Sa voix trahit la grande inquiétude qui l'emplit, il à vraiment peur pour elle, il ne la connaît pas mais il se sent près à tous pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyLun 8 Sep - 21:58

« Tu repris ton souffle et te calmas en ramassant un par un tes cahiers mais très lentement, cela permettait de reprendre un rythme normal à cause de tout ce stresse venu à la seconde qui n'était pas bon pour ta santé. Tu ne perdis néanmoins pas un instant et tentas de te dépêcher. Mais peu de temps après ce calme repris, tu t'aperçus que quelqu'un arrivait derrière toi. C'était l'adulte qui t'avait envoûtée, bien que tu ne savais pas pour quelle raison. Tu le laissas faire ce qu'il devait faire. De façon à ce que cette situation ne tourne pas au glauque. Mais le silence fut rompu par tes mots, tu avais l'air inquiet, mais une seule question se posa dans ta tête. "Pourquoi?, pourquoi était-il ainsi" ? Légèrement rosée sur les joues, pourquoi avait-il l'air si anxieux ? »

- Juste une maladresse, ne vous inquiéter pas !
« Dis-tu de façon calme pour ne pas inquiéter la personne en face de toi, car ce n'est pas ce que tu voulais. Tu plissas les yeux quelques instants. Et souriait de peu.

Car à vrai dire, cela t'étonnait vraiment, que l'on s'inquiéter si peu pour ce genre de chose, étant maladroite, c'était pour sûr que ça allait se produire, mais toi, étant bornée, tu y aller quand même. Tu tentas de rassurer cependant le jeune homme à l'aide d'un sourire qui s'esquissait lentement sur tes lèvres.

Tu te relevas doucement de sorte à ne pas te faire du mal, ni au dos, ni aux genoux. Tu te retrouvas en face du prof, ne savant pas quoi dire, tu pinçais tes lèvres intimidée. »

- Bon, bah moi, j'vais retourner...

« T'exclamas-tu un peu plus joyeuse que tout à l'heure, tes joues étaient clairement moins rosées que tout à l'heure, tu devais t'être calmé pour avoir cette apparence pâle. Celle de d'habitude, avec tes yeux clairs qui ressortent bien sous cette pâleur "rare" sans doute. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyVen 12 Sep - 7:37

Il la regarde, ses yeux, comme ils sont beau, il lui sourit d'un air tout a fait niais, elle le laisse sans voix et il ne comprend pas vraiment ce qui lui arrive, il se sent complètement idiot mais il n'arrive pas à effacer ce petit sourire. Elle lui dit que ce n'est rien, une simple maladresse comme d'habitude semble suggérer le ton qu'elle utilise. Il ne peut s’empêcher de sourire de plus belle mais d'un sourire moins niais, plus inquiet, il la regarde des pieds à la tête pour vérifier qu'elle n'as rien, que sa peau est toujours de sa jolie couleur.

Il la regarde se relever, elle lui semble si fine, si fragile, il se retient de l'aider, il a peur de l'effrayer, de lui faire mal, de la faire souffrir. Ils se retrouvent en face à face, nouveau silence gêné suivit du petit sourire de Tobias, mais que lui arrive t'il donc ? Elle semble aussi mal à l'aise que lui et elle s'excuse disant qu'elle vas y aller. Il la regarde, il ne veut pas qu'elle parte, il ne sait que faire pour la retenir. Ses yeux se posent sur la chevelure de la jeune fille, il y aperçoit des reflets roux, il sourit songeant aux écureuil qui courait partout dans les parcs à la fac.

Tobias se frotte la tête, il se sent idiot de comparer la jeune fille à des écureuil. Il n'arrive pas à détacher ses yeux de son visage, si délicat, si beaux, il se sent bizarre, il sait qu'il pourras faire tout ce qu'elle lui demande, oui pour elle il donnerait tout car il se sent étrange, attiré par cette jeune fille. Elle semble bien moins nerveuse que lui, à croire que c'est elle l'adulte et lui le gamin, il a vraiment l'impression d'être redevenu pensionnaire ici et ça lui déplaît fortement, il a envie de se secouer lui même, de se hurler de redémarrer, d'arrêter de beuger mais il reste figé, la regardant s'éloigner.

Nan, il ne peut pas la laisser partir de cette façon, il ne connaît même pas son prénom, il se remet brusquement en marche, se met même à courir pour la rattraper, il arrive à sa hauteur, attrape son bras :
- « Attends ! »
Il la regarde de nouveau, ul ne sait plus quoi lui dire, il se sent vraiment con, il a envie de disparaître, loin très loin d'ici. Il rougit de plus belle, il se fustige intérieurement, ridicule vraiment, Tob ressaisit toi voyons. Il finit par ajouter :
- « Tu peut pas rentrer en cour maintenant, pas seule en tout cas, tu est en retard, tu te ferait punir, je préférais que ça n'arrive pas. »
Il la regarde de plus belle, oh nan il ne veut même pas imaginer cette jeune fille prisonnière,abandonnée au mains de Moor.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyLun 15 Sep - 20:59

« Tu finis par partir, calmée. Tu étais pensive, tu ne savais pas pourquoi tu avais réagi de cette manière face à ce professeur, enfin, tu dois admettre que c'était parfaitement ton style de garçon, peut-être était-ce pour ça que ton cœur palpité quand tu as croisé son regard. Seulement, tu savais pertinemment que relation professeur/étudiant n'était absolument pas autorisé, alors tu ne pensas plus un seul instant à ce genre de chose.

Tu continuais à marcher, jusqu'à ta salle de classe, lorsque soudain... Tu entendis quelqu'un courir non-loin de toi. Tu hochas ta tête vers l'arrière, et que vois-tu...? Ce prof ! Mais que voulait-il ? C'était quoi son problème à celui-là ? Penses-tu dans ta petite tête. Tu soupiras longuement en le regardant, puis tu te mis à remarcher doucement en faisant en semblant de ne pas l'avoir vu. Car tu ne voulais pas qu'il te voit réagir aussi excessivement sans savoir la réelle raison. Mais, soudainement une main d'homme, douce, chaude, venait attraper ton bras et te tirer vers l'arrière. Tu fis au début une grosse moue mécontente. Puis tu finis par clôturer les yeux en soufflant, avant de les rouvrir et de fixer assez bizarrement ce professeur. Mais que voulait-il ? Et là qu'il t'invente une raison chelou.
« Tu ne peux pas rentrer en cour maintenant, pas seuls en-tout-cas, tu es en retard, tu te ferais punir, je préférais que ça n'arrive pas. »

Non, tu ne peux pas y croire. Tu le vois rougir assez fortement lorsqu'il te regarde... Tu étais gênée, très gênée que tu commençais à trembler. Tu ne savais pas, tu avais peur qu'il te viole, même s'il en avait pas le profil... Mais, Comme dit le dicton « il faut toujours se méfier des apparences car elles sont trompeuses » "était t'est-ce là, la vérité ? Tu ne savais pas.

Tu l'attiras sans rien dire dans un coin où vous étiez vraiment seuls, personne ne pouvait, vous remarquez, les angles de cet endroit ne le permettaient pas. Tu fixais ce professeur dans les yeux. »

Qu'est-ce qui se passe ? « Dis-tu sur un timbre de voix tremblant, tu avais peur, tellement peur... »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyLun 15 Sep - 21:41

Tobias se sent ridicule, il est bien loin le surveillant arrogant qui se moque des élèves, envolé le cœur de pierre qu'il s'est forgé pour travailler ici, car avouons le pour travailler à Moor quand on sait ce qui s'y passe il faut soit être drôlement perturbé soit savoir mettre de coté toute son empathie. Tobias fait partie de la deuxième catégorie, il à apprit à ne pas penser à ce que subisse les gamins qu'il livre à Moor, à fermer les yeux, à faire abstraction des cris qui proviennent du bureau. Il a deux facette, celle de Moor, celle qu'il à développé ici bien avant d'être surveillant d’ailleurs et puis la facette Tobias de l'extérieur, Tobias de la fac, gentil, drôle, attentif. Deux monde dans un corps c'est ça Tob car pour travailler ici il faut bien ça.

Pourtant face à cette fille il se sent étrange, il est entièrement rouge, comme un gosse, le Tobias de la fac pousse celui de Moor, il ne veut pas qui lui arrive quoi que ce soit, il à peur qu'il lui arrive quelque chose et putain des risques ici il y'en a un paquet, chaque faux pas est un prétexte pour Moor pour punir, chaque phrases prononcé peut vous attirer ses foudres, chaque gestes, presque chaque respiration quand Moor est dans ses mauvais jours. Il soupire face à l'air apeuré de la jeune fille, il lui fait peur ? Il se sent plus bas que terre, il lui fait peur, comme Moor fait peur à tout ces gamins, il se sent minable.

Elle l'attire dans un coin, elle respire la peur et cette odeur donne à Tobias une terrible envie de la prendre contre lui, de lui murmurer qu'elle n'a rien à craindre mais il se retient car il comprend qu'elle à peur de lui, de ces gestes, il n'ose plus bouger, de peur de faire un geste qu'elle pourrait mal interpréter. Il l'entend à peine lui demander ce qui ce passe, sa voix tremble tellement. Il plante son regard dans le sien, il y lit la peur, il s'en veut tellement de réagir ainsi, il essaye de contrôler son rougissement de se détendre, avoir l'air moins tendus ^plus naturel, calme et posé, normal quoi.

Cependant il ne sait que répondre à la jeune fille, ce qu'il y a ? Il ne le sait même pas lui même alors l'expliquer. Il tente tout de même :
- « C'est juste que... j'ai été gosse ici, je connaît bien Moor, si t'arrive en retard tu vas passer un sale moment. »
Il se passe la main dans les cheveux, c'est plutôt débile comme tentative d'explication. Il soupire, il n'est pas vraiment crédible, il soupire de plus belle.
- « Pitié arrête de trembler comme ça, j'ai l'impression que je suis un mec chelou, je ne vais rien te faire, je te le promet. »
Il la regarde un air suppliant dans les yeux, allez calme toi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyDim 5 Oct - 19:07


Tu ne savais plus comment réagir, tu étais pétrifiée, on va dire ça comme ça... Tu tentais néanmoins de reprendre tes esprits, du plus profond de toi, mais tout se brouiller, tu avais besoin de te barrer de là, de faire abstraction, et ensuite de retourner en cours tranquillement, comme si rien ne s'était passé, comme si ta journée avait été superbe, comme d'habitude ! Tu cachais toujours tes émotions, tu étais très pudique vis-à-vis de ça. Tu t'en faisais toujours pour les autres, c'était peut-être l'un de tes plus gros défauts.

Tu trouvais ce jeune homme très collant, mais, son odeur corporelle te faisait frémir de peu, à vrai dire, tu aimais cette odeur et tu ne sais pourquoi ! C'était quelque chose d'apaisant et de doux à la fois. Tu fermes les yeux quelques instants en soupirant longuement. Tu étais entrain de réfléchir à comment te dépêtrer de lui sans que personne ne remarque que tu sortes d'ici avec lui, dans cet angle droit si sombre où on ne pouvait rien voir, cela aurait semblé glauque. Ce pourquoi il fallait être discret. Tu rouvris les yeux en regardant la personne qui se trouvait en face de toi, ce jeune homme qui était un peu, même beaucoup plus grand que toi.

Tu tentais tant bien que mal à arrêter de trembler, cela fut impossible pour le moment, tes émotions prenaient bien trop le dessus, de la sueur froide dégouliné de ton visage. Tu devais avoir de la fièvre, mais pourtant, tu avais froid, tu étais gelée... Il semble que cela t'est causée un choc assez grave pour que ça puisse en arrivé-là, ou bien, tu étais déjà malade avant, mais tu ne t'en étais pas aperçu et cela s'est développé ici-même. Tu ne savais plus quoi faire, ta vision se troubler, à un tel point que tu n'arrivais plus à observer le visage de l'homme en face de toi, de grosses cernes étaient dessinées en dessous de tes yeux, fatigués. Tu croisas les bras et tremblas de froid. Tu ne pouvais plus tenir, tes yeux se refermer d'un seul coup, et tes genoux se plier sans que tu ne puisses les arrêter, tu perdais l'équilibre petit à petit. Tu ne savais pas du tout ce qu'il était entrain de se passer !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyDim 12 Oct - 21:56

Tobias regardait la jeune fille, pas de la même façon qu'il regardait les autres personnes, il la trouvait si jolie, si fragile aussi, et il se sentait mal de lui faire aussi peur, il ressentait l'envie de la prendre dans ses bras et de la protéger de tout, la protéger de Moor surtout. Il la dévisage, la regarde dans ses moindres détail et son cœur s’accélère, il n'a jamais ressentit un truc aussi fort et c'est étrange, il sait qu'il ne devrais pas ressentir ce genre de chose, elle est pensionnaire ici et lui fait partit du personnel, rien n'est possible entre eux et pourtant son cœur semble plus fort que son cerveau, et il se rend compte qu'il est en train de tomber amoureux.

Elle commence à trembler, il prend peur, encore un peu plus, il veut la serrer contre lui, la rassurer et la réchauffer. Il la regarde, essayant de savoir ce qui la fait trembler de la sorte, elle serre ses bras contre son corps et tremble encore plus, au moment où il allait faire quelque chose, lui parler, la prendre contre lui, réagir quoi, les yeux de la fille se ferment et elle vacille, ses genoux ne semble plus supporter son poids et elle chute, tout doucement. Il la fixe quelque secondes, incapable de réagir puis il se rend compte qu'elle vas aller percuter le sol. Il se met alors en mouvement et vas la rattraper, délicatement, savourant malgré tout son contact.

Elle est dans ses bras inconsciente mais pas immobile, elle remue. Il la regarde, la trouvant plus belle encore ainsi. Il est ravis de ce contact forcé, il sait qu'on ne pourras rien lui reprocher, il ne pouvait pas la laisser percuter le sol, son geste était on ne peut plus normal mais il n'était pas mécontent d'être obligé de garder la jeune fille dans ses bras. Il n'y avait pas grand monde, personne même et il ne savait que faire. Il soupira avant de la prendre totalement dans ses bras et de se relever, elle n'était pas très lourde et Tobias était suffisamment musclé pour supporter son poids, il la plaça délicatement dans une position agréable pour lui et pour elle aussi même si il doutait qu'elle sente quoi que ce soit.

Il l’emmène dans l'infirmerie, vide, pas de trace de l’infirmière, celle là quand on a besoin d'elle ! Il pose délicatement la jeune fille sur le lit et la regarde, il se rend brusquement compte qu'il ignore qui elle est. Il se prend la tête dans les mains et réfléchit, que faire, il ne peut ce résoudre à la gifler comme il l'a fait avec Lula, il la regarde et sa main vient se poser sur son front, étrangement elle n'a pas de fièvre, on dirait qu'elle n'est pas malade, il soupire et vas chercher un verre d'eau. Il s'assoit ensuite près d'elle et attends. Il ne sait pas combien de temps il reste ainsi fixant la jeune fille immobile mais il attends qu'elle se réveille, étrangement inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyDim 16 Nov - 20:03

Tu ne savais pas ce qu'il t'arrivait si ce n'est que tu étais inconsciente, mais, bizarrement, tu sentais cette chaleur protectrice émanée d'un corps masculin qui ne te voulait guère de mal. Tu ouvris les yeux avec beaucoup de mal, tellement que la fatigue avait prise sur toi. Le blanc de tes yeux rouge et tes cernes marquées, cela prouvait bien que tu t'étais trop surmenée, cette semaine et que tu avais besoin d'énormément de sommeil. Tu te levas péniblement du lit, en te mettant sur le bord du lit. Tu levas légèrement ta tête et tu apercevais cet homme, qui, depuis ce matin, te tourmenter les esprits.

Tu le fixais du coin de l'œil en réfléchissant, tu ne savais pas quoi dire, tu étais figé. Accroché aux barrots, tu étais hésitante. Comment réagir ? A part être choqué parce qu'il était resté là, pendant tout ce moment où tu t'étais évanouie sans aucune raison apparente. Il t'avait sûrement sauvé la vie, évité de tomber la tête la première, et pour ce geste aussi attentionné soit-il, tu te devais de le remercier. Mais un simple "merci" pour toi n'était jamais suffisant. Tu finis par te lever lentement en venant donner un doux baiser sur la joue de cet homme beaucoup plus âgé que toi, soulagé et souriante. Tu ne lâchas pas un seul mot, mais tu étais là, en face de lui, avec tes yeux nitescent, bleu clair qui brillait de mille feux, ce sourire crispé. Tu étais mignonne à regarder dans cet air de timidité.

Cette atmosphère douce ne te pesait pas sur la tête et te faisait monter au ciel. Tu avais tes étoiles dans les yeux en le regardant. Mais tu finis par reprendre tes esprits et te dire que tu délirais complètement, que tu ne devais pas avoir de relation conflictuelle, et que tout cela devait rester entre toi et lui, que rien ne devait sortir de ta bouche, et que ce qu'il venait de se passer devait rester un secret. Quoique, les secrets avaient le dont de t'exciter, mais ce n'était pas vraiment le moment de penser à cela, tu devais retourner en cours immédiatement avant que l'on cherche après toi et que l'on te trouve près de cet homme, pour éviter tout problème qui nuirait à son travail, ce que tu ne voulais vraiment pas. Après le doux baiser que tu lui avais déposé tendrement sur sa joue, tu venais tapoter son épaule en souriant.

« Je retourne en cours »* dis-tu sur un ton reposé et plus calme que tout à l'heure Puis tu enlevas ta main de son épaule en t'éclipsant peu à peu de lui sans rien dire. *
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} EmptyMer 3 Déc - 23:14

Il attend, un long moment, des secondes, des minutes, des heures peut être même, il perd la notion du temps, de l'heure, il ne pense plus qu'a elle, il s’inquiète, il se demande si il ne devrait pas partir à la recherche de l’infirmier, mais ce serait la laisser seule, sans surveillance, il panique a cette idée, il ne veut pas qu'il lui arrive malheur, il attend donc, anxieux comme jamais, il la regarde, elle semble dormir paisiblement, il sourit un peu, il se retient de se rapprocher d'elle, préférant garder ses distances. Il se demande ce qui lui prend, habituellement les enfants il s'en moque un peu, pas qu'il n'a pas de compassion, seulement que lui aussi est passé par là, personne n'a été tendre avec lui alors par pur égoïsme il répète ce schéma, comme bien d'autre après lui sûrement. Il soupire, il sait ce que ça fait pourtant, il soupire, il la regarde de nouveau, il ne sait pas ce que c'est cette attirance étrange envers elle, il a tellement peur pour elle.

Il soupire, il sourit, il passe une main sur son visage, il transpire un peu. Elle ouvre les yeux subitement et il a encore plus mal pour elle, elle semble tellement à bout, fatigué, exténué, il soupire, il la regarde et il sent une vague de protection qui lui vient, il a envie qu'elle aille bien, il veut que ça aille pour le mieux pour elle, il voudrait voir disparaître toute cette douleur et ce mal en elle. Elle se lève doucement, il se retient d'aller la protéger, la prendre dans ses bras pour qu'elle ne tombe pas, il reste immobile, à la fixer avant de lui sourire, toujours attentifs, si jamais elle vient a vaciller il lui saute dessus pour la récupérer et l’empêcher de s'écraser, il se sent tellement rattaché à elle, c'est étrange et délicieux à la fois.

Elle se rapproche de lui, il ne s'attend pas à ce qui suit, il sent les lèvres de la jeune fille sur sa joue, aussitôt la chaleur l'envahit, il sourit comme un idiot, il aime, beaucoup, il aimerait encore plus, il s'imagine avec la jeune fille dans les bras, leur corps blottis l'un contre l'autre, leur chaleur partagé, il sourit encore u peu plus a cette pensé, cette vision, il a envie de la retenir mais déjà elle s'écarte de lui, comme un rêve, il la regarde se mouvoir, légère et gracieuse, splendide, il l'aime, ça s'impose à son esprit, comme une évidence, elle l’attire, il sent ce sentiment, celui qu'il a éprouve plusieurs fois déjà, l'amour, il n'ose plus bouger, il n'ose rien dire, de peur de sortir une connerie.

Elle lui tapote l'épaule et lui sourit, ce sourire finit de le faire fondre, il sourit encore un peu plus, béat, il l'aime cette phrase tourne encore et encore, comme une chanson qu'on ne peut oublier, un peu lassant mais si agréable qu'on ne veut pas s'en débarrasser. Il sent qu'elle vas partir, il entends d'ailleurs sa phrase, murmurer, comme si elle le regrettais aussi, il ne veut pas la perdre de vue, la quitter, il à l'impression que plus rien ne compte, elle ôte sa main et commence à s'éloigner il reste un moment immobile, il la regarde et finit par bouger, il lui rattrape le bras et murmure :
- « Attend, dit moi au moins ton prénom ! »
Il sourit, il veut au moins savoir ça.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}   « Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

« Ravage, incompréhension, logique. » {PV Tobias}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ravage Fevrier/Mars 2009
» Ravage (Mission William & Miranda)
» Epreuve 6 : la logique de l'Esprit Végétal [TERMINE]
» La logique sauve de l'ennui [Ruby]
» Qui a dit qu'une femme ne pouvait pas se défendre [PV: Tobias Grant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-