Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu pourras frapper autant que tu voudras, tes poings ne seront jamais aussi fort que tes mots. [Nathanaël / Manon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Tu pourras frapper autant que tu voudras, tes poings ne seront jamais aussi fort que tes mots. [Nathanaël / Manon]   Jeu 18 Juin - 23:45

Journée merdique, vie merdique ! Tout avait décidé de se mettre contre Manon aujourd'hui. Enfin, plus que les autres jours. Elle soupira, elle n'avait pas la moindre envie d'aller en cours. D'ailleurs, à quoi cela lui servait-il ? Rien, absolument rien, si ce n'était gâcher un peu - beaucoup - de son temps. Et un autre soupir s'échappa d'entre les lèvres de la Ruban rouge. Elle se leva alors de son lit, et décida d'enfiler des vêtements, au hasard. Elle ne savait même pas si les couleurs allaient ensemble, mais elle s'en foutait clairement. Elle n'était pas le genre de gamine à s'intéressait de près à la mode, elle se foutait des vêtements qu'elle portait, sachant qu'elle ne les verrai jamais. Elle shoota dans la première chose qu'elle trouva au niveau de ses pieds, peu importe l'objet que c'était, elle avait juste besoin de se défouler. Un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres, en pensant à Nathanaël. En fait, elle servait à quelque chose, elle était un... défouloir ? Peut-être, sûrement. Elle permettait au garçon de se défouler sur elle, mais en échange elle faisait de même sur lui. pratique pour ne pas rejeter sa haine sur les personne que l'on aimait. Elle sortit de sa chambre en claquant la porte, enfin prête à subir une journée de cours ennuyeux. Ennuyeux, tous autant que les autres, il n'y avait pas à dire. Si on le lui avait permis, elle aurait dormi durant touts les cours qu'elle avait pu avoir pendant sa courte vie inachevée. Alors, elle s'était mise à rire toute seule en y pensant, et son rire résonna dans les grands couloirs presque vides. Est-ce que cela voulait dire qu'elle serait en retard, si personne ne se promenait ici ? Ou bien, peut-être qu'ils ne faisaient tout simplement aucun bruit.... non, impossible, vu le monde qui passait habituellement dans cet endroit sombre. Elle se mit alors à marcher, sans savoir dans quel sens elle allait. Non, en fait elle ne savait pas où elle devait aller. Si elle avait laissé de côté sa fausse fiéreté, elle aurait pu avoir à ses côtés quelqu'un pour l'aider, la guider, mais non. Manon refusait, catégoriquement. Elle refusait d'admettre qu'être aveugle était un handicap, elle refusait d'être considérée comme une handicapée, car pour elle c'était pire que tout. Elle soupira, et secoua la tête. Encore en train de penser à ça... alors qu'elle ferait mieux de penser à autre chose. C'est alors qu'elle fonça tout droit sur un garçon. Un... ruban rouge, vu la taille. Tiens, quand elle pensait à lui, peu de temps après elle le trouvait. Cependant, du fait qu'elle ne pouvait voir, elle ne se rendit pas compte à qui elle avait affaire. Mais, comme à son habitude, elle ne prit pas la peine de s'excuser.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 10
Avatar : Miljan Chatelain
DC : Léo Frost, Aksel Drake, Nikola Petrova
Statut : Alone
Messages : 311
Points : 9
Date de naissance : 28/07/1999
Age : 18
Localisation : Quelque part sous les décombres
Humeur : Destructrice

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Nathanaël White
MessageSujet: Re: Tu pourras frapper autant que tu voudras, tes poings ne seront jamais aussi fort que tes mots. [Nathanaël / Manon]   Lun 20 Juil - 16:24

Nathanaël n'était vraiment pas bien en cette journée. La veille, il s'était disputé avec l'un de ses frères, William. Et le petit garçon n'avait pas pu se faire réconforter par Taehyun son second frère puisque celui ci était absent. Et voilà que cette nuit, le jeune garçon avait été victime de nombreux cauchemars plutôt violent. Quand il s'était réveillé, il était en sueur et profondément en colère. Il avait subit de nouveau les coups et les viols de son père, tout ça en une nuit. Le jeune garçon ne l'avait pas supporté. Il était encore tôt, très tôt, le petit garçon se leva, se prépara et sortit dans le couloir. Ceci fait, il frappa dans le mur, s'égratignant au passage les mains. Nathanaël était hors de lui, dans son regard luisait une étincelle de haine. Il ne pouvait plus supporter tous ses cauchemars, il était à bout. Le jeune garçon frappa encore et encore le mur en face de lui, un simple mur du couloir qui n'avait rien demandé. Mais le petit ruban rouge avec besoin d'évacuer sa haine même s'il devait se blesser pour ça. Nathanaël marcha dans les couloirs et sortit dans la cour pour se cacher, il attendit que tout le monde se lève, aillent manger, se préparer et aillent en cours pour sortir de sa cachette discrètement. Il n'avait pas faim, il n'avait quasiment jamais faim. Nathanaël avait l'habitude d'être privé de nourriture alors ce n'était pas son habitude de manger matin,  midi et soir. Le jeune garçon poussa un petit soupir et alla dans les couloirs. Oui, il allait sécher les cours aujourd'hui, Nathanaël alla s'asseoir dans un coin et attendit. Il était plongé dans ses pensées noires, ses pensées étaient fixées sur la personne qu'il haïssait le plus au monde, la personne qui a néanmoins contribué à sa naissance, son père, son géniteur. Nath serra les poings, le sang sur ses mains avait séché. Nathanaël se leva pour aller à la forêt mais quelqu'un lui rentra dedans, Nath fusilla la personne du regard et fit un sourire moqueur. Manon, sa pire ennemie, son punching-ball. Elle est arrivée au bon moment, Nath s'approcha doucement d'elle d'un pas menaçant. Il l'attrapa par les cheveux et tira dessus. Il la poussa contre le mur de toute ses forces. La tête de la petite fille cogna durement contre le mur, Nathanaël continua de sourire d'un air mauvais et prit la parole d'une voix menaçante.

"Hé l'handicapée! Excuse toi immédiatement!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tu pourras frapper autant que tu voudras, tes poings ne seront jamais aussi fort que tes mots. [Nathanaël / Manon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» L'injustice me donne envie de frapper. (Lily-Ana)
» [PV : Pénélope] Frapper un grand coup & Gagner une enquête
» Cinéma - Autant en emporte le vent.
» Une ravissante jeune fille (j'ai enlevé le "Tu parles" parce que je me faisais frapper ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-