Forum RPG. 2017. Détenteur d'un pouvoir ou simple humain ? Vous avez tout deux votre place ici, mais prenez garde, le secret ne doit pas être révélé. Entre haine, amitié et aventure. Le secret survivra t'il ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptySam 14 Juin - 10:05

Une semaine, sept jour, cent soixante huit heures. Une semaine, voilà depuis combien de temps je suis ici et déjà je regrette mon choix. Bien évidemment j'aime ces enfants, ou du moins je les apprécies, faute de les connaître suffisamment. Mais l'activité de la fac me manque, les fêtes pleine de bruit me manque, cette frénésie communicative me manque, Alexeï me manque. Une fois mes cours finis et ma classe vidé d’élèves, je me retrouve seule dans la salle vide. J'ai à peine croisé mes collègues, ils m'ont salués le jour de mon arrivés et c'est tout. J'ai voulut venir ici pour me changer les idées, pour oublier mais je suis si souvent seule que je ne peut m’empêcher de me ressasser le passé et de repenser à ce fichu soir.

Je ferme les yeux, essayant de  bloquer les larmes qui menacent de me submerger. J'écoute le bruit de l'orphelinat, ou plutôt son absence. C'est étrange, on pourrait jurer que les couloirs sont vides, personne ne pourrait dire que l'étage inférieur est emplit d'enfant. Je me souvient de mes années de colonie, jamais nous étions si silencieux dans nos dortoirs . Ce silence pourrait être apaisant mais pas pour moi, pas pour mes souvenirs douloureux qui revienne guettant la moindre seconde d'inactivité pour resurgir plus douloureux à chaque fois. Cet endroit m'inquiète, la plupart des enfants, surtout les plus jeunes sont fuyant, effrayés presque traumatisés.

Il n'est pas si tard et jamais je ne me couche si tôt mais ici il y a si peu à faire, je ne peut aller me promener, la pluie qui m'a accompagné à mon arrivée à décider de me tenir compagnie toute la semaine durant. Je m’approche du miroir et contemple mon visage,  le fond de teint dont je me tartine pour cacher les couleurs de mon visage a été par endroit emporté avec mes larmes, traçant sur mes joues des lignes bleues. Je soupire et attrape un coton, je verse du démaquillant dessus et le passe sur mon visage.  Chaque passage du coton découvre de plus belle les ecchymoses qui mangent mon visage.

Je contemple chaque traces, je connaît par cœur mon nouveau visage et mon ancien me manque. Je verse une larme, songeant de nouveau au passé, à ce visage qu'Alexeï parcourait de ses doigts, que dirait t'il en me voyant ainsi ? Que je suis belle sûrement. Je pousse un petit gémissement. Je me déshabille découvrant la totalité des dégâts, chaque bout de mon corps sans exception rappelle l'accident et cette douleur . J'enfile une chemise de nuit, et enroule mes bras autours de mon corps, espérant ainsi me protéger de tout ces souvenirs. Je suis affreuse, la moindre personne qui me verrait prendrait peur.

Je jette un dernier coup d’œil dans le miroir, pousse un dernier soupire et sort de la salle de bain. Je me rend dans ma chambre. Je me couche et ferme les yeux attendant le sommeil, il vent étrangement vite, trop vite peut être. Mon cerveau s'empresse de s'endormir car dans mon sommeil je retrouve ce que j'ai perdu, ma vie d'avant et évidemment Alexeï. Mais mon sommeil est aussi enclin à me faire basculer dans ces cauchemars, ceux la même qui on hanté mon enfance et qui depuis l'accident on mutés.

Je suis dans une pièce toute noire, je suis une enfant, trois ans maximum, je suis blottit dans un coin de la pièce, me balançant d'avant en arrière. Une silhouette se rapproche, je gémit et commence à me débattre. Je commence à me tordre dans mon sommeil, je bouge luttant contre quelque chose que j'ignore, je donne des coup dans le vide et m’agrippe à mes draps.  Je cris dans mon sommeil, peut être dans la réalité aussi. Je regarde autour de moi, le sol est couvert de sang, je hurle maintenant :
- « Pitié ! Nan ! Nan ! »
La silhouette se rapproche, je pousse un nouveau cris et une main s'abat sur moi. Je ferme les yeux.

Mon rêve change, me revoilà dans la voiture, Alexeï est à mes cotés, il me sourit, me dévore du regard. J'aime ce rêve car je peut en profiter pour revoir mon amour perdu. Je le dévore du regard, puis mon regard se pose sur le paysage qui défile par la fenêtre, les rues bien connues de cette ville où j'ai étudié. Subitement l'autre voiture arrive dans mon chant de vision. Je hurle :
- « Alexeï attention! »
Mais il est trop tard, la voiture entre en contact avec la notre dans un bruit horrible de tôle. Je suis propulsé contre le pare brise. Je tourne la tête vers Alexeï et je vois le sang, je gémit.
- « Nan Alexeï, pitié nan, tous sauf ça Alexeï ! »
Ma voix se confond en sanglot, et bientôt je suis en pleur. J'ai alors la désagréable sensation de chuter et alors même que je me réveille cette sensation est toujours présente.

Je me redresse dans mon lit, pleine de sueur et encore envahit par cette affreuse sensation. Avant quand je me réveillait effrayé, Alexeï était déjà réveillé, il me souriait et me serrait contre lui. Maintenant je suis seule face à la terreur de la nuit. Je me lève, non sans trembler, et je vais dans la salle de bain, je m'agrippe à l'évier et passe un peu d'eau sur mon visage. Je me regarde de nouveau dans le miroir, je contemple mon visage si blessé et je me demande pourquoi j'ai survécus, pourquoi la vie n'a pas quitté mon corps comme elle la fait pour Alexeï.

Brusquement, un petit bruit se fait entendre, je redresse la tête. Je met quelques secondes à réaliser que c'est quelqu'un qui toque à ma porte. J'hésite, qui cela peut être n pleine nuit.J'ai un peu peur, je suis seule face à l'inconnu et je ne connaît pas suffisamment l'endroit pour fuir si cela est nécessaire. Je pousse un long soupir avant de me diriger vers la porte. Ma main hésite puis finit par attraper la poignée, l'autre agrippe la clé et la tourne. J'ouvre la porte et découvre un de mes collègue dans le couloir. Je le regarde intrigué et finit par demander d'une voix tremblante :
- « Oui ? »

HRP:
 


Dernière édition par Spencer Filds le Lun 30 Juin - 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptySam 14 Juin - 14:51

Nate avait bien du mal à s'endormir ce soir-là. Il avait passé une journée plutôt calme, sans incidents majeurs. Il commençait à s'entendre de mieux en mieux avec ses élèves, ce qui était bien normal après un mois dans un nouvel établissement. Il avait enfin pris ses marques, connaissant maintenant par cœur les couloirs qu'il devait emprunter tous les jours pour atteindre ses salles de classe. De même, sa chambre avait changé. Au départ, elle était très simple, sans aucun artifice particulier. Maintenant, bien que les meubles n'avaient pas changé, elle était déjà plus personnalisé. Il y avait des livres sur presque tous les meubles de la chambre, des photos de sa famille un peu partout également. Il y en avait une que Nate aimait tout particulièrement. Elle représentait sa famille devant Big Ben à Londres, le jour où Nate avait reçu son diplôme d'enseignant. Il l'avait judicieusement posé sur sa table de chevet, à côté de son réveil et d'une petite lampe.

Le réveil indiqué minuit moins dix maintenant et malgré l'heure tardive, la lampe de chevet était encore allumée. Ne parvenant pas à trouver le sommeil, Nate s'était plongé dans un livre. Il passait sérieusement tout son temps libres à lire, c'en était presque affolant. Il ré-lisait aujourd'hui un grand classique de la littérature française : Les Misérables de Victor Hugo. Cela lui faisait du bien de lire du français. Il était constamment entouré d'anglais et bien qu'il adorait cette langue, il aimait bien aussi revoir du français.
Il fut pourtant vite interrompu dans sa lecture par un cri retentissant. Détournant les yeux de son livre, il fronça les sourcils. Ce cri venait de la chambre d'à côté, et si il se souvenait bien, elle était occupé par la nouvelle professeur de mathématiques, mademoiselle Filds. Il n'avait jamais eu l'occasion d'aller lui parler, à part pour lui sauter la bienvenue à son premier jour à l'orphelinat.

Il se leva de son lit, jeta un petit regard à son pyjama - un simple jogging gris et un T-shirt noir - et sortit de sa chambre. Il toqua à la porte voisine de la sienne. Spencer vient lui ouvrir quelques instants plus tard. Nate observa son visage, surpris : celui-ci était couvert d'ecchymoses. Que pouvait-il bien lui être arrivé? Son regard descendit sur son cou où il aperçut d'autres blessures. Se rendant compte du silence dont il faisait preuve, il remonta son regard pour le plonger dans celui de l'enseignante.

« Désolé de vous déranger... Je vous ai entendu crier. Est ce que tout va bien? »


Question stupide : personne ne criait sans raison. Mais il ne savait pas vraiment quoi lui demander d'autres. Il espérait simplement, attentionné qu'il était, que sa collègue n'avait rien de trop grave, malgré les blessures qui l'a recouvré...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptySam 14 Juin - 21:33

La personne qui se tient dans le couloir me regarde d'un air surpris, je met un instant à réaliser que c'est à cause de mon visage couvert d'hématomes, je n'ai pas l'habitude de ce genre de regard. Je rougit, heureusement ça ne se voit pas, mon visage est bien trop amoché. Personne ne sait ce qu'il m'est arrivé, il doit donc se questionner sur les origines de toutes ces traces, je ne l'en blâme pas moi aussi j’aurai été surprise de découvrir mon collègue ainsi en pleine nuit. Je voit son regard détailler mon visage, puis mon cou. Je soupire, consciente de l'effet que mes blessures peuvent causer, voilà pourquoi je prend une heure chaque matin pour couvrir consciencieusement chaque trace laissé par l'accident sur mon corps. Chaque regard posé sur es bleus me donne la sensation d'un décharge éclectique, je suis affreuse ainsi

Le regard du jeune homme remonte pour se planter dans le mien. Je cherche rapidement dans ma mémoire et retrouve son nom, Loyson, Nathan si mes souvenirs sont bons, il est jeune lui aussi et ça fait peu de temps qu'il à débarqué ici, tout comme moi, qu'est ce qui à pût le pousser à venir ici, fuit il lui aussi quelque chose ? Ou aime t-il simplement les endroit reculés ? La voix de Nathan me tire de mon questionnement, il à un ton inquiet :
- « Dessolé de vous déranger... Je vous ai entendu crier. Est ce que tout vas bien ? »
Je le regarde, il à vraiment l'air inquiet pour moi, ça me fait bizarre personne ne s'est  préoccupé de mes cauchemars depuis … Je me mord la lèvre pour faire passer cette pensé douloureuse.
- « Oh je vous ait réveillé, je suis dessolé, ça m'arrive souvent de crier dans mon sommeil, je suis vraiment dessolé . »
Je regarde mon collègue essayant de faire apparaître un petit sourire sur mon visage.

Mon sourire se brise brusquement, je vient de me remémorer à quoi resemble mon visage, je ne m'y habitue pas, je ne supporte pas mon visage défiguré, il fait pourtant partie de moi, même si ce n'est que temporaire, la douleur qui l'accompagne, elle, resteras bien longtemps. Je presse mes mains contre mon visage essayant de cacher le massacre, j'ai tellement honte. Je gémit, serrant mes mains plus fort contre mon visage. Mon nez rentre en contact avec quelque chose de froid mes yeux louchent pour en identifier la source. Ma bague de fiançailles, au moment même où mon cerveau identifie l'objet, je pousse un long gémissement presque animal, je me laisse tomber le long de ma porte ouverte jusqu'à m'étaler sur le sol, je me recroqueville sur moi même et gémit :
- « Alexeï ! »
Je ne peut plus contenir ce flux de tristesse qui tente de m'envahir à tout instant depuis l'accident et je fond en larme devant mon collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptySam 21 Juin - 20:25

Nate remarqua immédiatement que le sourire de Spencer était faux. Des sourires comme ça, il en avait vu de nombreux. Beaucoup trop, pour ainsi dire. Quand il vivait encore en France, il avait l'habitude de voir ce genre de sourire sur le visage de sa sœur. Sa sœur avait toujours été quelqu'un de très secret et cachait toujours ce qui n'allait pas derrière une bonne humeur apparente et Nate avait appris à différencier les sourires faux des sourires sincères. Et ce que Nate redouté en l'instant présent arriva : Spencer s'effondra en larme. Il eut un moment de flottement durant lequel l'atmosphère n'était remplis que du bruit des pleurs de la jeune professeur de mathématiques. Puis, Nate réagit enfin. Comme par réflexe, il s'agenouilla près d'elle et la serra dans ses bras, calant sa tête dans son cou.

« Ça va aller... Ça va aller... continua-t-il de répéter sans cesse, comme une litanie pour calmer sa collègue.»


Il espérait juste qu'elle se calme. Il ne lui demanderait même pas d'explication, il voulait juste qu'elle aille bien. Car c'était là le caractère de Nate, il voulait juste que tout le monde aille bien. Et pour cela, il ferait tout pour l'aider. Si elle avait envie de parler, il serait là pour l'écouter. Si elle voulait une main amicale pour l'aider à se sortir d'affaire, il serait cet ami qui l'aiderait. Il ne savait que trop bien à quel point elle devait se sentir seul ici, après tout il l'était aussi... Maintenant, tout ce qu'il devait faire, c'était attendre qu'elle se calme.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyLun 23 Juin - 7:14

Pendant quelques secondes le seul bruit qui emplit le couloir est celui de mes sanglots, c'est pitoyable, j'en ai conscience, mais je ne peut pas vraiment luter, la pression accumulé depuis l'accident craque d'un coup et il faut malheureusement que ce soit devant mon collègue comme si il n'y avait pas d'autre moment, je suis quasiment tout le temps seule,  j'aurais pût pleurer des dizaines de fois sans témoins mais c'est maintenant que j'ai craqué. Je veut m’arrêtez mais je n'y arrive pas. J'ai honte maintenant Nathan sait tous de moi, il sait à quoi je ressemble vraiment physiquement, il sait que j'éclate en sanglot et que je hurle la nuit.

Brusquement je capte un mouvement, Nathan s’accroupit près de moi. Il me prend dans ses bras, cale ma tête dans son cou, me serre et se met à murmurer :
- « Ça vas aller...Ça vas aller... »
Il le répète une dizaine, une centaine de fois peut être comme une berceuse apaisante. Pendant ce temps je me vide de toute l'eau contenue dans mon corps. Je mouille complètement le col du pauvre professeur de littérature. Le contact de Nathan me fait étrangement du bien, ça m'apaise.

Je commence à me calmer. Je serre à mon tour mon voisin ça me fait du bien. Je renifle la douce odeur de Nathan, ça continue à m'apaiser, sans m'en rendre compte j'arrête de pleurer. Je desserre alors mon collègue. J’essuie mes yeux avec mes poing et je m'écarte petit à petit de Nathan, je le regarde plus qu'embarrasser, je déteste quand je me laisse ainsi aller à mes émotions. Je murmure :
- « Je suis dessolé, je ne sait pas ce qui m'a prit. »

Je me lève, regarde mon collègue et lui propose avec la voix cassé :
- « Ça vous dit un thé pour me faire pardonner de tous ça, je suis consciente que ça à dût vous mettre mal à l'aise. Je suis dessolé je n'ai pas de café, j'en ai abusé à la fac maintenant je préfère l'éviter. »
J'ai dit beaucoup trop de chose mais ça m’empêche de penser à tous ça. Je renifle et avant même qu'il réponde je m’engouffre dans mon appartement.

Je vais dans la cuisine, je me retourne et constate avec une petite pointe de soulagement qu'il m'a suivit. Je me met à virevolter dans la petite cuisine pour sortir deux tasse et lancé la machine. Je l'invite à s'asseoir près autour de la table. Je passe en coup de vent devant le frigo, le petit courant d'air qui se forme décroche la photo qui y est accroché, la seule de tout mon appartement, une photo sur laquelle je suis assise sur les genoux d'Alexeï, je suis accroché à son cou je sourit, lui aussi sourit. La photo vole jusqu'au pied de Nathan.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyLun 23 Juin - 17:22

Nate suivit Spencer dans son appartement.

« Un thé sera avec plaisir. »


Nate avait vécu en Angleterre de nombreuses années alors autant dire qu'il adorait le thé. Ce n'était même pas un stéréotype que de penser que les anglais buvaient tout le temps cette boisson nationale. Ils adoraient vraiment le thé. Nate avait pris l'habitude d'en boire également toujours une tasse sous le coup de cinq heures quand il vivait à Londres. En venant en Nouvelle-Zélande, il avait un peu perdu cette habitude puisqu'il n'avait pas la possibilité de le faire, à cause des horaires scolaires.

Il s'installa à la table que lui indiqua la jeune américaine. Il l'observa s'agiter dans la petite cuisine et suivit du regard la photo tombait vers lui. Il se pencha pour la ramasser, prenant bien soin de ne pas laisser de traces de doigt dessus. Il observa les visages souriant du jeune couple, reconnaissant aisément Spencer. Elle était belle, quand elle souriait sincèrement et, sans ses blessures.

« Vous avez l'air très heureux, s'exclama Nate, avec un sourire. J'imagine qu'il est votre petit-ami. Vous a-t-il suivis jusqu'en Nouvelle-Zélande ? »

Il tendit la photo vers Spencer et remarqua dans son regard que quelque chose n'allait pas...

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyMar 24 Juin - 7:08

Je contemple la photo qui vole jusqu'aux pieds de Nathan, avant que j'ai le temps de réagir, il ramasse la photo d'un air intrigué , il la regarde, je doit me retenir de lui arracher des mains, je ne veut pas qu'il sache,je lui ait déjà montré trop de mes secrets, il à vus ma peau couverte de bleus, il m'a entendu hurler et j'ai même pleurer devant lui. Il sourit en regardant cette image, elle est douloureuse pour moi, je ne sait même pas pourquoi je l'ai laissé là, j’aurai dût la ranger, chaque fois que je la voit j'ai envie de mourir pour le rejoindre, il me manque trop c'est intenable.

Mon collègue s'exclame :
- « Vous avez l'air très heureux. J'imagine qu'il est votre petit- ami. Vous a-t-il suivis jusqu'en Nouvelle-Zélande ? »
Je manque de lâcher les tasses de thé, ça fait longtemps que je n'ai pas regardé cette photo en y voyant un couple heureux. Heureux, oui nous l'étions, énormément même, mais c'est du passé, on ne seras plus jamais heureux tous les deux. Je ne pourrait plus être heureuse non plus, j'aurais l'impression de trahir le souvenir d'Alexeï.

Je m'assoit doucement en face de Nathan, pousse une tasse dans sa direction et sourit faiblement. Je boit une gorgé de la mienne avant de lâcher dans un quasi murmure :
- « Oui Alexeï et moi étions … ensemble … mais il ne m'as pas suivit ici. »
Je songe qu'il ne suivras plus personne nul part mais je n'ajoute rien. Je pose ma tasse et tripote nerveusement la bague de ce fameux jour, je pousse un long soupir. Puis je fixe mon regard dans celui de mon collègue, essayant de paraître moins troublé que je le suit :
- « Et vous ? Vous avez quelqu'un dans votre vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyMar 24 Juin - 20:04

Nate regretta d'avoir posé la question.

« Désolé d'avoir évoqué un souvenir douloureux pour vous... »


Désolé, oui il l'était. Il ne pouvait pas s'empêcher de faire des gaffes visiblement. Alors qu'après sa crise de larme, Spencer semblait s'être calmer il avait dû demander la pire chose au monde pour la jeune femme ! Mais que lui était-il donc bien arrivé ? Elle semblait visiblement encore amoureuse de cet homme – sinon elle ne garderait pas une photo d'eux-deux accrochée dans sa cuisine – alors quoi ? Avait-il décidé qu'il ne pouvait pas la suivre ? Jugeait-il qu'une relation à distance était trop compliqué ? Était-ce quelque chose de plus... tragique ? Nate n'avait pas la réponse mais, par politesse, il n'allait pas demandé.

« Si vous voulez en parler, je suis prêt à vous écouter vous savez... Mais je ne veux surtout pas vous forcer la main ! Je veux juste que vous sachiez que je serais une oreille attentive, si vous en avez besoin. »

Peut-être que se confier lui ferait du bien, c'était ce que Nate pensait.

« Pour ma part, aucune femme ne partage ma vie. Pour tout vous avouez, les relations ne m'intéressent pas trop, j'entretiens un amour déjà si compliqué avec la littérature, avoua-t-il, d'un ton léger. Enfin, peut-être qu'une femme en Nouvelle-Zélande saura s'attirer mes faveurs, ria-t-il. »

Parfois, en s'écoutant parler, Nate avait l'impression de venir d'une autre époque.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyMer 25 Juin - 16:31

Je doit fermer un instant les yeux pour empêcher les larmes de revenir, je reprend la photo des mains de mon collègue et la remet à sa place, je l’effleure doucement des doigts. Je me retourne vers le jeune homme, il s’excuse d’avoir évoqué des souvenirs douloureux. Je soupire, ce n’est pas sa faute, il ne pouvait pas savoir. Il me propose dans parler, si je le souhaite. Ce n’est pas de la curiosité mais véritablement une envie de me soulager, ça se sent.

J’hésite, j’ai à la fois envie de garder ça pour moi, j’ai peur qu’on ne me regarde plus comme avant si on le sait mais en même temps, il ne voit déjà plus de la même façon, il à vus l’état de mon corps. Je soupire, me mord la lèvre avant de lâcher :
- « Disons juste que mon état n’est pas étranger au fait qu’il ne soit pas ici avec moi. »
Je soupire et prend une nouvelle gorgée de thé.

Il m’avoue ensuite qu’il n’a personne dans sa vie. Il préfère la littérature, étrange, il est pourtant assez beau garçon, je chasse immédiatement cette pensé. Je lui sourit, il espère rencontrer quelqu’un ici ? Je pense à ce que j’ai vu en venant ici, rien !
- « Je craint fort que les rencontres soit limité sur cette île ! A vrai dire je regrette un peu la fac, l’ambiance me manque ! »
Je pousse un soupir nostalgique, la fac, c’était le bon temps, jusqu'à …
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyMer 25 Juin - 23:05

A la réponse que donna la jeune femme, Nate se crispa. Cela ne pouvait vouloir dire que deux choses : soit il y avait eu un accident, plutôt grave car il avait dû coûter la vie à son compagnon et causer les nombreuses blessures de son corps, soit son ancien petit-ami la frappait. Mais si cela était la vérité, pourquoi gardait-elle une photo d'eux ? La première hypothèse semblait être la bonne et cela fit légèrement frissonner Nate. Qu'est ce que Spencer avait dû traverser ? Cela devait avoir été horrible et, apparemment, elle n'en s'était pas encore remis. Et puis, cette accident s'était sûrement produit il n'y pas si longtemps que ça, étant donné que les blessures de la jeune femme n'étaient pas encore guéris.

« Je suis désolé pour vous... »


Nate lui offrit un sourire compatissant et décida de lancer la conversation sur un sujet plus léger afin de détourner les pensées de sa collègue.

« J'ai bien peur que l'île soit, de plus, assez petite. Cela va beaucoup vous changer de la faculté, c'est vrai. Je vivais à Londres avant de venir ici et j'ai eu un sacré choc également. Passer d'une grande capitale tel que Londres à cette petite île de Nouvelle-Zélande ! Enfin, le temps y est assez similaire, bien qu'il fasse légèrement meilleur dans cette région du monde. Et vous, mademoiselle Filds, d'où venez-vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyJeu 26 Juin - 20:33

Au moment où je prononce la phrase concernant Alexeï je ne fait pas attention mais en regardant la tête de mon collègue je réalise qu’on peut croire qu’il me frappait, je m’en veux immédiatement, j’ai salit la mémoire de mon cher Alex. Je capte le frisson qui parcourt Nathan, est ce qu’il pense ça, que je suis une pauvre jeune femme battue par son ancien compagnon ? Il me fait un sourire compatissant et me dit qu’il est désolé.

Je reprend mon visage dans mes mains et je l’écoute changer de sujet en rebondissant sur ma réflexion sur l’île, il est assez d’accord quand à la petitesse du lieu et il m’apprend qu’il vient de Londres. Il me demande d’où je vient. Je sourit alors songeant à ce pays que j’ai quittez, à la fac que j’ai fréquenté, les couloirs pleins à craquer, le bruit et la douce chaleur qui me change bien d’ici.

Je regarde mon collègue et lui dit d’un ton plutôt nostalgique :
- « J’ai grandit en Floride, autant dire que le climat d’ici me semble bien hostile. Je crois que je suis née dans un état plus froid, mais je ne sais pas grand-chose de ma naissance, mes parents sont assez vague sur cette période de ma vie. Enfin ça m’est un peu égal à vrai dire. Sinon j’ai fait mes études à Harvard, c’est la première fois que je quitte les États-Unis, ce n’était pas prévu mais les événements ont fait que j’avais besoin de m’exiler un peu. »
Je soupire, j’hésite avant d’ajouter :
- « Je me suis mal exprimé toute à l’heure, au cas ou vous auriez mal compris, jamais Alexeï n’a levé la main sur moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptySam 28 Juin - 21:58

Sa réponse surprit Nate.

« Non, je... Je n'imaginais pas qu'il vous frapper. Enfin... Je suis désolé pour ce qui est arrivé. Cela a dû être très dur pour vous. »


Nate se sentait tellement désolé et triste pour tout ce que sa collègue avait dû traverser. Il ne pouvait pas dire qu'il la comprenait. Jamais il n'avait dû traverser ce genre de perte, heureusement pour lui. Il ne savait pas vraiment quoi dire ou quoi faire pour soulager un peu les pensées de Spencer, il n'était vraiment pas doué pour consoler les gens. Un silence lourd se fit entre les deux professeurs. Nate plongea son regard dans sa tasse de thé et il en but la dernière gorgée. Devait-il partir ? Devait-il la laisser seule ? Ce n'était peut-être pas prudent de la laisser cogiter sur le passé toute seule. Il regarda discrètement à l'horloge murale accroché dans la petite cuisine de Spencer. Il commençait à se faire tard et ils avaient tous les deux cours le lendemain.

« Il commence à se faire tard. Je devrais peut-être y aller. Sauf si vous jugez nécessaire que je reste encore un peu avec vous. Est-ce que vous pensez que ça va aller ?
demanda-t-il avec un sourire attentionné et une lueur d'inquiétude dans le regard. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptySam 28 Juin - 22:34

Je m'en veux d'avoir dit ça sur ce ton, mon ton à été dur et froid comme si je l’agressais. Je ne veux pas le blesser, à vrai dire je l’apprécie. Il ne semble heureusement pas le prendre mal, il me dit qu'il ne pensait pas qu'Alexeï me frappait. Je pousse un petit soupir soulagé et il me dit une nouvelle fois qu'il est désolé, je ne peux m’empêcher de lui sourire, ça me fait du bien d'avoir quelqu'un d'attentionné à mes cotés.

Le silence commence à s’installer, je ne sais pas vraiment comment le briser, je regarde Nathan. Je suis son regard et le voit fixer l'horloge, je réalise brusquement l'heure qu'il est, je m'en veux terriblement de retenir ainsi mon collègue, je soupire, je sais très bien que je ne me rendormirais pas cette nuit mais je ne peux pas empêcher mon collègue de dormir, il a cour comme moi demain matin et je m’en voudrais qu’il soit fatigué face à ses élèves plein d’énergie.

Il me fait d’ailleurs remarquer l’heure tardive. Il me demande si je désire qu’il reste encore quelques temps avec moi. Je lui souris, contente qu’il le propose mais je ne veux pas le retenir. Je soupire :
- « C’est très attentionné de votre part mais je m’en voudrais de vous retenir plus longtemps, vous avez déjà supporté ma crise de larme je ne vais pas en plus vous faire passer une nuit blanche. »
Je lui souris et me lève, l’invitant à le raccompagner jusqu'à sa porte. Une fois arrivé près de la porte de son appartement je le regarde en souriant et lui dit :
- « Et bien merci encore et bonne nuit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyLun 30 Juin - 15:38

Spencer et Nate se trouvait devant la porte de la chambre de ce dernier.

« Bonne nuit, mademoiselle Filds. Si jamais vous avez besoin d'aide, n'hésitez surtout pas à venir me voir,
lui proposa-t-il avec un sourire. »

Il ouvrit la porte de sa chambre et regarda la jeune femme rentrait dans la sienne avant de faire de même. Il ferma la porte et s'appuya dessus en soupirant. Il se sentait fatigué et triste. Pauvre Spencer Filds, elle était si jeune et elle avait déjà dû traverser tant d'épreuves. Il rejoignit son lit à pas lent et s'assit à son bord. Il regarda son réveil qui indiquait une heure cinq. Il sonnerait le lendemain à six heures trente. Quand il disait qu'il lui fallait des heures pour se coiffer, il ne mentait pas, il était pire qu'une femme à ce sujet-là. Peut-être pouvait-il reculer son réveil un peu et prendre moins de temps pour se coiffer, ce n'était pas si catastrophique n'est ce pas ? Le petit déjeuner était servie dès huit heures et ceux jusqu'à neuf heures moins dix, dix minutes avant le début des cours. Il changea l'heure de sonnerie de son réveil pour le mettre à une heure plus tard que d'habitude. Il valait mieux qu'il soit décoiffé, plutôt qu'il est l'air d'un zombie le lendemain. Quoiqu'il ne doutait pas d'avoir l'air fatigué tout de même.

Il s'allongea dans son lit, se glissa sous les couvertures et éteignit sa lampe de chevet. Quand il ferma les yeux, l'image de Spencer lui revint en mémoire. Ces blessures... Elles mettraient du temps à partir alors elle les cacherait encore longtemps sous une tonne de maquillage. Pourtant, malgrés les ecchymoses de la jeune femme, Nate ne pouvait s'empêcher de la trouver très jolie. Il se demandait à quoi elle ressemblait au naturel et puis, il se souvint de la photo accrochée dans la cuisine de la jeune femme. Elle était belle au naturel et quand elle souriait. Nate secoua la tête : il ne devait pas penser à la jeune femme de cette manière là. Elle venait de perdre son fiancé et lui, tout ce qu'il trouvait à penser, c'était qu'elle était magnifique. Nate s'en voulait. Et pourtant, outre sa gêne face à ses pensées, quand la fatigue l'assomma enfin, ce fut l'image de la jeune femme qu'il avait à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] EmptyLun 30 Juin - 15:49

Le jeune homme me sourit une dernière fois avant de regagner sa chambre, il me dit de ne pas hésiter à venir le trouver si j’en ait le besoin, je le remercie en souriant même si je sais très bien que je n’oserais jamais allez frapper à sa porte, je n’oserais même plus croiser son regard, je ne pourrait plus le croiser dans les couloirs. Il m’a vus tel que je suis réellement, une femme blessé par la vie, qui à tous perdu car même si je ne lui ait pas dit explicitement je sait qu’il à compris qu’Alexeï est mort.

Je disparais avec empressement dans mon appartement. Je me laisse tomber sur la chaise où j’étais assise quelques secondes plus tôt face à Nathan. Je repense à son visage et je ne peut m’empêcher de me sentir bien, je le trouve assez beau, très beau même. Je soupire nan ; c’est trop tôt et puis il ne voudras pas de moi pas maintenant qu’il sait tous ça ? Je fermer les yeux sont visage revient, je le chasse en secouant la tête. Il est une heure passé, je ne dormirait plus cette nuit, je le sait, je me plonge dans la préparation de mes cours pour ne pas pensez à mon collègue.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]   Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Terreur Nocturne (with Nathan Loyson) [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Nathan Loyson] Calendrier de l'Avent !
» Voleur nocturne ~ Feat Conuratio Fawley [FINI]
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-