Forum RPG. 2017. Détenteur d'un pouvoir ou simple humain ? Vous avez tout deux votre place ici, mais prenez garde, le secret ne doit pas être révélé. Entre haine, amitié et aventure. Le secret survivra t'il ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptyDim 7 Déc - 16:30

Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) Salle-de-cours-ancien-lycc3a9e-agricole-douai-wagnonville
"Konichiwa ..?"


Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) Tumblr12


L’heure du fameux cours de japonais arriva. Takayasu avait prévenu Charlie pour qu’il en informe ses amis intéressés.
Le jeune professeur ne savait pas vraiment par quoi commencer. Surement les bases avait-il pensé. Il y avait réfléchit toute la nuit, et avait conclu qu’âpres les bases il laisserait aux élèves le choix, en pensant que s’était le mieux à faire. Le but d’un cours supplémentaire, et bien sur d’apprendre mais surtout de s’amuser, de changer des cours habituel. Il n’en avait pas l’air mais il faisait attention à l’avis des gamins Sato !
Et puis il s’était mis à l’évidence : s’ils n’étaient pas satisfais, ils iraient surement cafter à la vieille directrice. Et Satoshi n’avait pas tellement envi de se retrouver au chômage.
Il ferait donc de son mieux, ca risquerai d’être divertissant et peut-être cela lui ferait faire un premier pas vers l’avant pour se socialiser.

Satoshi rangea alors ses affaire de chimie, mit quelque paillasses en un grand rectangle et y installa des chaises au tour. Il se mit assit a l’une des chaises, face a la porte, et corrigea les derniers contrôles de chimies que les verts avait rendu la veille.
Il commença par la première de la pile (logique…). C’était celle de Charlie. Le professeur fut surpris et ravi en même temps, le garçon avait bien progressé depuis les autres fois. Il se dit que les cours particuliers servaient énormément et faisaient progresser les élèves. Il avait trouvé une méthode d’apprentissage efficace.
Il fini doucement la pile de copies plus ou moins bonnes en attendant les personnes que Charlie avait réussi à convaincre. Il ne devait pas vraiment en avoir beaucoup, le professeur n’était pas vraiment apprécié et il en avait conscience, mais il n’arrivait pas à être autrement…
Il était surement trop froid et sévère.
Il se fit la promesse d’essayer d’être plus aimable à l’ avenir, et dans ce cours. Mais pas trop non plu, il voulait pas que les adolescents voient des failles dans sa « carapace » qu’il s’était formé depuis sa scolarité. Pas qu’ils voient son coté tendre ou triste.

.





© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptyDim 7 Déc - 23:38

Charlie avait enfin réussi à fixer une date avec Takayasu pour le premier cours commun de japonais. Ça rentrerait sûrement dans les annales : ce n'était encore jamais arrivé. Le nippon était quelque chose de rare à l'orphelinat, certains élèves ne savaient même pas ce que c'était. Le jeune homme annonçait donc à son entourage que c'était une opportunité exceptionnelle de pouvoir étudier cette langue, qu'ils étaient privilégiés. Mais il les prévint aussi que le cours se ferait dans le plus grand secret, ce qui eut le mérite d'en faire renoncer plus d'un. Tant pis. Tant qu'ils ne balançaient pas, Charlie ne leur en voudrait pas. Il avait juste hâte d'être le jour J, pour apprendre quelques rudiments. Et puis lors des leçons à venir, il espérait être à la hauteur.

Il en avait parlé aussi à Salomé. Elle ne lui avait pas dit si elle viendrait ou non. Charlie espérait la voir là-bas. Il aurait été flatté. Mais pour l'instant, le mystère restait entier. Alors, Salomé ou pas, il comptait bien s'amuser ce jour-là. En revanche, s'il y voyait Aurore... il allait frôler la syncope. Tout sauf ça. Satoshi allait payer le prix de sa présence, et ça, Charlie ne le souhaitait pas. Il voulait juste un cours de japonais en compagnie de ses amis, c'était trop demander ?

« Bonjour monsieur ! » lança le garçon en entrant dans la salle, tout sourire.

Il était le premier arrivé, comme d'habitude. Les tables avaient été disposées en U, et il s'assit à la première place qu'il aperçut. Se mordillant la lèvre, il se demandait combien ils seraient, en tout. Il avait fait de la pub mais il n'avait recensé aucune des personnes qui souhaitaient venir. Il soupira. Est-ce qu'il se retrouverait tout seul ? Un cours particulier, ce serait trop beau. Mais ça n'était pas drôle s'il n'avait personne pour l'aider et rigoler. C'était au moins cette atmosphère conviviale qu'il voulait recréer ici, clandestinement, sans que Moor ne le sache.

Il se détendit alors tout à fait lorsque plusieurs élèves se mirent à rentrer en silence, murmurant, tendus, sans oser s'approcher des paillasses. Enfin, ils se décidèrent à s'assoir, sortant timidement des stylos et des feuilles, et lançant quelques remarques à Charlie au passage. Le cours pouvait commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptyLun 8 Déc - 0:00

Petite Théa la fixe. Ses yeux clairs sont rivés dans ceux de la grande Théa. Celle-ci ne bouge pas. Elle ne bouge pas depuis de longues minutes. Elle a faim. Elle n'a pas mangé ce matin. Son estomac réclame son dû mais elle reste immobile, attendant quelque chose qui ne vient pas. Elle attend peut-être un signe. Elle attend peut-être quelqu'un. Elle attend peut-être que Petite Théa se décroche de son regard déroutant. Elle est à l'âge florissant où elle rêve trop, où elle espère trop. Parce que la folie et la maladie lui ont rongé la tête. Que la solitude n'a jamais fait que lui créer une amie imaginaire : Petite Théa. C'est même pas de l'amertume. Même pas de l'exil. C'est juste le plongeon. Juste la chute libre. Théa a les ailes brisées depuis trop longtemps. Elle s'en est rendu compte de nombreuses fois. Mais jamais elle n'a osé sauter dans le vide sans ces fameuses ailes.

Petite Théa baisse enfin le regard. Son rire en clochette roule jusqu'à Théa. La grande, la mature. Celle qui a cette petite lueur dans les yeux, celle qui a vu la mort. Grande Théa n'est qu'une ombre. Petite Théa n'est qu'une enfant. Mais cette enfant qui a l'air si sage et si responsable. Qui a l'air d'avoir vécu des centaines d'années. Qui pourrait passer pour une vieille dame si on lui donnait une enveloppe charnelle de cet aspect. Mais Théa s'en moque. Elle a une amie. Une vraie amie, qui ne l'abandonne jamais. Il y a toujours eu quelqu'un à ses côtés. Petite Théa. Puis Abel, le vrai, le réel, en chair et en os. Puis encore Petite Théa. Après son départ d'Angleterre et son arrivée ici. Il y avait quelques semaines tout au plus.

Petite Théa cesse de rire. Théa ne bouge toujours pas. Même ses cils restent cois. Puis, elle tourne la tête. Lentement. Comme si elle était un robot mécanique qui se réveillait après de longues années d'inactivité. Que ses membres étaient rouillés, et qu'elle ne fonctionnait plus comme avant. Elle retient son souffle. Elle entend du bruit dans l'une des salles du couloir. Ce n'est pas habituel. Pas à cette heure-ci. Il se passe quelque chose, et elle n'est pas au courant de ce quelque chose. En proie à la curiosité pour la première fois de sa vie, elle rase le mur jusqu'à la porte encore ouverte. Elle se plante juste derrière la porte et fixe le petit rassemblement.

Quelques orphelins et un professeur sont réunis autour de paillasses déplacées pour l'occasion. Théa ignore ce qu'ils s'apprêtent à faire, mais elle devine assez facilement que ce n'est pas une pratique courante ici et qu'ils sont en train de désobéir au règlement. Bel exemple de la part du prof, ne peut-elle s'empêcher de remarquer. Mais comme elle n'a rien à perdre, Théa ouvre la bouche pour parler, avant de baisser le regard. Petite Théa est là, elle la fixe de ses grands yeux clairs et innocents.

Vas-y, joins-toi à eux, regarde comme ils sont heureux et pas toi.

Petite Théa la nargue. Elle aime bien faire ça. Elle rit de nouveau, de ce rire si angélique et enfantin. Elle disparaît de nouveau. Petite Théa aime jouer des tours à sa façon. Théa serre les dents et finit pas demander :

« Qu'est-ce qu'il se passe ici ? »

Elle se fiche du regard du prof, du regard de tous ces orphelins soudain rivés sur elle, elle veut juste s'asseoir à une table, les imiter, paraître normale. Elle veut juste ça, pour sortir de sa solitude, pour avoir des gens à qui parler, des appuis, des camarades. Elle ne veut plus de cette folie, de ces regards de travers posés sur elle lorsqu'elle parle dans le vide. Elle aime Petite Théa mais elle veut changer d'air et de compagnie. Elle veut juste oublier qu'elle folle, qu'elle est dingo, et que tout le monde le sait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptyLun 8 Déc - 23:48

Quand Charlie lui avait parlé de ce cour secret Salomé avait été partagé, à la fois emballé, car le japonais, elle aimait ça, elle en avait fait un peu, enfin plutôt beaucoup même avec l'anglais et le finnois, pourquoi ces langues, aucune idée, c'est son père qui avait choisit et comme Lom en avait l'habitude et bien elle avait obéit, elle avait donc suivit des cours particulier de nippon, elle aimait bien, c'était une langue difficile à bien des égard mais très belle aussi, si elle ne voulait pas perdre ça pourrait être intéressante mais en même temps, c'était un cour interdit, qui disait interdit, disait risque et des risques elle en prenait déjà souvent, elle avait tellement hésité, elle n'avait rien dit à Charlie, de toute façon elle ne le voyait pas tant que ça, pas seul à seul en tout cas, et comme en public il faisait semblant, c'était pesant mais le mieux d'après Lom, non pas qu'elle ai honte du jeune homme, plutôt car elle ne sentait pas être digne de lui.

Mais finalement elle avait décidé d'y aller, elle avait envie de continuer et puis voir le prof de chimie dans un autre contexte pourrait être bien, elle l'appréciait ce prof, au moins il savait se faire respecter et c'était très appréciable. Elle marchait donc en direction de la salle de chimie, une salle qu'elle avait apprit à connaitre, elle n'avait jamais pratiqué, ayant cour à domicile, elle se cantonnait à la théorie, ici ils pratiquaient et ça aussi elle trouvait ça drôle, surtout quand de drôle de réactions avaient lieux, c'était à mourir de rire, regarder la tête de ceux qui déclenchait un truc anormal et qui ne comprenait pas, les regarder contempler les pipettes avant de se rendre compte que les graduations allaient de dix en dix et non pas de un en  un , ce qui expliquait l’excès, oui elle aimait bien Lom, les cours étaient plus vivant, tellement.

Elle approcha de la salle, il devait déjà y avoir du monde, elle espéra ne pas être la dernière, encore moins être en retard, dans ce cas elle ferait surement demi tour, tant pis pour le cour, elle ne voulait plus qu'on la remarque. Elle aperçut une jeune fille planté à la porte, demandant ce qui se passait, elle n'avait pas dût être mise au courant, aussi Lom se rapprocha d'elle, elle se demanda si elle la connaissait, elle lui semblait familière, elle lui sourit avant de poser une main sur son bras, espérant ne pas le brusquer. Elle lui murmura:
- "On fait un cour de japonais, joins toi à nous si tu veut."
Elle lui souri de plus belle puis rentra dans la salle sans attendre vraiment, elle alla prendre place dans le U, aussi loin que possible de Charlie, ça lui pesait tout de même un peu mais elle croisa le regard du garçon et elle esquissa un petit sourire, la pièce ne contenait de toute façon pas de gens hostile, pas pour l'instant en tout cas. Son regard alla vers le prof et elle garda son sourire avant de lui adresser la parole, elle murmura presque le fameux:
- "Konichiwa"
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptyMar 9 Déc - 18:53

Théa n'attend rien. Pas même une réponse. Elle est invisible. Elle a toujours vécu avec ça. Elle ne s'attend pas à ce qu'on l'invite à entrer, ni à ce qu'on la remarque d'ailleurs. On ne l'a toujours connue que par cette étrange folie qui la prend parfois, parce qu'elle parle dans le vide, parce qu'elle frappe le vide, ou parce qu'elle crie en cherchant de quoi faire couler son sang. Elle l'a déjà fait en public, sans aucun complexe. Elle a commencé à se taillader l'avant-bras avec une paire de ciseaux. Les gens autour d'elle ont paniqué, puis un adulte est arrivé et on l'a emmenée à l'infirmerie. Après, elle ne se souvient plus de rien. On dit qu'elle est allée à l'hôpital. D'autres racontent qu'on lui a donné des calmants. Mais bien sûr, elle ne connaîtra jamais la vérité. Et quand on lui a conseillé d'aller voir un psychologue, voire un psychiatre, elle est sortie sans un mot. Sans que Petite Théa ait besoin de lui conseiller quoi que ce soit.

Alors Théa ne s'attend pas du tout, mais alors pas du tout, qu'une jeune fille s'approche et lui pose la main sur le bras. Les yeux de Théa s'agrandissent de stupeur et elle tressaille au contact si étrange. Elle n'ose cependant pas la repousser et être violente. C'est la seule à être gentille ici. Théa ne sourit même pas, elle a juste une lueur de gratitude au fond des yeux. Parce qu'elle ne la prend pas pour une folle. Elle ne la regarde pas avec cet air de pitié et de peur qu’arborent tous les autres. Personne ne lui parle jamais, sous prétexte qu'elle est imprévisible. Elle ne l'est pas, non. Elle est juste différente. Et la différence, ça s'apprend. Dans un sens comme dans l'autre.

La blonde ne l'attend pas. Ça, ça plaît moins à Théa. Déconfite, elle la regarde s'asseoir. Elle aurait pu attendre sa réponse. Théa se trouve dans l'embarras, d'autant plus que le professeur ne semble pas vraiment faire attention à elle. Elle fait un pas en avant, hésite. Elle vacille lorsqu'elle aperçoit Petite Théa assise sur le rebord de la fenêtre, lui souriant comme une gamine émoustillée. Théa s'énerve. Sa réplique miniature ne cesse de la faire tourner en bourrique. Brutalement, Théa tire une chaise en la laissant racler contre le sol. Elle sait que les autres n'aiment pas ce bruit. Touché coulé. Ils se bouchent tous les oreilles en grommelant.

« D'accord », dit-elle en balayant l'assemblée de ses yeux pâles et fantomatiques, presque inhumains. « Déjà, ça veut dire quoi konichiwa ? »

Elle n'est plus d'humeur à faire sa gentille. Petite Théa l'a mise en colère, et les autres n'y peuvent rien. Théa entend encore sa voix. Vas-y, joins-toi à eux, regarde comme ils sont heureux et pas toi. Eh bien maintenant, elle est avec eux. Elle n'a pas l'air franchement heureuse, mais elle est là quand même. Prête à écouter la leçon. Prête à répéter derrière. Prête à écrire. Prête à faire tout ce qu'on lui demandera même si ça lui coûtera un immense effort. Le japonais, ça ne doit pas être si compliqué. Alors pour se le prouver, elle tente le coup. Elle jette au passage un regard noir à la fille qui l'a abordée tout à l'heure. Un regard de folle furieuse, malsain, dérangé.

Elle reste coite. Les autres se sont tus. Ils ont sûrement peur. Les rumeurs qui courent à son sujet ne sont pas toutes les mêmes mais elles partent d'un principe fondamental : Théa est tarée. C'est vrai, elle l'est, et elle ne l'a jamais nié. Mais Théa en a assez de tous ces regards posés sur elle. Elle veut être normale, paraître normale. Pas être l'un de ces monstres, ombres d'eux-même, qui balaient le sol de l'orphelinat sans un mot ni un regard. Alors elle pose un dernier regard sur Petite Théa, qui lui fait coucou à la fenêtre, et sourit, triomphante. Petite Théa disparaît.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptyMer 10 Déc - 15:31

Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) Salle-de-cours-ancien-lycc3a9e-agricole-douai-wagnonville
"Konichiwa ..?"


Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) Tumblr12



Satoshi qui attendait ses élèves pour son cours improvisé de japonais, avait quasiment fini sa pile de copies. Quand il entendit enfin quelqu’un renter. C’était Charlie tout sourire qui lança un bonjour  enthousiasme au professeur  qui leva le nez de ses copies, lui adressa un petit sourire amical  et lui répondit

-«  Bonjours Charlie ! Installe-toi. »
Le jeune professeur ne savait pas comment engager la conversation, pour ne pas faire trop amical (car il restait un prof tout de même !) mais pour être quand même un minimum agréable. Il finit donc de corriger la copie qu’il avait entamée, pas excellente d’ailleurs…
Une jeune fille demanda ce qu’il se passait. Sato la regarde ne sachant pas quoi répondre. Apres un instant de réflexion, il ouvrit la bouche pour répondre à cette jeune fille, mais une de ses camarades le devança en lui proposant de se joindre au  cours.
Cette dernière s’installa, et lança un sourire A Charlie, Satoshi ne releva pas, se disant qu’ils devaient seulement être amis, ou même que ca ne le regardait pas.
Salomé le regarda et lui fit le même sourire  qu’au jeune garçon, et murmura un petit « konichiwa » le professeur la  regarda avec une seconde d’étonnement, -cela l’entonnait qu’elle sache ce mot…- Cela lui fit aussi bizarre d’entendre du japonais, ca faisait longtemps qu’il n’en avait entendu, aussi longtemps qu’il n’avait pas vu sa familles, son pays. Ca lui rappela son accident, il ferma les yeux pour faire partir ces pensées.
La jeune fille avait certes un excellent accent, mais il était quand même travaillé.
Le jeune professeur lui répondit avec un petit sourire :

Konichiwa Salomé"


LA jeune fille qui attendait devant l’entrée arriva l’air énervée, Elle tira la chaise en la laissant par terre ce qui produit un son désagréable aux oreilles du nippon -et surement aux élèves présents. – celui-ci sursauta et la regarda avec étonnement : à la différance  des autres orphelins présents, elle n’avait pas l’air enchantée d’être là. Le jeune homme se demanda pourquoi elle était venue si elle ne souhaitait pas participer au cours, il n’obligeait rien pourtant…
Il demanda donc a la jeune fille :

Qu’es qui ne va pas Théa ? »

Il se souvint ; Cette jeune fille était arrivé il n’y avait pas si longtemps, il n’avait pas encore cerné son caractère, mais il avait comprit quelque chose : elle était bizarre.
Elle lui demanda ce que voulait dire « konichiwa », le japonais lui souri essayant de la mettre a l’aise, et lui répondit :

Konichiwa signifie bonjours en japonais. »

Il remarqua que les autres étaient calmes et se taisaient. Il se demanda si ca avait rapport avec l’arrivée de cette demoiselle.
Il enchaina :

Bon en attendant les potentiel élèves intéresser, vous allez notez tout les mots que vous pensez être du japonais. Histoire de voire par où commencer, ou si il ya des choses que vous interprétez mal, que je puisse les corriger aussi tôt que possible. N’ayez pas honte de confondre certains mots, on est la pour apprendre a votre rythme a chacun. »



.





© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptySam 10 Jan - 10:38

Charlie grimaça, l'élève qui venait d'entrer était bizarre, tout le monde à l'orphelinat disait qu'elle était folle, complètement, qu'elle voyait des esprits partout, et surtout qu'il n'était pas rare de l'entendre parler à des personnages imaginaires. Bref : tout le monde se demandait pourquoi Moor refusait d'admettre que Théa était cinglée et ainsi l'envoyer en asile psychiatrique. Apparemment, elle avait aussi des gros soucis avec ses émotions. Parfois elle se mettait à pleurer toute seule. Elle faisait souvent des cauchemars la nuit, d'après ses camarades de dortoir. En somme, cette fille n'était vraiment pas gâtée. Mais déranger leur premier cours de nippon comme ça ne fit qu'énerver Charlie un peu plus.
À cran, le jeune homme regarda la brune et lâcha avant de détourner le regard, pour oublier cette lueur de folie qui brillait dans ses yeux :
« Si tu n'es pas contente, tu peux partir, Théa... »

Il n'osa plus rien ajouter. Elle faisait vraiment peur. Ses yeux clairs et fantomatiques évoquaient ceux d'un spectre et sa tenue, son air gravé sur le visage, tout évoquait chez elle une furie sur le point d'exploser. Mais Charlie, tout à ses pensées, constata qu'elle manquait peut-être d'attention et que c'était cela qui la rendait presque schizophrène. Elle avait sûrement besoin d'amis. Mais non, Charlie ne serait pas le bon. Il n'allait pas s'allier à une tarée en son genre. La notion de tolérance dans cet orphelinat ne semblait pas vraiment acquise...
« Monsieur », commença Charlie légèrement embarrassé. « Je n'ai jamais fait de japonais. Je ne connais pratiquement aucun mot si ce n'est « konichiwa », à présent... »

Il jette un regard à Salomé, n'osant pas lui sourire, même si ça le démange. Elle, elle a dû apprendre le nippon. Charlie sait qu'elle a reçu une très bonne éducation et qu'elle a étudié pleins de langues. Cela ne l'étonnerait pas qu'elle sache complètement parler japonais, d'ailleurs. La preuve, elle savait même dire bonjour avant d'entrer dans cette pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) EmptySam 31 Jan - 21:50

Salomé était heureuse de se retrouver en cour de japonais, le fait que Charlie soit là était pour beaucoup il est vrai mais c'était aussi le petit coté interdit qui la faisait frisonner. Elle écouta l’échange entre Théa et le prof sans dire un mot et ignora aussi le regard de Théa, elle savait que la jeune fille n'était pas la personne la plus saine d'esprit de cet endroit alors elle ne comptais pas se prendre la tête avec elle ou bien être peiné de cette attitude, elle vivait bien pire dans le dortoir des verts, depuis cette soirée. Elle soupire et regarde Charlie, ce qu'elle meurt d'envie de s'asseoir à ses cotés et l'aider, elle aimerait lui prendre la main pour le faire tracer les mots compliqué. Mais elle détourne son regard car elle à peur aussi, même si il n'y a pas de gens potentiellement dangereux, du moins pour le moment.

Elle écoute la proposition du prof, elle connaît tellement de mot qu'elle ne peut pas tout noter mais elle ne veut pas tout noter car elle à peur de passer pour une intello. Elle soupire finit par en noter quelques un mais elle n'arrive plus à se stopper, car pratiquer cette langue lui rappelle trop son passé et que mine de rien ça fait du bien. Elle soupire et écoute Charlie qui avoue ne pas savoir un seul mot de japonais, elle soupire, elle s'y attendait et elle s'en moque bien, il ne parle pas nippon et alors ? Elle le regarde, elle se demande si elle oserait, finalement elle lui sourit :
- « C'est pas grave, on est là pour apprendre ! »
Elle lui lance un regard plein de gentillesse, elle l'aiderait si besoin.

Elle tendit sa feuille au prof, elle n'était pas pleine mais pas loin et Lom avait simplement écrit le début d'une dissertation qu'elle avait faites avant l'attaque. Elle soupira et regarda Charlie, presque honteuse d'en avoir tant écrit, si elle pouvait remonter le temps elle rentrerait dans cette salle en faisant comme si elle ne connaissait pas un seul mot de cette langue, et au passage elle irai t s'asseoir près de lui, se moquant bien des rumeurs.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)   Konichiwa ..? (ruban blanc et vert) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Konichiwa ..? (ruban blanc et vert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Passage au thème vert!
» Allée Centrale
» Quelque vilains dans la Légende
» Resine verte
» Adieu Deathskullz bonjour les Goffs !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-