Forum RPG. 2017. Détenteur d'un pouvoir ou simple humain ? Vous avez tout deux votre place ici, mais prenez garde, le secret ne doit pas être révélé. Entre haine, amitié et aventure. Le secret survivra t'il ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyLun 6 Oct - 22:31















 ❝Etre ponctuel c'est pas du luxe❞
Ruban Blanc ~ Maximilien Truwnord




Bras croisé, sifflet autour du coup et montre réglée à la minute près, Maximilien attendait l'apparition de sa première classe, les plus âgés, classe des blancs. Il ne savait rien d'eux mais il apprenait vite et apparemment la ponctualité ce n'était pas leur truc, ça tombait mal car c'était l'une des choses sur laquelle le jeune prof allait être intransigeant, les élèves allaient vite découvrir qu'on ne prenait pas son cour à la légère, il allait leur faire regretter d'avoir du retard, il n'avait pas oublier l'armée et même si ce n'était que des gosses ils étaient assez grands pour faire face à leur erreurs, ils les attendaient donc de pied fermes prêt à leur faire une première impression plutôt musclé.

Il n'était arrivé qu'une heure plutôt, le bateau l'avait déposé dans un petit port et il avait simplement prit le temps de déposer ses valises dans la maison que ses employeurs lui avaient acheté, elle était plutôt grande et paraissait agréable du premier coup d’œil, il s'en moquait au fond, il aurait très bien pût habiter à l'orphelinat si ça avait été nécessaire, il voulait accomplir correctement sa mission, protéger cette fille, quoi qu'il en coûte car elle lui rappelait sa sœur, car elle était vulnérable, il ne savait pas trop mais il sentait au fond de lui une rage prête à tout pour elle. Oui il prenait sa mission au sérieux mais si au passage il pouvait faire souffrir un ou deux gamins ça ne lui déplaisait pas.

Il regarda autour de lui, le bâtiment qui lui était réservé était un peu du même style que le bâtiment principal mais il y avait de quoi faire les sports de basse alors tout allait bien. Il regarda les tapis relever contre les murs et les filets rangé sur les murs. Aujourd'hui il avait décidé de commencer en douceur, tester les réactions des élèves et voir lesquels poseraient des problèmes et lesquels au contraire serait doué, ceux là il les fliqueraient encore plus, car il était hors de question de se reposer sur ses lauriers.

Oui au programme aujourd'hui badminton, un sport tout con en apparences et qui pourtant révélait beaucoup sur ceux qui jouaient, l'armée n'avait pas apprit a Maximilien qu'a crier, il avait un tas de technique pour tirer des conclusions sur les gens, il décryptait leur visage face aux victoires et aux pertes, voir si il s’énervait, restait digne, baissait les bras. Il poussa un soupir excédé et entendit enfin du bruit venant des vestiaires, sa voix porta alors, fessant trembler les vitres d'une épaisseur ridicules :
- « ON SE DEPECHE BANDE DE LARVES ! »
Enfin les premiers élèves apparurent devant lui, il attendait toujours que tout le monde soit là.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyMar 7 Oct - 17:35

Aujourd'hui en première heure elle avait EPS a son plus grand bonheur c’était un autre professeur cette année, celui  de l'année précédente était horrible avec les personnes en difficultés dans cette matière. Oh ce cours ! Elle la trouvait tellement dur ! Étant toujours la dernière que ce soit en course, en badminton, arts-martiaux ou autres sports... Le pire était la boxe ! La seule chose qu'elle arrivait bien a faire était la GYM.
Pan Da avait tellement peur de faire mal a ses camarades qu'elle avait était surnommé le "bisounours" par l'ancien professeur.
Elle espérait que le nouveau professeur ne jugeait pas sur le niveaux, en comparent l'incomparable, mais qu'il prendrait en compte le niveau et la capacité de chacun et aussi la motivation. Car panda certes était clairement nulle en sport, mais elle essayer de faire le mieux qu'elle pouvait et mettait du sien pour réussir.


Quand elle eu fini de se préparer pour le premier cours elle sortie doucement des vestiaires et allait franchir la porte qui menai au gymnase quand la voix puissante du prof la fit sursauter.

-ON SE DEPECHE BANDE DE LARVES !

Panda se dépêcha alors de rentrée dans la grande salle de sport accompagnée de quelque élèves.
Elle se rapprocha timidement du prof de sport priant pour qu'il soit agréable, et se positionna a quelques pas de lui et attendis ses consignes.
La jeune fille en profita pour l'observer discrètement (Oui elle est comme ça la petite Panda ! "Rien ne sort par la bouche mais tout reste dans la tête !) : Pas une taille marquante, un sourire charmant, et donne l'impression d’être assez musclé ... Pas si étonnant pour un prof de sport.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyMar 7 Oct - 22:05

Anna était en retard. Elle l'était assez souvent à vrai dire. Pas par flemme ou par lenteur. Plutôt par indépendance. Histoire de rappeler aux professeurs qui travaillaient ici (la question "Pourquoi?" est ici indispensable), qu'Anna est peut être prisonnière ici, mais qu'elle reste Anna. Anna l'indépendante. Histoire de leur dire "Et ouais les gars, je suis p't'être prisonnière mais je fais quand même comme je veux".

Pour revenir à son retard.. Elle était bien en retard cette fois. En cours de sport. Elle aimait bien. Quoiqu'elle ne voyait pas pourquoi on les forçait à faire certains sports qu'ils n'aimaient pas. l'intérêt était moindre. Juste du conditionnement. Ce qu'Anna déteste.
Anna aime bien le sport. Elle est assez sportive en fait. Seulement... Seulement c'est Anna, et elle ne s'implique que lorsqu'elle aime. C'est à dire course, arts martiaux, gym. Les sports collectifs elle détestait ça. Compter sur les autres. Certainement pas. Et encore moins ici. Anna elle n'aime pas les ordres. Et il parait que c'est Bad' aujourd'hui. Elle déteste le badminton. Pas parce qu'elle est mauvaise, non, en fait elle se démerde pas trop mal, mais parce que ce sport n'a pas d'autre intérêt de faire chier les élèves, de faire rire le prof. A moins qu'il ne préfère observer les réactions. Auquel cas, elle trouve ce sport encore plus stupide, et le prof vraiment frappé et un peu lâche quelque part, pour chercher a percer les personnalités de cette manière.

Anna est en retard. Elle enfile son short à la va-vite. Remonte ses chaussettes sur ses chevilles et enfile un sweet. c'est contraire à ses habitudes. Elle a tendance a être toujours en tee-shirt sauf que... Sauf que là elle veut masquer les traces bleues, rouges sur certains endroits laissées par les chaînes de l'échafaud au niveau de ses poignets et de ses chevilles. Les traces laissées par son séjour chez Moor. Les traces laissées par sa connerie. Une petite part du prix à payer pour cette soirée. Elle frissonne en se rappelant ses heures interminables. Elle pense à Sid. Et tout regrets s'envole. Elle oublie un peu a quel point elle a crut devenir folle là bas.

Les élèves arrivent au compte goutte. Le nouveau prof gueule. Elle est dans les dernière. Peu importe après tout. Elle se plante au rang de devant. Jauge un peu l'allure du nouveau professeur. Pas commode. Intransigeant. Anna soupire. Si les apparences ne sont pas trompeuses, ils risquent de ne pas trop s'entendre. Enfin c'est lui qui risque de ne pas apprécier l'indépendance d'Anna. Son foutu manque de discipline. Mais sait on jamais? Avec un peu de chance il l'enverra faire des tours de terrains en courant ce qui lui sera bien plus agréable que de frapper ce volant ridicule qui ressemble au jupon de la Moor. Anna esquisse un sourire à la vision qui s'impose à elle.

La voix du prof résonne dans le gymnase. Avec des qualificatifs tout à fait appréciables. Anna marmonne entre ses dents : "Eh ben on va s'amuser, il nous aime déjà..."
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyMar 7 Oct - 23:21

Marlene tiqua et jeta un regard circonspect aux vestiaires presque vides. Ça y est, elle était l'une des dernières, comme d'habitude. Pour changer. Elle noua les lacets de sa deuxième chaussure et se leva, ennuyée. Elle avait attaché ses cheveux en queue de cheval, et en survêtements elle paraissait complètement irréelle. Elle n'avait encore jamais vu le nouveau prof de sport, mais elle ne voulait pas faire mauvaise impression en arrivant en uniforme. D'ordinaire, la jeune fille détestait les sports en tout genre, mais aujourd'hui, c'était différent. Ils allaient découvrir un nouveau professeur et l'excitation régnait dans les rangs. Les rubans blancs étaient souvent les moins enthousiastes à aller en cours, que ça soit en sport ou dans une autre discipline, aussi ils arrivaient par poignées, amorphes.

Lorsqu'elle pénétra dans le gymnase, bonne dernière, Marly ne put s'empêcher de chercher Leah du regard. Elle mémorisa quelques têtes connues, puis gagna une place au premier rang, tentant de se faire toute petite alors que d'ordinaire elle se serait exhibée comme un joyau sur son écrin. Elle ne voulait pas se faire remarquer dès le premier jouer, pas aujourd'hui du moins, chaque chose en son temps. Elle leva les yeux pour jauger le bonhomme qui prétendait être leur professeur d'EPS. Son attention fut aussitôt attirée par ses oreilles. Elles étaient fascinantes et se décollaient de son crâne comme des oreilles de chou-fleur. Une vraie œuvre d'art.

Marlene secoua la tête pour sortir de ses pensées et sourit en imaginant la scène, puis leva timidement la main pour prendre la parole. Elle n'était pas certaine que le prof était sympa, elle avait d'ailleurs entendu son cri tout à l'heure, et c'était loin d'être de bonne augure, aussi tenta-t-elle le tout pour le tout, d'un ton hésitant.

« Monsieur... Je suis obligée de pratiquer le badminton ? Je... Je suis indisposée. »

Ça n'était qu'un murmure, sensé être audible pour le prof seulement, et pourtant Marly eut l'impression d'avoir crié. Ses jours se colorèrent d'une magnifique teinte rouge vif et elle baissa les yeux pour éviter de croiser le regard de Mr Truwnord. Si ça avait été une femme, elle aurait compris, mais là c'était d'autant plus embarrassant qu'il s'agissait quelque chose de privé et qui ne regardait que les filles. Bref, Marlene était en mauvaise posture.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyMar 7 Oct - 23:43

Leah traînait légèrement des pieds, il n'aimait pas particulièrement le sport, non pas qu'il soit mauvais il se débrouillait mais il n'aimait pas se montrer, pas maintenant, pas avec les traces qu'il portait sur une bonne partie de son corps car il avait eu le droit à un passage chez Moor et ça laissait des sales traces, en réalité il s'en serait moquer si Marly avait été au courant mais elle ne l'était pas encore, il ne comptait pas lui cacher, il ne lui vais juste pas encore dit, il voulait le faire mais il avait peur de la perdre de nouveau, il avait agit sans réfléchir pour Luke, Luke, lui non plus ne savait pas, il savait juste pour Moor. Léandre poussa la porte du vestiaire en soufflant et commença à se changer.

Un cris retentit brusquement dans le vestiaire, fessant sursauter la plupart de ses camarades qui se changeait en riant et en se bataillant. Leah soupira et fnit de se changer sans vraiment se presser, le prof hurlait sûrement plus qu'il ne mordait, il poussa donc la porte du gymnase sans grande peur et alla se meler sans bruit au autres, il jetta un œil à Anna, il ne comptait pas sur u n regard sympathique de sa part mais il ne put s’empêcher de sourire en entendant son murmure, tu l'a dit, le prof avait l'air aussi heureux d'être là que lui quelque heures plutôt chez Moor.

Je vit Marly arrivé, un sourire se dessina sur mes lèvres et je la suivit du regard jusqu'au premier rang, il vit en même temps Violet et aussitôt son regard alla sur le prof, plutôt petit pas vraiment l'air d'un sportif, Léandre le dépassait d'une bonne t^te. Pourtant il dégageait de lui une impression étrange et en même temps une certaine aisance, il avait toute sa légitimité dans son rôle, il était crédible, et il allait leur en faire baver, c'était plus que certain mais ça ne lui fessait pas peur, surtout pas face à Marly, il voulait lui montrer qu'il était fort, pitoyable certes mais nécessaire à ses yeux.

Il vit la main de sa petite amie se lever, il n'entendit pas la phrase mais au vu de la tête du prof c'était pas une bonne idée. Leah se faufila entre les gens et se rapprocha de Marlène, il passa une main devant son ventre et l'attira doucement contre lui, avant de sourire au prof d'un air innocent, il doutait une fois de plus que ce soit une bonne idée mais il en avait envie, terriblement. Il garda donc Marlène contre lui attendant la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyMer 8 Oct - 18:49















 ❝Etre ponctuel c'est pas du luxe❞
Ruban Blanc ~ Maximilien Truwnord




Les bras toujours croisé, l'air toujours aussi énervé, il regardait les élèves qui arrivaient au compte goutte, la plupart n'avait absolument pas l'aire desolé de leur retard, c'était sûrement une habitude chez eux, habitude qu'il avait intérêt à perdre car il n'aimait vraiment pas les retardataires et il comptait bien leur faire comprendre, en espérant qu'ils retiennent vite les leçons, en même temps ce n'était pas son problème, si un mot le définissait bien c'était l'acharnement, il leur ferait faire des tonnes de fois cette punitions si c'était nécessaire, mais il voulait qu'ils comprennent qu'il fallait filler droit avec lui, en revanche si on fessait ce qu'il souhaitait alors il pouvait se montrer sympathique et compatissant, mais là il en avait vraiment pas envie.

Enfin une jeune blondinette arriva et comme tout les élèves semblèrent soulagé de la voir et qu'il n'y avait plus de bruit provenant des dortoir il se dit que tout le monde était là, il y avait pas mal de gamins mais il s'y attendait, on l'avait prévenu. Il décroisa les bras et fixa les élèves, il y avait de tout, des petits, des grands, des tas de filles peut être un peu moins de garçon mais pas une grande différence non plus. Et puis aussi et surtout des gamins de toutes les origines, il se dit que connaître un tas de langue allait être un avantage, ainsi il pourrait communiquer plus facilement et aussi espionner ce qu'on pourrait dire dans son dos, dans n'importe quelle langue.

Une main se lève au premier rang, il jette un regard à sa propriétaire, la même blondinette qui était arrivé bonne dernière, il écouta sa question et pouffa doucement, problème de fille et bien il s'en moquait totalement, après tout elle n'allait pas lui faire le coup tout les mois, de plus elle n'était sûrement pas la seule de sa classe à les avoirs en ce moment et puis franchement il ne comprenait pas pourquoi les filles s'en plaignait tout le temps, il avait bien finit un exercice avec un bras cassé sans même se plaindre alors les pauvres supplications de la gamine le laissait insensible, totalement. Il ne la dispenserait pas de sport, pas pour cette raison bateau en tout cas.

Il aperçut alors un garçon, plutôt grand, très même se rapprocher de la fille et la prendre contre lui avant de sourire, lui aussi afficha un petit sourire narquois, c'est mignon ! Il se rapprocha du couple et alla glisser à la jeune fille :
- « Tu sait ma belle ce genre de chose intéressera sûrement plus ton petit amis que moi, parce que autant te le dire tout de suite j'en ai rien à carrer ! »
Nouveau sourire sadique aux lèvres :
- « De toutes façon vous n'allez pas toucher toute suite au raquette ! »
Il s'écarte du couple pour se replanter devant la classe.

Il jeta un regard sur sa montre et puis se mit à parler, doucement, en comparaison au hurlement qu'il avait poussé plutôt.
- « Bien le cour commence à pile, je vous accorde cinq minutes pour vous changer, je suis pas un monstre tout de même, toute fois il est quatorze, considérons que j'ai attendu une minute avant de vous parler ça fait huit minutes de retard, soit huit tour de terrain ! »
Il se rapprocha de la porte donnant sur l’extérieur et la poussa découvrant la piste, il reprit un peu plus fort :
- « Les règles sont simples, huit tour en courant, le premier qui marche offrira à toute la classe le droit de recommencer du début et aura aussi le droit de se faire pourrir par tous le monde, on feras ça tout le temps nécessaires et l'évaluation aura lieu que vous ayez touché à une raquette ou pas ! »
Il sourit de plus belle avant de hurler :
- « ET PLUS VITE QUE CA ! »




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyMer 8 Oct - 20:21

Marlene arriva, c’était l'opposé de Pan Da : pleine d'assurance, vaniteuse avec une pointe d’égoïsme, elle a aussi une grande estime d'elle même. Pan Da elle était extrêmement timide, n'a absolument aucune assurance, discrète, toujours la pour aider tout le monde. Bref tout ça pour dire par rapport a elle Marlene se faisait respecter. quand la demoiselle fit son entrée, plusieurs personnes semblèrent soulagées.
Le prof lui n'avait pas l'air ravit du retard de la classe, les bras croisés surement énervé vu sa tête.

Marlene leva la main pour demander quelque chose au professeur qui (vu expression de cette dernière) lui avait donné une réponse négative.

Puis d'une voix calme M.Truwnord donna a la classe une mauvaise nouvelle. Panda eu un choque mentale pendant les premières secondes; pour un premier cours il commençait bien !!

-Bien le cour commence à pile, je vous accorde cinq minutes pour vous changer, je suis pas un monstre tout de même, toute fois il est quatorze, considérons que j'ai attendu une minute avant de vous parler ça fait huit minutes de retard, soit huit tour de terrain !
Puis sur un ton plus haut il annonça en ouvrant la porte sur le terrain.
-Les règles sont simples, huit tour en courant, le premier qui marche offrira à toute la classe le droit de recommencer du début et aura aussi le droit de se faire pourrir par tous le monde, on feras ça tout le temps nécessaires et l'évaluation aura lieu que vous ayez touché à une raquette ou pas !

Panda espéra fortement ne pas faire de gourde. De peur non seulement de se mettre le prof sur le dos mais aussi ses camarades.

Puis en faisant un énorme sourire qui fit froid dans le dos de la petite Pan Da il hurla :
-ET PLUS VITE QUE CA !

La jeune fille s’exécuta suivit de plusieurs personnes.
Elle se mis a courir suit au départ donné par M.Truwnord. Au bout du cinquièmes tour elle commencé sérieusement a galérer, dans les dernière comme souvent. A quelques mètres de l'arrivée, elle s’entortilla les pieds et chuta. Faute de sa fatigue et sa vu diminuée a une vingtaine de centimètre, elle eu du mal a se relever. Puis avec du mal Panda se remis sur pieds et finissa en boitant son tour espérant que le professeur n'avait pas remarqué ou que si affirmatif il ne le fasse pas remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyDim 19 Oct - 18:44

Marlene sentit les bras de Léandre autour de sa taille, et lui jeta un regard, avant de fixer de nouveau le professeur de sport. Elle redoutait la réaction du prof, il n'avait ni l'air sympathique, ni compréhensif. Il lui dirait sans doute que ça ne l'excusait pas. D'autant plus qu'il n'avait aucune preuve. La jeune fille soupira et baissa les yeux lorsque Truwnord lui répondit désagréablement. Il n'en avait rien à carrer, comme il disait, elle aurait dû s'en douter plus tôt. L'ancien prof de sport avait l'habitude de traiter tout le monde sur un pied d'égalité, mais il était beaucoup plus empathique.

Les élèves écoutèrent ses remontrances avec la désagréable impression qu'ils n'allaient pas passer une bonne année en sa compagnie. À la sortie du cours, les rumeurs se mettraient en route et bientôt tout le monde serait au courant de ce qui se passait en sport. Il était certain que le prof ne jouirait pas d'une très bonne réputation, si ça n'était pas déjà fait. Marly décida d'obtempérer, elle ne voulait pas s'attirer plus que ça les foudres du prof. Et même si ça la mettait en rogne de devoir courir avec les autres, elle comptait bien se fondre dans la masse. Il ne s'agissait plus de se faire remarquer pour la journée, elle avait eu sa dose.

Elle pressa la main de Leah, puis la relâcha, lui sourit, et suivit les autres sur le terrain. Elle n'avait jamais été très forte en course, au contraire. Marlene détestait ça. Elle était vite crevée et sa gorge lui piquait, parfois elle avait même envie de vomir. Mais elle s'y faisait. Elle se conformait, comme tout le monde. Elle continuait de courir, alors que ses pieds la lançaient, et même quand ses lacets étaient défaits, elles ne s'arrêtait pas. Et c'est ce qu'elle fit. Parfois, mais très rarement, elle se sentait libre, elle courait pour elle, pour être libre, et n'avoir personne autour d'elle lui faisait du bien, d'autres fois elle avait l'impression d'être un oiseau en cage, un oiseau auquel on a arraché ses ailes.

Le premier tour démarra bien. Marly se sentait légère. Elle jetait quelques coups d’œil à Léandre, de temps en temps. Il n'avait pas besoin d'elle pour courir. Elle non plus. Mais la jeune fille aimait bien l'observer sans qu'il ne s'en aperçoive. Il était tellement beau comme ça. Son inattention faillit lui coûter la vie. Marlene se prit un poteau en pleine face. Sonnée, elle recula et tituba, sans pour autant arrêter sa course. Des points noirs dansèrent devant ses yeux, elle avait envie de s'allonger sur le sol. Son mal de ventre choisit alors ce moment-là pour se tailler une petite place à grands coups de pioches. Putain, ce que ça pouvait faire mal.

Marly ralentit, ferma les yeux, mais ne s'arrêta pas. Elle ne savait plus où était Leah, mais elle s'en moquait. Elle se moquait même du prof et de ce qu'il pensait. Elle ne savait même pas si on l'avait vue ou non. Et qu'est-ce qu'elle s'en foutait ! Elle avait mal, partout. Mal au ventre, mal à la tête. D'ailleurs, une autre jeune fille semblait être elle aussi en difficulté. Elle trébucha. Putain ça devait pas être une bonne journée pour tout le monde. Comme si elle avait eu besoin de ça. Marlene voulut tendre la main à sa camarade mais celle-ci s'était déjà relevée et trottinait encore, inlassablement.

Ils ne pouvaient pas s'arrêter de toute façon. Le prof était sadique. Il ne fallait surtout pas s'arrêter malgré la douleur qui manquait de la faire plier en deux. Putain comme elle le détestait ! On voyait bien que c'était un homme. Marly chercha Léandre des yeux. Elle ne le vit pas, il n'y avait que des taches de couleurs qui dansaient devant elle, où qu'elle regarde. Elle ferma les yeux, pas pour longtemps pourtant. Elle ne tenait pas à se reprendre un poteau. Elle termina son tour, trébuchant et à bout de souffle. C'était fini. Pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyVen 31 Oct - 0:35

Léandre serra ses bras un peu plus fort autour de Marlene en entendant les mots du prof, il remercia son handicap, pour une fois ça lui servait, si il pouvait parler il aurait lâcher une phrase désagréable rien qu'au regard du prof sur Marly. Il ne dit rien mais son regard parle pour lui, il veut le tuer pour avoir osé parlé ainsi à Marlene. Il serre ses mains l'une dans l'autre essayant de retrouver son calme. Il suit les mouvements du profs des yeux et il ne peut pas s’empêcher de se dire qu'il à vraiment l'air con, il soupire de plus belle, ce que ce cour vas être long, il le sent.

Les explications du prof le laisse de marbre, courir, ok si les voir tourner autour d'une piste peut le rendre heureux, Léandre aime courir donc il s'en moque bien, cependant il ne peut s’empêcher de penser à Marly et d'avoir peur pour elle, huit tour c'est énorme et à ses yeux elle est si fragile. Il regarde ses camarades, certain font des têtes qui mériterais de finir dans un album, on sent que le prof vas avoir droit à une réputation en or dés la fin de leur cour.

Au moment où il ouvre la porte et que les élèves commencent à sortir il sent la main de Marleah serrer la sienne avant de la lâcher et de se faire emporter par le flot d'élève. Une fois sur la piste tout les élèves se mettent à courir, comme animé par un seul élan, personne ne cherche à faire le malin pour une fois, c'est un miracle de la part des blancs, le prof pourras au moins se venter de ça et il est vrai que tenir les blancs n'est pas une mince affaire.

Tout en courant Leah ne peut pas s’empêcher de regarder Marlene. Il soupire, c'est fou comme il est accroc à elle, pire qu'une drogue, alors dès qu'il le peut il la regarde essayant de ne pas se faire voir par la jeune fille. Il court de façon régulière et rapide si bien qu'il finit dans les premier, à peine essoufflé. Il s'arrête donc souriant et il en profite pour contempler Marlene qui n'a pas encore finit. Il la voit alors se prendre un poteau, son cœur s'emballe, il la voit se relever et tituber mais finir le tour, la torture. Il jette un regard noir au prof de sport, quel connard.

Il la voit venir vers le groupe et instinctivement il se rapproche, il la prend dans ses bras et la sent toute bizarre. IL soupire avant de décoller les mèches plaqué sur son visage. Il lui lance un regard inquiet avant de former silencieusement la question :
- « Marly ça vas ? »
Il ne la lache pas de peur qu'elle tombe et il l’emmène vers l'entrée du gymnase où les élèves se pressent à nouveau, Léandre est soulagé que ce soit finit pour la course, il a peur pour Marly. Le prof semble en avoir rien à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyVen 31 Oct - 1:26















 ❝Etre ponctuel c'est pas du luxe❞
Ruban Blanc ~ Maximilien Truwnord




Maximilien regarda les élèves après son annonce, bon nombre de ces derniers lui lance des regard noir, il sent qu'il ne sont pas ravis, mais il s'en moque, ça leur apprendras qu'on arrive à l'heure avec lui, c'est tout ce qui compte pour lui. Alors il croise les bras pendant que la bande sort, ils se mettent tous à courir, ça le fait sourire, ça ça à de la gueule, une classe ordonné, qui obéit du moins et qui coure plus ou moins bien, plus ou moins vite, il se dit qu'il y a encore du progrès à faire mais que ce n'est peut être pas si désespéré que ça. Le bruit des pas sur le sol, le vent frais qui lui vient sur le visage, il se sent bien et ses pensé s'envolent au camps d’entraînement, ça lui fait vraiment bizarre d'être là.

Les tours passent, les premiers plutôt bien mais au bout d'un moment on remarque un léger ralentissement qui s'accentue de tour en tour et vient le dernier, le fatidique, il a déjà remarqué les prometteur et ceux qui sont en difficulté, il ne cesse d'observer une jeune fille qui zig-zag sans arrêt, il se demande ce qu'elle à et se dit qu'il lui parleras à la fin du cour pour savoir, s'adapter au besoin, car oui au fond il se soucie des autres car il se dit que peut être, si quelqu'un s'était soucié d'Ayden elle serait encore en vie, parmi eux et cette pensé lui fait mal.

Son attention retourne sur la piste quand il voit cette fameuse jeune fille s'écrouler, il l'observe hésitant à intervenir puis un bruit et il aperçoit une jeune fille qui se mange un poteau, celle là même qui lui a demandé d'être dispensé, il se dit alors qu'il aurait peut être dût être un peu plus conciliant, mais de toute façon c'est trop tard. Les deux se relèvent et finissent le tour, il soupire pas si mal que ça au final. Il décroisse les bras et observe le groupe qu'ils ont formé, bon a part les chutes aucun d'eux n'a marché, il est content, ils viennent de remonter dans son estime et de le rendre plus conciliant du même fait.

Il se rapproche d'eux et leur fait signe de rentrer dans le gymnase, il ne peut s’empêcher de lancer un regard amusé au garçon inquiet qui lui le foudroie du regard, il réprime l'envie de lui lancer une petite pique, elle est pas en sucre sa copine mais il se tait et s'approche du tableau à grand pas, un tableau dans un gymnase c'est pratique pour expliquer les exercices mais là c'est pas pour ça que le tableau l’intéresse, il attrape une craie et commence à jouer doucement avec sourire aux lèvres, il se met à parler d'une voix calme :
- « Bien maintenant que vous avez compris que la ponctualité est une chose sur laquelle je ne rigole pas on vas attaquer les choses sérieuse. »

Il se tourne vers le tableau et commence à écrire tout un tas de sport qui lui passe par la tête et qu'il sait réalisable ici, pas de natation ou d'équitation donc, il trouve ça dommage la natation est souvent un sport apprécié, par les militaires du moins, là il se dit qu'il est vraiment un imposteur, il n'a aucune idée des désirs, des envies et des goûts des gamins, à croire qu'il ne l'a jamais été. Il marque donc une bonne vingtaine de sport qu'il divise en deux colonne, une pour les sports individuel et l'autre pour les sports collectifs, il trace encore un tableau, trimestre 1, 2, 3 et 4 et puis mardi vendredi, soit huit casses donc huit sport, il se retourne vers la classe.

Il les regardent qui regarde le tableau, il se frotte les mains et il sourit :
- « Bien maintenant je vous laisse dix minutes pour vous mettre d'accord tous ensemble sur le programme se cette année, sachant qu'il faut un sport collectif le mardi pendant deux heures et un sport individuel pendant une heure le jeudi et que chaque sport ne peut être fait qu'une fois dans l'année. Clair ? Et tout ça dans la calme sinon j'impose et vous rigolerez pas, je vous le garantit ! »
Il les fixe guettant leur réaction, il ne s'attendait sûrement pas à ça après sa petite scène d'autoritarisme mais c'est tout Max ça, une fois qu'on fait ce qu'il veut il peut être sympa. Il regarde ensuite les deux jeunes filles qui ont eu du mal à finir les tours de terrain en entier, il s'écarte du groupe les laissant discuter entre eux prêt à intervenir si ça part en live tout de même.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyVen 14 Nov - 22:44

Après 8 tours de terrains épuisant Pan Da arrive enfin a l'arrivée où attende déjà les plus rapide (en majorité des mecs). Le professeur se rapproche du petit groupe qu'ils avaient formé puis leur fait signe de rejoindre le gymnase. La jeune fille contente de finir cette torture s’exécute. Arrivée a la grande porte du bâtiment, Panda remarque le sourire que le le prof lance a Léandre qui lui lançait un regard noir collé a Marly. Il devait être arrivé quelque chose a cette dernière pour que Léandre ait cette réaction. M. Truwnord fait vraiment peur... On se demande si ça lui arrive d’être agréable... Se mit a penser Panda.
Ce dernier parti a grande enjambés en direction du seul tableau du gymnase, se postre devant la craie a la main, un sourire ... sadique ? aux lèvres, puis prononce d'une voix calme:

-"Bien maintenant que vous avez compris que la ponctualité est une chose sur laquelle je ne rigole pas on vas attaquer les choses sérieuse."

*Ça ne présage rien de bon ...* pensa intérieurement panda. Le prof se tourna vers le tableau resté jusque là vide puis écrivit une liste de sports qu'il classa en deux colonnes que la petite panda ne distinguait pas de sa place. Puis traça un deuxième tableau avec 4 lignes (surement les trimestres...).
Ensuite il refit face a ses élèves avec un sourire indéfini.

-"Bien maintenant je vous laisse dix minutes pour vous mettre d'accord tous ensemble sur le programme se cette année, sachant qu'il faut un sport collectif le mardi pendant deux heures et un sport individuel pendant une heure le jeudi et que chaque sport ne peut être fait qu'une fois dans l'année. Clair ? Et tout ça dans la calme sinon j'impose et vous rigolerez pas, je vous le garantit !"

P
anda resta là a le regarder interdite pendant quelques secondes.
Les sports collectifs elle n'aimait pas. elle donnait des coups partout ne sachant où était la balle et ne supportais pas que son équipe perde par sa faute.
Et les sports individuels n'en parlons pas !
Bad ? Elle ratait toujours le volant.
Boxe ? ne voyant pas les pies (et les jambes) de ses adversaires c’était un peu compliqué ... En plus de sa pour elle il était hors de questions de taper ses camarades.
Même chose pour les trois quart des sports.

Elle remarqua que M. Truwnord qui les regardait elle et Marly. Il parti du groupe qu'avait formé la classe et les observa un peu plus loin.
Panda elle évite le regard du prof et attendit que les autres choisissent se qu'ils voudraient faire, car elle ... pour elle quelque soit le sport cela revient au même...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyLun 17 Nov - 20:09

Marlene avait mal mais elle ne se plaignait pas, elle savait que ça n'en valait pas la peine et que le prof l'enverra bouler. Ce type était un monstre, il ne méritait même pas le titre de professeur et encore moins de sport, pourtant il devait bien avoir quelques qualités, mais lesquelles ? Il se tenait droit, digne, on aurait dit qu'il suivait des ordres, comme à l'armée. Marly soupira, c'était commun ce genre de profs, elle n'allait pas devenir parano non plus. Nerveuse, elle sentit Léandre l'attirer contre elle, elle était heureuse qu'il soit là, elle sourit ; elle se sentait aussitôt beaucoup mieux.

Elle lui murmura qu'elle allait bien, elle n'en pensait pas un moment mais mieux valait ne pas l'inquiéter, elle savait de quoi il était capable lorsque la colère le submergeait, elle se contentait de se concentrer sur son odeur agréable et son torse dans son dos, se sentir proche de lui la réconfortait, elle était certaine de ne plus avoir aussi mal qu'avant. Elle cligna des yeux, ce prof oh combien elle le détestait, elle bouillonnait rien qu'en posant les yeux sur lui, c'était rageant ! Et pourtant du haut de sa condition d'élève elle ne pouvait rien faire, elle devait se contenter de faire ce qu'il disait, pour un peu elle l'aurait regardé de haut en le défiant du regard. Mais comme elle restait une orpheline docile, elle le laissa satisfait pour se concentrer sur les noms au tableau. Ses yeux accrochèrent tout de suite quelques sports qu'elle appréciait tout particulièrement et dans lesquels elle s'avérait meilleure que dans d'autres.

« On garde l'escalade », commença-t-elle, catégorique, débutant ainsi la conversation. « L'escalade et le tennis. »

Si elle ne s'imposait pas dès le départ, personne ne l'écouterait ensuite, il fallait donc qu'elle prenne les rennes pour une fois. Elle arriverait à maîtriser la situation et à ne pas se retrouver avec de la boxe ou un sport plus violent, si c'était possible. Elle soupira, il n'y avait donc que l'escalade où elle était certaine de briller ? Elle avait lancé le tennis un peu aléatoirement, il fallait bien qu'ils se lancent.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) EmptyMer 17 Déc - 20:41

Leandre garde Marly conte lui, comme si elle était en danger, ce n'est surement pas faux d'ailleur, il y'a du monde ici et pas que des gentils, alors mieux vaut la protéger, dans sa tête c'est clair en tout cas, il ne laisseras personne lui faire du mal, alors il la garde contre lui, elle ne doit pas tomber non plus alor il la sert encore, un peu plus fort toujours, il est bien, avec elle, il aimerait être seul, il est dingue d'elle, tellement, il ne pensait pas que c'était possible, même avec Anna ce n'était pas ça, pas ça du tout, c'était bien aussi mais totalement différent, ils partageaient des trucs, oui, mais pas comme il le fait avec Marly, tout lui semble tellement beau maintenant, il se sent tellement con, il a failit tout foutre en l'air. Il soupire et soufle doucement dans les cheveux de Marly, il adore faire ça e il se moque éperdument des gens qui les regardent, bande de jaloux vas, songe t'il, même si en croisant le regard d'Anna justement, et bien il se sent un peu ridicule, un peu mais suffisament pour le faire s'arreter, il se contente alors de croiser ses mains devant le ventre de Marlene, gardant son sourire heureux.

Son attention se reporte sur le prof qui leur propose de choisir, là Leah commence à ne plus le suivre, il est quoi comme type de prof, le genre qui est pote avec les élèves? Il soupire, décidément il ne comprend rien aux membres du personnel, après le coup de la prof de math qui tombe dans les pommes alors qu'elle semble se prendre la tête avec une surveillante, voilà que le prof de sport passe de caporal à bisounours en trois secondes, déséspérant, tellement. Leah attend, ce n'est pas lui qui vas se mettre à crier alors il guette les réaction de son entourage. Il entends la voix de Marly, juste devant lui alors il se met en mouvement, alors qu'elle désire garder l'escalade et le tennis, Leah la lache tout doucement pour se raprocher du tableau, il prend la craie et écrit les sport demandé par sa chérie, avant d'ajouter pour lui, le rudby et le handball, car il est doué mais surtout car il aime ça, il se tourne vers la classe, personne ne lui demande de s'expliquer.

Il regarde ses camarades, fait tourner la craie entre ses doigts, attend qu'un autre se manifeste, demande un sport, après tout il reste encore quatre casses à remplir, il sait qu'ils abusent peut être un peu, ils viennent d'imposer la moitié du programme mais il s'en moque, les autres n'on plus qu'a réagir, le prof lui les regardent d'un air qui enerve Léandre, ce dernier se retient de lui lancer la craie, il attend quand une personne se raproche, Leah lui donne la craie avant de retourner vers Marly, il se met à ses cotés et vas entrelacer ses doigts dans les siens et lui sourit.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)   Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Etre ponctuel c'est pas du luxe (Ruban Blanc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans un hôtel de luxe, nuit de noce ![Délire, PV ELISE xD]
» Voila l'homme qui merite d' etre Ministre de l'education en haiti
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?
» Toto Constant n'a pas peur d'etre deporte en Haiti
» [Divers] Menu transcendant et prêche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-