Forum RPG. 2017. Détenteur d'un pouvoir ou simple humain ? Vous avez tout deux votre place ici, mais prenez garde, le secret ne doit pas être révélé. Entre haine, amitié et aventure. Le secret survivra t'il ?
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le hasar peut-etre ... [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMer 17 Sep - 15:32

Satoshi, assit a son bureau, triait ses feuilles en silence comme a son habitude.
Même ses cours était respecter pour êtres silencieux. Il savait comment calmer les élèves perturbants.
Mais il n’était pas tellement a pressier par les élèves ... Il ne savait pas comment si prendre pour s'attirer la sympathie des personnes en générale donc les élèves c’était encore pire !

Ayant fini de préparer ses copies, il se leva pour ranger les instruments de chimies a leurs place, part mégarde il reversa un tube a essai et son contenu sur le sol.

    -Kuso !! Injure-t-il

Satoshi alla prendre en hâte un chiffon qui trainait dans la réserve et essuya énergiquement le sol.
Puis il lâchât un soupir de soulagement, se releva et continua a ranger.

Un quart d'heure plus tard il eut fini son rangement, il ne pris pas le temps de mettre ses affaires dans son sac il les pris directement a la main. Satoshi s’étira puis mit sa veste -une très joli petite veste bleu marine avec deux poches. C’était le cadeau d'adieux de sa première et derrière copine; il y tenait énormément.- il parti ensuite un paquet de feuilles et de dossiers dans une main et son sac dans l'autre pour rentrer dans son appartement dans le bâtiments dédié aux logement du personnel de l'orphelinat.

Satoshi ferma soigneusement la porte a clef puis s’engagea dans le couloirs.

traduction:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMer 17 Sep - 20:57

Le hasard peut être?

Mon regard se pose sur les élèves, tous penchés sur leur exercices. Je suis heureuse, ils ont l'air de tous avoir compris  et bien que ce soit le but de mon travail je doit avouer que c'est plutôt gratifiant. J’aperçois du coin de l’œil une des jumelles Océan qui s'apprête à lancer une boulette de papier vers un garçon au premier rang, je la fixe et lui lance un regard signifiant : « même pas en rêve ! ». Je voit la jeune fille déglutir avant de se raviver et lasser tomber sa boulette dans sa trousse. Elle croise mon regard avant de se replonger dans son travail.

La sonnerie retentit, cette fois personne ne cris ou se bouscule pour sortir, progrès. Les élèves lèvent la tête et me fixe, air suppliant sur les visages. Je soupire avant des les autoriser à quitter la salle, je reste assise pendant qu'ils sortent, répondant au quelque au revoir qu'il me lance. Une fois la salle vide je range mes affaires, lentement, c'est le dernier cour de la journée, aucun de mes collègue n'attend pour récupérer la salle aucune raison de me dépêcher donc.

Je sort ma boite d'antidouleur de mon sac, j'en gobe un puis grimace, c'est ma dernière boite et elle est presque vide. Il vas me falloir retourner chez le médecin, pour mon plus grand désespoir. Je frissonne, les médicaments me font un drôle d'effet depuis quelques jours, ils éloignent la douleur certes mais ils me font aussi tourner la tête et me donne des frisons. Je soupire, Allez Pen il te suffit juste de te traîner dans ton appart, tu te lamenteras sur place.

J'attends un instant histoire de ne pas être mêlé dans la foule.  Il fait beau aujourd'hui et les élèves se sont précipités dans le jardin pour bronzer. J'ai la brusque envie de profiter moi aussi du beau temps, allez courir, oublier cette fichue douleur qui s'intensifie. Mon regards se pose sur le sol, sous mes yeux les lignes du carrelage commencent à se déformer, je cligne des yeux ça ne change pas grand chose. Je continue de marcher, subitement, un haut le cœur me prend, je pose ma main sur mon cœur, la douleur s'intensifie, je tombe en avant, inconsciente, renversant une personne qui se tient devant moi.  

made by Jacage.





Dernière édition par Spencer Filds le Lun 29 Sep - 22:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyVen 19 Sep - 21:00

Satoshi marchait la tête ailleurs. Il pensait déjà au cours qu'il devait préparer pour le lendemain, un cours il aimait particulièrement bien; les réaction physique de certains mélanges...  Bref !
Il marchait a pas lent dans le couloir évitant la vague d’élèves car était Ochlophobie : il avait peur de la foule.

Il avançait tranquillement maintenant, il n'y avait plus un chat. Puis au bout d'un moment il vit une personne. Elle fit une expression étrange.

*Tient c'est pas une enseignante ? ... Mme ... Mme Filds ?* Pensa-t-il.

Il se fit le plus discret possible; il n'avait pas tellement envie de se plonger dans une conversation "inutile" que les gens font juste pour être polit. Soudain la jeune femme porta la main a son cœur et vacilla en me bousculant. Je la rattrapa de justesse avant que sa tête heurte le sol. Je la mit rapidement sur le dos craignant le pire. Je le constata rapidement : elle était inconsciente. Satoshi se concentra pour essayer de se rappeler des intervention qu'il avait eut au lycée comment faire quand quelqu'un était tombé dans les pommes. Heureusement que notre jeune homme avait une bonne mémoire, tout lui revient en tête :

Il la coucha sur le dos mis son sac sous sa tête pour éviter tout risques d’étouffements, lui leva les jambes en les appuyant contre le mur pour que le sang lui remonte au niveau cérébral. Vérifia sa respiration en plaçant sa main a quelque centimètre de sa bouche, elle respirait normalement. Puis lui dis d'une voix calme et qui se voulait rassurante :

    -Mme Filds ! Réveillez-vous ! Il faut ouvrir les yeux !

Comme elle ne lui donnait toujours pas de réponse Satoshi commença a paniquer. Il chercha son téléphone dans les poches de sa veste... Il avait l'oublié sur son bureau ! Il se leva en hâte et commença a courir vers sa classe puis stoppa. Il ne fallait pas laisser quelqu'un inconscient seul; donc il revient sur ses pas et mit sur la professeure sa veste pour pas qu'elle est froid puis lui parla sans s'arrêter espérant qu'elle lui donne signe de vie.

Puis il décida que cella serait plus sage de la prendre avec lui et appeler le SAMU. IL la hissa donc avec du mal sur son dos et laissant ses affaires par terre sur le sol se mit a courir en se maudissant de n'avoir jamais pris les cours d'EPS au sérieux car son endurance rester a désirer.

Arrivé dans sa salle il pris les clef rester (par chance) dans la veste qu'il avait mit sur les épaules de sa collègue et ouvrit la porte a la volée, posa la jeune femme parterre lui remit les jambes appuyé sur le mur, la tete cette fois sur sa veste. Puis se précipita vers son bureau, pris son portable, revient vers Mme Filds et lui pinça le bras plusieurs fois en lui parlant en une dernière tentative, sinon il se prépara a appeler les secours.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyLun 22 Sep - 21:54

Le hasard peut être?

Je dort d'un sommeil paisible, tranquille, profond. Mais on me secoue détruisant ma bulle de tranquillité, on m'appelle, je ne reconnaît pas cette voix, qui peut m’appeler de cette façon ? Madame, pas encore, bientôt mais pas encore. Je gémit essayant de signifier à la personne quelle quelle soit de me laisser en paix, finir ma sieste. On insiste cependant au dehors, on s'agite d'une façon bien étrange. Je sent subitement qu'on me soulève, je me laisse faire, toujours à moitié endormie, ce n'est pas Alex, ce n'est pas son odeur, pas sa voix, ce n'est personne de connu.

On m'appelle de nouveau, d'une façon insistante, inquiète. Je finit par céder et ouvre les yeux. Un homme est penché sur moi, j'ai beau cherché je ne le reconnaît pas. Je me redresse doucement, regroupant mes genoux près de mon torse, dans une position réconfortante. Je regarde où je suis, pas dans mon apart comme je le pensait. La pièce ressemble à un labo, mais pas ceux de la fac, il paraît trop vieux, trop abîmé, un regard par la fenêtre confirme, pas des tas de bâtiment à pertes de vue mais de l'herbe, des champs, des arbres, la campagne.

Je tire une tête choquée, j'aimerais comprendre ce qui ce passe, où suis je ? Qu'est ce que je peut bien faire en pleine cambrousse ? Ou est passé ma chère fac ? Et Alexeï alors ? Putain mais où je suis ? Je me leve d'un bon, les yeux exorbités, la respiration saccadée. Je me suis mise debout trop vite, ma tête et douloureuse, je vacille me raccroche à une paillasse, manquant de renverser les tubes a essais qui y sont poser. Mon corps est parcourut de frisson et mes jambes ne semblent plus vouloir me porter.

Je soupire avant de me résoudre et me laisser glisser sur le sol. Je m'assoit contre le mur et fourre ma tête dans les genoux, allez ma belle réfléchit, qu'est ce qui se passe ? Je repense à ma journée, la remise des diplômes, le dîner pour fêter l'obtention de ces bouts de papiers. Et puis … la main d'Alex qui m’entraîne vers la fontaine, ferme les yeux, fait un vœux ma Spence. Je me suis exécuté et quand j'ai rouvert les yeux, Alexeï accroupit, bague à la main, mes cris, nos baiser, notre joie partagé.

Ensuite ? Ensuite, le départ pour la fête et après ? Après plus rien, on doit être arrivée, oui c'est ça on est à la fête, j'ai du faire un malaise, ça m'arrive souvent en ce moment. Celui qui est dans cette pièce à dut m'écarter de la cohue pour que je retrouve mes esprits, oui c'est ça, la fête est là pas loin de nous, musique à fond, amis en train de danser, des couples dans les coins et Alex qui m'attend pour qu'on annonce à cette bande de fêtard notre mariage imminent.

Je sourit, c'est ça j'ai éditionné deux et deux. Je suis à cette fête, Alex n'est pas loin, il me cherche sûrement.
Je regarde le jeune homme, mon visage à repris son expression habituelle :
- « Euh merci, je sait pas ce qui s'est passé mais merci. »
Je tente de me relever, un succès cette fois, je lui sourit avant de lui demander :
- « Où sont les autres ? La fête je veut dire ? Alex doit me chercher. »
Je jette un dernier regard à la pièce, je trouve ça drôle une fête dans une école, le BDE à fait fort cette fois, en même temps on est tous profs maintenant, ça nous met dans le bain.
 

made by Jacage.



Dernière édition par Spencer Filds le Lun 29 Sep - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 27 Sep - 13:46

Ma collègue ouvre enfin les yeux. Elle se met en position fœtal et scrute la pièce. A parement choquée de ce qu'elle voie. Puis soudain elle saute sur ses pieds les yeux exorbités, puis elle vacille. Je la soutient, lui demandant si tout va bien. A parement non car elle vacille ses jambes ne la portant surement plus.
Puis elle se laisse glisser contre le mur et met sa tête dans ses genoux. Je m’accroupis a coté d'elle n’osant pas lui parler.

Puis elle lève la tete et me sourie .
 -Euh merci, je sait pas ce qui s'est passé mais merci.
Puis ressaye de se lever avec succès et me sourie puis me dis :
 -Où sont les autres ? La fête je veut dire ? Alex doit me chercher.

Je ne comprend pas trop de quoi elle veux parler ... Qui ça les "autres" ? Quelle fête ? Il y a des fête dans cet orphelinat ?? Je n’était pas au courant... C'est vrai que je ne m’intéresse pas aux fêtes mais quand même !
Et puis c'est qui Alex ?

Je la regarde déconcentré. Puis me relève et lui demande :
 -Ne vous en faites pas c'est normal.
Excuser moi je ne vous suit pas trop... Je veux dire que a ma connaissance il n'y a pas de fête en ce moment ... Enfin peut-être au village, mais pas ici a l'orphelinat. Et je m'excuse je ne connais pas d'Alex ...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyLun 29 Sep - 8:22

Le hasard peut être?

Le jeune homme me regarde bizarrement, qu'est ce qui se passe ? Je soupire et regarde ma tenue, pas vraiment celle qu'on porte pour ce genre de fête, pour aucune fête d'ailleurs mais il se passe quoi là ? Pourquoi Alexeï n'est pas avec moi, pourquoi il fait un temps si gris dehors et pourquoi tout est si calme, putain qu'est ce qui se passe, toute ma promo ne peut pas s'être volatilisé. J'écoute les paroles du jeune homme et je ne comprend plus rien.

Je me rapproche de la fenêtre et je découvre enfin de la vie, pas vraiment celle que je recherche à vrai dire, un tas d'enfants qui courent dans un jardin, il a utilisé le mot orphelinat, j'aimerais comprendre ce que je fait ici, il à dit qu'il y avait peut être une fête au village mais ça ne peut être la mienne, c'est censé être une fête privé avec locaux loué spécialement pour l'occasion.

Je me prend la tête, réfléchissant à toute vitesse, que dire, que faire ? Où suis je, cette question surtout me revient. Je me retourne vers celui qui m'a aidé :
- « Je ne comprend plus rien, je suis censé rejoindre la fête de célébration de nos diplômes, toute ma promo ne peut pas s'être volatilisé et puis Alexeï, c'est mon fiancé, c'est aussi le major de la promo, il m'a parlé d'un vieux bâtiment privatisé, pas d'un village. »


Je soupire de plus belle et cherche mon téléphone dans ma poche, ce n'est pas mon téléphone, où alors j'ai changé, ben nan pas en un jour. Putain mais qu'est ce qui se passe, un flash, un bruit strident d'ambulance me vient brusquement en mémoire, je vacille me raccroche à une paillasse, c'est quoi ce bordel dans ma tête ? Je gémit :
- « Mais qu'est ce que je fait là ? »
 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMer 1 Oct - 14:11

    -Je ne comprend plus rien, je suis censé rejoindre la fête de célébration de nos diplômes, toute ma promo ne peut pas s'être volatilisé et puis Alexeï, c'est mon fiancé, c'est aussi le major de la promo, il m'a parlé d'un vieux bâtiment privatisé, pas d'un village.

Me répond la jeune femme. Je la regarde le regard plein d’incompréhension. De quels diplôme elle parle ?? Elle est déjà professeure !
Je chercher quelque chose qui pourrait coller, mais non. Rien.
Elle est tomber sur la tête ??

Ma collègue vacilla et enchaina :

   -Mais qu'est ce que je fait là ?

Je posa une main sur son épaule puis lui annonça d'une voix apaisante et pleine d'assurance:

    - Mlle Filds, Vous devez faire erreur... Vous êtes professeure de mathématiques ici a l'orphelinat depuis déjà quelques mois.
Vous vous souvenez ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMer 1 Oct - 18:17

Le hasard peut être?

Je regarde toujours le jeune homme, il ne semble rien comprendre à ce que je raconte, il fait une tête bizarre, je lit dans ses yeux à quels points je le perturbe, il se pose sûrement des questions sur ma santé mentale, je le trouble, ça se lit sur son visage. Ses paroles me trouble, mais je ne peut m’empêcher de pousser un petit ricanement, moi prof dans un orphelinat ? Pour quelle raisons je serait prof ici ? Alex et moi avons trouvé un endroit où nous pourrions enseigner ensemble, une école élémentaire, où nous pourrons être Monsieur et Madame Meninser, ensemble, heureux tout les deux, avec une vie merveilleuse devant nous.

Je secoue la tête il me demande si je m'en souvient et puis il m'a appeler Mademoiselle Filds, impossible, je cligne des yeux et repart dans mes réflexions. La remise des diplômes, sa demande, le départ en voiture et après ? Après ? Putain mais plus rien après, un grand blanc comme si on avait effacé ma mémoire, je me recroqueville un peu sur moi, qu'est ce qui ce passe ? Je veut comprendre, j'ai besoin de savoir ce qui ce passe ! Je regarde de nouveau le jeune homme puis demande piteusement :
- « Ma question vas vous paraître troublante, idiote sûrement mais quel jours sommes nous ? Et où sommes nous précisément ? »
 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMer 1 Oct - 19:24

La jeune femme paraissait troublée par mes révélations. Que lui était-il arrivée pour qu'elle soit dans cet état ?? Pour qu'elle ne se souvienne pu de tout ça ?
Elle semblait dans ses réflexions ... Elle avait l'air un peu paniquée
Elle me regarda a nouveau et me demanda tristement le jour d'aujourd'hui et le lieux où nous nous trouvions:

    -Ma question vas vous paraître troublante, idiote sûrement mais quel jours sommes nous ? Et où sommes nous précisément ?

Je la regardera puis lui fit une sorte de sourie accueillant (contrairement a ce que l'ont pourrait croire cela venait du font du cœur. Faut dire que j'avais tellement peu l'habitude d'avoir l'occasion de sourire donc du coup quand l'occasion se présentait j’étais assez maladroit...) puis lui dis gentille ment :

    - Mais non ne vous en faites pas ! Nous somme le premier octobre. Et nous somme dans un petit village de Nouvelle-Zélande nommé "XXX". Plus précisément à l'orphelinat Moor. Et ici nous somme dans une classe de cet orphelinat.

Je la regarda avec une sorte d’inquiétude sur le visage espérant qu'elle revienne a la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyVen 3 Oct - 23:10

Le hasard peut être?

Je fixe toujours l'homme attendant sa réponse, anxieuse, j'ai peur d'avoir une mauvaise surprise, car je doute de la véracité de mes infos, Alex ne m'aurait pas laissé seul, surtout pas si je me sentais mal. Je ne sait que penser, ni où je suis, putain mais qu'est ce qui m'arrive ? Je soupire et me prend la tête dans les mains, je réfléchit aussi vite que possible, il doit y avoir une raison à toute cette confusion dans ma tête, je me souvient brusquement ma chute dans le couloir, mais impossible de savoir ce que je fessait avant.

Sa réponse me fait trembler doucement, le premier octobre, ma remise des diplômes était le seize juin, putain comment il peut y avoir un trou gros dans ma tête ? Je soupire, me mord la lèvre, jusqu'au sang ou presque. Et pourquoi je serait en Nouvelle-Zélande ? Dans un orphelinat, dans un tout petit village ? J'ai envie de crier, mais nan, c'est impossible, et Alexeï dans tout ça ? Il est où pourquoi on est pas ensemble dans cette école comme prévu ? Pourquoi on ne s'est pas mariés ? Je ferme les yeux, une image me vient brusquement à l'esprit, une voiture fonçant dans la notre, le visage d'Alex en sang.

Je rouvre les yeux, exorbités, terrorisé, je ne sait pas si tout est vrai mais j'ai l'impression que la réalité est ici dans cette salle, que cet accident est arrivé.  Je me revoit en train de me contempler dans la glace, le visage et les bras couvert de bleus, j'ose relever discrètement ma manche et en apercevant la peau bleuie je me rappelle de tout, l'accident, l’hôpital, l'enterrement et la décision de partir loin. Je soupire, soulagé et alors que je jette un œil sur le prof, je le reconnaît enfin, je murmure :
- « Oh oui c'est vrai ! Desolé Satoshi, je ne sait pas ce qui m'a prit, merci d'avoir été patient. »

 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 4 Oct - 10:14

La jeune femme ferme les yeux, puis les rouvres, les yeux exorbités elle a l'air terroriser.
A ce moment je ne sais pas vraiment que faire. Sans la brusquer mais en la soutenant.
Puis elle soupire et me regarde :

-Oh oui c'est vrai ! Désoler Satoshi, je ne sait pas ce qui m'a prit, merci d'avoir été patient.


Je la regarda étonné. Elle avait a parement retrouver la mémoire. Je me senti soulagé pour elle. Ça avait était surement déstabilisant de ce trouver dans un endroit dont ont n'a plus souvenir.
Puis avec un petit sourire je lui répondis :

-Ne vous inquiétez pas c'est tout à fait normal. Mais je doit avouer que vous m'avait fait peur. J'ai bien cru qu'on aller vous perdre !
Vous sentez mieux maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 4 Oct - 11:56

Le hasard peut être?

Je soupire, reprenant tout doucement mes esprits, qu'est ce qui m'a prit, je ne comprend pas, comment ma mémoire à put s'effacer d'un coup, comment mon cerveau a t'il put me jouer un tour comme celui ci, est ce vraiment volontaire, à t'il voulut me torturer avec mon passé où à t'il voulut me faire comprendre quelque chose ? Je n'en sait rien mais j’espère que ce genre de chose ne vas se répéter à longueur de temps, ça fait bien trop mal, devoir revoir cette scène, l'accident, une larme coule doucement le long de ma joue et je me mordille la lèvre, putain ce que la vie est tordue, j’aimerai tant tout oublier pour toujours, c'est ça que mon cerveau à dût tenter de faire.

Il me dit gentiment et en souriant que ce n'est pas grave mais que je lui ai fait peur, je sourit doucement, je me suis fait peur à moi même, je doit bien l'avouer. Je soupire encore et me fout la tête dans les bras. Il me demande si je me sent mieux, je soupire encore un peu plus, je ne pense as qu'on peut dire ça, je pose mes mains sur mon ventre, je sent cette vie qui s'agite en moi, ça aussi ça m'est revenu, bientôt tout le monde sauras, ça m'angoisse. Je soupire :
- « Oui moi aussi je me suis fait peur en réalité, mais oui merci ça vas maintenant. »
 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 4 Oct - 12:25

Ma collègue soupire pour la Xieme fois et touche son ventre puis m'avoue que elle s'est aussi fait peur et que maintenant elle va mieux. Je ne suis pas si convaincu. Elle a l'air angoissée ou je ne sais pas trop...
Je ne suis pas doué pour comprendre les sentiments... Contrairement a ce que je pensais plus jeune, cela m’en handicap plus tôt pas mal ...
Je ne sais pas trop quoi faire dans ces moments...
Je décide de me bouger. Au pire si je fais un faut pas je me rattraperais. Il vaut mieux faire et regretter ensuite que de ne pas faire et de regretter.
Sur ces pensées je m'approcha de la jeune femme, lui mis une main sur l’épaule, espérant qu'elle n'aillait pas me prendre pour un abrutit.
et lui proposa de la raccompagner jusqu’à son appartement, vu que c'est la fin de journée:

- Je vous raccompagne ? Au village ? Au logements du personnels ?
Je ne suis pas pressé et c'est peut-être plus raisonnable.


Je l'a regardait : penchée sur une paillasse la tete dans les mains. Elle n'avait pas l'air d'aller vraiment mieux comme elle le prétendait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 4 Oct - 14:30

Le hasard peut être?

JJe tremblotais doucement, plus intérieurement à vrai dire, un frisson qui partait de mon ventre, cette vie en moi qui me montrait sa présence qui me criait presque d'arrêter de me morfondre, cette vie, ce sang, le mien, celui d'Alexeï, je sentais au plus profond de moi que cet enfant ressemblerait mille fois plus à lui qu'a moi, cette simple idée me terrorisait, je ne me sentais pas prête à affronter cette épreuve, seule, je ne voulait pas de cet enfant, ce constat me donnait envie de hurler, je n'en voulait pas ! Mais je ne pouvait pas l'abandonner, pas en donnant des cours ici, j’étais prise au piège et j'étais seule, trop seule, face à cette épreuve.

Mon collègue ne semblait pas convaincu par mes paroles, en même temps, je n'y croyait pas moi même, je n'allait pas bien, je n'irait très certainement plus jamais bien, ma vie était définitivement fichue, j'avais eu un espoir auprès de Nate mais maintenant que je me savait enceinte, je ne pensait plus que quelque chose soit possible entre nous, j'allais avoir un enfant sur les bras dans un futur trop proche, l'injustice me revient un fois de plus, les autres on neuf mois pour se préparer moi dans moins de deux mois je me retrouverait avec un bébé dans les bras et sans personne à mes cotés. Je repensait à ma mère, elle avait eu tant de mal à m'avoir, alors pourquoi moi j’étais tombé enceinte si vite, apparemment la génétique ne jouait pas en ma faveur.

Il me propose de me raccompagner jusqu'à chez moi, je doit vraiment avoir l'air totalement perdue, cette pensé m'arrache un sourire discret, putain ce que je doit avoir l'air ridicule. Sa main est venue se poser sur mon épaule, geste réconfortant, je ne suis pas totalement seule dans ce monde, il y a encore des gens dans ce bas monde qui ne pense pas qu'a eux. Je redresse la tête et me retourne pour lui accorder un sourire, mes joues rougissent légèrement, je suis mal à l'aise, je n'aime pas me donner ainsi en spectacle.

Je me lève doucement retirant en douceur mon épaule de sa main, nouveau sourire à son attention avant de me diriger vers la fenêtre, regard au loin, vers le village, il vas me falloir songer à aller y habiter, ça vas devenir urgent, je ne pourrait pas élever un enfant dans mon appartement si petit, sans compter l'épaisseur des murs, mes voisins entendraient absolument tout, pour le coup Rebecca me tuerait très certainement sur place. Je me retourne vers lui :
- « Oh merci mais mon appartement se trouve à l'étage, il ne vas pas m'arriver grand chose, je ne veut pas vous prendre plus de temps que je vient de le faire. »
 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 4 Oct - 14:53

Mlle Filds tremblotais en étant dans ses pensées.
Elle se relève et retire ma main de son épaule tout ça avec douceur puis me sourie avant de se diriger vers la fenêtre dans ses pensés.
Puis elle se retourna et me regarda pour me dire que son appartement était a l’étage et ne lui arriverait rien entre temps. Et qu'elle ne voulait pas me faire perdre encore plus de temps.

Je la regarda et lui annonça :

- Ne vous en faites pas vous m'avez pas fait perdre de temps. Je n'ai rien de spéciale a faire. Une fois rentré dans mon appartement je ne saurai pas quoi faire.

Puis je me dirigea vers mes affaire, ramassa ma veste, restée par terre, épousseta et l'enfila pris mon sac.
Avant d'ajouter avec un petit sourire:

- De toute façons j'habite aussi ici, donc vous devrez me supporter encore un peu !
Ah ! Au faite tutoyez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyLun 6 Oct - 14:25

Le hasard peut être?

Il me dit que je ne lui ai pas fait perdre son temps, que de toute façon il n'a pas grand chose à faire, je soupire, je n'aime pas être ainsi escorté ou surveiller mais au fond de moi je lui en suis reconnaissante car il m'aide, oui mon esprit est des plus contradictoire, il rejette l'aide et la recherche à la fois, c'est d'un compliqué, je vous dit pas et c'est comme ça depuis longtemps, j'ai toujours eu peur de déranger et en même temps j'avais besoin d'attention, même petite je n'osait pas réveiller mes parents mais quand ceux ci déboulait alors que je hurlais dans mes cauchemar, ça me fessait du bien, savoir qu'il était là pour moi, prêt à me protéger contre tous le mal extérieur c'était rassurant.

Je secoue la tête, sortant de mes rêveries, pas le moment de traîner ou pour le coup je vais vraiment lui faire perdre son temps. Il me sourit et me dit qu'il habite lui aussi en haut que je vais donc devoir me faire à sa compagnie, je sourit puis il me demande de le tutoyer, mon sourire reste figé, j'ai du mal à tutoyer les gens, j'ai toujours eux du mal, je ne sait pas pourquoi et encore plus les hommes, allez savoir pourquoi, en réalité j'ai un peu peur des hommes, car ils sont plus forts que moi tres certainement, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai fait de la boxe, pour me sentir plus forte, moins vulnérable, à la merci des autres, en boxant 'avait l'impression de contrôler ma vie, ce n'était qu'une impression au vu du désastre qu'elle est devenue cette vie.

Mon sourire se défige un peu et je le regarde regrouper ses affaires, punaise mes affaires elles sont où ? Je jette un coup d’œil sur mon sac à main abandonné dans un coin de la pièce, soulagé, là dedans il y a un tas de truc dont la première échographie que j'ai été faire ce matin, c'est peut être ça qui m'a épuise, moralement je veut dire, je n'était pas prête à voir ce bébé, encore moins seule et puis il y a eu les commentaires dans mon dos, le déni de grossesse est une chose mal vue dans le domaine médical, je l'ai apprit à mes dépend.

Je me rapproche et reprend mon sac et les cahiers éparpillée des élèves que j'ai ramassé tout à l'heure histoire voir à quoi ça ressemble les maths chez eux. Je vais à la porte, sourire aux lèvre et lui dit :
- « Et bien allons y ! »
je m'engage dans le couloir et me retourne attendant qu'il verrouille sa porte. Je profite qu'il soit à porté de voix pour lui dire une fois de plus :
- « Merci encore, ça fessait longtemps que je n'avait pas fait ce genre de chose, j'ai du dire des choses étranges nan ? »
Je ne me rappelle plus trop ce que j'ai dit, j'aimerais savoir, rectifié des choses si j'en ai trop dit.
 

made by Jacage.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMar 7 Oct - 17:58

Ma collègue ramasse ses affaires elle aussi. Puis le sourire aux lèvres S'engage dans le couloirs et m'attend. Quand je sorti de la salle de classe elle m'avoue que cela ne lui était pas arriver depuis longtemps, heureusement pour elle que cela n'arrive pas tout les jours ce genre de crises ! Et sur ses paroles elle me demande si elle aurait dis des trucs étranges.

Je ferma la prote sorti les clefs de la poche de ma veste puis verrouilla ma salle de cours; la regarda, mis mon sac sur mon épaule, me mis doucement en marche -je ne savais pas si elle s’était totalement remise... A près un malaise de ce genre, si on fait des mouvements trop brutaux on peut se sentir mal voir tomber une deuxième fois dans les pommes, et la deuxième fois peut-être plus fatigante et plus risquée. - et lui répondis en la regardant.

-Non pas vraiment... Vous avez parlez d'une fête de remise des diplômes avec votre promo. Ah! Et vous avez parler de votre fiancé...  Alexeï je crois ...
en faite vous aviez l'air perturbée de l'endroit on nous trouvions...
Vos aviez aussi l'air d’être retournée dans le temps...

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMer 8 Oct - 16:38

Le hasard peut être?

Je le regarde verrouiller la porte, et cligne doucement des yeux, car le sol tourne tout doucement, je ne m'en fait pas, ça c'est plutôt habituel, j'arrive à gérer, pas de craintes à avoir donc je ne vais pas recommencer ma petite scène, je l’espère du moins, inutile de l'effrayer donc je sourit d'un air qui se veut rassurant, faire semblant, ce que je le fait bien, bercer les autres d'illusions et réussir à me convaincre moi même que je vais mieux, me voiler la face, mais je n'y arrive plus trop maintenant, ça doit être mauvais signe, si je ne peut plus me voiler la face, où allons nous ?

Il se met tout doucement en marche, trop doucement à croire qu'il craigne que je m'effondre, je presse donc la pas et pui j'écoute sa réponse, anxieuse, et à raison. Oh nan, j'ai parlé de tous ça, je suis vraiment impossible, j'ai parlé d'Alex. Je me rappelle maintenant, j’étais convaincue d'être à cette fameuse fête, celle là même où je ne suis jamais arrivé, encore moins Alex. Je passe ma main sur mon visage et murmure doucement :
- « Oh nan ! Je suis pas possible ! »

Je me mordille la lèvre et presse encore un peu plus le pas, essayant d'écourter le moment de discussion, faire baisser le malaise qui se prend de moi. Je continue de me morfondre, je ne peut pas avoir dit tout ça. Je regarde mon collègue à travers mes yeux qui commencent a se remplir de larmes, je vacille doucement, me raccroche de justesse et ne tombe pas, chanceuse vas. Je secoue la tête avant de continuer à lui parler :
- « Effectivement, je croit que je suis retourné au quatre juillet, mais c'est bon, je suis de retour parmis nous ! »
Je pousse un petit rire, complètement faux.
 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyVen 10 Oct - 20:35

Spencer se mit a marcher plus vite, surement pour me faire comprendre qu'elle se sentait mieux. Enfin plutôt pour se convaincre elle même, car a près m'avoir regarder les yeux brillants de larmes elle vacille et se raccroche a la dernière minute; évitant de justesse de tombée une nouvelle fois. Quand elle vacilla j’eus un de ces reflex pour la rattraper mais je ne servi a rien, elle n'en eu pas besoin.
Elle enchaina faisant semblant de rien.

- Effectivement, je croit que je suis retourné au quatre juillet, mais c'est bon, je suis de retour parmi nous ! Elle accompagna ces paroles par un rire... Bizarre... Pas naturel.

- Au quatre juillet ? Ah vous débuter seulement en tant que professeur alors ? Dis-je avec un petit sourire maladroit, pour passer sur un autre sujet. Vous aviez un autre métier avant celui-ci ?

Je ne mettait pas rendu compte avant de parler que mes paroles aurait peut-être une suite désagréable pour nous deux.
*tourne sept fois ta langue dans ta bouche avant de parler !*Me dis-je intérieurement et priant pour ne pas l'avoir blessée et pour qu'elle ne me retourne pas la question.
Car je n'avait pas tellement envie de repenser a mon ancien métier ... Perdu ...
Et elle non plus n'avait certainement pas envie de revenir dans les souvenirs, vu son expretion quand je lui est rappelée ce qu'elle m'avait dit.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 11 Oct - 23:52

Le hasard peut être?

Je regarde mon collègue, il a fait un geste pour me rattraper au moment ou j'ai manqué de m'écrouler mais je ne me laissait pas faire, me redressant en souriant doucement, je vais bien, tout vas bien. C'est totalement faux mais j’espère pouvoir le convaincre car je ne veut pas vraiment qu'il me croit faible et vulnérable, j'essaye de me convaincre moi même que ça vas, même si je sait très bien que c'est faux. Je soupire et ralentit légèrement préférant passer un peu plus de temps avec le jeune que de retomber dans les pommes.

Il réagit à l’évocation de la date, celle de ma remise des diplômes il constate que c'est récent et me demande si j'ai eu un autre métier avant. Je me vexe légèrement, je fait si vielle que ça ? Je n'ai jamais travailler avant car j'étais en étude, mais si ça se trouve les études étaient plus courtes dans le pays où il les à faites. Je souris alors, toujours d'une façon fausse encore. Je hausse les épaules, il semble brusquement s'en vouloir de cette question. Je déglutit ma main vas se poser sur le mur et je vacille en avant. Une main se pose sur mon cœur, et je déglutit.

Je passe une main sur mon visage avant de souffler. Je lui répond d'une voix faible :
- « Je vous paraît si vielle ? J'ai finit mes études, c'est mon premier travail et c'est ma première années. Les études au États-Unis sont plutôt longue, l'année dernière c'était moi de l'autre coté des bureaux, ça me fait bizarre je doit l'avouer ! Je... »
Je me tait, je m'emballe, faut que je m'arrête avant de dire des bêtises, parler encore d'Alexeï de ces fiançailles. Je passe un main dans mes cheveux, me détachant du mur, mauvaise idée, je tombe pour de bon, consciente mais affalé sur le sol, tremblant comme une feuille, vidé de mes forces, emplit de rage, je pousse un cris et pleure.

 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyMer 15 Oct - 15:57

Sa collègue s’appuie sur le mur. Elle semble ne pas aller bien. Son teint a viré vers le blanchâtre depuis qu'ils ont commencés a marcher.La main sur le cœur elle demande a Satoshi si elle lui paraissait si vieille. Puis enchaina que c’était son premier travail, et se justifia que c’était la cause des études plutôt longues des États-Unis. Elle avoua ensuite que ça lui faisait bizarre : l'année dernière c’était elle qui était derrière les bureaux.
Puis elle se coupa dans une phrase, n'ayant appartement pas envie de continuer.

Le jeune Satoshi aller poursuivre en lui assurant qu'il n'avait pas voulu dire qu'elle faisait age, car ce n’était pas le cas; *Elle est plutôt belle et parait jeune. Plus jeune que moi je pense* Se dis ce dernier; Mais il n’eut même pas le temps de renoncer la première syllabe que Mlle Filds se détacha du mur au quel elle se tenait depuis quelques minutes et s’écroula sur le sol aux pied du jeune professeur.
Tremblante, en pleur, la jeune femme hurla de rage.

Satoshi se mit a genoux au cotés d'elle et tout en gardant son calme habituel il lui tendit un de ces bonbon japonais qui avait pour réputation d’être extrêmement sucré, a en voir écœurant.

-"Tenez vous avez surement besoin de sucre."

Puis il se mit accroupi devant elle, mis son sac devant lui et lui dit sur un ton toujours calme mais autoritaire.

-"Montez. Je vous porte jusqu’à chez vous. J'ai peu être l'air faible mais je suis assez robuste pour pas me casser en vous portant.

Il ne la forçait pas a monter et attendait qu'elle s’accroche elle même au épaules de son collègue pour pouvoir la prendre sur son dos
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyDim 19 Oct - 20:28

Le hasard peut être?

Affalé sur le sol je ne peut retenir ma colère, même pas capable de me tenir sur mes jambes, qu'est ce qui ce passe ? Mais bordel pourquoi ça n'arrive qu'a moi ? Mon corps était parcourut de frisson, je ne me contrôlait plus, ce que je détestait être dans cet état, impuissante, je me revoyait dans mon lit d’hôpital après l'accident, j'avais déjà ressentit ce genre de sensation, l'impression que quoi qu'on fasse notre corps ne nous obéit pas, qu'on ne peut que tomber encore et encore et trembler un peu plus à chaque secondes, impuissante tout simplement.

Je voit à peine mon collègue se mettre près de moi, je ne voit plus grand chose, tout bouge trop vite à mon goût, les couleur sont trop vives et les sons trop fort, ma tête me lance encore et encore, je ne parvient plus à savoir ce qui ce passe vraiment. J'aperçois la main tendue, entends à peine les paroles du prof de chimie, je plisse les yeux, prends des grandes inspirations et finit par attraper ce que la main contient elle reconnaît un bonbon et l'avale, je grimace doucement c'est vraiment trop sucré pour moi, je retient un haut le cœur.

Il me dit de monter sur son dos pour qu'il m’emmène jusqu'à chez moi ? Je soupire, je n'ai pas envie de dépendre des gens, je déteste ce sentiment, être redevable. Je fait nan de la tête, n'ayant plus vraiment la force de parler. Je pose tout de même une main sur son épaule pour essayer de me relever, je me redresse légèrement mais au moment où je suis debout mes jambes tremblent avant de me lâcher pour de bon, je m'affale sur le sol de nouveau et mon épaule droite vient frapper le sol violemment, je ne peut réprimer un cris de douleur, avant de fondre de plus belle en larme, merci le couloir est vide
 

made by Jacage.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyVen 24 Oct - 21:38

Affalée sur le sol dur et froid, tremblante de rage, le corps parcouru de frissons, sa collègue refusa d’être portée par le jeune nippon par une négation de la tete; mais pris tout de même appuis sur son épaule.
Puis elle se leva fébrilement. Son corps menaçait de la lâcher a tout moment. *C'est une mauvaise idée... Elle ferait mieux de se rendre a l’évidence : elle ne pourrait pas rentrer chez elle sans l'aide de quelqu'un. Elle ne peut pas marcher.* pensa Satoshi.
A ce moment elle tomba. Satoshi n’eut pas le temps de la rattraper, elle était déjà au sol. Au moment où son corps entra en contacte avec le sol, son épaule le cogna brusquement lui provoquant un cri de douleur, et fond en larme.

Satoshi jusqu’à maintenant accroupit a ses cotés, la mit assit appuyant son dos contre le mur et se mit dans la même position qu'elle. Puis d'une voix assez basse (pour ne pas la brusquer.) et claire il lui demanda gentiment.

-Vous entendez quand je parle ou pas ?

Il la regarda un moment puis reprit de la même voix calme et maitrisée.

-Vous avez mal a l’épaule ?

Il hésita puis continua.

- Il ne faut pas rester ici il fait froid... Vous préférez que j'appelle quelqu'un d'autre pour vous porter jusqu’à votre logement ?

Le jeune professeur ne sachant pu quoi faire devant cette jeune femme tremblante, en pleure, soufrant de son épaule et incapable de faire un pas même de se tenir debout qui refusait d’être portée.
Elle devait surement ne pas vouloir de ce sentiment, comme une dette envers qui que ce soit.
Il la comprenait. Lui non plus n'aimait pas dépendre des autres. Mais des fois il faut faire avec.
Cela lui rappelait son accident. Être obligé de rester couché sur un lit d’hôpital ne rien pouvoir faire... Que ta vie dépende de ces gens que tu ne connais pas... A qui on est obligé de faire confiance, car il n'y a que eux pour te sauver...
Et d'un certain point de vu, lui et sa collègue ne se connaissait pas tellement. Ils s’était croisé plusieurs fois mais ils n'avait jamais entamé de conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptyLun 27 Oct - 14:46

Le hasard peut être?

Je fond de plus belle en larme, ne pas avoir le contrôle de son corps, je ne connaît rien de pire, hormis peut être voir son fiancés se vider de son sang juste à cotés de vous, je ferme les yeux essayant de faire fuir les images qui s'imposent à mon esprit les unes après les autres, nos baisers, nos étreintes, nos promesses murmuré, nos je t'aime et puis cette demande, cet accident, ce sang, tout devient rouge autour de moi, du sang partout, j'ai envie de crier mais je ne peut pas, l'accident se rejoue dans ma tête et je sent le verre dans mon épaule, la douleur est vive, je met un instant avant de me rendre compte que c'est aussi dans la réalité.

Je sent à peine qu'on me place dos contre le mur, j'ai l'impression d'être une poupée de chiffon je déteste cette sensation d'être dépendante mais je suis bien trop faible pour pouvoir dire quoi que ce soit, je voit à peine le sol, seule la douleur dans mon épaule me fait réagir, je ne peut même pas hurler tellement ça me fait mal et je sent peu à peu le sang qui coule le long de mes vêtement, je frisonne, ça c'est rouvert, merde. Il me parle enfin je croit, je fait un léger mouvement de tête pour dire que oui, j'entends mais ce n'est pas la meilleure des idées, aussitôt un mal de tête me prends.

Il me demande si mon épaule me fait mal, je me retient de crier, bien sur, c'est une douleur atroce, je ne sait pas quoi faire, la cicatrice est rouverte, les médocs ne feront rien alors quoi faire ? Attendre que le sang cesse de couler, que je tombe dans les pommes, mon esprit est trop vague pour que je parvienne à parler, seule des bruit idiots franchissent mes lèvres alors je me mord la lèvre et grimace en faisant oui de la tête, oui mon épaule me fait mal, plus que jamais et je ne sait pas quoi faire.

Il me dit qu'il ne faut pas rester ici, je suis d'accord mais je ne peut pas marcher et je n'aime pas le contact des hommes, je n'ai jamais aimé ça, à cause de ces cauchemar de mon enfance, cet homme qui vient qui me frappe, qui me prend et me jette au sol, je frissonne de plus belle et repart en larme, je pousse un cris terrorisé, avant de suffoquer. Je tourne la tête vers Sato, je l'aperçoit à peine entre mes larmes, je parvient tout juste à murmurer :
- « N'importe qui mais pas un homme, surtout pas Nathan. »
Je gémit, mon corps est parcourut de frisson, le sang coule toujours, je me sent mal, ma tête commence à tomber et je finit par fermer les yeux tombant en avant, encore une fois inconsciente.

 

made by Jacage.

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] EmptySam 15 Nov - 11:13

Satoshi remarqua que le tissu de l'habit de Spencer était imbibé de sang. Comment n'avait-il pas remarqué avant ?! Elle perdait beaucoup de sang. Il fallait se dépêcher.
Elle hocha la tete signe que entendait le jeune nippon. Ce dernier se recommanda intérieurement *Il ne faut pas que je ne cesse de lui parler. Même si sa lui fait mal aux oreilles. Il le faut, comme ça elle restera consciente.*
Sato enchaina en lui demandant doucement:

-"Vous permettez ? Je vais regardez votre épaule. Juste a l'endroit où vous saigner.

Il écarta précautionneusement le tissu rouge de sang de la plaie tout en lui disant chaque geste qu'il menait. *Oh ! la blessure et grande et profonde ! Elle s'est complètement rouverte !* pensa le jeune professeur.
Il la regarda inquiet. La jeune femme pleure, elle cris, sûrement terrorisé.
Cette dernière lui murmura faiblement d’appeler n'importe qui qui n'est pas un homme. Elle pressa qu'il ne fallait surtout pas contacter Nathan leur collègue.
Satoshi lui souria d'un sourire qui se voulait rassurant avant de lui affirmer.

-"Bien sûr. Qui pourrais-je appeler..."

Le jeune homme réfléchit une seconde: *Une femme,  assez forte qui pourrait porter Mlle Filds*

-"Je vais appeler infirmière. Elle saura mieux faire que moi. Ça vous convient ?" lui annonce-t-il avec un sourire aimable en même temps il sortit son portable et composa le numéro de cette dernière a l'aide d'une liste où il avait noté tout les numéro du personnel.

La professeur de maths gémit, Sato releva tout de suite la tete vers elle et la vit fermer les doucement yeux et tomber en avant. Il la rattrapa de justesse et la mit parterre pour que son sang puisse circuler.
Il se mit a lui parler encore plus qu'avant.

-"Attendez ! Je J'appelle ! Bientôt ce sera fini, vous vous sentirez mieux ! Je vous le promet. Mademoiselle ?? Courage ! Tenez bon!"

Il culpabilisa. Il aurait du appeler plus tôt ! Il ragea contre son téléphone qui ne sonnait toujours pas. Finalement on décrocha et une voix se fit entendre. Il supplia a la personne de venir le plus vite en lui expliquant a peu près ce qui ce passait: Spencer inconsciente, qui saigne beaucoup de l’épaule que cela fait la deuxième fois qu'elle s’évanouit aujourd'hui donc ça risque d’être plus grave si on se dépêche pas.
La femme arriva une ou deux minutes plus tard. Elle soigna un peu l’épaule de Mlle Filds, fit arrêter le sang. Puis elle la mit sur le dos et parti en le remerciant.
Satoshi les regarda s’éloigner *Elle va s'en sortir maintenant. Elle est entre de bonne mains.*

Il reparti un peu moins inquiet pour sa collègue même si il aurait voulu savoir comment elle allait maintenant. Il se promit d'aller la voire plus tard.
Puis sur ce il se dépêcha de rentrer s'occuper de son œil gauche qui l'irrite depuis maintenant un bout de temps...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le hasar peut-etre ... [FINI]   Le hasar peut-etre ... [FINI] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le hasar peut-etre ... [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un scrutin pour élire les prochains personnages de Smash Bros
» Une punition peut-etre, mais pas l'enfer. Pourquoi les deux?
» Sur ton visage, on peut y lire nettement de la haine... PV Coeur de Glace et FINI !!!
» Leakcim Waterfinder : Sourcier pour vous soutirer heu... soutenir, soutenir.[fini]
» Michel Martelly peut-il etre le Lula haitien?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-