Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Esmée. [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 0:21




Esmée Béryl Marcovitch

Bonjour, je m'appelle Esmée Béryl, Marcovitch, mais on me surnomme juste Esmée. J'ai actuellement 16 ans ans, car je suis né(e) le 11/09/1978 (nous sommes en 1993) à à Azé et je suis Russe. Dans la vie je suis élève. Si vous voulez tous savoir je suis célibaitaire, vu que je n'ai aucun secret pour toi, tu peux aussi savoir que je suis hétérosexuelle. On me dit souvent que je ressemble à Shay Mitchel Je suis dans le groupe des Rubans vert

ce que je suis

Caractère Esmée signifie espoir. Je ne sais pas...Un mage a peut-être lancer un sort d'inversion à la maternité quand je n'étais pas encore devenue une bombe à retardement. Mais espoir, c'est pas vraiment le mot qui me qualifie le mieux. Je suis ce qu'on appelle une atteinte mentale,un cas désespéré qui traîne avec elle une nuée de mauvaises ondes. Personnellement, je ne suis pas totalement d'accord avec cette vision qu'ont les gens de moi. Je dis la vérité, même si elle est dure à entendre. Et le problème avec moi, c'est que la vérité fait toujours mal. Il faut toujours qu'une tragédie, des emmerdes assaillent tous ceux qui se sont approchés trop près de moi. Quand j'étais plus jeune, j'avais peur des gens. J'avais été trop souvent confrontée à des malheurs. Trop  tôt. Je n'y étais pas préparée. Et j'avais peur. Terriblement peur, et je me taisais. Mon mutisme était  réconfortant, pareil à  un cocon protecteur. Mais j'ai vite compris que ça ne me protégeait pas. Ça en donnait l'illusion, mais c'est comme ne plus bouger en plein combat. On reste droit. On entend les balles fuser. On les voit qui effleurent notre oreille. Pendant un instant, on croit pouvoir survivre. Et puis on se prend un obus. Ça nous déchire. On s'en relève, mais il n'y aura pas de prochaine fois.

Et puis, retenir la rage au fond de sois, c'est jamais bon. Alors j'ai commencé à parler. A hurler de douleur quand j'avais mal. A pleurer quand une larme se battait furieusement contre ma paupière. Ça ne plaît pas aux gens. Mais je ne cherche pas à leur plaire. Ça ne sert à rien, il vaut mieux être sois même jusqu'au bout, quitte à en blesser quelques uns. On ne peut pas faire que des heureux. Je sais que je suis plutôt intelligente. J'analyse facilement. Comprend vite. Et je vois de choses que d'autres ne voit pas. Mais j'ai jamais aimé l'école. Et je pense que l'école non plus ne m'aimait pas. Beaucoup disent que je suis trop froide. Pas assez joyeuse ni altruiste. Je pense juste que le malheur m'a rendu plus dur. Mais il m'a fait aimé la vie encore plus. Et quand j'aime quelqu'un. Je donne tout pour lui. Je suis têtue par ailleurs. Un peu sauvage et distante. Mais je suis comme de la pâte à modelé. Je m'adapte aux situations,et je n'ai pas froid aux yeux. Je suis pas toujours facile à vivre. Je le sais, mais tu devras faire avec. On ne pourra pas me faire changer comme ça.

Physique J'ai une taille marquée, et des formes généreuses. Mes épaules sont larges, et j'ai l'allure 'une sportive.Des cheveux ébène, encadrent mon visage descendant dans mon dos avec grâce. J'ai un petit front bombée, des lèvres boudeuses, et un visage attrayant.  A vrai dire, en me regardant, on ne sait pas trop à quoi s'attendre. Dans mes yeux bruns, brillant de milles étoiles, on  a envi de se plonger. Et puis, mes lèvres rouge s’entrouvrent, et on ne sait plus quoi penser. Un petit nez retroussé me donne du charme, et mon allure féline est à mon avantage. Mais si je suis belle, et ça,ça reste à prouver. Mon caractère haut en couleurs en fera fuir plus d'un. C'est le but...
Autres détails ? facultatif. Les détails de ma vie avant 3 ans sont rapportés grâce au journal intime de mère que j'ai trouvé.
Raconte moi une histoire

Je suis née en France, dans un petit (mais vraiment petit ) hôpital. Tellement petit, qu'ils avaient accolés au bâtiment, la maison de retraite, la ribambelle de médecins généralistes du coin (3 en tout), et un cabinet dentaire. . Histoire qu'il est l'air moins petit. Mais bon, ça ne trompait personne, tout le monde savait que cette ville manquait indéniablement de boulangeries, de restaurants rapide, et ne comptait qu'un seul collège pour plus de 1200 enfants. Mais c'est là que mes parents avaient décidé d'habiter. Ils avaient dus tirer à la courte paille ne sachant pas ou s'installer..mais c'était une mauvaise pioche. Azé était une ville morte. Les gens là bas tiraient une tête d'enterrement, le travail y était, mais les maisons étaient toutes aussi vieilles les une que les autres. Une vraie ville fantôme .Mon père travaillait de nuit dans une entreprise de je ne sais trop quoi, et ma mère était infirmière avant ma naissance. (Oui, dans le tout petit petit hôpital). Et  puis, quand je suis arrivée, ça a légèrement bousculé leur petit train train quotidien. Manière très soft de dire qu'ils en ont sacrément bavé. Déjà, il faut savoir qu'un petit bébé, ça à beau être tout mignon, on le trouve moins à croquer quand il nous réveille à toutes les heures de la nuit sans qu'on ne puisse jamais s'endormir. Ensuite, il faut savoir qu'un bébé, ça veut vous faire chiez jusqu'au bout, du coup, quand ils voient une prise électrique, il se dit : Youpi, je vais fourrer mes doigts dedans pour voir ce que ça fait ! Pareil pour le fer à repasser, la tondeuse, les médicaments, les couteaux, les rasoirs (oui j'ai voulu testé sur mon pouce), les escaliers, les voitures, le four.....etc. En plus de ça, j'étais une enfant particulièrement remuante, qui avait peur de l'eau, du noir, et refusait obstinément de faire la sieste pour mieux les réveiller la nuit. Un vrai petit ange ! Mais je ne sais par quel miracle, il m'adorait.

J'ai grandis, bien trop vite à leurs yeux, mes toutes petites mains devenaient de moins petites mains, et je leur avais souri il y a pas longtemps pour la première fois. Mon père travaillait toujours de nuit, mais il négociait pour avoir un emploi du temps qui collait plus avec notre vie de famille. Ma mère quand à elle avait repris son boulot après s'être occupée de moi plusieurs mois. Moi je passais ma journée à faire tourner en bourrique la nounou qui avait pris un sacré coup de vieux depuis qu'elle s'occupait de moi. « C'était un petit démon à l'extérieur, mais un ange à l'intérieur » avait écrit ma mère dans son journal. Mais jusque là, tout me souriait. Et puis est venu le printemps. Je hais le printemps. Les gens ont beau sourire à cette période, je ne peux m'empêcher d'être morose quand il vient. Au bien sure, pas beaucoup de personne l'ont remarqué. Ou plutôt, aucune personne vivante ne l'a jamais remarqué.

22 mais 1981

Assise en tailleur, un chapeau rouge enfoncé sur ma tête brune, mes yeux bruns pétillants fixaient la   boite de gâteau que tenait ma mère. Mon cerveau ne fonctionnait alors que pour trouver une tactique pour en avaler 2 , 3 discrètement. Je pouvais bien lui faire le coup de ma bouille d'ange, mais après l'avoir énervée dans la voiture, je risquais de ne pas en avoir du tout. N'écoutant que mon estomac, les mots sortirent tous seuls de ma bouche :
-Mouettes !

Mon doigts potelés pointés vers le ciel, je profitai que leurs regards soient détournés pour en chiper un le regard malicieux. Et aussitôt je le fourrai dans ma bouche...Qui n'était pas assez grande pour dissimiler les preuves, et je dus me rendre une fois démasquée. Le regard de ma mère mi amusé mi sévère me transperça, et elle finit par déclarer :
-Esmée.....

Elle attrapa le paquet de gâteau, le fourra dans son sac et continua :
-Puis ce que tu grignotes, on va aller s'acheter un sandwich d'accord ?

J’acquiesçai, et tout se passa très vite. Je le vis,mon père, s'avançant d'un pas rapide vers la voiture pour chercher des sous, alors que ma mère rangeait la serviette  étendue sur la plage. Une voiture arriva à toute vitesse. Je voulus ouvrir la bouche pour dire quelque chose, mais il passait au dessus du capot,  et ma mère se ruait sur lui, me laissant seul au milieu de cette plage, étrangère à ce qu'ils se passaient.

Il a pas mis longtemps à mourir. Je ne m'en rappelle pas à vrai dire. J'étais sans doutes trop jeune. Bien trop pour perdre la personne la plus importante de ma vie. Mais c'est comme ça.  Et je ne me plains jamais de l'existence que je mène depuis ce jour. Je sais qu'un jour, je rencontrai des gens qui me rendront le sourire. Me feront oublier pourquoi des fantômes me hantent la nuit. Et ce jour là, je serais plus forte que jamais. J'aime trop la vie pour la foutre en l'air sous prétexte qu'elle ne m'a pas souris jusque là.

Suite à ce jour tragique, mon univers à basculé petit à petit. Ma mère ne s'est jamais remis de la mort de mon père. Ça avait été une mort brutale. C'était irréversible. Elle n'avait pas eus le temps de lui dire au revoir. Ce jour là, Esmée à perdu deux parents. Dont un qui était là, mais qui d'une certaine manière n'était plus là. Au début, elle refusait la vérité. Elle était choquée, mais à chaque fois qu'on essayait de lui en parler, elle se mettait à rire. Un rire nerveux. Si j'étais trop innocente pour comprendre ce qu'il se passait, elle, elle était trop fragile pour faire face à cet horreur. Elle n'avait pour soutient que 2 bonnes amies qui prenaient de ces nouvelles tous les jours, mais c'était comme un enfant. Elle était incapable de s'occuper d'elle. Et de moi. Et puis, elle a commencé à reprendre des forces. Ce fut un soulagement pour ces proches. Mais elle venait juste de réalisé qu'elle avait perdu son mari. Et elle se noya dans les médicaments de plus en plus. La culpabilité l'assaillait. Dans des cas pareils, on trouve toujours quelque chose à se reprocher. Jusqu'à ce que ça devienne insupportable. Ma mère était fragile. Son enfance l'avait énormément fragilisée. C'est mon père qui l'a sauvé. Et il est parti. Il l'a abandonné. Elle, et moi. Cette tristesse s'est transformée en rage. Elle me détestait.  Il fallait trouvé un coupable.  J'avais faim. Et il est mort pour calmer mon appétit. Pendant longtemps j'ai cru que c'était de ma faute. Elle avait réussi à me le faire croire. Mais plus maintenant.

Elle voulut mettre fin à sa vie. Elle a voulu m’abandonnai, choisir la mort à la vie. Choisir la mort à moi. Je ne lui ai jamais pardonné. Comme je me suis jamais pardonnée de ne pas lui avoir suffit. Mais après ça, on lui a retiré ma garde. Elle a été envoyé se faire soigner, et moi, on m'a envoyé chez mon Oncle. Le frère de mon père. Il s'appelait Auguste Montain. Un homme fort, qui a sût compenser ce que j'avais perdu. J'étais si jeune, que je ne me rappelle pas avoir débarqué chez lui. C'était comme si j'étais née dans cette maison. C'était un grand architecte passionnée par les cailloux et les arbres. A part ma grand mère, il était le plus à même de s'occuper de moi. Dès mon arrivée, il m'appela Béryl. Un nom de cailloux. Il disait que ça m'allait comme un gant, et m'appelait parfois « mousse » également. Il habitait en Angleterre, dans un manoir magnifique entouré de pelouses  verdoyantes. Oh, il lui coûtait énormément tant il était vieux et tombait en lambeau, mais pour rien au monde il n’oserait songer à s'en débarrasser. J'eus le doit à ma propre chambre, et à un oncle qui était comme mon ange gardien. Il veillait sur moi comme si j'étais sa fille. Il m'a sauvé la vie. Qui sait ou je serais tombée si il ne m'avait pas recueilli ? A l'étage en dessous, il y avait au moins 4 chambres occupées par des locataires. Miss Sybil Rinth avait été la première à répondre à son offre de chambres. C'était une étudiante venant de très loin, et elle travaillait à longueur de journée. J'étais la seule à savoir la tirer de son boulot. A côté, on abritait un couple qui venait de se marier.  Mr Roger s'entendait particulièrement bien avec mon Oncle. Il s’intéressait au pierre lui aussi. Alors forcément, tout fier, Aug s'empressait de lui monter sa collection. Rien ne pouvait lui faire plus plaisir. Il y avait bien encore Mme Trewslay, ou encore les frères Sroateur, fan de hockey sur glace, et puis évidement Pipsy, le chien de Aug. Un magnifique Golden Retriever. Je m'y plaisais énormément. En plus de ça, grâce à lui, je pourrais vous citer un nombre époustouflants de pierres et plantes et vous en faire un dessin. S passion m'avait quelque peu contaminée, mais je restais insensible à la beauté cailloutesque qu'il semblait voir en chaque pierre.

A l'âge de 8 ans cependant, le malheur affecta la plus joyeuse maisonnée de Bath.J'étais comme un poison. Quiconque m'approchais mourrait.
15 décembre 1986

Tenant mon violon avec fierté, au centre du salon, je l'avais traîné dans un fauteuil. J'adorais Noël. Je préparais des cadeaux pour tout le monde. Chacun revêtait un manteau d'hiver, et j'étais la première à hurler de joie  en voyant le premier flocon. Ma vie chez lui m'avait rendu joyeuse. J'étais une enfant spontanée, débordante de joie de vivre. Collés au fenêtre, des autocollants de pères noël et de magnifique cadeaux. J'avais mis des paillettes partout sur les tables au grand désarroi de mon oncle, et le sapin était plus beau que jamais.Toute souriante, une dent de lait en moins venant donné un côté comique à mon sourire, j’installai le violon sous mon menton, lui jetai un coup d’œil hésitant, et il me lança :

-Vas y Béryl, tu ne m'a qu'en même pas fait abandonné mon travail dans la remise pour avoir le trac! C'est quoi l'nom de ton morceau?
-Ultime saison. Tu ne te moques pas promis ?
-Promis. Vas y !

Les jambes croisés, ses yeux gentils me regardant avec douceur, ses mains abîmées posées sur son ventre rond, il me sourit, m'intimant à commencer. Et je commençai, mon corps bougeant au rythme de la musique, mes doigts glissant sur le manche, mes yeux brillants. Je lui jetai un coup d’œil de temps à autres, et il souriait. Rassurée, je continuai, montant en crescendo sans même trembler, jusqu'à ce qu'un bruit sourd me fasse lâcher mon archer. Au sol, le visage rouge, il gémit, sa main attrapant la mienne :
-Aug? Aug ? Qu'est ce que t'as ? AUG! Au secours ! Mr Rufond, il y a un problème ! AUG!

Une larme roula sur ma joue. Il allait s'en sortir. J'en étais sûre. Mais les larmes continuaient de couler à flots alors que les autres habitants de la maison appelait une ambulance.
-M...Mousse. Regarde moi Mousse.

Sa tête floutée, je lui serrai la main plus fort, hochant la tête, le visage crispé par l'angoisse :
-C'était beau.

Ce fut ses derniers mots. Je sentis que sa main ne serrait plus la mienne. Son souffle saccadé ne s'entendait plus, et je hurlais, sentant à peine les mains m'arrachant de là.

Si il m'avait d'abord donné la force de croire en la beauté de la vie. De réussir à m'aimer malgré les séquelles de mon passé, il m'avait tout enlevé ce jour là.  J'ai crus que le monde allait s’écrouler. Qui allait se charger de moi. La question se posa une nouvelle fois. Il ne me restait plus que ma grand mère. Mais un déménagement en Russie s'imposait. A cette période là, j'ai changer drastiquement. La petite fille qui bondissait partout et riait souvent avait disparu. Je pensais qu'en me taisant, la vérité ferait moins mal. Arriver dans un pays étranger, dans une école étrangère, c'est dur. Mais ça l'est encore plus quand on ne connaît personne.Quand on a l'impression d'être affreusement seul dans le malheur. Mais j'ai fait avec, devenant simplement plus craintive en me rendant compte que le cocon qui me protégeait avait disparu. Finalement, je m'habituai rapidement à la vieille. Mais je la détestais. Il y avait quelque chose chez elle qui me faisait flipper. Son appartement lugubre tout d'abord. Et ensuite ça manière étrange de couper les carottes. Vraiment e genre de femme flippante qui laisse son dentier à la vue de tous dans l'unique salle de bain. J'ai rien contre les dentiers,:mais Grand mère Christine était invivable. Une vrai maniaque. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai appris à manger digne d'une aristocrate. Pas question de l'entendre criser à chaque repas, mes oreilles ne l'auraient pas supporter. Elle avait une voix criarde, le genre qui fait froid dans le dos. Et puis, le fait d'être sourde n’arrangeait rien. Et puis la langue russe, je n'ai jamais réussi à m'y faire. Quand le collège francophone à fermer ces portes alors que j'avais 12 ans, il y a eus donc un petit problème. Soit je restais dans un collège russe ou je ne pigeais pas un mot. Ce qui n'était clairement pas envisageable pour ma réussite scolaire.Soit je partais en pension dans une ville plus loin. On a toutes les deux opté pour le pensionnat. Pas pour les même raisons par contre. Elle parce qu’il n'était pas question qu'une môme comme moi ternisse sa réputation de parfait mateuse d'enfants. Et vu les notes que j'aurai ramené en restant ici, ça valait pas le coup. Et moi parce que j'étais bien trop contente de me débarrasser d'elle.

A partit de là, je ne la voyais plus que pendant les vacances. Ma santé mentale aurait été menacée si ça en avait été autrement de toute manière. En tout cas, la bas, dans le pensionnat, je me suis fait pleins d'amis. Je crois que c'est là bas que j'ai commencé à faire des conneries. J'étais la première à lancer une excursion nocturne dans l'institut, et autant dire que j'étais dans le champs de tirs de la directrice. Et puis la vieille est morte en 1993. Le plus dégouttant c'est que j'ai plus été embêtée de ce que j'allais devenir que par sa propre mort. Mais après tout, on avait jamais été bien proche. La question fut vite réglée, et on m'orienta vers un orphelinat. Ma mère n'allait toujours pas mieux. Le juge avait été catégorique. Elle ne reprendrait pas ma garde dans un état mental pareil. De toute manière je ne sais pas si j'aurai su la regarder dans les yeux et venir habiter avec elle. Il n'empêche que maintenant je me retrouvais dans un orphelinat avec une hystérique aux commandes. Du moins..de ce qu'on m'en avait dit. Mais j'évite d'écouter les ragots. La seule chose qui me chiffonnait c'est la misère que je rencontrerais là bas. J’allais étouffer, c'est sûr.

Behind the screen ?

Nom: Esmée
Age : 15 ans
Où as tu trouvé le forum ? Faction divergent
Comment le trouves-tu ? génial !
Ta fréquence de connexion : presque tous les jours
Un dernier mot ? pfff..Crevée !
OBLIGATOIRE, remplis le code à la suite pour ton avatar sans enlever de balise :
Code:
[center][b]Nom de la célébrité[/b] Shay Mitchell[/center]



crédit (c) Chaussette


Dernière édition par Esmée Béryl Marcovitch le Mar 20 Oct - 23:59, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 12:03

quelqu'un de faction divergent? ce serait indiscret de demander qui tu es la bas? :D

Par contre on va avoir quelques soucis mais je m'occupe de toi ;)
Tout d'abord Holland Roden est déjà prise, c'est même écrit sur le bottin (qui n'est pas mis a jour, mais elle y est) donc il va falloir changer d'avatar :/ Je peux t'aider a en trouver un si tu veux
Ensuite, je n'ai pas encore lu ta fiche mais t'as un peu pété tout le code donc tu peux demander de l'aide a Spencer mon admin chérie, elle est très forte et elle va te corriger tous les problèmes de codes è_é

Enfin voila, je m'occuperais de te valider quand tout ça sera fait <3 Bonne chance pour les modifications et si tu as besoin d'aide pour quoi que ce soit, la taille de l'avatar ou quoi, n'hésite pas a demander!

Edit. Et le titre est a modifier par "Esmée - Terminée" Par exemple
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 13:46

Alors pour le codage, oui je sais, j'ai eu un petit problèmes.... :roll: je pensais régler ça dans la journée, donc ça va se rectifier (si j'ai besoin d'aide je demanderais). Et sur faction divergente, je suis Bella, je pense savoir qui tu es d'ailleurs. :face:

Pour l'avatar c'est vraiment con parce que je voyais bien mon perso en elle, mais je vais trouver autre chose (ça va prendre un peu de temps ça par contre) ;) . Donc si tu as des idées d'avatars qui pourraient corresponde...bah je suis preneuse! Donc je finie ma fiche, et je change le titre quand c'est terminée^^

(Clémence je l'ai faites hier soir en express, j'ai pas vraiment eus le temps de me relire et tout ça... :rouge:

Donc je me mets à la tâche tout de suite :P
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 13:49

Bella je vois pas du tout désolée o_o Alors qui je suis? :face:

En avatar tu peux prendre Shay Mitchell, Arden Cho, Chloe Norgaard, Crystal Reed, Emma Stone, Shelley Henning, Taylor Momsen, Leighton Meester... Après faut vérifier leurs âges ^^

T'inquiète pas, je comprends :)
En tout cas je suis très vile, j'ai même pas dit bienvenue è_é :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 13:55

Normale, je viens d'arriver ;) , et je ne crois pas avoir eus de rps avec toi pour l'instant. Je pense que t'es Syntara tu ne serais pas non plus sur Poudlard the war par hasard? :?:

Pour le vava, merci, je vais voir lequel je prends, mais je galère toujours pour en trouver des cool^^ :P
Pis t'inquiète, en tout cas, hâte de parler avec toi sur la cb, et de rp avec toi^^ JE sens que je vais bien m'amuser :pom:
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 14:06

Eh nope, je savais que tu penserais que j'étais Syntara :heart: Mais je suis Emy, j'ai un peu déserté là-bas, voila j'en suis pas fière x)
Viens sur la cb si tu veux, tu as l'air cool, hâte de rp avec toi aussi :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 16:21

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 17:02

Bienvenue à toi!!
Désolé pour le vava ^^
En tout cas hâte de voir la nouvelle tête que tu vas choisir et puis j'aime beaucoup ta fiche
D'ailleurs si tu as besoin d'aide hésite pas à envoyer Spencer (Mon Dc) et je jetterais un œil à tous ça
Encore bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 18:43

bienvenue toi !! :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Lun 19 Oct - 22:20

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 20 ans
Avatar : Taissa Farmiga
DC : Emilia Evans
Statut : célibataire
Messages : 408
Points : 3

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar
Bras droit
Violet Davis
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Mar 20 Oct - 23:22

Heyo, re bienvenue !
Tu as encore un petit soucis avec les images, va falloir que notre petite Penn vienne y mettre son nez :<
Sinon, ton avatar n'est pas aux bonnes dimensions, c'est du 200*320 !
Voili voilou, je te laisse corriger ça :3

_________________
Waking light
Your profile in shadow
Raise yourself to the morning alone
Night is gone
Long way of turning
You've waited long enough to know



VOTER • VOTER • VOTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Mar 20 Oct - 23:41

J'ai réussit!!
Bon par contre je sais pas comment t'a fait pour tout faire beuguer comme ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Mar 20 Oct - 23:51

Oh c'est simple, je suis capable de faire beuguer quelque chose qui n'a aucune raison de beuguer sans faire exprès. C'est comme ça^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Mer 21 Oct - 11:09

On est deux xD
Pour mettre ton avatar a la bonne taille, il faut mettre le lien de l'avatar dans la troisième case "Lier un avatar a partir d'un autre site" Si tu n'y arrives pas, envoie le lien de ton avatar 200*320 comme ça je le mets et je te valide ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   Mer 21 Oct - 13:02

Merci pour vos bienvenues! :hello:
Je suis officiellement une ruban vert maintenant! :happy:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Esmée. [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Esmée. [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-