Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "My name is Blurryface and I care what you think"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: "My name is Blurryface and I care what you think"   Dim 27 Sep - 1:05

Bonnie était assise dans un coin du grenier, seule. Ses genoux étaient relevés au niveau de sa poitrine. Ses joues ruisselaient de larmes. Ses cheveux châtains dégoulinaient. C'était celles de d'habitudes, celles qui se sentaient obligée de l’humilier simplement parce qu'elle était.. bizarre. Elle serra les poings. Et ces surveillants qui ne faisaient rien. C'était le début de l'après midi, et elle se cachait ici pour mieux se calmer et cacher sa honte. En effet, quelques heures plus tôt, la machine a laver de la buanderie avait lâché. Et le groupe des princesses de Moor avaient décidé de s'amuser un peu. Elles avaient rempli une bassine, et dès que Bonnie, la gourde, l'étrange, la tache était sortie pour fumer sa cigarette d'après manger, elles avaient vidé la bassine d'eau sale et croupie sur celle ci. Puis l'avaient montré du doigt, riant, et Bonnie n'avait pu que courir, aller se réfugier au grenier. Elle se sentait trembler, et serra ses bras plus fort contre ses jambes. Elle essuya ses joues avec ses mains qui tremblaient beaucoup trop, et se dit que quand même, une dose d'H. serait la bienvenue, simplement pour oublier, pour être ailleurs pendant un trop court instant. Elle tenta de calmer sa respiration, mais ses sanglots -de rage autant que de honte- la paralysait complètement. Elle jura entre ses dents. Ces pestes, un jour elles le payeraient cher. Mais jusque la, elle devrait continuer a subir, a traverser seule ou presque ce calvaire qu'était sa vie. Elle pensa a son amie Brittany, qui était morte d'une OD, et se mit a se demander ce qui se serait passé si ça lui était arrivé. Elle se sentait fragile, perdue dans ce monde trop grand et trop gris pour elle. La drogue, lH, c'était son alternative a ce monde pourri qui l'entourait et qui était trop agressif pour elle, petite fille qui n'avait pas eu d'enfance.
Elle sentit les larmes monter a nouveau, mais se releva rageusement. De toutes façons la seule chose qu'elle pourrait faire était d'aller se changer sans se faire remarquer, penser, et aller fumer. Elle se maudit. Elle avait toujours envie de substances, même un petit amphet' qui la ferait partir et oublier, mais la c'était encore plus fort. Elle descendit l'escalier de bois du pas le plus léger qu'elle le pouvait et retourna prudemment dans le dortoir qui lui avait été assigné. Fouillant dans sa malle, elle récupéra un uniforme de rechanger et alla dans la salle de bain pour se changer. Évitant son reflet dans la glace, elle enfila rapidement la jupe, la chemise et le blaser avant d'attacher ses cheveux pour éviter qu'on les voie mouillés.
Puis elle sorti, évitant les endroits où elle savait que les surveillants passaient assez régulièrement. Une fois dehors, elle se cacha dans un recoin pour allumer une cigarette, laissant son dos glisser contre le mur, relevant les genoux devant sa poitrine. Ses mains tremblaient toujours et elle savait que ses yeux étaient rougis et au bord des larmes. Elle n'en pouvait plus des humiliations.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 506
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: "My name is Blurryface and I care what you think"   Jeu 1 Oct - 19:14

Sam se sent bien. Enfin, bien pour quelqu'un qui a perdu ses parents quelques mois plus tot et qui se trouve dans l'orphelinat Moor. Le truc c'est qu'elle n'a presque plus aucune raison d'être malheureuse. Elle travaille bien en classe, elle continue d'exercer sa passion, le chant, et puis surtout, elle a eu plusieurs rendez vous avec Jude. Et ce type lui plait de plus en plus. Elle sait que parfois elle se transforme en guimauve lorsqu'elle raconte tout ça a ses amis, mais elle aime ça. Ça lui ressemble. Et puis elle n'a toujours pas perdu la chose a laquelle elle tient le plus au monde, sa peluche, Cochon. Ah qu'elle l'aime cette peluche. Elle a toujours été la dans les moments durs, elle a essuyé ses larmes, étouffé ses rires sous la couette. Cochon c'est peut être qu'un objet, mais un objet qui renferme tellement de valeur et de souvenirs... D'ailleurs Sam commence a oublier, sa vie d'avant, comme si rien n'avait existé. Comme tout ça n'avait été qu'un rêve a moitié effacé, dont on ne se souvient plus que de bribes.. Evidemment il y a certaines choses que Sam se rappelera toujours, la façon dont sa mère la regardait lorsqu'elle venait la voir chanter pendant ses cours, et puis l'odeur des joues de son père le matin après s'être rasé... C'est emplie de pensées et de souvenirs que Sam se promène, seule, en songeant a tout ce qui l'attend ici. Elle est certaine que son histoire, d'une façon ou d'une autre, se fera en compagnie de Jude, si ça n'a pas déjà commencé. Et puis il y a tellement de monde.. Elle ne pensait pas se faire autant d'amis en si peu de temps. Bjorn, Emily, Aaron et tous les autres... Sans faire attention a où elle met les pieds, Sam se dirige vers un coin du jardin peu fréquenté, mais ou cette fois ci une personne est assise. Une fois n'étant pas coutume la jeune fille n'y prête pas attention jusqu'a ce qu'elle remarque la fumée de cigarette. Elle baisse les yeux sur la blonde au sol, qui n'a pas l'air dans un état vraiment normal. Au lieu de la réprimander pour la clope, Sam se contente de la fixer d'un air interrogateur. Elle remarque au passage ses cheveux humides, et elle reconnaît Bonnie, une des bouc-émissaire de l'orphelinat, toujours seule et ailleurs. « Tu ne devrais pas fumer ici. Enfin, c'est pas moi que ça dérange, c'est la fumée qui se voit. » Toujours a parler sans filtre, dans le désordre. Sam pousse un léger soupir et se dit qu'elle n'est pas prête de devenir adroite avec les mots un jour.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTER • VOTER • VOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: "My name is Blurryface and I care what you think"   Mer 16 Déc - 22:23

Bonnie ne sursauta même pas en entendant la voix claire d'une jeune fille lui faire une remarque sur sa cigarette. Elle était tellement fatiguée, blasée, qu'elle se contenta d'hocher la tête négativement, puis de tirer une bouffée sur sa clope. Elle avait encore les mains qui tremblaient. Décidément Aurore allait beaucoup trop loin. Elle jeta un regard désabusé a celle qui lui avait parlé.
"Honnêtement, j'en ai plus rien a faire." Elle ne réfléchit même pas et lui tendit le paquet. "Tu en veux une ?"
Elle se rendit compte qu'elle s'adressait a une inconnue sans paniquer complètement, et fut surprise. Ses joues se teintèrent de rose. Le fait de se faire harceler la laissait plus blasée a chaque fois. Peut être qu'un jour elle se débarrasserait de son angoisse vis a vis des gens. Elle rapprocha ses genoux de sa poitrine et les entoura de son bras libre, un regard interrogateur en direction de la brune qui était venue. Elle ne l'avait jamais vue en cours, pourtant elle semblait avoir l'âge d'être chez les rubans verts.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "My name is Blurryface and I care what you think"   

Revenir en haut Aller en bas
 

"My name is Blurryface and I care what you think"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 03. We don't care about our bad intentions
» i'll take care of you + (pétronille)
» Astrid ▽ I love gossip and I don't really care about the environment.
» I love gossip and I don't really care about the environment.
» Les ONG, instruments des gouvernements et des transnationales ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-