Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Ven 25 Sep - 21:21




Aurore Delilah Peterson

Bonjour, je m'appelle Aurore Delilah Peterson, mais on me surnomme parfois .... J'ai actuellement 00 16 ans, car je suis née le 10 Mai (nous sommes en 1993) à Dunedin et je suis Néo-Zélandaise. Dans la vie je suis élève à l'Orphelinat. Si vous voulez tous savoir je suis Célibataire, va-t-on dire, vu que je n'ai aucun secret pour toi, tu peux aussi savoir que je suis Hétérosexuelle. On me dit souvent que je ressemble à Lucy Hale Je suis dans le groupe des Ruban Verts

ce que je suis

Caractère Si ce monde était tout droit sorti d'un conte de fée, alors j'aurais le rôle de méchante. Mais ce monde ne sort pas tout droit de l'un de ces livres pour enfants, et j'occupe bel et bien cette place. Ce monde dans lequel nous vivons… est probablement celui que l'on peut voir dans un banal film d'horreur. Et j'en suis la reine.
Je suis probablement un être que l'on ne définit que par un seul mot. Une peste. Oui, c'est tout a fait ce que je suis. Et je n'en suis pas particulièrement fière, contrairement à ce que je peux faire croire. Je suis probablement la fille la plus détestée. Mais ça me plaît. Je me sens supérieure, et j'aime ça. Je ne suis pas intéressante. Je suis d'après certains incomprise, et moi-même je ne sais pas pourquoi j'ai commencé à adopter ce comportement. Elle me plaît bien cette petite coquille. C'est grâce à elle que je me sens invulnérable, et que je le suis. Ce n'est pas que je ne ressens rien. J'essaye seulement d'éloigner tout sentiment de moi. Ca me rend horrible, immonde, et toute autre mauvaise chose. Mais je me sens bien, je vais bien. Je n'ai pas toujours était… celle que je suis. Non, j'étais une petite fille presque normale durant toute mon enfance, enfin je crois. Mais je n'ai jamais été un modèle. Et si je devais donner un conseil à toute ces abruties, c'est de ne jamais me prendre comme telle. J'aimerais leur dire, que des milliers de gens valent mieux que moi. Mais je préfère bien cette vie que je mène, où tout m'est servi sur un plateau. Mais je sais qu'ils crachent dans mon dos, je sais qu'ils rêvent tous de prendre ma place, je ne suis pas bête. Mais jamais ils ne l'auront.
Je suis celle qu'ils disent détester, mais qu'ils admirent pourtant en secret. Je suis peut-être un peu trop narcissique et égocentrique, mais je m'en fiche. J'ai conscience que mes amis n'en sont probablement pas, mais je me sens puissante. J'ai l'habitude d'être connue, là où je vais, et si je ne le suis pas rien ne va. Je parais insensible, ou peut-être seulement irritable, mais c'est faux. Il y a des failles partout, mais je ne laisserai personne découvrir les miennes. Mais je m'amuse bien, en voyant les autres se rétamer. Je me sens au dessus et cela ne changera jamais, je me le suis juré.

Physique Je sais que je suis belle, et cela me plaît d'en jouer, ou même d'en abuser. Je sais que pour la plupart des adolescents complètement banals, je suis attirante, mais pourtant, je n'ai rien d'exceptionnel. Peut-être que c'est ça, qui plaît aux garçons. Les filles de mon genre, superficielles et complètement accrochées à la mode. Ou alors ce n'est qu'un mensonge. Je n'ai rien de spécial. Je suis simplement une fille au cheveux bruns, et aux yeux verts qui fait attention à son apparence plus qu'elle ne fait attention à n'importe quoi. Je suis seulement ce genre de filles que l'on jalouse, et que l'on envie. Je suis belle, à ma manière. Je suis belle et ça me plaît. Je n'ai pas forcément besoin de cette couche de maquillage qui se retrouve sur mon visage, bien souvent, mais je me sens mieux ainsi. La perfection n'existe pas, et pourtant je dis la voir en moi. Alors que je suis comme tout le monde. Je suis une adolescente ni trop grande ni trop petite, avec le bon poids, et des formes comme on les aimes. On ne devrait même pas me remarquer. Et mon visage qui paraît vide d'une toute autre émotion que de la colère et de la fiéreté, quand je fais face à mes rivales, il est simplement faux. Comme tout chez moi il sonne faux. Parce que je laisse parfois entrevoir ce que je ressens, je laisse la porte de mon esprit entrouverte, car je fais des erreurs. Je suis humaine même si je n'en ai pas l'air. Je me plais, et c'est une bonne chose. Mais je me plais un peu trop. Je ne suis pas le genre de fille qui compte cacher ce qu'elle « est ». Je suis du genre à exposer la beauté que je me suis crée au fil des années, et qui pourtant n'existait pas. Non, je n'ai pas toujours été comme ça. Je le sus devenue. Car on ne naît pas beau et souriant. On le devient, même si au fil des années on perd le sourire si innocent qui s'était posé sur notre visage, pour revêtir ce sourire mesquin, qui a déjà pris place sur mon petit visage presque parfait.

Autres détails ? COUCOU, CACA. Je suis la soeur d'Ezekiel, alors on s'en approche pas trop près s'il vous plaît. <3
Raconte moi une histoire

Aurore en a vécu des choses, et elle ne s'en souvient pas, pour la plupart. Dès son plus jeune âge, on lui a arraché sa petite vie parfaite. Cette petite vie qu'elle menait tranquillement et bien naïvement avec sa famille. Elle était petite, trop pour que l'on lui en veuille de ne se souvenir de rien. De son vrai nom Delilah, la petite n'avait eu le temps que de vivre trop peu de choses avec sa famille biologique, bien qu'elle n'ai jamais vraiment été adoptée. Delilah ne se souvenait pas de cette journée, où personne ne s'était préoccupé d'elle. Il devait y avoir bien plus important. Elle ne se souvenait plus de ce qu'il s'était passé, alors que cela aurait du la marquer. Mais elle était jeune. Trop. Cette vie là devait être trop belle pour durer. Alors, Delilah avait disparue. Elle avait disparue sans comprendre pourquoi, sans laisser de traces, et s'était retrouvée loin de son frère et de ses parents, en Amérique. Et c'est ce jour là que tout commença. Sa nouvelle famille avait commencé par changer son prénom, ainsi que son nom. Transformant la mignonne petite Delilah Scott en Aurore Peterson. Et cela faisait parti des détails dont la jeune fille ne se souvenait pas. Elle s'était toujours appelée Aurore, et jamais elle ne pourrait imaginer que ce soit autrement que cela. Alors que la petite fille rentrait tout juste à l'école, elle faisait preuve d'une joie immense, mais aussi d'une discrétion troublante. Tout se passait étrangement bien. Elle était chouchoutée à la maison, et travaillait aussi bien qu'elle le pouvait. Son enfance ne l'avait pas réellement marquée. Aurore avait grandi avec deux sœurs, ainsi qu'un grand frère. Elle était le bébé de la famille, celle à qui l'on faisait attention, celle que l'on choyait et que l'on gâtait d'amour et de toute sortes d'autre choses. Rien ne pouvait lui laisser l'ombre d'un doute. Elle était chez elle, et n'avait pas le moindre souvenir aussi mince soit-il de sa vie d'avant. C'était comme… un lavage de cerveau, exactement. Ils n'avaient pas eu de mal à lui bourrer le crâne, de diverses choses qu'elle n'avait même pas retenues. Elle avait pleuré. Les premiers jours, mais avait vite oublié. Alors elle avait pu grandir sans encombres, si l'on enlevait de son chemin une jeune fille de son âge. Cette jeune fille qui l'avait fait plongé, qui l'avait enterré aussi bas qu'elle l'avait pu. Tellement  qu'elle n'aurait jamais finit de recouvrir le trou creusé. Cela avait continué, longtemps. Et contrairement à ce que l'on pensait, Aurore ne se faisait pas frapper, ou même insulter par les autres. Enfin, peut-être bien que si, lorsque cette peste parvenait à balancer des rumeurs odieuses sur elle. Mais cela ne durait pas. Cela ne pouvait plus durer, de toute manières. La brune apprenait lentement à ne plus faire confiance, à ne plus s'attacher mais aussi à ne plus faire preuve d'humanité. Son changement commençait à peine. Elle commençait à comprendre, qu'elle devait détrôner cette petite enflure. Mais jamais elle ne pourrait y parvenir. Aurore avait toujours été protégée par son frère, protégée et guéris. Et voilà maintenant qu'elle devait faire sans. Elle s'était éloignée de lui, d'elles. Parce qu'ils avaient finit par croire les rumeurs abominables qu'on avait balancé sur elle, alors que c'était sa propre famille. Elle se sentait trahie, et ne comprenait pas vraiment. Et cette chose l'avait conforté dans son changement de costume. Elle avait laissé le déguisement de la bonne petite fille parfaite, la  belle petite fille parfait. Le costume de la petite Cendrillon pour celui de Maléfique. Pour celui d'une jeune fille pleine de soif de vengeance, une jeune fille voulant être placée en haut de tous les autres. Elle avait besoin de se sentir suppérieure. Besoin de se sentir capable de détrôner la personne qu'elle voulait, celle qui se mettait en travers de son chemin, pour devenir la reine.  La brune n'avait que quatorze ans et n'était pas prête à vivre tout un tas de choses horribles. Et pourtant, le drame arriva. Elle se souvenait encore de ce soir là, où on était venu leur annoncer à elle et ses sœurs, ainsi que son frère,  difficilement la mort de leurs parents. Ce fut le choque. Le total choque. Elle était loin de s'être imaginée que c'était possible, non pas eux. Quelques temps plus tard, c'était direction un Orphelinat qu'elle ne connaissait même pas de nom. La Nouvelle-Zélande. Cela lui disait vaguement quelque chose, mais jamais elle ne s'était attardée sur ce détail. Elle allait pouvoir repartir de zéro, et dominer malgré son arrivée depuis peu. En y réfléchissant, une vraie aubaine.
Behind the screen ?

Prénom/pseudo : On m'appelle Bébé dans l'milieu.
Age : EHEHEHE.
Où as tu trouvé le forum ? ... >.>
Comment le trouves-tu ? GUDZHBHJBEDZ !
Ta fréquence de connexion : Tous les jours !
Un dernier mot ? SURPRISE BITCH.
OBLIGATOIRE, remplis le code à la suite pour ton avatar sans enlever de balise :
Code:
[center][b]Lucy Hale[/b] ~ Aurore D. Peterson[/center]



crédit (c) Chaussette
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Ven 25 Sep - 21:32

Re bienvenue bébé !!!!
Je laisse Pen te valider je suis fatiguée de mater moi :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Ven 25 Sep - 21:35

Merci, Doudou. :amour:

Est-ce que c'est sérieux ? u.u Reposes tes yeux de suite !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Ven 25 Sep - 21:41

Arrête il est beau mon reubeu :heart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Ven 25 Sep - 21:47

Pas plus que mon Clément. >.>
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Ven 25 Sep - 21:55

Le tien c'pas un reubeu que je sache D8<
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Ven 25 Sep - 22:00

Bats les couilles, c'est un petit Portugais tout mignon. <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Sam 26 Sep - 13:40

Bon ça fait mal à la Lom en moi, car elle sait déjà qu'elle vas souffrir, mais tout est bon et puis Zeke est heureux d'avoir sa petite soeur!!!!!!!!
Donc tu est validé ma belle! J'ai hâte de jouer avec toi et je t'aime hein!
Allez oublie pas de passer par les bottins!
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   Sam 26 Sep - 13:42

Prout. :face:

OH PUTAIN JE SUIS HEUREUSE ! Tant de temps que je l'attendait, ce moment... une Aurore vivante. **

COUCOU LOM, PREPARES TOI A LA SOUFFRANCE. <3
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une partie de cache-cache avec les sentiments, qui dure éternellement. -Aurore Peterson.- [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mortel cache-cache
» Cache Cache ^^
» Cache cache. [=> Défi]
» Un arbre, deux arbres... un millier d'arbres... On joue à cache-cache?[PV]
» Une partie de cache-cache ? (Kita)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-