Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce monde qui part en fumée [Léandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Dim 3 Mai - 0:06

Cette vie-là change tellement de celle de l'orphelinat. Quand Marlene pense que des gens ont été heureux alors que eux mourraient de faim enfermés dans ce lugubre bâtiment... Ça lui donne froid dans le dos. Mais maintenant, elle est libre, aux côtés de Léandre, et avec un bébé en route. Peut-elle encore rêver mieux ? Ah, oui. D'un bon bain bien chaud après cette dure journée. Un ventre plein de liquide, c'est lourd, surtout avec le poids d'un bébé. Ça va faire près de neuf mois maintenant, et ça peut arriver à tout moment. Marly est si nerveuse que sa valise est déjà prête au cas où ça arriverait au mauvais moment. Mais ce soir, elle a décidé de se laisser aller, puisque les médecins ont dit que l'enfant n'arriverait que dans deux ou trois semaines. Pour une fois qu'elle peut se détendre. Laissant Léandre dans la chambre, après le dîner, elle se dirige vers la salle de bain et se fait couler un bain bouillant. Elle se déshabille et se glisse précautionneusement dans l'eau chaude. Elle soupire d'aise et ferme les yeux pour savourer.

Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'elle sent la douleur arriver. Comme une flèche. Elle ne la voit pas venir, et, surprise, elle lâche le savon qui tombe dans l'eau. L'ignorant royalement, elle se dit que ça va se calmer. Oui, c'est forcément une fausse alerte. Elle s'allonge un peu plus dans la baignoire mais la deuxième contraction qui suit ne la fait plus douter. Elle commence à paniquer, sans pour autant alerter Léandre, elle n'est sûre de rien. Elle inspire, expire, longuement, les mains sur le ventre, observant les volutes de fumée qui s'échappent du bain. Se concentrer. C'est juste passager. C'est pas l'accouchement, pas ce soir. Elle se retrouve à prier silencieusement dans sa baignoire. Mais les contractions reprennent de plus belle et la douleur devient insupportable. Ça fait mal. Putain de bébé !

« Léandre ? »

Elle répète son nom plus fort, puis encore et encore, jusqu'à ce qu'elle entende des pas de l'autre côté de la porte. Qu'elle n'a pas fermé, par précaution. Elle sourit presque de soulagement en voyant Leah entrer avec précipitation, comme si elle avait cru que ce ne serait pas lui. Elle lui tend la main, elle ne peut pas rester là comme ça avec cette douleur abominable dans le bas ventre, comme si quelque chose allait lui glisser à tout moment vers le bas. Elle gémit, tentant de paraître forte.

« Je viens de... perdre les eaux. »

Inspirer, expirer. Ça va bien se passer. Le bébé est là, Leah est là. Tout va bien se passer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Dim 3 Mai - 0:31

Une nouvelle vie, Léandre est heureux de tout ça, en tout cas il croit qu'il est heureux, en même temps vu les point de comparaison qu'il possède ce n'est pas difficile, entre l'orphelinat et sa vie avec ses parents, oui cette vie est belle, encore plus maintenant. Il regarde Marlene, sa femme et il sourit doucement, oui ils sont bien, tous les deux, bientôt tous les trois, bientôt enfin pas si bientôt que ça car les médecins leurs ont dit que le bébé pointerais le bout de son nez dans près de trois semaines, c'est long pour Leah et sûrement d'avantage pour Marly car c'est elle qui le porte. Leah se sent comme un gosse avant noël, sauf que là c'est un gosse qui vas avoir un gosse et un gosse qui à un peu peu d'ailleurs, il ne le montre pas, jamais, il doit être fort pour elle, pour sa femme mais au fond c'est un gamin apeuré qui irait bien faire un câlin à un adulte et demander de l'aide à ce dernier. Il ne sait pas trop si il est vraiment près au final, c'est dur d'être sur, il la regarde alors qu'elle vas dans la salle de bain, il se laisse tomber sur le lit. Il ferme les yeux, il repense aux paroles de ses parents, il n'a pas parlé de la visite qu'il avait faites Marly, il ne sait pas pourquoi il l'a caché mais il ne voulait pas la méler à tout ça, il n'avait parlé qu'un tout petit peu avec son père et quand à sa mère il ne comptais plus la revoir, elle avait voulut venir le voir au mariage, il lui avait interdit, car il y avait Tim et Maya, ces derniers la croyait morte. Il était trop perdu dans ses pensées, il n'entendit pas de suite les cris de sa femme, il était parti dans sa bulle lui, que peu de chose pouvait faire éclater. Il mit un moment, à entendre les appels de Marly mais aussitôt il bondit sur ses pieds, Marlene n'allait pas bien, elle était en dangers ou elle avait mal, il ne savait pas vraiment mais il devait lui venir en aide. Il se précipita vers la salle de bain, quelques secondes il hésita puis il poussa la porte. Il la regarda, qu'est ce qui n'allais pas ? Il se rapprocha et lui prit la main qu'elle lui tendait. Il entendis son gémissement puis ses paroles. Quoi ? Il la regarda, perdre les euax ? Là de suite. Il pressa sa main, il était l, il allait l'aider, il signa doucement :
- « Ça vas aller, je suis là. »
Il l'emmene doucement vers la chambre et lui tend une robe, il prend la valise qui est prête depuis au moins deux mois, intérieurement c'est la panique mais pour Marly il reste fort, presque impassible. Il la sert contre lui avant de demander en signant :
- « Tu as besoin d'autre chose ? »
Il la regarde attentif, prêt à tout pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Dim 3 Mai - 0:48

Respirer, calmement, là, comme ça. Elle a beau essayer Marlene elle panique, c'est douloureux, elle a l'impression qu'elle va mourir, et pourtant il faut qu'elle reste forte, pour Léandre. C'est presque aussi pire pour lui que pour elle, sûrement, sauf que elle, elle porte le bébé, et c'est elle qui va accoucher. Quand on vous dit que les femmes souffrent plus... Bon. C'est pas le moment de s'égarer. Respire, Marly. Elle saisit la main de Leah et se hisse hors de la baignoire. Elle sait que le pire est encore à venir, et elle voudrait repousser ça tellement loin, pour pouvoir profiter du temps libre qui lui reste avec Léandre. Leur mariage, et tout le reste, ça s'est passé tellement vite qu'elle n'a plus eu le temps de profiter. Elle souffle longuement alors qu'elle enfile la robe que lui tend le jeune homme, ne pas s'emmêler là-dedans. Ses mains se crispent sur son ventre et elle grimace encore une fois, elle a vraiment l'air mal, et en même temps elle a raison.

Marlene se mord la lèvre pour cesser de gémir, ce n'est que le début, et elle n'est pas une femmelette, elle va supporter sans broncher, même si elle doit vomir ses tripes. Elle s'agrippe au bras de Leah et regarde la pièce, non, elle n'a besoin de rien, tout est dans la valise. Elle a juste besoin de Léandre. Mais une contraction plus violente que les autres la secoue toute entière et elle est obligée de s'asseoir sur le lit pour laisser la douleur s'envoler. Elle est en sueur, Marly, mais elle ne se démonte pas. Elle se relève et se dirige vers la porte de la chambre, saisissant le bras de Leah au passage. Plus une seconde à perdre.

« Dépêche, Leah ! »

Elle sort de la maison plutôt rapidement pour une femme enceinte, elle est pressée, ça fait mal et elle veut en finir au plus vite, même si elle sait que le gosse va mettre des heures à sortir, ça la décourage d'avance. Elle se dirige vers la voiture, ya que Leah qui sait conduire ici mais c'est déjà ça. Elle s'arrête pour souffler et pour subir une nouvelle contraction, une de plus ou une de moins, elle ne compte plus. Elle ouvre la portière du passager et se glisse à l'intérieur avec la grâce d'un boudin, pas pratique quand on a un gros bide et qu'on est tordu de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Dim 3 Mai - 1:05

Léandre regarde Marlene, il se demande si elle souffre, la question est conne, bien sûr qu'elle à mal, ça se voit à sa tête, il se pose vraiment des questions con par moment mais il panique et c'est sa façon à lui de compenser. Il se pose toujours trop de question, après tout son cerveau est différent de la moyenne, il ne raisonne pas comme la plupart des gens. Il fixe le ventre de Marlene alors qu'elle met la robe, il se demande si ce bébé seras comme lui, pas muet, pas cette fois mais si il auras les mêmes capacités intellectuelle que lui, d'un côté il espère que oui, ça lui offrirait plein de possibilités et d'un autre nan, car c'est aussi pas un cadeau. Il ne sait pas ce qu'il veut Léandre, il s’énerve lui même, il secoue la tête avant de regarder encore le visage de Marly, elle à l'air énervé, il se demande si il à fait un truc. Il secoue la tête, nan, c'est la douleur, il peut comprendre, enfin il croit, mais il doit être bien loin de la vérité, il sent sa main qui le cramponne, il aimerait pouvoir aider, prendre une partie de cette douleur pour qu'elle souffre moins mais il ne peut pas et cette impuissance le bouffe. Elle le lâche et s’étale sur le lit, il s'inquiète mais elle se redresse et il soupire encore, soulagé. Elle l'attrape encore et lui dit de se bouger, pas comme ça mais c'est pareil en fait, c'est ce qu'elle veut dire. Il soupire et se laisse entraîner, la valise est lourde, nan c'est plus que ça, il se demande si Marly à emmener des briques ou simplement toute l'armoire, mais il ne dit rien, surtout car il ne peut pas signer, les mains prise, un par la valise l'autre par sa femme. Il sourit en voyant la voiture, il la regarde s'installer et jette la valise dans le coffre. Il vas prendre le volant et fouille ses poches, merdes les clés. Il signe un « Désolé je fait vite » et part en courant, il prend les clés posé dans l'entrée et revient aussi vite qu'il le peut dans la voiture. Il démarre, ça fait toujours aussi étrange, il à passé le permis aussi vite que possible, il savait qu'il en aurais besoin rapidement. Il sort du parking et prend la direction de l’hôpital roulant sûrement trop vite, sa main vient prendre celle de Marlene et il la sert, il ne parle pas mais tout est dit dans cette étreinte, ça vas aller, on vas être parents mais ça vas aller, je suis là pour toi et je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Dim 3 Mai - 1:29

Marlene respire, elle est dans la voiture et Leah a oublié les clés, non mais quel boulet je vous jure. Elle a envie de lui gueuler dessus mais c'est vraiment pas le moment, il a oublié et alors, ça fait quoi, il va aller les chercher. Léandre revient et démarre en vitesse, il s'engage sur la route, un peu trop rapidement mais au moins ils arrivent vite à la maternité. Marly ne sait pas si ça va se finir en bain de sang tout ça, ou si au contraire ça va se passer bien, mais au vu de la violence des contractions et de l'accalmie qui prépare la tempête, elle sent que ça ne va pas être de tout repos. La douleur lui arrache quelques larmes qu'elle s'empresse d'essuyer. Elle descend de la voiture avec l'aide de Léandre, il fait nuit et il n'y a personne, quelle chance tiens.

« Ça... va aller... Promets-le Leah... »

Elle a besoin de l'entendre, enfin de le voir dans ses gestes, ça va aller, pour toujours, ça va aller. Ils s'aiment, elle va se battre, et ils vont avoir un beau bébé. Marly ferme les yeux et laisse passer la contraction, il est violent ce bébé, elle a jamais vu ça. (normal c'est le premier bébé …..) Elle suit Leah jusqu'au bâtiment. La dame d'accueil à moitié endormie jette à peine un coup d’œil sur eux et comprend tout de suite. Une ribambelle d'infirmières entrent dans la pièce l'air complètement impassible et l'emmènent. Marlene regarde Léandre, désespérée, elle espère qu'il va rester dans la pièce, ou au moins dans le couloir, elle ne veut pas qu'il parte, surtout pas.

La suite s'emmêle confusément, elle se retrouve bientôt dans une salle aux murs blancs qui sent les médicaments, elle soupire, les heures qui vont suivre vont être longues, très longues. Le médecin lui demande de respirer calmement et lui assure que tout va bien se passer, que le bébé va bientôt passer sa tête par en dessous. Ok... Marlene aperçoit Leah du coin de l’œil et lui sourit faiblement, ils vont avoir leur bébé, ils vont l'avoir enfin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Dim 3 Mai - 14:31

Léandre conduit aussi calmement que possible même si il aimerait bien conduire plus vite, il ne veut pas prendre de risque, combien d'enfant sont à l'orphelinat à cause d'un accident, beaucoup trop pour que Léandre se comporte comme un idiot et prenne des risques inconsidérée. Il la regarde du coin de l’œil sa femme, il voit qu'elle souffre, il s'en veut, car après tout ils sont deux à être fautif dans tout ça, enfin si il y a vraiment une faute, car maintenant Leah est heureux, heureux d'être bientôt papa. Il ferme les yeux, la moins bonnes de idées quand on conduit mais c'est un réflexe, pour faire abstraction du reste. Il se gare et se précipite pour prendre la valise avant d'aider Marly sortir. Il la sert fort et puis il entends sa question sa supplique, il croise le regard de Marly et il sourit doucement avant de poser une main sur son visage, son pouce caresse sa joue avec tendresse, ça vas aller, je suis là. Il le signe doucement puis lui embrasse le front, tout vas aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il la prend doucement pour l'emmener à l'intérieur, dieu merci tout le monde comprend, pas besoin de signer à tout vas sans se faire comprendre. Les infirmière se jettent sur Malry tant et si bien que Leah n'a pas d'autre choix, il la lâche. Il capte son regard et il suit le mouvement, il ne laisseras pas, jamais. Les infirmières connaisent leur métier alors Leah leur fait confiance, il les regarde installer Marly sur un lit et il jette un œil au medecin, il lui sourit confiant, il panique mais il n'en montre rien. Il se raproche encore un peu et voit Marlene qui sourit un peu, il lui rend puis lui prend la main, jamais ils n'ont été aussi proche de voir leur enfant. Il prend la main de Marlene dans la sienne et la presse fort, ça vas aller, je suis là, je ne bouge pas. Il lui caresse doucement la joue, il aimerais pouvoir faire plus que rester là à sourire comme un imbécile mais ce n'est pas lui qui à un bébé dans le ventre et qui vas devoir le faire sortir. Il est angoissé, il s'attend au pire, il se doute que ça ne vas pas être une partie de plaisir et il se prépare à en entendre des vertes et des pas mures de la part de Marly mais il s'en moque. Ce qui compte c'est que dans quelques heures tout au plus il auras son bébé dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Ven 22 Mai - 20:13

Marlene regarde le visage de Leah pour se raccrocher à quelque chose, et elle se dit qu'elle a vraiment bon goût. Pour la première fois depuis longtemps elle le regarde avec sincérité, avec cette simplicité qu'ont perdu la plupart des hommes. Elle voit ce qui est beau en lui, et ce qu'elle a toujours rejeté, et elle se dit qu'elle devrait l'accepter tout entier comme il est, pas comme elle aimerait qu'il soit. C'est ça qui le rend si magnifique, Léandre, cette empathie qui fait de lui quelqu'un de bien, toujours à l'écoute, près des autres. Sans lui Marly ne vit pas, alors elle a raison de se dire qu'elle a bien choisi après tout. Elle lui serre la main très fort, les yeux embués de larmes, la vision maintenant aveuglée par la douleur et par l'eau salée. Elle se mord la lèvre, la dernière chose dont elle aurait voulu c'est pleurer, mais elle ne peut plus supporter les contractions, ça devient trop difficile. Elle sert les poings, il va falloir être forte, car elle pourra tenir son bébé dans les bras dans quelques heures, et c'est sans doute ce qui la motive à pousser encore plus fort. Le médecin lui parle mais elle n'entend pas ses paroles, elle ne comprend plus ce qui se dit autour d'elle ni l'état de panique camouflée qui règne dans la pièce. Son premier accouchement. Peut-être qu'il y en aura d'autres par la suite ? C'est la première fois que Marlene se pose la question. Elle veut faire sa vie avec Leah, mais cet enfant est arrivé un peu trop tôt. Elle espère que d'autres suivront, seulement pas tout de suite. « Leah... Je t'aime, n'en doute jamais. » Elle lui serre la main à s'en faire mal elle-même avant de continuer de fixer le néon au plafond, parfois entrecoupé par le visage grotesque du médecin qui l'encourage à continuer comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Jeu 3 Sep - 0:49

Léandre regarde une nouvelle fois sa femme, il regarde son visage et il lit ses émotions, il sait qu'elle souffre, qu'elle n'en peut plus, qu'elle à mal, tellement et il s'en veut, oui il s'en veut, tout simplement, sans lui Marly ne serais pas enceinte, elle ne serais pas là en train de souffrir comme ça. Leah culpabilise, comme la plupart du temps, car c'est Léandre après tout. Il sent qu'elle lui sert la main, nan c'est même pas ça, elle lui broie la main, bientôt il ne pourras plus la bouger si elle continue, mais il ne dit rien, elle souffre alors il ne vas pas en ajouter. Il sourit doucement quand l'infirmière leur parle, pour les féliciter, pour une fois qu'on ne fait pas de remarque sur leur age, car ils y ont eu le droit très souvent, trop souvent même. Il se dit que bientôt il pourrons tenir leur enfant dans leurs bras, ils pourrons le couvrir de câlin et de bisous, ils pourrons passer des heures à l'admirer. Alors il presse aussi la main de Marly pour lui apporter son courage et il sourit car il veut lui montrer combien il est heureux d'être là, avec lui. Il écoute les paroles de sa femme, qui lui dit qu'elle l'aime. Il trouve ça étrange, qu'elle dise ça maintenant, ça lui fait tout de suite un peu peur, mais il ne dit rien. Doucement il se baisse vers elle et ses lèvres viennent happer les siennes, il sourit, il ne peut pas répondre lui, il n'a pas cette chance, alors il fait passer tout son amour par ce baiser tendre. Il s'écarte et sourit puis lui embrasse le front, vas y ma belle, tu peut le faire, je le sais. Il croise son regard et il fait passer tout ça dans ce regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Sam 5 Sep - 0:39

C'est dur, douloureux, mais si Léandre croit en elle Marlene sait qu'elle peut le faire. Pour lui, pour le bébé. Elle a hâte de le voir, elle a juste a pousser quand le docteur lui demander et a respirer quand il faut. Elle va faire le maximum, meme si ça doit lui broyer le dos et les jambes un a un. Elle est prête a la douleur, a ces contractions interminables, à l'impatience de ce petit bébé qui veut absolument sortir maintenant. Elle sourit une dernière fois a Léandre alors qu'il l'embrasse sur les lèvres, puis ferme les yeux pour éviter que tout se brouille dans les larmes. Le médecin tente de l'apaiser alors que les sages femmes tournicotent autour d'elle. Elle se mord la lèvre, rouvre les yeux, et regarde Leah assis non loin. Elle l'aime tellement. Oh oui, elle l'aime.

Quelques heures plus tard

Elle s'en est sortie. C'est la première chose qui lui vient a l'esprit une fois que le bébé est sorti, qu'elle se sent si soulagée d'en avoir fini. Elle prend le temps de respirer tandis que l'enfant est emmené dans la pièce d'à côté, puis s'essuie son visage couvert de sueur. C'est fini, terminé, et elle va bien. L'infirmière entre quelques minutes plus tard dans la pièce, annonce que c'est un garçon et le tend doucement à sa mère. Il est propre et changé, et Marlene est tellement contente. Elle lève les yeux vers Léandre qui vient de la rejoindre puis embrasse le front du petit. Elle se sent prête à pleurer, toute heureuse qu'elle est. La torture est terminée, elle n'a plus rien a craindre. Ce petit bout est là, au creux de ses bras, et elle fait le vœu silencieux de toujours le protéger. « On avait dit qu'on l'appelerait Jules si c'était un garçon », fait-elle a Léandre. Si il a changé d'avis, elle est prête à le suivre. Mais Jules, elle l'aime bien ce prénom. Elle veut l'appeler Jules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Sam 26 Sep - 18:53

Léandre se sent mal, d'être là près de Marlene, près de sa femme mais de ne rien pouvoir faire pour la soulager. Il jette un regard désespéré au médecin et presse la main de sa femme très fort, pour lui montrer qu'il est là, avec elle. Il lui sourit alors qu'elle commence à crier de douleur, il s'en veut Léandre, car il se dit que c'est sa faute à lui si elle souffre, c'est sa faute si elle est enceinte. Il ferme les yeux pour serrer encore un peu plus fort sa main, pour lui montrer qu'il est là. Il aimerais pouvoir lui murmurer plein de mot rassurant, lui montrer qu'il la soutient, mais il ne peut pas le faire par la parole, alors il rouvre les yeux pour la regarder et dans ses yeux passe tout son amour et tout son soutient.

Le cris du bébé remplis la pièce et Léandre s'empresse de l'admirer, son fils, c'est leur bébé qui est là, qui cri de tout ses poumons, il regarde le bébé d'un air fier et ne le quitte pas des yeux alors que les infirmière s'en occupe, il guette le moindre mauvais geste. Elles reviennent enfin et place le petit contre Marly. Leah se rapproche, comme si il était aimanté et c'est un peu vrai, ce sont les deux personnes qui compte le plus au monde à présent, plus que son frère et sa sœur, plus que lui même, il ferait tout pour ces deux personnes. Il sourit et embrasse le front du petit garçon avant de happer les lèvres de Marly et il signe « Il est magnifique » Il lui caresse doucement la joue et sourit encore plus, il est papa, ça y'est. Il se sent bien et il hoche la tête quand Marly demande si il veut toujours l’appeler Jules, oui il aime ce prénom. Il sourit et regarde le petit garçon avant de signer « Notre petit Jules » Il le regarde blottit contre sa mère et il tend doucement ses bras, pour demander à Marly l'autorisation de prendre ce petit bout dans ses bras à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   Jeu 22 Oct - 0:11

Marlene a souffert durant de longues heures mais au bout du compte ce sont des longues années de bonheur qui apparaissent comme dans un rêve, oui des années de bonheur auprès de Léandre et de Jules, et c'est maintenant officiel : c'est un garçon. Marly sourit en regardant le visage du bébé, elle ne le trouve pas très beau mais elle sait qu'il s'embellira en grandissant, enfin heureusement. Elle lui embrasse très doucement le haut du front, elle connait la sensibilité des bébés, on lui en a parlé a maintes reprises et surtout elle l'a lu partout, dans tous les livres sur la grossesse qu'elle a pu trouver, alors elle préfère être douce et posée plutot que de faire un mauvais geste et le regretter par la suite. Elle ne veut pas brusquer cet enfant, son premier, celui de Leah et d'elle, et elle sent une bouffée d'amour et de tendresse lui serrer brusquement le cœur, elle aime ça bizarrement, comme son instinct maternel qui se réveille après de long mois d'hibernation. La jeune femme regarde alors le père et lui tend sans effort le nourrisson pour qu'il le tienne lui aussi, elle a une totale confiance en lui et sait qu'il ne le lachera pas, pour rien au monde. Elle le regarde un sourire aux lèvres et soudain elle se met a pleurer, pas de tristesse ou de colère comme des derniers mois mais réellement de bonheur, elle est comblée, elle a complété sa famille et ça la rend heureuse, tellement. C'est avec eux deux qu'elle veut faire sa vie, les deux hommes de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ce monde qui part en fumée [Léandre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce monde qui part en fumée [Léandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PV] Quand tout part en fumée. {Lyrad}
» Y'a pas de fumée sans flammes ! [CLOS]
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 4
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-