Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Sam 11 Avr - 21:36

Esther Mary Evans
23 ans - 16 juin 1969 (n'oubliez pas que nous sommes en 1993)



Origine : Américaine

Métier : Serveuse


Avatar : Karen Gillan


Autre : Esther est souffre du trouble appelé "borderline"


Description physique : Esther est différente, pas seulement de part son caractère bien à elle, mais son physique la met à part. Sa chevelure rousse lui donne un air de folie, mais la rend aussi jolie. Esther n'est pas si grande, Esther change encore, et se cache encore. Son corps, elle ne l'aime pas, mais elle s'adapte comme elle peut. Ses yeux d'une couleur noisette, dirait-on, sont agréables à regarder, comme son sourire rarement apparent sur son visage. Rare mais beau à observer. Esther ne se voit pas comme elle l'est réellement, trop grosse, trop rousse, trop moche, alors qu'en vérité, elle s'approche de la perfection. Esther s'est laissée allée, Esther porte encore les traces de ses soirée passée dans le noir à pleurer et se lamenter, silencieusement. Des cicatrices ornant ses poignets, cicatrices qui ne cessaient d'augmenter...


Caractère et capacités : Il est difficile de la décrire mentalement. Elle change d'humeur d'une seconde à l'autre, et a des réactions trop intenses d'après les médecins. Mais Esther ne s'en est jamais préoccupée, Esther ne s'en fiche pas, mais elle vie comme cela. De part sa peur d'être abandonnée par ses proches, elle coupe ses relations, pour ne pas supporter une nouvelle fois cette douleur. Elle est entre autre responsable de sa grande solitude. Elle n'y peut rien, elle est comme ça. Esther vous fuit, et vous la fuyez aussi. Tout le monde la croit folle, mais elle, elle en doute. Elle n'en est pas sûre, elle écoute les médecins, ainsi que l'avis des autres. Elle pleure, elle hurle, elle sourit -rarement- et elle s'énerve, souvent, trop souvent, et ce à la suite. Elle ne contrôle rien de ses émotions, elle ne peut pas les gérer. Sa solitude, sa réputation, les moqueries qui la suivent depuis tant d'années l'ont traînée là, et elle n'en a pas oublié ses envies suicidaires, et ce n'est pas comme si elle n'avait pas essayé, mais en vain. Elle reste enfermée, pour ne pas blesser les autres, pour ne croiser personne avec qui elle risquait d'être séparée. Le rêve la tient en vie, éveillée, sans cela elle ne serait plus là. Elle a l'audace de parfois sortir, mais s'enfuit souvent à l'approche de quelqu'un... Esther est elle, simplement et malheureusement.

Histoire : « Esther souffre d’une… maladie, va-t-on dire. Appelons ça, « trouble », plutôt, pour éviter toutes confusions. Votre fille souffre de troubles de la personnalité, elle est entre autre, Borderline » avaient annoncé les médecins. Je n’en avais rien à faire, je n’écoutais pas. De toutes manières, je le savais déjà, même si j’appelais cela autrement… Je me disais juste, différente, et non folle comme l’on pouvait l’entendre. Ce jour-là, j’attendais, sagement comme l’on m’avait demandé. Cette maladie devait être soignée au plus vite, pour ne pas que cela empire, paraissait-il. Mes parents, eux, étaient inquiets. De vrais fous en cage, aurait-on dit. Personne ne savait réellement à quel degré cela en était. Personne n’avait senti mon mal être, depuis tout ce temps. Cette peur de l’abandon ainsi que cette incapacité à gérer ces sentiments, arrivant en rafale. Cette solitude causée seulement par moi, qui me bouffait. Mais j’étais jeune, jeune et inconsciente, et je ne comprenais rien de bien intéressant.

Quand ma maladie s’est révélée, quand d’autres de mes camarades en ont entendus parler, ils m’ont traité de folle, ils me balançaient à la gueule qu’ils l’avaient toujours su, qu’il n’y avait qu’à me regarder pour le découvrir. Alors je l’ai ai écoutés, et j’ai pleuré, longtemps. Ils m’ont aussi fait doucement sourire, et ils ont subis mes lourdes colères ingérables. Ce n’était agréable ni pour eux, ni pour moi. J’étais jeune, environ dix ans, alors que ma sœur en avait déjà quatorze. Parlons-en, de ma sœur, elle qui avait des tendances pyromanes, qui s’intéressait d’un peu trop près au feu. Jennalyn Evans. Ma sœur, celle avec qui je me disputais régulièrement, celle dont j’ai été séparée par sa faute seulement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Mes dix ans avaient été fêtés, depuis un moment maintenant. La famille était en ce dimanche midi réunie, et les reproches et remarques étaient elles aussi au rendez-vous. Je savais que j’avais déçue mes parents à de nombreuses reprises, je savais bien que je n’étais pas à la hauteur, qu’ils n’avaient guère voulu une fille telle que j’étais. Alors je me suis dirigée dehors sans que personne ne me remarque. Pleurer ne servait à rien. Jennalyn me suivais, je la sentais dans mon dos, me regarder avec ce regard mauvais et ses idées derrière la tête. Lorsque je me suis dirigée vers la cabane, je l’ai vu, elle avait quelque chose à la main. Mais je ne me doutais de rien, alors je montais sans faire attention. Les minutes passaient, et je jouais avec la poupée qui m’avait été offerte lors de mon sixième anniversaire. Celle dont je prenais tant soin. Elle avait une grande importance pour moi, non seulement ma grand-mère me l’avait offert, mais elle en avait elle-même prit soin durant son enfance. Je regardai simplement par la fenêtre, et vit ma sœur, un briquet à la main, tentant de l’allumer. Je pris peur, mais n’osais descendre et lui crier de ranger cette chose qu’elle tenait en ses mains. Elle tenta de l’allumer, en vain. Un soupir de soulagement s’étant échappé de ma bouche, je ne pouvais décrocher mon regard de cette chose censée allumer une flamme, quand soudain, celle-ci apparut. Un soupçon d’angoisse se dessina sur mon visage, alors que je lâchai ma poupée pour ouvrir la trappe de cette foutue cabane. En sortant, je me rendis compte de l’oublie fait, en catastrophe, je remontai. Je saisi le jouet par sa main pâle et glacée, et sortis en hurlant, voyant le feu se propager dans tout le jardin. Jennalyn, je ne pouvais la perdre, je l’aimais, beaucoup. Mais il y avait mes parents aussi, et je ne pouvais les laisser. Cependant, je ne pouvais tenter de passer entre les flammes devenant immense. Je vis Jenna’ sortir, sur le côté en toussant. Son plan avait lourdement foiré. Elle m’attrapa la main et m’entraîna contre mon gré. J’hurlais, et pleurais. Personne n’en saurait rien, cela passerait pour un incendie meurtrier dont ma sœur ne serait soupçonnée d’en être la cause. J’en avais fait la promesse, je ne dirais rien, pas un mot.

J’en étais venue à être placée dans un Orphelinat. Les services sociaux avaient fait tout leur possible pour retrouver des Evans, susceptibles d’avoir de mon sang, et de celui de Jenna’.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dimanche.

Le jour des visites était arrivé, la cloche avait déjà sonnée. J’étais seule dans l’immense dortoir féminin, n’ayant pas fini ma préparation. Mes longs cheveux roux étaient difficiles à coiffer. Sur mon lit, trônait ma robe préférée, celle que je ne pouvais mettre en ce jour particulier. J’avais revêtis la tenue obligatoire du dimanche des visites. Mais si c’était le prix à payer pour être placée dans une nouvelle famille, alors je porterai cette robe autant qu’il le faudrait. Je soupirai, et passai un ruban autour de mon poignet, donnant un effet un peu spécial. Mais ce ruban, je l’adorais. Je lançai un regard à ma poupée de porcelaine, Anna qui elle, reposait sur la vieille commode. Je me levai et me dirigeai vers la porte, posant ma main sur la poignée de celle-ci. Un nouveau soupir s’échappa de mes fines lèvres roses. Dans un grincement à faire pâlir et serrer les dents, la porte s’ouvrit, me laissant place. Je marchais lentement dans les longs couloirs dont les murs étaient ornés de portraits de personnes m’étant inconnues. La cloche sonna une nouvelle fois, pour les retardataires comme moi. Dans le couloir, un camarade vint marcher à mes côtés, je lui souris lui adressant un « bonne chance » par pure politesse.
Nous étions tous en ligne, attendant que les présentations soient faites. Les démarches ayant été suivies, nous pouvions rentrer chacun dans notre chambre, attendant la visite de parents désespérés. Quelques-uns vinrent me voir, me poser des questions à mon goût fort désagréables. Sans succès, j’eu beau être polie, à l’écoute et aussi sage que l’on m’avait appris à l’être, personne ne voulait d’une rousse borderline. Une fois le soir arrivé, mes camarades furent victimes de ma colère, mes hurlements et mes pleurs. Personne ne m’aimait, je ne faisais que décevoir ceux qui croisaient mon chemin.


Une nouvelle se répandit bien vite. L’Orphelinat allait fermer, faute d’argent. Argent étant la cause de bon nombre de choses négatives dont tout le monde pourrait se passer. Je traînai ma maladie jusqu’à un nouvel Orphelinat nommé Moor. Je n’avais d’autre choix que d’accepter. Là-bas, je pourrai y trouver Jenna’, au moins. Mais je ne savais comment cela était, si les Orphelins seraient comme ceux de l’ancien Orphelinat, dont je n’avais plus le nom en mémoire. Ma maladie traînée, et non soignée, celle-ci ne faisait qu’empirer.

Et enfin :


Si vous êtes nouveau/elle, comment avez-vous trouvé ce forum ? : Le forum est tellement génial que j'ai trop de DCs a faire ^^

Et qu'en pensez-vous ? : GENIAAAAAAAAAAAAAAAAAAL
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Sam 11 Avr - 22:50

Bon tu sais déjà ce que je pense de ton histoire ♥
Il manque juste l'age et la date de naissance ainsi que le nom complet ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 8:45

Effectivenment, j'avais oublié ces détails ^^' J'arrangerai tout ça cet aprèm, merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 10:48

Bon c'est perfect ^^
Je te laisse allez te recenser
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:01

Euh on a un problème ^^
Tu es censée avoir au moins 10 points de rp sur ton dernier DC, soit Manon ...
Je sais, je suis un peu autoritaire, mais j'aime quand tout le monde respecte le règlement ^^ On fait comment ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:04

C'est Penouille qui m'a dit que je pouvais é_è
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:07

Ok ok x)
Mais si on commence à dire oui a tout le monde en rejetant la faute sur les autres, on est pas arrivés e_e
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:09

Je suis d'accord, mais Penouille m'y a autorisée, j'y peux rien é_è Je cède moi é_è
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:09

Bon vas y pour cette fois ^^ c'est bien parce que c'est toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:10

Merci Maechou ♥ Je vous aime bande de petites admins de mon coeur é_è
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:55

Oooh j'aime ton vava :amour:
Ton personnage a l'air super intéressant ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:58

Nate ! :amour:
héhé, Doctor Who jusqu'au bout XD Même dans le gif ^^

Mici <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 15:59

Même si ce gif est tragique quand on y pense ;-;
Mais Doctor Who for the win effectivement *^*
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   Dim 12 Avr - 16:08

Ahah, il représente beaucoup ^^

Doctor Who c'est génial *^*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans   

Revenir en haut Aller en bas
 

La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La logique est le refuge des gens sans imagination ~ Esther Evans
» Des gens sans scrupules !!
» T'as fini de me laisser sans nouvelles !
» La liste des choses que je n'aime pas sans savoir pourquoi
» J'aime trop observer, surveiller les gens, tout savoir sur eux sans même qu'ils sachent qui je suis [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-