Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les amis sont la famille du cœur. [Emily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 506
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   Lun 23 Fév - 0:58

Je soupire tout en descendant les quelques marches qui mènent à la buanderie. Le temps passe si vite ; une semaine que je suis là. Tout en tenant les draps de mon lit entre mes mains, j'essaie de ne pas tomber, pour une fois. Mais il me semble que la distance est trop longue et le chemin trop périlleux...
Je devrais abandonner. Je devrais peut-être, oui. Mais ce n'est pas dans ma nature. Quand mes parents ont refusé mon talent de chanteuse, je ne me suis pas découragée. La persévérance paye ; du moins c'est ce que l'on m'a dit.
Mais mes parents sont morts. Je ne sais plus si je devrais y repenser ou non. Si je devrais me souvenir ou boucher le trou en moi.
Je devrais sans doute poser la question aux orphelins, mais j'ai peur que cela paraisse décalé. Et puis, leur rappeler de mauvais souvenirs n'est pas un bon moyen de m'attirer leur sympathie.
Alors que je réfléchis, je parviens à descendre l'escalier sans me casser ma figure. Quand je suis en bas, je mets du temps à me rendre compte que la lumière était déjà allumée en arrivant, ce qui signifie soit qu'un tête-en-l'air est passé par là, soit qu'il y a quelqu'un ici.
Je me mets aussitôt à trembler. J'ai toujours eu peur de me retrouver seule avec quelqu'un dans un endroit inconnu... Pourtant, qui pourrait être là hormis un élève ou un professeur ? C'est ridicule de m'effrayer pour un rien. Je déglutis difficilement avant de contempler la marée de vêtements qui s'étend devant moi. Comment font les élèves pour s'y retrouver là-dedans ? C'est un tel bazar qu'une vache n'y retrouverait pas son veau.
Et pourtant, on peut appeler ça un bazar organisé. Je soupire et m'apprête à laisser tomber lorsque j'aperçois une fille, au fond de la petite pièce, qui plie du linge, silencieuse et concentrée sur son travail. Je ne veux pas la déranger et m'apprête à partir lorsqu'elle semble me remarquer. Je lui souris, un peu gênée de l'interrompre.
« Excuse-moi, euh... tu sais où je dois mettre le linge sale ? »
Je sais, ce n'est pas une très bonne manière de démarrer la conversation, mais c'est tout ce que j'ai trouvé de brillant à dire. Après tout, je suis au bon endroit... Et puis, peut-être que cette fille d'apparence sympathique pourra m'apprendre certaines choses sur l'orphelinat ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   Dim 8 Mar - 20:11

Comme d'habitude le réveille avait été difficile. Qui rêve de se faire réveiller aussi tôt ? Personne. Mais elle n'avait pas eu le choix, comme toute les filles du dortoir, d'ailleurs. Elle avait attendu, attendu quelques instants que toutes -ou du moins, la majorité- y soient passées. Elle n'aimait pas se retrouver au milieu d'une foule de petites pestes balançant des rumeurs plus souvent fausses que vrais. Enfin, toutes les filles n'étaient pas comme ça, heureusement d'ailleurs, sinon Emily n'en supporterai aucune d'entre elles. Elle ne voulait pas y penser, elle préférait comme d'habitude passer le sujet, enlever tout ça de son esprit, juste pour passer ne serait-ce que la matinée d'agréable. C'était mieux, une matinée sans se prendre la tête, une matinée sans engueulade, un matinée, juste comme on les aime, juste comme en voudrait tant. Emily était comme tout le monde, ou presque après tout. Elle rêvait juste de jour meilleurs, elle rêvait juste de sortir de la prison qu'était cet Orphelinat. Toujours et encore en train de rêver, encore et toujours. Cela je changerais probablement pas, jamais, et c'est ce qu'elle espérait. D'ailleurs, elle était tête en l'air, et oubliait souvent ce qu'elle devait faire. Mais Emily était comme ça. Emily, elle ne changerai pas, pour rien au monde. A moins que... si, Emily, elle changerai, seulement pour Charlie, seulement si cela lui permettait de le garder auprès d'elle.

Encore en train de penser à autre chose que ce qu'elle devait faire. Mais il y avait toujours quelqu'un pour le lui rappeller. Ce ton moqueur, elle le connaissait par cœur, elle l'avait entendue plus d'une fois. Elle l'avait entendue des centaines, des milliers de fois. Et elle s'en passerai bien. Mais Emily n'était pas du genre à se plaindre et à partir en grommelant, non. Emily, elle souriait, bêtement mais elle souriait. Quand il fallait pas, mais voir quelqu'un un sourire plaqué au visage, c'est toujours agréable. Parce que c'est agréable, de savoir que quelqu'un est heureux. Que sa vie n'est pas toute rose comme il le fait croire, mais qu'il n'en fasse rien paraître. Rien du tout, rien de rien. Emily... Emily, la fille aux cheveux blonds, la fille tête en l'air et rêveuse qui n'ose jamais se plaindre. Emily, la fille qui préfère rester dans son coin pour ne faire de mal a personne. Emily, c'est un tout. Une petite fille aussi fragile que de la porcelaine, aussi sensible que n'importe quoi. Mais aussi pénible et collante. Emily... Emily elle ne veut pas changer, Emily elle est bien comme elle est. Emily, elle a reconstruit sa vie.

Emily, elle à gâché plusieurs vies, et n'a jamais su faire quelque chose de la sienne. Elle ne peut pas se permettre d'en faire n'importe quoi de cette vie. Parce qu'une vie, c'est ce qui a de plus beau au monde. Les gens croient que la vie est soit noir, soit blanche. Bienvenu(e) dans la grisaille. Dans la grisaille de la vie d'Emi, sa triste comme joyeuse vie, sa courte vie non finie.
Son passé, elle l'avait foutu dans une boite qu'elle avait fermé. Mais jamais elle n'avait pensé à tourner la clef, juste pour être sûre que jamais il ne ressortirai. Et puis tant pis. Elle savait que ça faisait mal. Elle savait qu'elle aurait dû vérifier. Mais elle ne pouvait pas l'effacer de sa mémoire, son passé. Certains disent qu'au fil du temps, des détails s'effacent, laissant le temps s'emparer de la seule chose qu'il nous reste. La seule chose qui nous est précieuse, mais ça ne lui est jamais arrivée, a Emily.

La buanderie, une petite pièce dans laquelle Emily était obligée de passer. Obligée comme tout le monde. Elle était occupée, concentrée à plier son linge, dans son coin. Concentrée, non. Absolument pas. Elle était juste occupée à hurler et pleurer, seulement intérieurement. Parce que oui, Emi' elle était humaine. Il y avait des fois où comme tout le monde elle craquait elle n'en pouvait plus. Et des fois où elle se transformait en coquille vide. Incapable de faire sortir ses émotions, incapable de s'exprimer. Mais Emily, elle savait qu'il y avait pire qu'elle. Et elle savait qu'elle devait sourire. Puis penser aux licornes, paillettes et monde de stars. Le problème, c'est qu'Emi elle voit le côté négatif. Mais là, pas question. Un sourire naquit sur ses lèvres, tandis qu'un bruit la sortie de ses rêveries. Elle releva la tête. Une fille. Oh non... Oh non ? En fait, tant pis. Elle était sûrement pas comme les autres. Elle avait l'air sympas et... Inoffensive ? Est-ce que c'était ce que pensait Emily ? Ouais, ça la surprenait aussi. Beaucoup même. Son sourire s'élargit, comme pour inviter la jeune demoiselle à s'approcher. Elle avait une question. Emi' n'allait pas se moquer, pourquoi le ferait-elle ?

"-Bonjour ! Poses le là-bas" dit-elle en montrant l'endroit en question.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 506
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   Dim 15 Mar - 23:45

Ma voix tremble légèrement, marquée par l'hésitation. Je déteste demander de l'aide aux autres, pourtant ça m'arrive bien souvent. Parce que généralement, c'est indispensable. Ma maladresse me rattrape toujours, et puis je n'ai aucun sens de l'orientation. Tout comme j'oublie toujours où j'ai posé mes affaires. Ma gaucherie me fait souvent défaut, bien que j'ai appris à l'apprivoiser et à la tolérer. C'est mon quotidien à présent. Je m'y fais, même si ma rapidité d'adaptation n'est pas remarquable.
Techniquement, je suis censée savoir où poser ci ou ça. Mais en règle générale, tout ce qui entre dans une oreille sort par l'autre. C'est un principe que mon cerveau semble s'être fixé dès ma naissance. Je crois qu'il y a eu une erreur dans ma conception. Un genre de court-circuit moteur, ou quelque chose dans le style. Je soupire alors que la jeune blonde à qui je viens de m'adresser m'indique une pile d'habits haute comme une montagne. Je dépose mes vêtements tout en haut, juste après avoir vérifié que mon nom est bien écrit sur l'étiquette de chaque habit. Ça vaudrait mieux pour tout le monde.
« Merci », je fais à la blonde. Je me creuse la cervelle sans arriver à trouver son prénom. Pourtant je suis sûre de l'avoir déjà vue. « Tu t'appelles comment ? » Je m'approche un peu. « Tu as besoin d'aide ? »
Si elle en a besoin, je suis là. À vrai dire, je préfère ça plutôt que de passer le temps avec les autres rubans verts. Ce n'est pas que je n'aime pas mes camarades, mais ils ont plutôt tendance à me mettre à l'écart. Sans doute parce que je suis la petite nouvelle et que je finirais bien par me faire des amis aussi losers que moi.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTER • VOTER • VOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   Dim 22 Mar - 0:52

La jeune fille face a Emily était hésitante. Mais elle n'avait pas de quoi avoir peur, ou ne serait-ce quoi que ce soit, la blonde ne mordait pas. Ah toute cette pile de vêtements à plier... Emily n'en aurait donc jamais fini, jamais. Les filles, toute aussi bordéliques les unes que les autres, et Emily ne supportait pas ça, étrange. Enfin, Emi, elle était pas comme les autres, pas tout a fait. Sans arrêt en train de se poser des questions, qui restent la plupart du temps sans réponses. Mais Emily, c'est la bonne poire qui se laisse marcher sur les pieds. La fille qui ne sait pas se défendre seule, ah ça non. La fille fragile qui a besoin d'être entre autre surveillée. Sa naïveté, aussi, il ne faut pas l'oublier. Naïveté qui lui joue des tours, plutôt mauvais ces temps ci.
Voilà maintenant assez longtemps qu'elle s'était retrouvée là. Elle s'en souvenait, elle avait franchi les portes avec cette appréhension qui ne l'avait plus jamais quitté. Toujours cette même  question qui revenait. Est-ce qu'elle devait faire une croix sur son passé, ou s'en souvenir chaque jour ? Eh bien elle y avait maintenant répondu. Ne plus y penser sans pour autant l'oublier. Difficile à comprendre comme cela, mais c'était du Emily tout craché, ça. Et puis, elle ne voulait pas oublier, pour la simple et bonne raison que cela lui ferait trop mal. Enfin, aujourd'hui "tait un nouveau jour, elle devait s'y faire, de toute façon. Depuis le temps que cela durait... mais rêver lui permettait de vivre. D'espèrer un monde meilleur.
La voix de la jeune "inconnue" la tirait une nouvelle fois de ses longues pensées. Un simple merci qui décrocha un immense sourire a la blonde. Emily était sûre d'avoirvue cette fille un jour, quelque part. Déjà, pas ailleurs que dans cet Orphelinat pourrie. Ouais, quoi que sans cet Orphelinat, jamais elle n'aurait rencontré ses amis. Et évidement, en pensant aux "amis", Emily pensait à Charlie. Ouais, enfin ça en devenait louche, certaines fois. Elle arrêta d'y songer, afin d'afficher un plus large sourire. "Emily... et toi ? Je suis sincèrement désolée, je n'arrive pas à remettre un nom sur ton visage... tu sais, ma mémoir n'est pas grande." une façon simple de s'en excuser, voilà tout. Un coup de main, elle ne refuserai pas. A deux, plier le linge irait certainement plus vite. De plus, les femmes savent faire deux choses en même temps, comme plier du linge, et parler ! "Oh, oui, si ça ne t'embête pas... de me supporter en même temps de plier du linge !" Puis la curiosité remonte, peu à peu. Cette journée, Emily allait l'adorait, elle le sentait. Elle voulait tout savoir, absolument tout. "Je suis désolée de te demander ça, si ça te gêne... et arrêtes moi tout de suite si tu ne veux pas en parler. Tu es là depuis... longtemps ?"
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 506
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   Dim 29 Mar - 14:46

La blonde s'excuse alors qu'elle me dit ne plus se souvenir de moi. Je hausse les épaules. Cela m'importe peu, j'ai l'habitude. Et puis, franchement, il n'y a que des fous pour arriver à retenir mon visage et mon prénom à la fois. J'arrive souvent à me faire remarquer d'une manière assez burlesque – ma maladresse me joue des tours –, mais les gens m'oublient dès qu'ils ont posé le regard sur moi. Alors qu'on ne se souvienne plus de mon prénom, je n'en ai rien à carrer.
« Je m'appelle Sam Hamilton. C'est pas grave. » Elle accepte mon aide et, pour faire bonne contenance, je saisis un tee-shirt. Je commence à plier, à déposer sur sa pile de vêtements, et répète le manège autant de fois qu'il le faut. De toute façon je n'ai plus rien à faire là-haut, alors autant m'occuper avec une ruban vert qui a l'air sympa. En fredonnant entre mes dents mon air préféré, je réfléchis un instant à sa question, qui me paraît très peu indiscrète. Encore une fois, je me dis que j'ai l'habitude.
« Non, je suis arrivée il y a une ou deux semaines. Et toi, j'imagine que tu es là depuis un bout de temps ? »
J'accompagne ma question d'un sourire. Pour le coup, je parais bien curieuse. Tout en continuant de plier les habits, je me demande comment serait le monde sans moins. L'atmosphère me semble s'alourdir à l’œil nu.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTER • VOTER • VOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   Ven 19 Juin - 22:16

Emily souriait, elle se sentait seule il y a quelques temps, c'était vrai. Un peu de compagnie ne lui faisait jamais de mal, sauf bien sûr dans les cas extrêmes. Emily pouvait être violente, agressive et méchante. Elle pouvait l'être, comme tout le monde, poussée à certaines limites. Et, cela lui posait un réel problème. Mais elle préférait reporter son attention sur... Sam, avait elle dit. Joli prénom, vraiment. Emily soupira, encore une fois. Elle laissa le silence prendre possession de la discussion, une minutes, peut-être deux, voir même trois. Cela pouvait faire penser qu'elle n'avait plus envie, plus envie de parler, mais si, enfin elle ne savait pas. Elle était dans un moment de sa vie où elle ne savait plus rien, où elle ne savait pas ce qu'elle voulait, ni ce qu'elle faisait ou devait faire. C'était difficile à dire, comme tout, en fait. Un jour, elle reprendrait ses esprits, réellement et elle saurait ce qu'elle voulait, avant, et maintenant, plus tard.
"C'est un joli prénom, Sam. Enchantée."
Emily recommença à plier son linge, comme elle avait l'habitude de le faire si souvent. Ces gestes répétitifs, qui donnaient à la vie un goût amère, un goût de déjà vu. Un goût mauvais, tellement mauvais qu'il donnait envie de vomir. Mais, on vivait, comme si de rien n'était, alors que pourtant, on y pensait chaque jours. Elle écouta sa camarade, et la trouva intéressante. Ce n'était pas difficile de l'intéresser, la petite Emily, mais cette fille là, elle l'aimait déjà. Elle lui sourit un peu plus, et soupira, avant de tourner la tête vers elle, les lèvres étirées. "Tu sais, au début je comptais les jours qui passaient, les semaines qui défilaient, mais j'ai arrêté, et j'ai voulu oublier que j'avais une vie, juste avant de venir ici, oublier que j'avais une famille, là-bas. Alors j'ai oublié depuis combien de temps je suis là, mais probablement depuis longtemps." Et un nouveau sourire, un sourire gênée, celui qui veut dire que l'on se souvient de chose qu'on ne voulait plus revoir, et Emily chassa d'un mouvement ses pensées, continuant à sourire, d'un sourire de nouveau transformé. "Et tu t'y fais ici ? Enfin, je sais que c'est dur, que personne ne mérite d'être là et... enfin..."
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 506
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   Jeu 20 Aoû - 19:30

C'est là que je me rends compte que la vie est amère. Qu'elle a ce goût qui nous donne la grimace, qui picote la langue. Ouais, la vie est amère. Et puis je me sens égoïste : elle l'est pour tout le monde. Pour Emily, pour les orphelins, pour Moor, les villageois. Pour l'île entière. Pour peut-être ce monde-là, ce monde qui est le mien et qui ne plaît pas aux autres. Je réponds au sourire d'Emi, à la fois doux et douloureux. Je ne veux pas me souvenir que j'avais des parents et une vie avant. Des frères et des sœurs, des amis que j'aimais. Ils ne doivent plus exister pour moi, les temps ont changé. « Tu as raison. Je ferais mieux de tout oublier, de me détacher du monde entier. » Mais pas trop non plus, il faut trouver un juste milieu. Et puis la question qui tue. Ça me blesse presque. Comment je pourrais me faire à autant de changements, de tristesse ? Je regarde la blonde, attristée. Une ombre passe dans mes yeux mais je contiens ma rage et mon impuissance. « Je... Nan, je m'y fais pas. On peut pas vivre dans un tel endroit et pourtant c'est la réalité, je dois m'y faire. On doit toujours savoir d'adapter dans ce genre de situations. » Je ferme les yeux pour me contenir, mais je donne quand même un grand coup dans une pile de linge inconnue. Je me prends à espérer que ça doit celui de la vieille Moor, pour lui faire les pieds, mais bon, elle doit laver ses affaires ailleurs, ou ne pas les laver du tout. Pourtant je me reprends vite. Je ne suis pas faible, d'accord ? Juste un peu chamboulée. « Désolée... Je sais pas ce qui me prend. » Je m'efforce de respirer calmement, les yeux toujours fermés pour éviter que les larmes ne coulent. Je respire, très fort. Disparaissez, larmes salées. Disparaissez pour toujours...

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTER • VOTER • VOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les amis sont la famille du cœur. [Emily]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les amis sont la famille du cœur. [Emily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les amis sont la famille qu'on se choisit.
» Les amis sont la famille qu'on se choisit.
» Les ennemis de mes amis sont mes ennemis (Déa)
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski
» Mes amis sont ma famille, mais sont aussi les barreaux de ma prison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-