Forum RPG. 2017. Détenteur d'un pouvoir ou simple humain ? Vous avez tout deux votre place ici, mais prenez garde, le secret ne doit pas être révélé. Entre haine, amitié et aventure. Le secret survivra t'il ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Lun 23 Fév - 0:14

Putain.
Putain de temps.
Les adultes ils sont chiants. Parfois. Souvent. Les adultes ils s'en foutent qu'on aille bien ou mal, qu'on aie envie de rire ou pleurer. Qu'on vive heureux. Tant qu'on sert à quelque chose, ils s'en foutent. Je les connais les adultes, et pas un seul n'a pris soin de moi. Mes parents m'aimaient et me choyaient, eux.
Mais mes parents ne sont plus là.
Et c'est ça le plus triste.

Ma vie est un sourire douloureux.

Avant, je riais devant le soleil, devant les nuages, devant le sourire des gens, mais maintenant quand je vois ça j'ai envie de pleurer. Parce que mes parents ne sont plus là pour voir mon rire et mes fossettes sur les joues. Parce que je sais qu'ils ne vont plus m'encourager de leur voix chaude et réconfortante. Qu'ils ne vont plus pouvoir m'assurer qu'ils ont confiance en moi et en mon talent.
Le bruit du moteur qui s'arrête me sort de mes pensées. Je pousse un long soupir et m'extirpe de la voiture. Pas besoin de savoir que je suis arrivée ; je le sens, c'est tout. Je claque la portière derrière moi et le policier qui s'occupe de moi sort de la voiture à son tour. Il me sourit légèrement et ouvre le coffre, me tend mon baluchon.
Oui, un simple baluchon en toile, qui transporte juste l'essentiel. Pas besoin de grosse valise ou de quoi que ce soit. Je n'ai que des habits, une brosse, et Cochon, ma petite peluche que je garde depuis ma naissance. Si je ne l'ai pas auprès de moi, je n'existe plus. Sam n'existe plus.

Je soupire alors que le policier m'accompagne jusqu'à l'entrée de l'austère bâtiment qui me fait face. Il a l'air tellement sordide... J'en ai presque envie de partir en courant. Je m'aventure dans le hall d'entrée, qui se relève aussi vide que silencieux, et j'en ai la nausée. Le flic me sourit, compatissant, et décide d'être trop pressé pour rester attendre avec moi que quelqu'un m'accueille. Il me frotte les cheveux et lâche :
« Désolée chérie, je m'en vais. » J'ai envie de lui foutre une baffe. Il ne me connaît pas, ce type. « Courage, et au revoir. » Non, pas au revoir, mais adieu. Je ne le reverrais jamais. Et tant mieux.

Je ne le regarde pas partir. Au lieu de ça, je sors Cochon de mes bagages, et je m'assois par terre pour enfouir mon nez dans le ventre de la petite peluche. Je m'en veux tellement. Je ne sens presque plus mon cœur tant j'ai mal. Mais je vais bien devoir m'y faire...
Pour me donner du courage, je me mets à fredonner. Bientôt, les paroles de la chanson, douces et violentes à la fois, se répercutent contre les mur et donnent de l'émotion à mon chant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Jeu 26 Fév - 20:45

Il pleut, il tombe des cordes et des cordes d'eau, Leah regarde par la fenêtre avant de pousser un long soupir, ce temps à le don de le déprimer. Il repense à son entretient avec Moor quand il lui a amené les fameuses feuilles remplies, il en a passé du temps dessus, mais tout était parfait, même Moor n'a rien put dire. Ils ont parlé pourtant, des jumeaux, Leah ne savait pas où se mettre. Il ne veut pas les abandonner mais il n'a pas non plus envie de les assumer, pas maintenant, pas avec le bébé qui vas arriver, il n'a rien dit bien sur mais il à laissé comprendre qu'il ne souhaitais pas la garde de son frère et de sa sœur, pas sur le moment en tout cas. Il se sentait coupable, un peu, de laisser les faux jumeaux ici mais il n'arrive pas à trouver de solution qui pourrait satisfaire tous le monde.

Il soupire, essayant de chasser tout ça de son esprit. Il vadrouille dans les couloirs, essayant de regrouper tout ce qui lui appartient, il à un peu tendance à laisser traîner ces trucs un peu partout, c'est étrange certes mais c'est Leah. Soupirant il regarde les gosses dans le cour, des gamins que rien n'arrête pas même la pluie, il se dit qu'il à été un des ces gamins et ça lui fait bizarre, énormément. Quitter cet endroit vas être étrange, il est pressé, mais en même temps, c'est un peu sa maison malgré tout, ce n'est pas le meilleur endroit au monde, loin de là mais il à quand même vécut ici près de neuf ans de sa vie, alors partir c'est étrange. Il soupire encore remettant sa veste en place, il frisonne.

Il ne sait pas quoi faire, Marlene est introuvable, elle est sûrement caché au grenier, elle y vas souvent mais Léandre veut la laisser, ils ont tous les deux besoin de se trouver seul à certain moment, tous le monde à besoin de se retrouver seul un peu. Il pense au jour où il vas emménager avec elle, bientôt et dans très peu de temps et bien il n'en auront plus de temps pour eux, avec le bébé. Cette pensé le fait sourire, il repense à leur enfant, il a hâte, tellement hâte de tenir ce petit bout dans ses bras, son enfant, il l'aime, il se moque de ce qu'on dira, ils sont jeunes, et alors, ils s'aiment et c'est bien ça qui compte au final. Il sourit à cette pensé, oui il est pressé de faire la connaissance de ce bébé qui grandit en Marlene.

Il se rapproche sans y penser du hall, bientôt ils le franchirons pour de bon, même si Leah sait qu'il reviendras, car il y a trop de monde qui compte, mais ça seras bien différent. Il entends un bruit soudainement, il tend l'oreille, un chant, c'est beau. IL pousse tout doucement la porte et se dirige vers l'origine de cette chanson, il voit une jeune fille en boule, avec une valise, il comprend de suite que c'est une nouvelle, c'est pas bien compliqué de le comprendre en même temps, il se rapproche tout doucement d'elle, il se dit que personne ne viendras, aucun surveillant alors il pousse un petit soupir et prend son carnet. Il se rapproche encore d'elle avec de délicatement posé une main sur son épaule, pour attirer son attention, il sourit avant de faire glisser son carnet vers elle, pour qu'elle lise, espérant qu'elle comprenne l'anglais. Il attend qu'elle fixe la panneau :
- « Salut, je parie que t'es nouvelle, je t'aide si tu veut. »
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Lun 2 Mar - 10:26

Je n'entends plus rien, sauf mon chant, cette jolie mélodie qui s'élève entre quatre murs mais qui veut sortir, qui veut creuser jusqu'à trouver l'autre partie du monde, celle que je n'ai jamais connue. J'ai l'impression que mon cœur s'est arrêté, mais je continue, je chante pour mes parents, mes frères et sœurs, pour Cochon, et aussi la vie qui m'attend.
Une main se pose alors sur mon épaule et me fait sursauter. Je rougis, honteuse, avant de lever le regard. Ce n'est pas un adulte – quoique –, comme je m'y attendais, mais un orphelin. Il en a l'attitude. Silencieuse, je le fixe, jusqu'à ce qu'il me tende un carnet. Je cligne des yeux plusieurs fois, lisant les mots qui y sont gribouillés, avant de comprendre. Je me lève et esquisse un faible sourire, mal à l'aise.
« Oh, tu es muet ! Je... Je savais pas ! »
Il vaut mieux que j'arrête le massacre tout de suite... Je me prends à croiser les doigts pour qu'il soit sourd aussi, histoire qu'il ne m'ait pas entendu. Comme ça ne semble pas le cas, je reste silencieuse quelques secondes, réfléchissant à la meilleure pirouette de rattrapage que je peux employer. N'en trouvant pas, je décide d'ignorer sa proposition et de lancer quelque chose, histoire de démarrer la conversation. Sauf que ce que je dis ne sort pas du tout de ma bouche comme je l'avais prévu...
« Wouah ! Tes muscles, tu les gonfles aux stéroïdes ? »
C'est ridicule. Je suis ridicule. Gênée, je souris un peu plus, bafouillant quelque chose que je ne comprends pas moi-même. N'osant plus croiser son regard, je saisis mon baluchon et j'y fourre ma petite peluche. Je n'ai pas envie qu'il la voie. J'ai 16 ans et je ne suis plus un bébé.
« Euh... Tu sais si quelqu'un va venir me chercher ? »
J'avais prévu de dire ça d'un ton plus ferme. Je me balance d'un pied à l'autre, embarrassée. Je n'ai jamais essayé de parler avec un muet, mais c'est franchement compliqué. Je déteste dire des tas de trucs et ne recevoir que le silence en retour. Un gros doute me prend soudain et la peur ridicule de me retrouver dans un orphelinat de muets me tord le ventre. Ça, c'est fait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Lun 9 Mar - 23:43

Léandre regarde la fille, elle semble surprise, il connaît ce genre de regard, il y est habitué, alors ça lui passe complètement au dessus de la tête. Il attend que la surprise passe sur son visage. Il hausse les épaules quand elle lui dit qu'elle ne savait pas, bien sur, ce n'est pas écrit sur son visage, alors nan, elle ne sait pas, comme la plupart des gens qui lui parle la première fois, mais il s'en fout tellement, encore plus maintenant qu'il vas partir. En ce moment il est tellement content qu'il en faut beaucoup pour le mettre en rogne, énormément même, déjà qu'habituellement il faut y aller. Il la regarde, essayant de cherche son age, il lui donne quinze ans, seize à tous cassé, elle lui semble bien fragile cette petite, trop fragile. Il sent de nouveau l'envie de la protéger, car il est comme ça Leah. Il la regarde alors qu'elle reste muette, elle à pourtant une jolie voix.

Il pousse un gloussement face aux mots de la jeune, elle se rend compte de ce qu'elle dit là où quoi ? Il la regarde avant de jeter un œil discret sur son torse, il est vrai que l'uniforme est assez serré et qu'on devine facilement le dessin de ses muscles, ses bras nus aussi sont assez fort. Il finit par hausser les épaules, il ne fait rien de particulier, simplement faire des câlins à un tas de petit ruban jaunes et les porter, ça doit venir de là, cette force. Il sourit, pensant que bientôt c'est son propre enfant qu'il prendras dans ses bras. Son sourire s'efface un peu cependant, quand il repense au rumeur qui commence à grandir, il ne sait pas jusqu'où elle se sont répandues mais il sait qu'elles vont être vites confirmées, car contrairement à celui de la prof de math, e ventre de Marly ne vas pas apparaître d'un coup. Il se passe une main dans les cheveux.

Elle lui demande si quelqu'un était censé venir la chercher, de nouveau il rit doucement, elle vas vite comprendre que compter sur les adultes ici n'est pas l'idée la plus intelligente. Il soupire avant de prendre son carnet :
- « Normalement oui mais ils ont sûrement oublié, ne le prend pas personnellement, c'est toujours la même chose. »
Il fait une petite grimace, à combien d'orphelins les surveillants ont fait le coup ? Lui avait eu de la chance, mais c'est uniquement car il était arrivé avec des bébés et que l’assistante sociales l'avait accompagné jusqu'au bureau. Il reprit :
- « Je peut t'aider si tu le souhaites, je te promet que j'ai l'habitude, ou on peut trouver quelqu'un d'autres si mon mutisme te gène. »
Il garde un visage neutre, habitude. Il écrit encore :
- « En fait tu t'appelle comment ? Et tu a quel age ? »
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Lun 16 Mar - 19:51

Je laisse mon regard dériver le long des murs sans oser croiser les yeux du jeune homme. Je n'ose pas me l'avouer, mais il me fait peur. Il est deux fois plus grand que moi et je peux le qualifier légitimement de montagne de muscles. Mais ma question est ridicule, parce qu'un orphelin n'use généralement pas de stéroïdes anabolisants. Je soupire. Je suis incorrigible. Parfois je maudis mes parents qui ont donné naissance à un monstre. Je ne calcule même pas ce que je dis. Je suis un peu une machine. Parce que si le garçon, là, est pas fâché, il le sera une fois qu'il me connaîtra mieux...
Il me rassure en m'écrivant sur son carnet de ne pas prendre personnellement le fait que personne ne soit venu m'accueillir. Ouah, je vais me plaire dans cet orphelinat dites donc... Je baisse une nouvelle fois le regard, n'osant pas poser les yeux sur lui. Je l'ai déjà assez dévisagé comme ça.
« Ok. » J'ai envie de dire autre chose mais une boule dans ma gorge m'en empêche. Je soupire. Ma maladresse est sans doute le pire de mes défauts. Je suis gauche tant quand je parle que quand j'agis. Il doit me prendre pour la cruche de service. Il n'y a que quand je chante que je me lâche totalement. Et il a dû expérimenter ça quand il m'a entendue, tout à l'heure.
Le jeune homme me montre une nouvelle fois son carnet, et j'arrondis les yeux quand je lis ce qu'il a écrit. Il est dingue ? Non, maintenant qu'il est là je ne vais pas le laisser partir. Je suis bien capable de me perdre dans un établissement aussi petit que celui-là...
« Non non ! Me laisse pas ! On s'en fout que tu sois... euh... muet... » Je déborde évidemment de délicatesse... C'est sans doute dans ces moments-là que je me hais le plus. Je me masse les tempes, exaspérée par ma propre bêtise, me disant qu'on atteint un niveau de connerie rarement observé dans l'histoire de l'humanité.
Je soupire pour moi-même avant de me décider à soutenir le regard de l'armoire à glace. En réalité, je suis morte de frousse, autant devant le fait inacceptable que mes parents sont morts il y a peu de temps, autant quand je vois les muscles qui saillent sous l'uniforme du jeune homme. Si je ne voyais pas qu'il est orphelin, je le prendrais pour un vigile.
« Sam Hamilton, 16 ans. Et toi ? » Je fronce les sourcils. Je me demande pourquoi il a besoin de me demander ça, parce que de toute façon il ne pourra pas m'appeler. Je suis ridicule à penser ça, mais il faut dire que c'est pas la fête dans ma tête.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTERVOTERVOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Dim 5 Avr - 18:19

Léandre regarde la jeune fille, il comprend parfaitement qu'elle soit un peu déroutée par son handicap et ça lui fait un peu peur, se dire qu'il vas subir ça tout le temps très bientôt, car il sait que ça vas être le cas. Il ferme quelques secondes les yeux, pensant à ce qui l'attend au village, il n'a pas connu le monde extérieur depuis ses onze ans, il à vécut dans cet espèce de cocon, un peu protégé, là où tous le monde le connaît. Il soupire, il sait que ça vas être dur, mais même si il à un peu peur, ça ne l’arrêteras pas. Il voit bien que cette fille se sent mal à l'aise avec elle, il se demande si c'est sa carrure ou son handicap qui la met dans cet état. Il sourit, essayant de se rendre sympathique, si elle le connaissait un peu plus il saurait qu'il ne lui ferrait pas de mal. Il bouge un peu, pour aller vers la porte.

Elle lui dit de ne pas partir, de ne pas la laisser, il comprend, totalement, ce sentiment d'être isolé, abandonné dans un lieu inconnu. Il lui sourit et fait un mouvement de recul, comme pour lui montrer qu'il ne vas pas la laisser comme ça, il ne la laisserais pas dans la galère, il n'est pas comme ça. Il la regarde en souriant malgré sa façon un peu maladroite qu'elle a pour le retenir. Il la fixe avant de hausser les épaule et il lui écrit :
- « Très bien, je reste, t'en fait pas, c'est pas contagieux. »
Il sourit doucement, il n'est pas méchant dans cette phrase, juste réaliste, car il comprend qu'elle puisse être dérouté par son handicap.

Elle croise enfin son regard, comme effrayé, il se sent encore mal de lui faire peur de la sorte. Il regarde discrètement ses muscles, il se demande si il fait cet effet à tous le monde et d'un coup il prend peur. Il pense à son bébé, est ce que son enfant vas avoir peur de lui aussi ? Ou est ce que son bébé comprendras qui il est ? Il ne sait pas mais il espère que le bébé ne se mettras pas à pleurer dès qu'il le voit. Il soupire avant de reporter son attention sur la fille qui se présente. Il voit son air troublé. Il prend de nouveau son carnet avant de lui répondre :
- « 16 ans, donc tu seras chez les verts alors, c'est ton groupe. Moi c'est Léandre Winter, j'ai presque 20 ans et je suis chez les blancs, mais plus pour longtemps. »
Il sourit de plus belle en pensant au futur, bientôt bordel, bientôt. Il se rapproche de la porte te lui fait un petit signe pour qu'elle le suive, il finit par prendre la valise de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Jeu 9 Avr - 9:55

Je fixe le jeune homme, légèrement perplexe. Si il est muet, pourquoi n'est-il pas en établissement spécialisé ? Je veux pas paraître méchante, mais ça lui conviendrait mieux, je pense. Mais bon ce n'est pas à moi d'en juger, et si on l'a mis à Moor, c'est qu'il n'a plus de parents, ou qu'un seul. Ou les deux.
Ça me fait frissonner. Moi je sais que mes parents sont morts. Mais certains des orphelins ont simplement été abandonnés, et c'est sans doute le plus douloureux. Je devrais peut-être m'estimer heureuse ? Même si, en l'occurrence, je ne peux m'empêcher de m'attrister à ces pensées.
Mes parents qui n'avaient pas compris mon désir de chanter, même pour le plaisir. Mes parents que j'avais détesté pour leur refus de me laisser prendre des cours de chant. Mes parents qui avaient enfin reconnu mon talent et m'avaient payé des profs, des tas de profs.
Je soupire et baisse les yeux, gardant quand même un œil sur le carnet du géant. Il ne me fait pas vraiment peur, mais j'ai plutôt tendance à ne pas contester avec les muscles, ayant déjà eu de mauvaises expériences en la matière.
« Ok. Les verts. C'est un système de groupe ? » Il me donne alors son nom. Léandre. J'aime bien. C'est français, non ? Puis son âge. « Ouah, 20 ans ! » je ne peux m'empêcher de m'exclamer.
Je lui souris, un peu gênée. Je suis toujours trop expressive. Il va falloir que les orphelins d'ici s'y fassent.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTERVOTERVOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Lun 13 Avr - 23:12

Léandre regardais la gamine qui se tenait devant lui, il l'aimais bien cette petite, même si dans le genre délicate on repasseras. Il lui sourit doucement avant de porter sa valise et de se diriger doucement vers le dortoir des verts, juste à coté du sien. Il sourit toujours, il peut sembler con, simple d'esprit, il s'en moque bien, il sait que tout vas bien dans son esprit alors qu'elle pense ce qu'elle veut, Leah s'en moque, ce genre de chose, il vas y avoir le droit à longueur de journée quand il seras en ville, encore plus quand il auras le bébé avec lui. Il passe une main sur ses cheveux et soupire, il a envie d'en finir vite avec tout ça, pas forcément avec elle, simplement avec l'orphelinat. Il la regarde encore alors qu'elle lui demande si c'est des groupes, il hoche simplement la tête, il n'a pas envie de se lancer dans des explications, il vas falloir mais il attend encore un peu, histoire d'avoir toutes ses questions potentielles. Il la regarde encore alors qu'elle fait une drôle de tête avant de s'extasier sur son âge. Il sourit doucement, oui ça fait vieux, c'est aussi pour ça qu'il est pressé de se tirer, avec Marly en plus, il se dit que si le bébé n'arrivait pas si vite il serait encore là pour un bon moment, avec son frère et sa sœur avec Violet et Anna et Lue aussi. Il s'en veut de plus belle, de les planter tous. Il reprend son carnet pour écrire « Oui ce sont des groupes d'age, ils servent pour les cours, les dortoirs et aussi le couvre-feu. » Léandre lui montre son carnet avant d'ajouter « Oui vingt ans ça fait veux, mais t'en croiseras d'autre, partir d'ici c'est pas simple. » Il soupire, il ne veut pas lui faire peur mais il veut être honnête, qu'elle sache où elle a atterrie.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Ven 1 Mai - 21:11

Je lui souris légèrement. J'ai l'impression de ne faire que ça : sourire. Sourire, et encore sourire. Oui, que ça. Je pousse un léger soupir. Pour changer. J'aimerais bien que les gens soient tous comme Léandre. Gentils, le cœur sur la main... Pas forcément muet, mais au moins sympathiques. Si je n'avais rencontré que ce type de gens toute ma vie, peut-être que mes parents ne seraient pas morts. Mais spéculer sur leur décès prématuré ne me les ramènera pas et je suis condamnée à rester ici jusqu'à ce qu'on me laisse sortir.
« Les verts et les blancs. Il y a quoi d'autre, comme groupe ? » je demande, curieuse. Je suis gentille, hein. Non, parce que je pourrais être carrément désagréable étant donné ce qu'il s'est passé avec les services sociaux. On m'a arraché à mes frères et sœurs, et se retrouver dans ce pensionnat était une mauvaise idée dès le départ.
Mais bon, quand je suis méchante, je reviens vite à la Sam initiale car je déteste voir les gens souffrir. C'est dans ma nature. Je dis oui à tout le monde, et évidemment, un jour, ça me retombe sur la gueule.
« Quand est-ce que je pourrais quitter légalement cet endroit ? »
Si Léandre a 20 ans et est toujours ici, c'est qu'il va falloir que j'attende patiemment. Au pire, je fugue. Mais si je me fais des amis, il sera dur de les quitter.
Houlà, du calme, du calme, Sam. T'es pas encore arrivée là. T'as un bon bout de chemin à faire.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTERVOTERVOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Dim 10 Mai - 1:13

Elle ne fait que sourire, ça change et il espère qu'elle vas garder cet air heureux ici, car ce n'est pas gagné d'avance, cet endroit est un peu un sorte d'aspire joie de vivre, enfin on voit bien des gens rires et sourire mais c'est souvent d'un air faux. Il lui sourit aussi, y'a pas de raison de toute façon. Elle enregistre le nom des groupes et lui demande ce qu'il y a d'autres comme groupe. Il écrit alors sur son calepin « Les jaunes jusqu’à dix ans et les rouges entre dix et quatorze ans. » Il se dirige vers le dortoir de la jeune fille, il se dit qu'il y auras peut être quelques unes de ses camarades, non pas qu'il veut se débarrasser d'elle mais car ce serait sûrement plus simple pour elle, d'avoir des filles de son age et qui parle en plus, combo gagnant quoi, mais apparemment la chance n'est pas avec lui ni avec elle, il n'y a personne dans le dortoir, à croire qu'il y a eu un abandon de ce dernier. Bon ben tant pis, il continue de lui sourire avant de répondre à sa question, partir, c'est sûrement le truc le plus compliqué ici. Il soupire avant d'écrire « Et bien, rarement avant vingt ans et encore, ça peut être plus long, moi c'est uniquement car j'étais en couple et que j'avais de l'argent que Moor à dit oui. » Il repense à leur passage dans le bureau avec Marly, ça avait été affreux mais en même temps ça avait été le jour de leur libération alors il ne sait pas vraiment comment repenser à cet événement.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Ven 22 Mai - 20:36

Je hoche la tête à chaque fois qu'il me tend son carnet pour m'informer de quelque chose. Je me fais la réflexion que ça doit être vachement long d'écrire à chaque fois, de montrer la page puis de réécrire. Franchement, heureusement qu'il n'est pas sourd et aveugle avec ça. Je lui souris, mon côté gentille petite fille reprenant le dessus. Il m'a entendue chanter tout à l'heure et je n'étais pas très à l'aise en le comprenant, mais je suis sûre qu'il ne le répétera pas autour de lui. Et puis, quelle cruche de me mettre à chanter en un lieu inconnu où n'importe qui peut mettre les pieds... Je me désespère moi-même parfois. Je lis ce qu'il a écrit et m'étonne de l'âge auquel les orphelins peuvent se tirer d'ici. J'ai du temps à faire passer pour arriver jusque-là... Je soupire, avant de tiquer sur un truc intéressant. « Alors comme ça tu es en couple ? » L'amour est donc possible dans un lieu aussi sordide ! « Qui est l'heureuse élue ? » Si il me répond que c'est une villageoise, je l’assomme. Moi je veux du romantique, un truc qui me fasse rêver, quoi.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTERVOTERVOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Ven 19 Juin - 23:21

Il regarde la jeune fille, ça fait du bien de voir quelqu'un qui sourit, au lieu des éternelle tête d'enterrement qu'affiche la plupart des autres personnes. On continue d'aller vers les dortoirs, lieux qu'elle vas apprendre à connaître et à détester sûrement, en tout cas Leah les déteste lui, ces dortoirs emplit de bruit et puis aussi d'odeur bien désagréable pour ce qui en est de celui des garçons. Elle semble soudainement intéressé et lui demande alors qui est sa copine. Il aurait envoyé bouler pas mal de monde mais Sam lui est sympathique alors il sourit doucement puis écrit « Marlene » Vu sa tête elle semble attendre plus qu'un simple prénom alors Leah se pose dans un coin du couloir et écrit un petit résumé de toutes l'histoire, en zappant certain passage, notamment l'épisode Violet. Il finit par lui tendre le carnet sur lequel trône quelques explications un peu maladroite de toute l'histoire « C'est aussi une ruban blanc, on se connaît depuis des années mais on s'est parlé qu'il y a quelques mois, c’est ce qu'on appelle un coup de foudre, dans quelques semaines, quand on sort d'ici, on vas se marier. » Étrangement il à parlé du mariage mai pas du bébé, alors qu'il n'est pas idiot, les rumeurs vont déjà bon train, elle vas le savoir, trop tard, de toute façon il est certain qu'elle vas poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Jeu 20 Aoû - 19:28

Je dévisage Léandre d'un air curieux. J'ignore s'il va me répondre, mais il me doit au moins ça. Je ne sais pas quoi faire d'autre pour alimenter la conversation, alors je fais comme je peux : des efforts. Je sais que ça ne doit pas être facile tous les jours d'écrire chaque réponse dans un carnet, mais il n'a pas le choix et j'imagine qu'il en a l'habitude. Je regarde le prénom de sa copine écrit sur le carnet, et souris doucement. Marlene, c'est un joli prénom. Mais le garçon s'assied et recouvre une page entière de son écriture. Je me penche pour lire une fois qu'il a terminé, et hoche la tête d'un air expert, même si c'est la dernière chose que j'aurais dû faire dans les circonstances actuelles. « … Bon mariage, ahah. » Il n'y a aucune ironie dans ma voix mais je me sens quand même mal à l'aise. Je ne sais pas quand ils vont partir mais Leah a l'air de désespérer d'être ici. J'ai peur pour la suite, à vrai dire. Je sens que cet endroit glacial ne va pas être une petite partie de plaisir. Prise d'une bouffée de nostalgie, je sors ma peluche en forme de cochon de mon sac et la serre contre mon visage pour respirer à fond son odeur et m'en souvenir pendant les prochaines minutes. Je le tends à Léandre, face tournée vers lui, le présentant comme si c'était une personne réelle. « Ça, c'est Cochon. C'est mon meilleur ami depuis toujours. » Si je suis aussi maladroite avec les gens, c'est peut-être pour essayer de refouler mes envies secrètes. Comme celle d'assister au mariage de Léandre le jour venu. Je ne sais pas s'il pensera à moi ; et pour tout dire, je suis quasiment certaine que je ne ferais pas partie de sa liste d'invités ce jour-là. Je n'en suis pas digne, et je le sais. Alors je ne me fais pas d'illusions...

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTERVOTERVOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Sam 29 Aoû - 23:59

Léandre fixe le visage de la jeune fille, cherchant à savoir ce qu'elle pouvais bien penser de lui, on se mari rarement si jeune sans raison, est ce qu'elle a compris ? Est ce qu'elle se doute qu'il n'y a pas que de l'amour dans tout ça ? Qu'il y a un bébé dans cette histoire ? Il sourit amusé quand elle le félicite, c'est rare, il n'y a pas grand monde qui le fait, en même temps il n'y a pas grand monde qui le sait. Il griffonne sur son cahier « N'en parle pas s'il te plaît, la plupart des gens n'en savent rien et on préfère être discret. » Là il se rend compte qu'il a peut être fait une connerie, il ne la connaît pas et dans quelques minutes elle vas passer par la case bureau de Moor, alors si elle parle trop, si elle dévoile le mariage ou si pire elle a deviné le coup du bébé et qu'elle le dit à la directrice, cette dernière le tuerait mais surtout elle tuerait le gamin et Marly, Marly bordel, il vient de la mettre en danger, il est con, ce qu'il est con. Il fixe alors la peluche qu'elle sort de son sac, nan elle ne peut pas être méchante, c'est encore une gamine, elle ne balanceras rien a Moor, comment une fille qui a encore un doudou pourrais faire ça ? Il soupira, il se souvint de son doudou à lui, un petit chat rouge, il ne l'avais plus depuis un moment et pour une bonne raison, son père l'avait jeté à la poubelle un jour après l'avoir rué de coup une fois de plus. Leah chasse les souvenirs, c'est finit, pas la peine de se faire mal comme ça. Il sourit et écrivit « Elle est mignonne ta peluche. Tu l'as eu où ? » Tout en écrivant Leah arrive devant le dortoir des verts. Il lui fait signe d'entrer, c'est vide alors il la suit.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 17 ans
Avatar : kaya scodelario
DC : mark
Statut : célibatairement attirée par un beau brun
Messages : 286
Points : 24
Date de naissance : 25/01/1977
Age : 40

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar

Sam Hamilton
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   Sam 7 Nov - 17:36

« N'en parle pas. »
Je hoche la tête, compréhensive. Je sais que ce n'est pas facile de vivre dans un orphelinat, mais ça reste a expérimenter. Je sais aussi que ce genre de rumeurs se propage très vite, toujours un peu plus déformées a chaque fois. J'ai vécu dans les bruits de couloir toute mon enfance, ma réputation s'est ballottée de maladroite mignonne à droguée dépendante, alors que je sais tout juste ce que c'est que de l'herbe.
Je regarde Leah, un mince sourire aux lèvres. Il ne peut pas savoir a quel point je comprends le fait de ne pas pouvoir parler. J'ai l'impression que toute mon enfance, on m'a coupée la langue pour l'empêcher de pousser. Que ce n'est que la première fois que je me suis décidée a chanter, a chanter vraiment, que je me suis rendue compte que j'avais une voix. Une belle voix puissante. Et qu'avec, je pouvais étonner les gens. Les faire rêver.
Pour commencer, je me suis faite rêver moi même. J'en avais besoin, de croire en moi, avant les autres. C'est ainsi que tout a commencé. Et aussi que tout s'est fini.
« Je comprends. Je me tairais, ne t'inquiète pas. » Je suis quelqu'un de confiance. Les gens apprennent a me connaitre et c'est l'une des premières choses qu'ils retiennent de moi : que je suis gentille. Parfois trop. Souvent trop, peut-être. Mais je suis ainsi faite, naïve, et je préfère ça que de mordre les requins sous prétexte qu'ils ont des grandes dents.
Je regarde le carnet que me tend Léandre, ma peluche toujours dans la main. Je la fixe, comme si c'était la première fois. Elle est tellement belle. A moitié déchirée, mordue, défigurée, mais elle est encore là. Comme si elle était plus vivante que moi, que cet orphelinat entier. Et son odeur, une odeur de poussière et de renfermé. L'odeur de ma chambre...
Ma maison vient a me manquer, cruellement. Ça me prend aux tripes comme lorsque je chante a fond, que je chante pour moi et pour personne d'autre. J'ai envie de chanter, en ce moment. Mais ce serait tellement ironique face a un muet, ça passerait pour du sarcasme pur. Je ne suis pas de ce genre là, qui se moque des plus faibles simplement parce qu'il leur manque quelque chose. Je suis sur que Leah est bien plus bourré de qualités que ceux qui ont une voix.
« Un cadeau a ma naissance. Elle m'a suivie partout depuis, et je peux te dire qu'elle en a vu de belles. » Je souris. Cochon c'est bien plus qu'un cadeau, c'est ma vie entière résumée dans un bout de tissu sale. C'est un cochon tout simple et un peu moche, mais c'est pas juste cochon : c'est Cochon. Avec un grand C.
« Est-ce qu'ici les enfants volent beaucoup les affaires des autres ? » C'est une question qui me paraît utile d'être posée. Je ne veux pas qu'on me dérobe tout dès mon arrivée, ce serait bête d'aller en cours toute nue.

_________________
oui maman jvais faire cqui faut
○ avec des sy j'serais intouchable comme omar
crackle bones.


VOTERVOTERVOTER

https://www.youtube.com/watch?v=57mkfFdvREw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je ne m'enfuis pas, je vole ♪[END]
» Je ne m'enfuis pas je vole. [Léandre]
» Je ne m'enfuis pas, je vole [PERLOU ♥]
» Vole petit papillon !
» Qui vole un oeuf, vole un boeuf !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-