Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La patinoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: La patinoire   Mer 11 Fév - 18:14


Enfiler vos patins et essayer de tenir sur vos jambes, une fois que vous comprendrez qu'il faut bien glisser et non pas essayer de marcher avec vos patins, vous pouvez glisser, avec l'être aimé à vos cotés. La patinoire est grande et un chemin vous fait longer un tas de décor idyllique, quelques kiosque sont posés de ci de là pour vous permettre de vous reposer un peu. Attention cependant, a patinoire est là l'abandon depuis un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Sam 21 Fév - 0:26

Maximilien se sent étrange, car il a rendez vous avec Lula pour la saint valentin et ce n'est pas une chose qu'il a souvent fait, il n'ai pas vraiment du genre romantique et pourtant aujourd'hui il veut faire ça bien. Il ressert sa cravate avant de regarder son reflet. Il finit par être satisfait et se re-coiffe un peu avant de quitter la salle de bain. Dans la salon il prend sa veste puis la petite boite qui contient le cadeau de Lula avant d'attraper le bouquet de fleur, il espère qu'elle ne fait pas d’allergie, il se sentirait idiot. Il regarde une dernière fois le tiroir où il cache son revolver, hésitant à le prendre, après tout on ne sait jamais ce qui peut arriver mais il soupire avant de renoncer, prenant simplement un couteau, histoire de ne pas se retrouver totalement désarmé si il se fait attaqué, on est jamais assez prudent.

Il prend ses clés pour conduire jusqu'à l’orphelinat, là il rejoint Lula, il sourit doucement en la voyant, il fla salue en murmurant :
- « Bonjour Lula ! »
Il lui tend le bouquet de fleur en souriant. Il prend ensuite sa main pour aller là où la journée est organisé, il se demande ce qui les attends. Sur le chemin il n'a pas peur mais il sert la main de Lula pour lui montrer qu'il est là avec elle, il la protégeras si elle en a besoin. Ils arrivent enfin sur leur lieu, il sourit d'un air amusé mais aussi intrigué, les voilà devant une grande patinoire, là bas il y a plein de patins, il sourit avant de demander :
- « Tu sais en faire ? »
Il l'imagine difficilement sur la glace mais lui même risque de se ridiculiser alors sait on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Dim 1 Mar - 13:24

Lula avait été surprise par l'annonce de la directrice. Une journée de libre pour la saint valentin ? Au cours des années elle avait apprit a lire entre les lignes avec Moor, et la il y avait forcément quelque chose. La gentillesse gratuite, ce n'était pas vraiment la tasse de thé de l'ABF, comme elle et ses amis l’appelaient lors de leurs années a l'orphelinat.
Elle y avait mûrement réfléchit et s'était dit que quitte a vivre a l'orphelinat, autant profiter des seules sorties autorisées, même si quelque chose de négatif allait probablement arriver peu de temps après.
Ainsi elle avait appelé Max, et lui avait expliqué la situation. Sur le coup elle s'était sentie un peu gênée que ce soit la femme qui invite l'homme, puis elle s'était dit que ça n'avait pas d'importance au final. Et ça faisait une longue semaine qu'elle planifiait sa tenue, le cadeau qu'elle allait lui offrir. Elle avait passé plusieurs heures de son temps libre a chercher le cadeau parfait. Elle avait finalement opté pour un bracelet d'argent qui lui avait coûté un bon mois de salaire, mais elle était contente et espérait lui faire plaisir.
Elle avait passé au moins une heure devant la glace, voulant être parfaite pour lui. Elle avait bouclé ses cheveux, portait du rouge a lèvres et une robe assortie.
Elle était descendue devant le bâtiment, au même endroit où il l'avait rejoins a leur premier rendez vous. Elle sourit en y pensant, et son teint vira au carmin quand elle entendit le moteur de sa voiture.
Elle vint vers lui, et saisit le bouquet qu'il lui tendait en murmurant un merci. Les fleurs étaient magnifiques, et elle déposa un petit baiser sur le coin des lèvres de Max.
Puis ils se dirigèrent, main dans la main, vers le lieu qui leur était assigné. La patinoire. Elle étouffa un rire quand il lui demanda si elle savait en faire.

"J'en ai fais quand j'étais en France. Mais je ne sais pas si je sais toujours en faire. Et toi ?"

lui demanda t'elle, en plongeant son regard dans celui de Max, un sourire sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Lun 9 Mar - 0:13

Max regardait Lula en souriant, il avait été ravi de son invitation, même si ça l'avait un peu surprit, il ne s'en était pas vraiment formalisé cependant, trop content de passer du temps avec elle. Il avait d’ailleurs sourit comme un idiot après son coup de fil, trop heureux de la revoir après leur soirée chez lui, cette soirée avait été formidable et il espérait que cette journée se passerait bien aussi, car il appréciait Lula, il l'aimait en réalité. Max n'était pas du genre à croire au coup de foudre, ce n'en était d’ailleurs sûrement pas un mais elle l'attirait, c'était indéniable. Il avait croisé pas mal de femme dans sa vie, en avait mit un tas dans son lit mais il n'avait jamais eu autant envie d'une femme, alors oui en fait il était peut être amoureux d'elle.

Elle avait d'ailleurs joué avec le feu, en l'embrassant juste au coin des lèvres, pas sur ses lèvres, ça avait un peu irrité Max. Lula ne se rendait sûrement pas compte qu'elle jouait avec le feu, car elle ne connaissait pas toutes les facettes de Max, elle ne voyait pas l'homme qui pouvait se montrer froid et violent, il le montrait souvent à ses conquêtes mais face à Lula il n'en avait pas envie, cette jeune femme avait un truc en plus, ça le rendait dingue, il aimerait comprendre. Il pressa sa main le long du chemin, il ne voulait pas qu'elle voit qu'elle l'avait un peu titillé, car il comptais bien rattraper ça.

Elle lui dit en avoir fait en France, elle avait donc vécut là bas, il ne savait pas, lui aussi et il avait aimé ce pays, il se dit qu'il pourrait l'y emmener, peut être, si elle le voulait, quand sa mission serait finie, il aimait voyager et ça lui manquait. Elle lui demandais si lui savait en faire, il se sentit tout de suite pris au piège, il n'en avait jamais fait mais il ne voulait pas l'avouer. Il soupira, il avait fait son temps dans l'armée et il avait fait plein de choses lors ça ne serait pas sorcier. Il répondit :
- « Nan mais ça ne m’arrêteras pas ! »
Il sourit et lui repris la main pour l'emmener là où se tenait un tas de patin. Il s'assit et en chaussa, regardant Lula faire de même, ce qu'elle était gracieuse. Il soupira, si il s'écoutait il lui sauterait dessus ici et maintenant.

Retenant ses pulsions il alla vers la glace et y monta doucement, s'accrochant un instant à la barrière, il trouva son équilibre et se lâcha. Il sourit, c'était pas sorcier se dit il. Il se rapprocha de la jeune femme et la prit contre elle. Il posa ses lèvres sur les siennes en murmurant :
- « Tu te rend pas compte à quel point j'ai envie de toi. »
Il s'écarta d'elle tout en douceur et commença à patiner, il se débrouillait très bien pour quelqu'un qui n'avait jamais mit les pieds sur la glace. Il jeta un regard à Lula, s'éloignant un peu plus d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Sam 11 Avr - 22:24

Elle lui sourit, amusée de sa motivation. Elle le suivit, et enfila ses patins. Cela faisait longtemps qu'elle avait patiné mais elle devrait s'en sortir. Elle sentait le regard de Max sur son dos, un regard qui la fit rosir légèrement. Elle sentait qu'il la dévorait des yeux, et cela lui procurait une sensation de chaleur dans la poitrine qui lui faisait bizarre. Mais qui n'était pas désagréable.

Quand il monta sur la glace, Lula pouffa entre ses doigts. Ses premiers pas ressemblaient a ceux d'un jeune animal marchant pour la première fois, ce qui était attendrissant. En effet, voir un homme de sa carrure hésiter sur la glace était assez comique. Il s'habitua assez vite et reprit une démarche naturelle. Lula garda son sourire et monta sur la glace. Les bases revinrent rapidement, et elle commença a glisser sur la surface lisse et glacée. Elle s'avança vers lui, et il en profita pour la saisir par la taille et pour l'embrasser. Elle le lui rendit, et caressa ses cheveux.

Il brisa le silence d'un murmure que Lula trouva incroyablement sexy.
- « Tu te rend pas compte à quel point j'ai envie de toi. »
Un fin sourire étira ses lèvres quand elle entendit sa phrase. Elle aussi avait envie de lui, et même si le mot trouvé sur sa table de nuit tournait encore dans la tête, elle décida de l'oublier, au moins pour cette soirée.
Elle ne répondit rien, et s'éloigna elle aussi, un regard brulant posé sur Maximilien, un regard qui voulait en dire plus que son silence.
Elle patina rapidement, jusqu'au centre de la surface glacée et le regarda, le défiant du regard de venir a ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Mar 14 Avr - 23:06

Max était différent quand il était avec Lula, il se montrait moins bourrin qu'avec les autres femmes et ce n'était pas rien, il était rare qu'il soit galant, il considérait les femmes simplement comme des passe temps, en général il en choisissait une la mettais dans son lit et c'était terminé, mais là c'était différent. Lula le rendait dingue, surtout qu'elle jouait avec ses nerfs, elle ne s'en rendait peut être pas compte mais elle le rendait fou et il n'aimait pas ça. Il la regarda alors qu'elle allait sur la glace, elle était drôlement plus gracieuse que lui. Il sentis les mains de la jeune femme dans ses cheveux et il sourit de plus belle.

Elle s'écarta de lui et alla assez loin sur la piste avant de lui jeter un regard plein de défit, elle ne se rendait vraiment pas compte. Max la regarda et son regard changea, il n'aimait pas cet petit air là, on ne jouait pas, pas avec lui en tout cas. Il la regarda et s’élança pour la rejoindre mais il n'était pas aussi à l'aise qu'elle sur la glace et il faillit s'étaler plusieurs fois sur la glace. Il arriva enfin à sa hauteur et il l'attrapa pour la prendre contre lui avant de la serrer, pas doucement, loin de là, il la serras assez violemment contre lui avant de murmurer :
- « Je te prévient, je n'aime pas vraiment qu'on joue avec moi ! »
Il la desserras un peu avant de l'embrasser sur le front :
- « Reste près de moi. »
Ce n'était pas un suggestion mais plus un ordre. Il la regarda d'un air dur, il n'aimait pas vraiment ce genre de jeu.

Pourtant il croisa les yeux de Lula et il se sentit un peu mal aussi il la lâcha pour de bon avant de la regarder comme pour voir si il ne lui avait pas fait mal, il se sentit con et il finit par lui murmurer :
- « Pardon, j'ai un peu sur-réagit, mais vraiment, j'aime pas ça. »
Il lui tendit la main, pour l'inviter à patiner avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Dim 19 Avr - 23:21

Elle n'en revenait pas. Ca sonnait presque comme une menace, elle n'aimait pas ça, mais alors la pas du tout. Elle le repoussa, et le regarda, les sourcils froncés, un regard remplit de colère. Elle n'arrivait pas a croire ce qu'il avait voulu dire. Et il l'avait embrassé après ça ! Finalement, la personne qui s'était glissé dans son appartement avait raison, elle ne le connaissait pas, pas du tout. Elle s'humecta les lèvres, sur la défensive a present. Elle vit qu'il la fixait, l'air de s'en vouloir un peu. Dans un murmure, il dit.

« Pardon, j'ai un peu sur-réagit, mais vraiment, j'aime pas ça. »

Elle eut un rictus, hocha la tête négativement et dit d'une voix qui se voulait froide :

"Ne refais plus jamais ça."

Elle le toisa. Elle lui en voulait, on ne lui faisait pas ça, pas a elle. Il avait gâché le moment, elle était déçue. Si pour lui, jouer avec quelqu'un voulait dire se taire et obéir, il était mal partit. Elle s'éloigna un peu plus, désormais consciente des conséquences. Mais qu'est ce qu'il allait faire ? La frapper ? Eh bien, qu'il le fasse. Il comprendrait a qui il se mesurerai au moment d'assumer les conséquences.
Au fond d'elle même elle était déçue, pourquoi, elle ne savait pas, elle devait l'avoir prit pour le prince charmant dont elle rêvait petite, mais le monde est loin d'être parfait elle le saviat très bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Jeu 23 Avr - 1:22

Max regardait Lula quelques peu embarrassé par sa réaction, elle lui en voulait ça se voyait, dans toute son attitude et c'était compréhensible, il s'était comporté comme un parfait abruti, elle lui en aurait collé une il aurait compris, il le ferrait bien lui même. Il soupira en la regardant secouer la tête avant de lui ordonner de ne plus refaire ça, jamais. Il regarda Lula qui le jaugeait et il se sentit encore un peu plus mal, comme si il ne valait rien, ça lui donnas envie de finir sous terre. Il fixa Lula, l'air coupable, habituellement il aurait laissé tomber, une fille qui lui résiste parmi tant d'autre, il aurait fait demi-tour en se disant qu'elle ne savait pas ce qu'elle loupait, mais c'était Lula et Lula était différente, il ressentait quelques chose de plus fort, un truc qu'il n'avait sûrement jamais ressentit. Alors oui il s'en voulait, beaucoup même mais il se demande quelques secondes si il allait réussir à se contenir. Il regarda Lula s'éloigner, moins que tout à l'heure, un instant il se demanda si ça ne serait pas mieux pour tout le monde qu'il parte, pour lui, pour Lula, car il savait que ce genre d'emportement pouvait le prendre sans vraiment qu'il se contrôle, celui qui avait attrapé Lula si violemment ce n'était pas vraiment lui. Il la regarda encore quelques secondes indécis avant de soupirer il finit par se mouvoir. Il la rattrapa et posa une main sur son épaule, délicatement, il mit quelques instant avant de planter son regard dans celui de la jeune femme, de nouveau il ressentit cette petite boule dans son ventre. Il soupira avant de murmurer :
- « Excuse moi s'il te plaît Lula, j'ai été un gros con, tu ne m’appartient pas, tu fait ce que tu veut. »
Il la regarda plein d'espoir, il l'aimait c'était sur et il était prêt à changer mais est ce qu'elle elle était prête à oublier ça ? L'aimait elle vraiment ? C'était la première fois que Max se posait ce genre de question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Ven 24 Avr - 22:54

Elle était sur la défensive. Elle vit le regard de Max changer, un fond de culpabilité se lisait au fond de ses yeux, et malgré sa colère un sentiment bizarre lui tordit le ventre. Elle se mordit la lèvre. Ses sentiments étaient des question qui tournaient dans sa tête, elle n'arrivait pas a mettre le doigt sur ce qu'elle ressentait. Elle résista et le jaugea avec un regard noir, se contentant de répondre :

"Ne t'avise pas de refaire ça."

Elle resta sur place, ne s'approchant ni ne s'éloignant. Il y avait tellement d'éspoir dans ces yeux, malgré cet écart il semblait vraiment s'en vouloir et tenir a elle. Mais Lula n'était pas du genre a se faire avoir avec un regard de chiot suppliant. Elle voulait voir comment le jeune homme allait se rattraper, car elle lui en voulait. Elle hésita quelques secondes. Elle avait envie de lui parler de ce mot, cet étrange mot qu'elle avait trouvé a son chevet. Elle repoussa une mèche de cheveux derrière son oreille.

"Tu sais..." Elle laissa sa phrase en suspend. Elle ne savait pas si c'était une bonne idée, après tout elle ne savait pas comment il allait réagir. Elle se maudit elle-même avant de continuer d'une voix basse . "J'ai reçu un mot l'autre jour. A propos de toi."

Elle se tut, guettant la réaction de Max.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Sam 25 Avr - 17:21

Max fixe Lula en silence, il se demande si elle vas lui pardonner ou non, dans ce dernier cas il comprendrait et il partirait sans rien dire, respectueux, elle compte plus que tout après tout et il préfère qu'elle soit heureuse loin de lui, il n'est pas un homme bien en fait. Il capta le regard noir de Lula et retira doucement sa main de son épaule, il comprend que ça ne passeras pas aussi facilement et il la comprend encore alors il se recule un peu. Il la regarde alors qu'elle se recoiffait, il sourit doucement, il mourrait envie de l'embrasser mais il n'en fit rien, se contentant de la regarder en silence avec ce petit air coupable sur le visage. Il l'écoute alors qu'elle lui dit qu'elle a reçu un mot sur lui, il voit sa tête et il ne faut pas être devin pour comprendre que ce n'était pas une lettre pour chanter ses louanges.

Il soupire avant de répondre :
- « Je suppose que ce n'était pas des compliments ? »
Il se demande sur quoi ça peut bien porter, il y'en a des choses à dire sur lui, des histoires à raconter, ça peut être sur sa famille, sur ce qui l'a fait fuir, sur son travail, son passé avec les femmes. Il regarde Lula avant de demander d'un ton calme :
- « Vas y, demande moi ce qui te trotte dans la tête. »
Il s'attend à tout et se prépare au pire, en silence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Mer 27 Mai - 18:02

Elle croisa les bras sur sa poitrine en le voyant sourire doucement. Qu'avait il en tête pour sourire comme ça ? En fait, non. Elle ne voulait pas savoir. Elle s'en voulait un peu de s'être donnée si facilement a leur premier rendez vous.
Elle eut un sourire en coin en l'entendant. Non, enfin il y avait mieux comme compliments décidément. Il avait quelque chose a se reprocher s'il réagissait aussi vite. Elle se mordit la lèvre et laissa un silence lourd de sens planer, un peu trop longtemps. Elle ne savait pas quoi demander. Il semblait lui cacher tellemetn de choses, elle ne savait même pas si elle devrait croire a ce qu'il répondrait.
Elle prit une grande inspiration et posa sa question d'une traite, d'une voix basse.

"Ton metier. Tu n'es pas prof, n'est ce pas. Enfin, tu l'es, mais pas a la base. Je veux aussi savoir qu'est ce qui t'as amené ici." Elle hésita quelques secondes, et s'humecta les lèvres avant de demander d'une voix plus ferme. "Et ne t'avise pas de me mentir."

Elle ne savait même pas, au fond, si le mot qu'elle avait trouvé n'était pas un canular. Si ça se trouve c'était un coup de Tobias, qui avait peut être encore de la rancoeur... Non, ça ne se pouvait pas. Il lui avait montré qu'il était passé a autre chose. Mais si ce n'était pas lui... Qui c'était ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Mar 16 Juin - 20:41

Max fixa Lula alors qu'elle croisa les bras, il savais que son attitude venait de créer un très gros malaise et que ça mettrais du temps pour qu'elle oublie et qu'elle puisse le croire quand il lui dit qu'il ne lui ferrais pas de mal, en plus c'était faux, il se connaissais, il savais qu'il pourrais déraper, ce n'étais pas comme si ça ne lui étais pas arrivé. Elle eut un sourire un peu amusé qui lui fit un peu peur à vrai dire. Il attendit qu'elle parle, il se demandait bien ce qu'elle pourrait lui demander. Elle murmura sa question, affirmant qu'il n'était pas vraiment professeur, elle le questionna aussi sur la raison de sa venue ici. Max se demanda comment elle pouvait savoir ce genre de choses, comment elle pouvait être certaine qu'il était là pour une raison bien particulière. Elle ajouta qu'il n'avais pas intérêt de mentir, il se retint de rire, elle allait faire quoi sinon ? Il la regarda et prit un air qui se voulait ferme mais surtout qui sonnait vrai, il était doué pour jouer un double jeu, c'était son métier après tout. Le dossier de sa couverture défila dans sa tête à toute vitesse et il sût quoi lui répondre. Il sourit doucement, pas un sourire moqueur, nan il était plutôt amusé par sa curiosité. Il croisa les bras « En effet, prof de sport c'est pas vraiment mon truc, j'étais dans l'armée, la seule raison qui m'a fait venir ici c'est la ferme, c'est un héritage » Le ton de sa voix était calme et posé, à moins d'être elle même membre des services secret elle ne pouvait pas savoir qu'il mentait. Il n'était pas ravi de mentir mais il n'avais pas le choix ce n'était pas sa vie qui étais en danger mais celle de la gamine qu'il devait protéger, il ne pouvait pas jouer sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Dim 12 Juil - 15:20

Le visage de Max se mua en un air amusé, presque attendrit par ce qu'elle disait, ce qui énerva Lula d'autant plus. Elle serra ses poings tandis qu'il lui racontant son passé dans l'armée, une histoire d'héritage. Elle hésita un peu. Cette voix qu'il prenait, calme et posée, jouait avec les nerfs de Lula. Il avait le même ton que lorsqu'on parle a un enfant a qui on explique quelque chose qui semble évident. Elle avait l'impression qu'il la prenait pour une idiote a ne pas lui faire confiance comme ça.
Elle resta silencieuse, les bras croisés sous sa poitrine, un air fermé peint sur son visage. Un silence tendu avait prit place dans l'air doux de la soirée de la saint valentin, qui s'annonçait pourtant si bien. Elle avait le regard détourné et scrutait le sol de la patinoire. Elle espérait que c'était la vérité, mais on ne regagnait pas la confiance de Lula aussi facilement. Ce que Max lui disait semblait logique, mais en même temps pourquoi cacher ça, et pourquoi un inconnu -qui voulait probablement semer la discorde entre eux au vu du ton du mot qu'elle avait lu- aurait voulu qu'elle sache ceci. Ce n'était pas quelque chose d'honteux ou quoi que ce soit. Elle avait du mal a être convaincue, et a regarder Maximilien. Ils ne se connaissaient que très peu, et elle savait qu'elle aurait du s'y attendre mais ça passait décidément mal cette histoire de mensonge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Ven 28 Aoû - 0:41

Sur la patinoire, la tension était plus que palpable, on la sentais dès qu'on mettais un pied sur la glace, mais heureusement il n'y avait qu'eux deux et personne d'autre. Mais c'était bien trop à cet instant là. Max aurait bien aimer pouvoir tout effacer, ou alors tout lui avouer, mais ça c'était impossible, car il foutrais tout en l'air et surtout il mettrais la gamine en danger, ça il ne pouvait pas, il ne pouvais pas risquer la vie d'une innocente pour ses histoires de couples, il avait beau être un connard, il avait ses limites et tuer des innocents en faisait parti. Il regarda l'air pas content de Lula, elle faisait peur quand elle voulait et pourtant, il avait envie de la prendre dans ses bras, lui faire un câlin et puis lui dire qu'il l'aimais comme un fou, comme il n'avais jamais aimé, c'était vrai, jamais il n'avait ressentit ça, jamais il n'avais eu de la peine comme ça. Si ça n'avait pas été Lula il n'aurais même pas prit la peine de répondre à ses questions, il serait partit en haussant les épaules, il aurait trouvé quelqu'un d'autre, ce n'est pas ce qu'il manquais. Mais c'était Lula et il ne pouvais pas se résoudre à la laisser, même si il aurait dût sûrement, ça aurait été tellement plus simple, pour tous le monde. Mais ça il ne pouvais pas alors il soupira avant de murmurer « Bon, je suis désolé de tout ça, on devrait rentrer, la soirée est gâchée et je sais que c'est ma faute Lula, désolé vraiment, je te raccompagne. » J'avais vraiment envie de quitter cet endroit, car clairement on arriverais plus a rien ce soir, hormis se prendre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Mar 1 Sep - 22:33

Elle avait mal, au fond d'elle. Elle avait du mal a se l'admettre, mais voir Maximilien lui faisait ressentir des sensations qu'elle n'avait jamais connues avant. Savoir qu'il lui mentais l'avait blessée, d'autant plus qu'elle se doutait qu'il y avait autre chose, mais qu'il ne le lui avouerait pas.
Elle serra la mâchoire pour s'empêcher de pleurer, -de rage, de tristesse, de déception, tout en même temps- et regarda Max. Elle ne voulait pas qu'il la raccompagne, elle voulait rester seule, dans l'air doux de la forêt, et marcher jusqu’à ce qu'elle se calme. Elle voulait tout faire sauf rentrer a l'orphelinat, ce lieux lui donnait décidément le cafard, et plus que tout elle ne voulait pas que Maximilien la raccompagne. C'était définitivement hors de question. Elle ouvrit la bouche, et dit d'une voix qui se voulait froide, mais qui tremblait légèrement, a son grand dam.
"Ne prends pas la peine de me raccompagner va, je peux marcher toute seule."
Elle se mordit violemment la lèvre, elle ne voulait pas qu'il la voit faible, avec des larmes dans la voix. Elle jura intérieurement. Elle se sentait honteuse, trahie, et pour la première fois de sa vie quelqu'un se jouait d'elle, et non l'inverse. Et Lula détestait ce sentiment.
La jeune femme commença a patiner vers le sol, s’empêchant de regarder Maximilien au passage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Ven 4 Sep - 22:52

Maximilien regarda Lula avec un air coupable, oui il avait merdé mais elle ne comprenais pas que si il avait agit de la sorte c'est surtout car il tenait à elle, si il s'était montré aussi possessif c'est car il tenait à elle. Il ne le montrait simplement pas de la bonne façon, mais il l'aimais, ça oui. Elle lui répondit qu'il n'avait pas à la raccompagner, qu'elle se débrouillerais seule, mais il secoua la tête, ça c'était hors de question, il y avait trop de danger, il y avait les bois et la route, il ne la laisserais pas seule, qu'elle le veuille ou non, il la raccompagnerais. Mais elle avait déjà commencé à filer, il la rattrapa, il voyait bien qu'elle était chamboulé et ça ce n'était rien que de sa faute, quel idiot il était, comment il avait pût la blesser de la sorte ? Il attrapa doucement son bras, vraiment doucement, rien à voir avec la dernière fois, il ne veut surtout pas lui faire du mal. Il soupire « Lula, je sais que tu me déteste mais je ne veut pas te laisser rentrer seule, la forêt n'est pas sûre » Il la relâche doucement toujours « Je ne te parlerais même pas si tu me le demande mais je te raccompagne à l'orphelinat. » Il la regarde, la petite lueur au fond de ses yeux est plus claire que son attitude, il l'aime et il ne veut pas qu'il lui arrive quoi que ce soit. Il aimerais tellement pouvoir rejouer cette après midi, comment ça à pût déraper ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La patinoire   Ven 25 Sep - 22:11

Elle senti ses joues virer au rouge quand il lui prit le bras. Elle se retourna vivement et s'éloigna d'un pas. Il insistait, ce dont elle avait besoin c'était de la solitude, pas de quelqu'un pour surveiller ses arrières. Ca, elle savait le faire toute seule. Elle le toisa, des larmes aux yeux.
"Laisse moi tranquille."
C'était tout ce qu'elle parvenait a dire, elle était tellement en colère contre elle même d'être aussi faible que ses larmes lui faisaient l'impression de brûlures sur ses yeux. Elle sentit l'une d'elle s'échapper de sa paupière et rouler paresseusement sur sa joue, et elle se crispa d'autant plus.
On ne mentait pas a Lula, on ne la prenait pas pour la première des idiotes, c'était comme ça. Elle avait sa fierté, et que Maximilien, a qui elle s'était livrée bien trop tôt selon elle maintenant, avait serieusement entaillée. Elle avala sa salive, et essuya rageusement sa larme.
Merde.
Elle ne voualit pas que Maximilien la voie comme ça, faible. Elle cracha, avec un certain pincement au coeur au moment ou ses mots quittèrent sa bouche, d'avoir employé un ton a ce point agressif.
"Je peux disposer ?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La patinoire   

Revenir en haut Aller en bas
 

La patinoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une après midi à la patinoire [ PV Soma/Katsu ] [Terminé]
» La Patinoire
» IV.04 - un géant et une libraire vont à la patinoire...
» [Terminé] Une aprem' à la patinoire~Karen
» PATINOIRE (intrigue, groupe 3.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-