Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Ven 30 Jan - 22:37


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Tout doucement Apo fait coulisser la fenêtre, regardant la porte de sa chambre avec une pointe de crainte mais elle reste close. Elle se faufile la refermant derrière elle aussi doucement qu'elle vient de l'ouvrir. Elle regarde une nouvelle fois autours d'elle puis elle saute. Elle sait qu'elle ne pourras pas repasser par le même chemin pour rentrer, elle sait qu'elle vas devoir passer par la porte et elle sait aussi très bien ce qui vas se passer ensuite mais elle s'en moque, elle a besoin de sortir, de voir autre chose que les mur de sa chambre. Elle grimace alors qu'elle se réceptionne plutôt maladroitement mais elle se relève bien vite, essentiellement car elle ne veut pas que son père la chope, pas avant qu'elle puisse avoir parlé à Rebecca, elles se sont donnés ce rendez vous depuis longtemps alors il est hors de question qu'elle ne se montre pas.

Nan il est hors de question qu'elle plante son amie, car cette dernière pourrait avoir la mauvaise idée de venir ici, pour la voir ou prendre des nouvelles et ça serait une catastrophe. Car Rebecca ne sait pas tout, elle ne sait pas ce qui se passe derrière ces murs et c'est bien mieux comme ça. Alors si elle venait, elle comprendrait bien vite, car son père ne lui ferait pas un bon accueil, une simple surveillante de l'orphelinat n'est pas une fréquentation digne de ce nom d'après lui. Elle ferma les yeux quelques secondes, imaginant la scène dans sa tête, Reb qui débarque, son père qui lui demande d'un ton froid qui elle est avant de la regarder comme si elle ne valait rien pour lui claquer la porte au nez, nan, hors de question.

Elle rouvre ses yeux et se rapproche du mur, observant les pierres, cherchant les prises, elle commence à grimper, la petite princesse est bien loin, la voilà en mode guerrière. Elle se hisse enfin tout en haut du mur et reste quelques secondes à califourchon sur celui ci. Regardant de plus belle que tout les dangers sont écarté. Elle prend son impulsion et atterrie sur le trottoir, un peu mieux qu'elle l'a fait tout à l'heure. Elle sort de son sac son miroir et entame de se recoiffer légèrement puis de repasser un peu de maquillage. Avant de repartir elle vérifia que les vêtement cachait tout les dégât, elle avait tellement honte de tout ça, elle ne voulait pas que Becca sache, car elle avait vingt quatre ans et que c'était pathétique de dépendre d'un père violent. Elle soupira, songeant à ce qui la retenait, ses sœurs, enfin Louise plutôt. 

Elle s'éloigna de la villa, se dirigeant avec assurance vers le centre commercial, là où elle avait rendez vous, elle savait qu'elle était en retard aussi pressa t'elle le pas pour arriver plus vite. Elle rentra dans l'énorme centre et soupira, il y avait plus de monde qu'on pourrait le croire. Elle aperçut son amie qui lui tournait le dos, elle se rapprocha doucement souriante et posa une man sur son épaule en murmurant :
- « Hey Becca ! »
Elle sourit, réellement ravie de retrouver son amie, elle avait vraiment besoin de se changer les idées, sa vie prenait des tournures encore plus dramatique, elle ne put s’empêcher de toucher sa main, et la bague qui y trônait.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Dim 8 Fév - 22:45

Rebecca n'en revenait toujours pas. Spencer était tombée enceinte. Spencer était tombée enceinte ! Du jour au lendemain, elle s'était retrouvée aussi grosse qu'une baleine. Comme ça, sans raison apparente. C'était scientifiquement impossible. Elle essayait tant bien que mal de ne plus y penser, enfin dans les limites du raisonnable... Parce que franchement, c'était difficile. Elle se promit de faire un effort, parce qu'il s'agissait justement du jour où elle devait voir Apolline. Elle ne pouvait pas vraiment la rencontrer très souvent, car elle connaissait l'autorité de son père – même si elle ne savait pas jusqu'où allait sa tyrannie –, alors elle voulait en profiter un maximum. Dès le départ, elle s'était très bien entendue avec Apo. Cette fille était juste admirable. Adorable. Un peu tout. Rebecca l'appréciait tout particulièrement. Voilà, c'était tout.

La jeune femme fourra ses mains dans ses poches et entra dans le grand centre commercial, sans doute le plus grand bâtiment de ce village après la mairie. Il y avait pas mal de monde, mais moins que d'habitude. Cela ne se voyait sans doute pas, mais c'était sûrement parce que le village n'était pas très peuplé et que les gens avaient l'habitude, ici, de ne voir que très peu de monde. Alors pour Rebecca, la circulation dans le centre commercial était totalement normale. Bref. Jetant un coup d’œil à gauche puis à droite, hésitant entre attendre son amie de pied ferme ou commencer à traîner dans les rayons, elle n'eut pas à réfléchir bien longtemps car une main se posa sur son épaule. Dès le moment où le contact l'électrisa, elle reconnut l'aura familière d'Apolline à ses côtés. Sourire aux lèvres, elle se retourna et prit la rousse dans ses bras. Elle était si contente de la voir ! Elle la serra fort contre elle, puis se recula pour examiner son visage.

« Tu vas bien ma belle ? »

Elle savait que ça n'allait pas toujours très fort chez Apo et elle ignorait pourquoi. Elle ne connaissait évidemment pas la violence du père de famille, enfin, pas les limites qu'il ne possédait pas. Mais en revanche elle savait toujours détecter quand ça allait ou non pour son amie. Or ça ne semblait pas être le cas... même si elle n'émit aucun commentaire. Son seul défaut fut de ne pas remarquer la bague qui trônait au doigt d'Apolline. Elle aurait du, elle aurait pu, la voir. Mais elle était trop préoccupée par l'état de la rouquine pour s'en soucier. Souriante et enjouée, elle se demandait bien si elles allaient passer leur après-midi à faire du shopping.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Lun 9 Fév - 10:02


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline regarde son amie et elle se sentit un peu moins mal, Rebecca est un rayon de soleil dans sa vie, sa meilleure amie, celle avec qui elle parle de tout et n'importe quoi. Elle l'a connut avec son travail, Reb est surveillante à l'orphelinat, elles se sont croisé un jour alors qu'Apo s'occupait d'un des pensionnaires. Becca est différente d'Apo mais c'est sûrement ça qui l'attire dans cet femme, elle aime le caractère bien trempé de son amie. Elle sourit alors que Becca se tourne vers elle. Elle la regarde et la trouve si pleine de doute qu'elle se demande bien ce qui la tracasse, elle veut lui poser la question mais elle n'en a pas le temps.


Becca la sert dans ses bras, fort, très fort même, beaucoup trop fort, elle sent les mains de son amie dans son dos et elle ne peut réprimer la grimace. Elle retient un cris, laissant Becca finir son étreinte. Elle sourit enfin quand elle la lâche. Elle regarde la jeune femme qui examine son visage, elle cache sa main dans sa poche et fait discrètement tombé dans sa poche, ainsi elle n'auras pas le droit à des questions sur tout ça. Elle entends la question de Becca, son amie ne sait pas ce qui ce passe mais elle sait bien qu'il y a un truc qui cloche dans la famille parfaite.


Apolline sourit, de ce sourire faux qu'elle affiche si souvent. Elle fait alors d'un ton faussement enjoué :
- « Très bien et toi ? Tu semble soucieuse, un soucis ? »
Elle sourit, elle veut savoir ce qui tracasse de la sorte sa Becca, car ça semble bien sérieux tout de même, on dirait qu'elle a vu un fantôme ou un truc du genre. Sans vraiment attendre de réponse elle lui prend la main et l’entraîne vers une boutique. Il y a un peu de monde, pas tant que ça mais assez pour qu'un accident arrive.


Alors qu'Apo entraîne la jeune femme vers un rayon elle se prend quelqu'un et sa hanche vient cogne un présentoir, lui arrachant une grimace de douleur. Elle se mordille le poing pour faire passer la douleur et tourne le dos à Becca pour relever un peu le tissu, elle grimace en voyant le bleu qui a viré au noir, cadeau d'hier soir. Elle remet le haut en place et regarde Becca avec un grand sourire, espérant qu'elle n'ai rien vu, ou alors qu'elle ne pose pas de question. Elle demande doucement :
- « Alors besoin d'un truc en particulier ? »
Elle même ne pourras rien acheter mais elle essayeras et prétendra qu'elle ne trouve rien qui lui plaît.  

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Mer 11 Fév - 15:36

Rebecca sourit plus que jamais. Apo est sans doute sa seule amie sur l'île. Elle ignore ce qui les rapproche, car l'une est riche, l'autre pauvre, l'une est brune, l'autre rousse, l'une a tout ce qu'elle veut et l'autre vit dans l'abnégation. Mais ne dit-on pas que les contraires s'attirent ? Elles sont différentes, mais leur parfait complément. On peut aussi voir les choses de cette manière. Et même si Reb voit bien que ça ne va pas fort du côté de son amie, elle ne peut s'empêcher de se réjouir pour cet après-midi qu'elles vont passer à deux. D'ailleurs, elle a posé sa journée exprès pour ça. Et elle ne compte pas le regretter.

Lorsque Apolline lui retourne sa question, Rebecca fronce un peu plus les sourcils. Ça devient une habitude chez elle ; elle finira ridée avant l'heure. Sans se démonter, elle hausse simplement les épaules. Tout va bien, oui. Sa sœur est simplement enceinte, mais tout va bien. Et puis ce n'est pas comme si cette sortie n'était pas destinée à lui faire oublier ses soucis... Pour rassurer Apo, la jeune femme sourit un peu plus, rassurante. Elle ne veut pas que la rousse s'inquiète. Il en est hors de question, en fait. Chacun ses soucis...

Les deux femmes se dirigent vers le rayon le plus proche et Apo manque de se faire renverser par quelqu'un. Rebecca s'apprête à insulter cette personne lorsqu'elle se rend compte qu'un énorme bleu marque la hanche que son amie vient de cogner. Il est impossible que le bleu soit apparu en si peu de temps. Elle s'inquiète aussitôt et détourne le regard. Elle n'a pas envie de questionner la rouquine à ce sujet, car c'est peut-être un simple bleu comme un autre, mais elle ne peut pas s'en empêcher. C'est important qu'elle sache.

« Oui, j'ai besoin d'une réponse. Et une réponse sincère s'il te plaît. Il est arrivé quoi à ta jambe pour qu'elle soit dans cet état ? »

Son ton est réellement inquiet. Apolline est sans doute la seule personne pour qui Rebecca se soucierait si l'île se mettait à aller mal. Elle ne sourit plus et attend vraiment des explications claires et précises, cette fois. Elle ne veut pas que son amie se défile. C'est peut-être important, car si Apo répond qu'elle s'est simplement cognée, ce sera trop bateau pour que Becca la croie. Non, elle a besoin de preuves en béton pour qu'elle soit assurée que ce n'est pas une marque de coup. Et, à ses yeux, ça ne semble que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Mer 11 Fév - 23:40


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline regarde Becca, elle voit sa tête, elle comprend que son amie à vu le bleu énorme qui lui prend un bon bout de la hanche et elle voit aussi que son amie veut des explications. Apo se maudit d'avoir laisser voir ça, elle se prépare à la question de son amie, elle se dit qu'elle vas peut être l'ignorer, faire comme si de rien n'était, elle l’espère vraiment car elle ne veut pas mentir à son amie mais il est hors de question de lui avouer ce qui ce passe vraiment derrière les murs de la villa, car elle n'aime pas l'idée que Becca sache, car ça ferait des histoires, ou en tout cas Becca la verrait d'une façon différente et Apo ne veut pas de ça, car ses moments avec Rebecca son les moments qu'elle préfère, car elle oublie ses soucis quand elle lui parle et qu'elle rigole avec elle et qu'elle passe un moment avec elle.

Quand elle lui demande ce que c'est, quand elle lui dit qu'elle veut une réponse sincère, l'esprit d'Apolline se met à carburer à toute vitesse, elle cherche une raison valable a avoir un tel bleu sur elle. Elle regarde Rebecca avant de lui murmurer sur un ton qui se veut léger :
- « C'est rien Becca, c'est un juste au travail, un enfant qui avait un peu peur, il m'a flanqué un sacré coup mais ça va t'en fait pas. »
Elle sourit, elle est passé maître dans l'art de changer la vérité alors avec un peu de chance son amie vas la croire. Elle lui lance un regard qui trahit un peu le mensonge, elle l'implore de ne pas poser d'autre question et elle se promet intérieurement de ne pas essayer autres chose que des pantalons et des pulls, pour ne pas laisser apercevoir autre chose, car son corps est recouvert de bleu.

Elle soupire avant de se bouger, elle vas vers un rayon, souriant à Rebecca, elle prend un pul et lui pose devant, elle sourit :
- « La couleur te vas bien, tu trouve pas ? »
Elle regarde les cheveux de Becca qui vont plutôt bien avec la couleur d'après elle, il est vrai qu'Apo n'es pas forcément la plus doué pour ce qui est des harmonies colorés mais elle veut simplement changé de sujet, elle veut détourner l'attention de son amie, car il est hors de question de s'aventurer sur cette pente bien trop glissante. De nouveau elle prend doucement dans sa main la bague qu'elle a fait tomber, elle repense à celui qu'elle vas épouser et elle le maudit, elle n'aurait pas tomber sur quelqu'un de pire, à croire que son père l'a fait exprès, c'est peut être le cas d'ailleurs.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Dim 15 Fév - 13:46

Rebecca se mord la lèvre, à vrai dire elle a peur, peur de la réponse d'Apolline, peur des mensonges qu'elle va proférer à la seconde. Elle baisse les yeux, fixant le tissu qui recouvre le bleu, il était énorme, impossible de se tromper, Reb l'a bien vu. Elle soupire et secoue la tête, encore des craques, elle pensait qu'Apo lui ferait sûrement plus confiance que ça. Elle ne veut pas qu'elle lui dise non plus « je te mens pour te protéger », c'est une excuse bidon, non c'est même pire, c'est ridicule. La brune en veut un peu à son amie, celle-ci lui cache des choses, des choses importantes, et plus c'est important, plus elle ment, plus c'est mal. Mais Rebecca décide de garder le silence, elle hoche simplement la tête, elle lui posera des questions en temps et en heure. Pour le moment elle est venue pour passer un bon moment avec Apolline, alors elle ne gâchera pas l'après-midi.

La rousse s'approche d'un pull et le tend à Reb, arguant que la couleur lui va bien ; la surveillante sourit et s'en empare avant de le caler contre son torse, elle fait la moue avant de reposer le pull, elle n'aime pas trop le col. En souriant, elle se met à fouiner entre les rayons, cherchant la perle rare pour Apolline ; elle veut lui faire une surprise et payer. Elle trouve alors une jolie robe, très jolie même, dont les couleurs ne sont pas trop vives et qui s'agencent à merveille avec celles de la chevelure de son amie. Reb la saisit et l'apporte à Apo, tout sourire, avant de lui suggérer :

« Tu devrais l'essayer tu sais ! Et si tu l'aimes, c'est moi qui offre. »

Le ton ne prête pas à la discussion, Becca est autoritaire avec son amie comme avec les enfants de l'orphelinat, sauf que la particularité d'Apo, c'est qu'elle est beaucoup plus douce avec elle. Se mordant la lèvre, Reb insiste pour que la rouquine prenne la robe et aille se changer, qu'il y ait un bleu ou non. Et puis, peu importe, puisque c'est simplement un enfant qui l'a frappée... elle ne doit pas être rouée de coups non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Lun 16 Fév - 0:54


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apo voit bien que sa réponse ne dupe pas vraiment son amie, mais que pouvais t'elle faire de toute façon, elle ne pouvait pas lui avouer, car ça n'aurait rien changer à part la vision qu’aurait Becca d'elle et elle ne voulait pas de ça. Elle lui lança cependant un regard qui voulait dire qu'elle était désolé de tout ces mensonges, ce n'était pas qu'elle voulait lui cacher, c'est seulement qu'elle est trop honteuse, elle ne veut pas qu'on sache ce qui se passe derrière les murs de la villa, tant que c'est inconnu alors elle parvient à trouver ça acceptable, pas vivable mais acceptable. Elle ne veut plus penser à ça aussi finit elle par secouer a tête.

Elle remarque alors que son amie a reposé le pull et qu'elle est partie aussi. Elle la cherche et la voit revenir avec une robe et un sourire sur le visage aussi. Elle écoute la proposition de son amie, enfin proposition n'est pas vraiment le bon terme, c'est plus un ordre et Apo sait qu'elle ne peut pas discuter, car le faire serait donner une bonne raison à Becca de lui poser d'autre question. Elle soupire avant de prendre la robe, elle sent que c'est un piège, car si elle se montre dans cette robe Becca verras très bien les autres bleus, ceux qui lui couvrent les jambes et les bras.

Elle se dirige vers une cabine, elle y rentre et hésite avant de se décider à l'enfiler, de toute façon Becca saura très bien si elle lui ment. Elle retire doucement ses vêtement avant d'enfiler la robe. Elle se regarde dans le miroir, Rebecca la connaît assez bien, suffisamment en tout cas pour savoir que cette robe lui plaît. Elle soupire cependant, car le miroir renvoi plus que l'image de cette robe, elle revoit chaque marque de coup et chaque souvenir aussi. Elle finit par passer la tête par le rideau, fixant Becca elle grimace avant de lui dire :
- « C'est vraiment pas terrible sur moi, je me change et je te rejoint, on vas continuer à chercher ! »
Elle sourit a Becca espérant la convaincre cette fois.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Mar 17 Fév - 0:03

Becca soupire alors que son amie se change, elle déteste quand on lui cache des choses et elle fera tout pour découvrir ce qui travaille la rousse, elle ne veut pas la laisser dans cet état-là, car peut-être que ces marques, ça dure depuis longtemps, cela serait insupportable de découvrir toute une machination derrière les murs de cette villa dite impénétrable. Fouillant dans quelques rayons, Reb se dirige vers la cabine d'Apo lorsqu'elle l'appelle et prend une mine déçue lorsqu'elle lui annonce que la robe ne lui va pas. Elle n'ose même plus lui rétorquer qu'elle est vraiment pénible et très peu crédible. Un peu boudeuse, Rebecca continue à chercher dans une pile de jean, jusqu'à ce que Apolline la rejoigne. Silencieuse, Becca sent germer un sourire malgré elle et se tourne finalement vers son amie, excitée comme une puce.

« Il faut que je te raconte un truc ! J'ai rencontré un homme à l'orphelinat... Il est craquant, tu sais !! »

La brune n'a jamais su faire la tête plus longtemps à son amie, et quoi de mieux que ce genre de commérages pour resserrer encore les liens ? Reb, souriante, fait mine de continuer à chercher alors que son esprit est totalement ailleurs, à l'infirmerie. Depuis qu'il l'a embrassée, à l'anniversaire de Spencer, elle ne sait plus que penser, mais elle est certaine que ça peut marcher entre eux... La preuve, Reb a bien changé depuis son arrivée sur l'île. Tellement changé qu'elle est méconnaissable...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Mar 17 Fév - 21:08


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline voit bien qu'elle ne convint toujours pas son amie, elle soupire, oui elle aimerait lui dire, mais nan elle ne peut pas le dire. Elle soupire alors que son amie s'éloigne, elle passe une main dans ses cheveux. Elle se change de nouveau, remettant les vêtements avec précaution pour être certaine que rien ne se voit. Elle jette un nouveau regard dans son miroir avant de sortir de la cabine et de poser la robe sur un portoir avec une pointe de regret, elle la trouvait splendide cette robe. Elle rejoint Rebecca qui fouille dans un tas de jeans. Elle soupire alors qu'elle voit que son amie semble bouder, elle vas ouvrir la bouche pour s'excuser mais elle n'en a pas le temps, car son maie lui dit un truc qui l'intrigue. Elle la voit fuir mais Apo prend une mine surprise, c'est la première fois qu'elle entends Becca parler garçon.

Elle lui attrape le bras en souriant avant de demander :
- « Attend Becca, j'ai bien entendu ? Tu trouve un mec craquant ? »
Elle sourit, ravie que son amie parle de ça, elles ont l'air d'être normale et c'est appréciable. Elle sourit toujours car malgré tout Apo est un peu princesse sur les bords, elle aime les grandes histoires d'amour qui finissent bien et si elle sait qu'elle-même n'auras pas cette chance mais elle est ravie pour son amie. Elle lui prend les bras pour la tourner vers elle en souriant avant de demander :
- « Allez racontes ! Il s’appelle comment ? Tu lui à parlé ? Je veut tout savoir ! »
Elle sautille sur place, elle est tellement contente pour son amie, elle oublie tout ces soucis, ce mariage, cette bague dans sa poche. Elle regarde Becca les yeux brillants.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Jeu 19 Fév - 18:22

Rebecca tente de réprimer le petit sourire malicieux qui la prend, sans succès. Elle pourrait parler des heures de Roméo, de sa façon de parler, de bouger, de vanter ses mérites et sa manière d'embrasser... Mais elle aimerait être plus sûre de leur couple. Savoir si c'est officiel ou s'il avait simplement trop bu le soir de l'anniversaire de Spencer, quand il l'a embrassée. Elle soupire, posant un jean qu'elle vient de sortir de la pile et regarde Apolline droit dans les yeux. Elle est excitée comme une puce et fait tout pour le cacher, bien qu'elle meure d'envie de raconter ce qui lui arrive à son amie.

« Ben ouais ! Ça devait bien arriver un jour, non ? »

Au fond, Rebecca s'en doutait depuis le début. Elle savait qu'elle ne passerait pas des mois ici sans trouver un homme, ou plusieurs, craquants. Elle s'était d'abord sorti cette idée de la tête avant de l'accepter. Après tout, c'était normal. Mais elle n'aurait jamais pensé tomber amoureuse. C'était complètement différent. Et bien qu'elle n'en soit pas sûre, elle espère secrètement que c'est le cas. Elle en rêve même, et elle s'en rend compte.

« Il s'appelle Roméo... Il est infirmier à l'orphelinat... Il m'a embrassée !! »

Becca est au bord de l'hystérie. Plus elle y pense, plus elle trouve que Roméo a agi comme dans un vrai couple. Et elle en est heureuse. Elle s'était crue sans cœur pendant longtemps, mais apparemment il suffisait d'une malheureuse allumette pour rallumer le brasier en elle... Et c'était plus qu'innovant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Dim 22 Fév - 0:49


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline voyait bien que son amie était dans tous ses états, elle le voyait et elle en était ravie pour elle, car Becca méritais d'avoir une vie heureuse et trépidante, tu voulais te réjouir pour elle. Elle sourit de plus belle alors que la jeune femme semblait plus que troublé, elle prenait et reposait des vêtements, elle semblait cherché ses mots. Apo avait envie de tout savoir, elle voulait vivre cette histoire avec son amie, par procuration en quelques sortes, elle avait envie de sautiller et de rire aussi, de la prendre dans ses bras et de la serrer très fort dans ses bras. Elle avait tellement envie d'être heureuse elle aussi, mais tout le monde n'y a pas le droit, c'est ainsi, elle sait très bien que la vie est injuste, depuis très longtemps, depuis sa naissance mas surtout depuis ce soir ou son père était rentré dans sa chambre ivre, où il l'avait plaqué avec violence sur son lit et où il avait commis le pire des crimes. Apo repousse ça loin, très loin dans son esprit, elle pense à Louise maintenant et elle regarde Becca, elle aimerait lui avouer, lui dire tout ce qui ce passe, mais elle ne peut pas, pas maintenant, elle ne veut pas gâcher son bonheur.

Elle sourit alors que Becca lui dit que ça devait arriver, elle hoche la tête avant de murmurer qu'elle n'en a jamais douté, elle sait que Becca est comme tout le monde, qu'elle peut aimer. Elle sourit encore et elle écoute, Roméo, elle connaît.Elle lui sourit en voyant le jeune homme, il est pas mal c'est vrai, elle à déjà été à l'orphelinat, étant médecin, elle lui à même parlé, il est sympa. Elle sourit encore avant de murmurer :
- « Roméo, il est pas mal c'est vrai ! Mais t'en fait pas je te le laisse hein ! »
Elle sourit et lève les mains en l'air comme pour lui montrer qu'elle n'y toucheras pas. Elle est heureuse pour son amie et elle ne gâcheras pas ça, jamais, pourtant, pourtant ce qu'elle porte lui fait mal, énormément alors elle finit par souffler :
- « Je te le piques pas car je vais me marier »
Elle ressort la bague et la remet à son doigt doucement, autant accepter la fatalité.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Jeu 26 Fév - 16:51

Rebecca sourit, heureuse. Pour une fois qu'elle peut penser à elle et vivre comme elle l'entend. Elle n'a ni contraintes, ni barrières, si ce n'est le vague objectif qu'elle s'est fixée en venant travailler à l'orphelinat et qu'elle a perdu de vue avec le temps. Ce n'est plus qu'un lointain souvenir, bien qu'elle soit animée de la même rage qui la travaille sans cesse jour et nuit. C'est un peu sa délivrance lorsqu'elle se sent trop impuissante par rapport à son entourage ; ça lui permet de ne pas lâcher. Et puis il y a aussi Roméo, qu'elle voit dans son sommeil toutes les nuits, enfin quand elle échappe aux insomnies. D'ailleurs ces dernières se font insistantes ces derniers temps.

En revanche les paroles d'Apolline se mettent à résonner dans la tête de Becca, comme s'ils avaient une importance, comme s'il y avait quelque chose de caché derrière. Mais Apo ne laisse pas planer le doute bien longtemps car elle déclare ensuite qu'elle va se marier. La première réaction de la brune est de la fixer d'un air éberlué, car elle l'est bel et bien. Elle regarde la bague que son amie sort de sa poche, une belle bague d'ailleurs, elle siffle, impressionnée. Mais quelque chose ne va pas et elle le remarque bien vite... La rousse a l'air déçue, triste. Rebecca fronce les sourcils et lui prend les mains, un faible sourire sur les lèvres :

« Mais c'est génial ma puce... Enfin, tu n'as pas l'air enchantée, mais... c'est un coup de ton père, c'est ça ? »

C'est sorti sans que Reb ne réfléchisse, elle s'en veut soudain d'avoir dit ça parce que c'est sûrement la vérité, si elle ne sait pas ce qu'il fait avec ses filles à l'intérieur elle sait qu'il est plus qu'autoritaire, et elle sait aussi que les mariages arrangés c'est loin d'être fini. Becca se mordille la lèvre, elle n'est pas douée pour réconforter les gens et encore moins ses amis, elle en a tellement peu. Elle regarde Apolline droit dans les yeux et lui transmet tout l'espoir qu'elle peut, il ne faut pas que son amie baisse les bras car cela ne servira à rien, il faut continuer à se battre jusqu'à la fin, jusqu'à l'épuisement, et même bien après.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Lun 9 Mar - 23:07


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline se sent totalement idiote d'avoir balancé ça, car l'ambiance était bonne et qu'elle vient de l'alourdir, comme une grande, alors qu'elle avait réussit à stopper les questions de Reb. Elle soupire et se passe une main sur son visage, elle aurait aimé s'être tue. Elle soupire et essaye de faire comme si tout allait bien, mais Reb n'est pas dupe, pas cette fois en tout cas et elle voit qu'Apo cache un truc. La question que son amie lui pose lui fait mal, car elle se sent tellement honteuse, avoir vingt cinq ans et obéir encore aveuglément à son père, c'est pathétique, pitoyable. Elle soupire de plus belle avant de finir par hocher la tête, ne trouvant pas la force de parler. Elle presse les mains de son amie et croise son regard.

Elle soupire de plus belle, si seulement Rebecca savait ce qui se passe dans sa vie. Elle ne diras rien de plus, même si elle en meurt d'envie, elle aimerait avoir du soutient, mais elle connaît aussi très bien Reb et elle sait que son amie n'aime pas se retrouver dans ce genre de situation. Alors nan elle ne diras rien, elle n'iras pas pleurer dans les bras de Reb. Elle prend une grande inspiration et pousse très loin les souvenirs, elle essaye aussi de ne pas penser à ce qui l'attend en rentrant non plus, car elle ne veut pas commencer à stresser, car Reb le verrait, elle est loin d'être idiote. Elle soupire encore avant de rouvrir ses yeux, elle sourit et passe une main sur son visage.

Elle prend la main de Reb et sort du magasin :
- « Allez laisse tomber, on s'en fout, on parlait pas de ça, j'ai envie d'une glace pas toi ? »
Elle sourit essayant d'être légère, pourtant elle pense de nouveau à ce mariage, cette grande mascarade que ça vas être. Elle finit par ajouter tout de même :
- « J’espère que tu viendras tout de même. »
Elle sourit doucement avant d’entraîner son amie vers le glacier, elle fouille dans ses poches pour sortir les billets, elle les a piqué au père, ça aussi ça vas lui valoir une bonne volée, mais tant pis. Elle sourit encore avant d’entraîner Reb à table :
- « Alors Roméo ? Tu pense que c'est le bon ? »
Elle sourit au serveur qui lui tend les cartes et l'ouvre d'un air gourmand, elle se dit qu'elle à intérêt à prendre un truc consistant, car elle risque de ne pas manger ce soir.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Sam 14 Mar - 15:34

Rebecca soupire, elle déteste cette situation parce qu'elle ne sait pas quoi dire ni quoi faire, s'il faut prendre Apolline dans ses bras. Elle ignore s'il vaut mieux en rire qu'en pleurer, ou bien le contraire, mais dans tous les cas elle est perdue, tout simplement perdue. Elle soupire une deuxième fois, fixant son amie d'un air à la fois coupable et impatient, elle se demande si Apo ne lui fait pas assez confiance pour lui parler de ses problèmes. Parce qu'un mariage ce n'est pas rien et que ça l'agace d'avoir autant de secrets dans leur relation. L'amitié c'est basé sur la sincérité, alors pour une fois que Rebecca peut déballer sa vie sans se retenir, parce que de toute façon la rousse saura tout un jour ou l'autre, ça l'énerve de se rendre compte qu'elle ne connaît pas si bien sa meilleure amie que ça.

Puis elle se dit qu'elle-même a bien son jardin secret, alors Apolline aussi, mais un mariage tout de même, comment cacher quelque chose d'une telle ampleur... Becca soupire et se laisse faire alors que la rouquine l'entraîne hors du centre commercial et se dirige vers le glacier du coin. La jeune femme oublie un instant ce qui leur arrive parce qu'elle sait que glacier c'est le meilleur du village, et qu'elle n'a jamais goûté de meilleures glaces que celles de chez lui. Elle sourit, toute légère soudain, avant de se rappeler qu'Apolline essaie de changer de sujet, et qu'en l'occurrence, elle y parvient assez bien. Reb freine un peu mais s'assoit quand même face à son amie, perplexe.

« Évidemment que je viendrais ! La question ne se pose même pas. »

Toujours inexplicablement choquée, elle secoue tout doucement la tête et attrape la carte que lui tend le serveur, le remerciant d'un sourire. L'esprit travaillant à grande vitesse, elle jette un coup d’œil discret au menu, hésitant entre la glace à la vanille et la double beurre de cacahuète. Elle soupire et fronce les sourcils alors qu'Apolline continue de la cuisiner à propos de Roméo.

« J'imagine. Mais pas de mariage pour moi. J'aime pas ce genre de trucs... »

Elle lève les yeux au ciel, y'a clairement un sous-entendu dans sa phrase mais elle n'a plus envie de se prendre la tête à propos des petits secrets d'Apo, alors elle a compris mais elle n'abandonne pas, pas encore en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Lun 16 Mar - 0:03


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apo se plonge dans la lecture de la carte, comme si c'était la chose la plus intéressante au monde, car elle sait bien que son détournement de conversation n'est pas discret, Becca est loin d'être conne, elle sait sûrement qu'Apolline ne lui dit pas tout sur ce qui ce passe derrière les murs de la villa. Elle regarde son amie, elle aimerais lui dire, tout, vraiment tout, elle aimerait même parler de Louise, lui dire qu'elle à un enfant. Elle aimerait, mais elle n'y arrive pas, car c'est la honte qui domine, car à près de vingt cinq ans, avouer que votre père contrôle votre vie c'est vraiment la honte. Elle regarde la carte, les yeux qui brillent, car non, contrairement à ce qu'on peut croire et même si elle est blindé de fric, Apo ne mange pas toujours à sa faim, c'est même souvent qu'elle se couche avec le ventre vide.

Elle sourit alors que son amie dit qu'elle viendrais, elle se sentit un peu mieux, elle aurait une personne à qui parler et même une personne à prendre dans ses bras, même si elle sait très bien que Becca n'aime pas ça. Elle regarde son amie et la remercie du regard, car elle ne se rend pas compte de combien ça compte pour elle. Elle sourit encore avant de décider enfin ce qu'elle va commander, le truc le plus copieux possible. Elle regarde Rebecca qui semble hésiter, elle compte bien lui payer elle même cette glace, car c'est son idée et elle se moque bien du fait que le père vas la tuer pour ça, elle passe un moment avec Becca, ça n'a pas de prix et ça n'en auras jamais. Elle lui demande :
- « T'a choisit ? »
Elle sourit, attendant.

La phrase de Becca la fait frisonner et puis Apo n'arrive pas à s'en empêcher, elle fond en larme, car Becca ne comprend pas, elle non plus elle n'en veut pas de mariage, mais elle n'a pas le choix, elle n'a jamais eu le choix, elle n'en auras pas. Elle pleure et puis elle regarde Becca avant de murmurer :
- « Tu te rend pas compte Becca, je vais épouser un parfait connard tout ça car un autre gros connard m'y oblige, j'en sortirais jamais. »
Apo soupire et puis écrase ses larmes, emportant le maquillage au passage, elle ne sait même plus dans quel état est son visage, avec de la chance il n'a pas de maque, au pire elle s'en fout. Elle n'ose pas regarder Rebecca mais elle ne peut pas se calmer non plus alors elle continue de renifler.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Jeu 19 Mar - 18:59

Rebecca ne comprend pas et elle ne le pourra certainement jamais, elle ne sait pas combien Apolline rêve de sa liberté et de son bonheur. Mais Apo ne comprendra, elle, jamais les motivations de Becca, et c'est ce qui la pousse à rester muette. Les amis sont censés être faits pour s'entendre mutuellement, se comprendre, se consoler, mais la brune est totalement désarmée face à la peine de la jeune fille, et elle la fixe, désespérée, un air contrit sur le visage. Elle ignore comment sécher ses larmes et la prendre dans ses bras, elle ignore tout des gestes qu'elle est censé avoir. Elle n'a jamais eu d'amie, avant, alors ça lui est totalement inconnu, et même si ce n'est pas la première fois qu'elle doit réconforter Apolline, elle ne sait toujours pas comment s'y prendre. Elle finit par prendre doucement la main de la rousse et la serre très fort, pour lui montrer sa présence. Car même si elle n'est pas vraiment utile, elle est là quand même.

« T'es forte, Apo. Je suis sûre que tu arriveras à faire suspendre ce mariage sans trop de dégâts. » Elle soupire et ajoute : « N'aie pas honte de ce que tu es et de ce que tu as. » Reb est très mal placée pour dire ça, mais elle se force à continuer malgré la boule qui se forme dans sa gorge. « Ton père finira pas te laisser tranquille, ou c'est moi qui irait le voir pour lui foutre mon poing dans la figure. »

C'est cruel, mais, selon Rebecca, amplement mérité. Elle n'a pas connaissance des formes de torture que le paternel d'Apolline use sur elle et ses sœurs, mais elle se dit que ça ne peut pas être pire que Moor, alors elle ne commente pas. Elle fixe les traces de maquillage sur les joues d'Apo et lui sourit gentiment. Elle est interrompue par le serveur, qui revient vers elles, impassible, et Becca commande finalement le double beurre de cacahuète. Elle laisse son amie choisir ce qu'elle veut et elle se cale sur sa chaise en croisant les bras. Elle ne sait plus trop quoi dire, au risque de plomber l'ambiance un peu plus, mais elle déteste le silence qui s'installe alors elle s'empresse de reprendre :

« Tout ira bien, ok ? Dans tous les cas, si tu as besoin d'aide, que ce soit à midi ou au milieu de la nuit, tu m'appelles sans souci ! »

Fière de sa réplique, Becca sourit un peu plus. Elle arrive quand même à être rassurante des fois, et ça la détend un peu. Elle qui se croyait une cause perdue, elle ne l'est peut-être pas tant que ça. Il y a un âge pour tout, y compris apprendre en relations humaines.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Mar 31 Mar - 12:16


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline regarde Becca à travers ses larmes, elle ne veut pas que son amie la voit dans cet état mais elle ne peut pas se calmer, car il fallait que ça sorte et Apo n'a pas grand monde. Elle gémit alors que son menton tremble, si son père la voyait dans cet état il jubilerait, c'est certain. Apo soupire, elle ne veut pas penser à cet homme, pas maintenant, ni à lui ni à Julian d'ailleurs. Becca à tellement de chance d'être libre d'aimer Roméo, de pouvoir le voir quand ça la chante et puis de vivre avec lui si elle le désire. Apo se sait coincé dans cette histoire, car il n'y a pas que elle, il y a Louise, sa fille. Elle sert la main que Becca lui tend, fort, très fort mais elle secoue la tête avant de lui répondre :
- « Je ne pourrait pas faire annuler ce mariage, il me tuerait et il tuerait ma fi... si petite sœur avec . Et ne vas jamais le voir, promet le, Becca, jamais, il serrait capable de s'en prendre à toi . »
Elle regarde Becca d'un air inquiet, inquiet car elle à peur qu'elle le fasse quand même et qu'elle découvre la violence du père, Apo fait tout pour laisser ses amis à l'écart de tout ça, comme elle prend soin de faire bonne figure, même si beaucoup de gens sur l'île se doute de ce qui peut se passer dans la maison. Elle sert encore la main de Becca.

Le serveur arrive et Apo se sent subitement très mal, elle lache la main de Becca et essuie ses larmes avant de passer sa commande à la suite de son amie, elle ne lésine pas, car elle sait qu'elle ne mangeras que ça, son portable vibre dans sa poche depuis tout à l'heure et ça ne peut être que le père ou Cléa, dans tout les cas c'est mauvais mais elle ignore l'appareil. Elle sourit au serveur d'un air pitoyable avant de revenir porter son attention sur Rebecca, elle lui sourit et la remercie/
- « Tu est la meilleure des amies Becca. »
Apo lui sourit, elle est sincère, même si au fond elle à peu d'amie, Becca est celle qui compte le plus à ses yeux Elle repousse les mèches de son visage et essaye d'oublier tout ça, elle était partie pour passer un bon moment avec Rebecca, pas pour pourrir l'ambiance en parlant du père et de ce mariage de merde. Elle ne sait plus trop comment lancer la conversation alors elle se trouve un peu pathétique mais elle lance un :
- « Alors ton travail ça vas ? »
Elle garde un air léger, elle ne veut plus parler du reste et du mariage, elle veut qu'on parle un peu de Becca.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Lun 6 Avr - 11:01

Rebecca a peur, peur que le fiancé d'Apolline soit violent, brutal, qu'il soit tyrannique même. Parce que son amie c'est une toute petite chose dont il faut prendre soit, presque en sucre peut-être. Apo en a vu d'autre, mais justement elle en a trop vu, elle souffre trop, et Reb veut arrêter ça tout de sutie avant que ça parte en cacahuète. Elle aime trop la jeune femme pour la laisser tomber, jamais cela ne lui a effleuré l'esprit d'ailleurs, alors elle se battra jusqu'au bout, même si ça doit lui coûter une jambe, ou un bras. Elle sourit gentiment alors qu'Apolline tente de chasser les larmes de ses yeux, et lui caresse pensivement la joue, songeant qu'Apo c'est un peu comme sa petite sœur, celle qu'elle n'a jamais pu avoir. Spencer ne compte pas dans ces moments-là, elle n'existe plus.

« Ça je ne peux pas te le promettre. Je n'ai pas peur de lui, tu sais. »

Elle ne sait pas si elle irait vraiment voir le père de son amie, mais il ne fait aucun doute que si elle le croisait un jour dans la rue, elle lui mettrait une raclée. Voire elle l’assommerait, l'emmènerait au port, et le cacherait dans le premier cargo en route pour l'Amérique. Il reviendrait sans doute, mais Apolline aurait le temps de remettre de l'ordre dans sa vie et de trouver l'aplomb pour l'affronter de nouveau. Enfin, ce ne sont que des légers fantasmes, car la voix de la rousse tire Becca de ses pensées. Elle sourit à Apo, reconnaisante.

« Je te retourne le compliment. » Elle attend la question d'Apo pour parler de nouveau. « Mon travail, ben... Je m'y fais. Toujours la même routine. Agréable parfois. »

C'est ce moment que choisit le serveur pour débarquer, les commandes sur un plateau. Il dépose devant chacun la glace qu'elles ont commencé, et Reb plante sa cuillère dans une boule au beurre de cacahuète avant de l'avaler tout rond. Elle soupire d'aise et ferme les yeux. Elle en oublierait presque ce qu'endure Apolline en ce moment.

« Ch'est délichieux ! »

Elle replonge sa cuillère dans sa glace, gourmande.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Sam 11 Avr - 17:23


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apo ne se sent pas forte, elle se sent encore moins forte quand elle est avec Rebecca car son amie elle est forte, plus qu'elle ne le pense, plus qu'elle le croit elle même. Elle regarde Becca et elle arrive à se calmer un peu, elle à envie de fondre en larme encore mais elle se retient, car elle ne veut pas insupporter Rebecca. Elle sert les dents et elle garde le silence, fixant le sol. Rebecca vient essuyer les dernières larmes et Apolline lui sourit, elle apprécie tellement Rebecca, comme ses sœurs, enfin comme sa sœur et sa princesse, sa fille. Elle regarde Becca, elle ne sait pas ce que Becca penserait si elle le savait, elle aimerais bien lui dire mais elle ne sait pas, Apo à peur d'être juger. Elle soupire, elle ne sait pas, on lui a dit que dire la vérité libérait mais est ce vrai ? Elle regarde encore Becca et se mordille la lèvre et vas parler mais Becca parle pour dire qu'elle ne peut pas promettre de ne pas le toucher, car elle n'a pas peur de lui. Apo soupire avant de murmurer :
- « Tu devrais, tu ne sait pas ce qu'il peut faire. »
Elle ne dit rien de plus, mais c'est déjà trop Apo soupire.  

Elle regarde le sourire de Becca alors qu'elle lui dit qu'elle est la meilleure des amies et elle se voit retourner le compliment, elle secoue la tête, car c'est faux, elle n'est pas une bonne amie, loin de là, elle parle presque que d'elle depuis le début et elle ment à Becca, sur ses bleus, sur sa fille, sur tout. Elle soupire avant d'écouter Rebecca parler de son travail. Le serveur arrive avec les glaces et les yeux d'Apo deviennent plus grand, car elle à faim, tellement faim, elle se retient de se jeter sur la nourriture. Elle regarde Becca manger et elle se contient encore, elle sait que manger trop vite n'est pas une bonne idée surtout si c'est trop riche, elle sait qu'elle risque de se rendre malade si elle fait ça. Elle regarde son amie et mange à son tour. Elle finit par regarder Becca dans les yeux :
- « Est ce que tu promet de ne jamais me juger? »
Elle à peur mais elle à besoin de parler, il faut qu'elle vide un peu son sac car à force de tout retenir elle à l'impression qu'elle vas exploser.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Ven 17 Avr - 21:03

Apolline manque tellement de confiance en elle, il suffit qu'elle veuille quelque chose pour l'obtenir, même si ça se transforme parfois en défaut. Il faudrait un jour qu'elle tienne tête à son père, qu'elle lui explique qu'elle veut vivre sa vie, que c'est une question de nécessité même, qu'on cesse de l'obliger à faire ce dont elle n'a pas envie. Sauf que Reb ignore tout de son père, elle sait simplement qu'il est autoritaire, elle ne se douterait jamais de ce dont il est capable. Elle ne comprend donc pas pourquoi Apo insiste autant, même si c'est une question de protection, elle trouve ça stupide. Elle regarde la jeune femme pendant quelques secondes avant de soupirer, résignée, baissant les yeux sur sa glace. Elle ne promet pas de ne pas aller voir son paternel, mais dans son regard on peut y lire « fais-moi confiance, je sais ce que j'ai à faire ou non. » Elle aimerait tellement que sa meilleure amie sourie pour une fois, pas de ces faux sourires à la con qu'elle arbore tout le temps, mais un vrai sourire de rousse heureuse et épanouie, tout ce que n'est pas Apolline. Si encore il n'y avait pas non plus ces bleus si déroutants...

Becca mange en silence pendant quelques secondes, sa glace la rassure un peu et elle se sent tout de suite mieux, comme si une boule de chaleur grandissait en elle malgré le froid de la nourriture. Elle adore ces instants passés avec Apolline, elle aime tellement la jeune fille, elle donnerait sa vie pour elle s'il le fallait, et c'est pour cette raison qu'elle n'hésiterait pas à se mettre en travers du chemin du père de son amie, même si elle y risque plus qu'un cheveux. Elle soupire et plante sa cuillère dans sa glace, pourquoi Apolline semble-t-elle si torturée, et pourquoi ne veut-elle rien lui dire ? Mais, comme en réponse à sa prière silencieuse, Apo se décide à parler. Une simple question, qui veut tant dire. Qui veut dire : écoute-moi, j'ai des trucs à dire, et des trucs pas faciles en plus. Reb pose sa cuillère et lève le regard vers la rousse.

« Tu sais bien que je ne te jugerais jamais. Et même si je le devais, je n'en serais pas capable. Pour moi tu es Apo, et simplement Apo. Tu peux y aller tranquille. »

Elle sourit pour la mettre en confiance. Reb et Apo c'est toute histoire. Et en meme temps c'est pas une histoire. C'est juste trop bizarre de se retrouver ici pour des révélations qui semblent si importantes. La jeune brune se cale un peu dans son siège pour se préparer à la suite, car ça ne semble pas facile à avouer, visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Dim 10 Mai - 1:59


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline a peur, Apolline a honte mais Apolline n'en peut plus, de tout ces secrets, qui la bouffent, littéralement, elle à besoin d'évacuer tout ça, de pousser un grand cris et puis d'exploser en sanglot encore avant de tout déballer. Sa famille n'est plus vivable, c'est une prison, un enfer. Elle fixe Becca, elle hésite, elle a peur car si elle dévoile tout alors rien ne seras plus jamais pareil, son amie auras beau prétendre l'inverse, que rien ne change, dans son regard il y auras une petite lueur, une lueur qui n'était pas là avant et Apo à peur de cette lueur, car Becca est tout pour elle et elle aime sa relation avec Becca comme elle est, elle ne veut pas que tout change. Ses lèvres tremblent, elle ne veut pas fondre en larme, elle veut être forte mais Apo n'est pas forte, loin de là, si elle était forte elle ne subirait pas sans rien dire, elle se serait rebeller depuis longtemps, elle aurait prit sa fille et ses affaires et elle serait partie, loin. Elle se mordille la lèvre en croisant le regard de Rebecca, me regarde pas comme ça, par pitié. Elle ne sait pas de quoi elle peut parler, pas de Louise, non pas qu'elle ne fasse pas confiance à Becca simplement que Louise pour le moment c'est son secret, son trésor, sa princesse et que si elle en parle, si elle dit surtout qui est le père de sa fille alors elle détruira quelques chose et elle ne veut surtout pas ça, Louise est une petite fille merveilleuse et elle ne veut pas qu'on la voit comme autre chose que ça, elle préfère garder sous silence les origines de l'enfant, Lou n'y est pour rien. Elle aime sa fille plus que tout et elle veut la protéger sa fille, elle préfère cacher ça. Elle se mordille la lèvre alors que Rebecca lui répond qu'elle ne la jugeras jamais, mais comment elle peut savoir ça, comment peut elle lui assurer que son regard ne vas pas changer, sa façon de lui parler, d'agir, nan Becca ne peut pas dire que ça ne vas rien changer. Mais Apo à commencé, elle ne peut reculer, Rebecca vas la pousser à parler, elle aurait dût se taire. Elle soupire et sa main vient relever tout doucement la manche qui couvre son bras, elle laisse sa peau se découvrir au jour libre, sa peau couverte de bleu et pas des bleus qui viennent de maladresse, ils sont trop marqué, trop imposant, ce sont des coups répété qui les ont formé, elle ne découvre qu'un bras mais c'est bien suffisant, Becca vu le bleu de tout à l'heure, elle est intelligente, elle vas comprendre, Apo soupire avant de murmurer « Voilà ma véritable vie Rebecca. » Elle ne dit plus rien et de nouveau elle fixe le sol en silence, elle n'a même plus faim, elle se sent juste idiote d'avoir parlé.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Ven 22 Mai - 20:18

Rebecca se demande ce qu'il se passe de grave dans la vie de sa meilleure amie, aussitôt elle repense au bleu de tout à l'heure et elle frémit, elle ne veut pas revoir une chose pareille, ça lui fait trop penser à son enfance et à ses cauchemars qui se sont apaisés avec le temps. Elle regarde fixement devant elle, cherchant le regard d'Apolline, qu'elle peine à trouver, avant de comprendre que la chose va être difficile à avouer, et surtout, à entendre. Elle guette le moment où Apo se dégonflera, car c'est toujours ainsi, il y a quelque chose de dur à dire, et puis on ne veut plus en entendre parler. Becca se demande si la rousse est enceinte, si elle est malade, si elle va partir de cette île... Tous les scénarios qu'elle imagine lui font peur, et elle attend, crispée, qu'Apolline réagisse, qu'elle lui dise enfin la cause de tous ces faits et gestes bizarres depuis qu'elles se sont rencontrées. Alors la jeune femme soulève enfin l'une de ses manches. Rebecca manque d'air et arrondit les yeux, choquée. Elle ne peut quitter du regard les bleus qui marbrent les bras d'Apo, même ses paroles lui viennent par bouffée, comme si on lui tamponnait la tête avec une tondeuse à gazon. Le désespoir envahit ses yeux et elle a soudain envie de pleurer, elle a vécu ça autrefois, et aujourd'hui l'histoire se répète, sauf que c'est beaucoup plus douloureux quand ça arrive aux autres et que l'on est impuissant. Becca n'ose plus bouger, plus respirer, elle ne veut plus jamais revoir ces marques de sa vie, encore moins sur Apolline. Elle se sent coupable, elle n'a jamais su la protéger en fait, elle l'a toujours laissée retourner chez elle sans savoir ce qui s'y déroulait vraiment. Elle détourne le regard, toujours sous le choc, avant de frapper violemment du poing sur la table. Une colère sourde l'envahit et immobilise tout son corps. Elle se sent tendue, partout en elle, et se demande pourquoi elle se sent aussi atteinte par cette vérité destructice. C'est comme si ça lui arrivait à elle, ou à un enfant... Elle se sent lâche, parce qu'elle n'y pourra rien faire, et que si ça se trouve, Apolline subit ça depuis des années, peut-être depuis sa naissance. C'est tellement horrible, affreux, que Rebecca se perd dans sa tête avant de retrouver la parole, après plusieurs minutes d'un terrible silence. « C'est ton père qui a fait ça ? » Le ton est chargé de haine, de violence, au fond elle connaît bien la réponse. Elle paraît terriblement calme, mais son regard menaçant ne lui donne pas l'air de quelqu'un qui prend des vacances. Son menton tremble et elle réprime une très forte envie de pleurer. Personne n'a le droit de faire ça à Apolline. Absolument personne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Jeu 18 Juin - 1:33


Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque
Rebecca Hawthorne et Apolline Edgeworth

Apolline fixe son bras découvert, elle frisonne, elle se souvient de tout, elle sait ce que chaque trace veut dire, elle se souvient de chaque coup, de chaque insulte qui l'accompagnait. Elle frisonne. Elle ne veut pas voir ça et pourtant elle ne peut pas l'éviter, alors qu'elle sent le regard de Becca sur sa peau, elle ressent les coups et la douleur, elle se retient de pleurer. Elle se revoit gémissant sur le sol dans une petite flaque de sang, elle se revoit suppliante alors qu'il s'acharne encore et encore. Elle sent le sang qui afflue vers sa peau après un coup encore plus fort que les autres, elle sent la veine qui explose et le sang qui se repend sous sa peau. Elle entends aussi tout les bruit, les insultes mais surtout le bruit de sa ceinture qu'il fait claquer juste pour lui faire peur. Elle sert un peu plus les dents et les poings, elle ne veut pas penser à ça maintenant. Elle rouvre les yeux et elle tombe sur la tête de Rebecca, cette tête, ce regard surtout, elle y lit plein de chose, de la colère, de l’indignation et pire, pire que tout, de la pitié, ce truc qu'Apolline déteste. Soudain elle voit le regard de Becca partir et elle se sent très mal, elle aurait dût se taire. Soudain un bruit la fait sursauter, Becca vient de frapper la table, Apo frisonne, son amie ne doit pas se rendre compte que lui faire des frayeurs comme ça n'est pas une bonne idée. Le silence est très pesant, Apo ne sait pas quoi dire ni quoi faire, elle se dit de nouveau qu'elle aurait mieux fait de se taire, cacher encore la vérité, ça fait des années alors pourquoi elle n'a pas tenue un peu plus longtemps ? Elle aurait dût épargner son amitié avec Becca. Elle vas parler quand cette dernière lui demande si c'est son père qui fait ça. Apo se mordille la lèvre puis hoche doucement la tête avant de murmurer  Entre autre » Elle pense à son dernier rendez-vous avec Julian, enfin si on peut appeler ça un rendez-vous. Elle est arrivée en retard, même pas un truc énorme, deux minutes, le temps de câliner Louise, son petit ange, mais c'était du retard et il lui en avait coller une pour ça. Apo soupire avant d'ajouter doucement  « Julian s'en donne aussi à cœur joie » Elle fixe la table et sa cuillère, elle n'a plus faim. Elle finit par regarder Becca un bref instant avant de murmurer  « Désolé de t'avoir mentit Becca » de nouveau elle fixe ses mains, ses épaules trembles, l’aveu lui a coûté et c'est pour ça qu'elle n'en feras plus aujourd’hui, elle ne parleras pas de Louise.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   Jeu 20 Aoû - 19:38

Apolline peut parler, s'excuser, se mettre à rire : Becca s'en fout. C'est déjà le chaos dans son esprit. Elle a l'impression que tout s'embue, devient opaque, qu'elle ne pourra jamais y voir clair. Que toutes ces vérités, ces certitudes qu'elle a bâti jusqu'à aujourd’hui ne redeviennent que ce qu'elles ont toujours été : poussière. Des mirages, tout ça. Cette vie qu'elle pensait construire au fil du temps, filant la laine de son existence en croyant aller mieux, soigner sa jalousie. Eh bien non. Non, ce simple son qui prend tout son sens, qui devient un mot a part entière. Non. Trois lettres qui veulent tout dire, absolument tout, qui contiennent toutes les émotions, les couleurs et les cris qui n'existent pas encore. Becca elle veut hurler. Elle veut hurler à s'en déchirer la voix, elle veut pleurer jusqu'à ne plus reconnaître le goût des larmes, elle veut frapper pour se saigner les poings même si ça fait mal. Mais ça ne fera jamais aussi mal que maintenant. Jamais. Parce que ce n'est pas de Becca qu'il s'agit, ce n'est même plus d'elle et sa petite vie insignifiante. C'est Apolline. Apolline Edgeworth, la jeune femme qui se tient devant Becca. Celle qui paraît avoir honte, qui se sent faible mais qui en réalité fait parties des personnes les plus fortes que la brune connaisse. Elle n'aurait pas enduré sa vie jusque-là si elle n'avait pas été forte. Elle n'aurait pas tenu. Et pourtant elle est là, elle ne se démonte pas, elle ne pleure pas, elle a juste honte. Inexplicablement. Et Becca qui n'ose plus bouger ni même respirer. Elle veut juste que ce silence dure éternellement, que tout son malaise puisse se lire dedans sans qu'elle ait besoin d'ouvrir la bouche et de sortir des conneries. Elle veut blesser personne, Becca. Mais des fois, surtout quand il s'agit de situations hors du commun, elle a envie de pousser une bonne gueulante pour aller mieux. Mais même là, même pour Apo, elle n'y arrive pas. Elle ne peut tout simplement pas. « Les mots me manquent. » Ah ça, on l'avait bien vu. Becca baisse les yeux aussitôt, cherchant quelque chose a dire. Ce genre de chose qu'est censée dire une vraie amie, quand quelque chose du genre se passe. Non. Toujours non. Rien n'arrive a l'esprit de la brune, rien de censé, rien de correct. Parce que c'est peut-être le silence qui sied le mieux a cette situation. Elle veut pas le briser ce silence. C'est trop précieux un moment comme ça, où tout se joue dans le regard de l'autre. Elle n'a plus besoin de parler, elle sait dire les choses avec ses yeux. Et ça marche. Elle dit a quel point elle est désolée, a quel point elle voudrait pleurer mais qu'elle a assez de dignité et de respect pour ne pas le faire. Oui, Becca admire sa meilleure amie. Elle l'admire avec un tel respect que ça pourrait en paraître impossible de sa part. Mais c'est le cas. Ça se lit tellement bien dans son regard, ses traits figés, des mains qui tremblent nerveusement. Elle est en colère la Becca, c'est certain, mais elle est surtout muette d'admiration. De fascination. Ce chaos qui se mélange a tant d'autres émotions inexplicables. Elle est triste pour tout ça, la brune. Triste de ce que la vie peut nous faire endurer parfois. Mais il faut se montrer fort, et surtout s'en rendre compte. C'est mieux, toujours mieux. « J'm'en fous des mensonges. Parce que je sais maintenant et... bordel, je... Je m'en veux de ne pas avoir pu m'en rendre compte, comme quelqu'un de normal aurait pu le faire. On a passé tellement de temps toutes les deux, je croyais te connaître mais... » Elle secoue la tête. Ça veut dire '' oublie ''. Oublie tout ça. Becca ne veut plus en parler, elle ferme les yeux. Et de sa main elle cherche celle d'Apo et la serre aussi fort qu'elle peut, pour lui montrer qu'elle peut etre la quand meme, d'une autre façon mais là quoi qu'il arrive. Quoi qu'elle puisse en penser. Les yeux toujours clos, elle murmure : « Je suis désolée. Désolée. » Un mot qu'elle ressent au plus profond d'elle, comme un frisson. Elle sait qu'elle dit la vérité, qu'elle est désolée et au dela, mais elle a peur qu'Apo ne la croie pas. Elle est tellement sincère. Becca est désolée. Juste ça. Désolée.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un véritable ami est celui qui voit la tristesse que tu masque (With Rebecca)
» Nolween Gauthier { Le véritable gentleman est celui qui appelle toujours un chat un chat. Même lorsqu’il trébuche dessus et qu’il tombe. }
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» AINSI LE VOIT LE POÈTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-