Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fille de l'eau [Cassiopée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: La fille de l'eau [Cassiopée]   Lun 10 Nov - 0:00

Maelys et Cassiopée avaient fait une bêtise, une grosse bêtise. Elles avaient lâché des reptiles dansle bureau de Moor en sachant très bien ce qui allait se passer. Comme prévu, cela s'était produit. Tout l'orphelinat avait accouru en entendant les hurlements de la vieille directrice, mais personne ne s'en était plaint. Évidemment, quelques élèves avaient jugé bon de prévenir les professeurs que c'étaient deux petites rouges qui avaient fait le coup. On avait tout de suite pointé du doigt nos deux protagonistes, qui furent embarqué dans un terrible cercle vicieux. Leur professeur de maths, mademoiselle Filds, les avait heureusement relâchées sans punition, les laissant victorieuses mais perdantes également. Tout est bien qui finit bien. Ou presque...

Mae avait Mary à ses trousses. Son cœur battait à cent à l'heure et elle était certaine de vomir durant les cinq prochaines minutes, mais la peur lui donnait des ailes et elle venait de battre un record. Elle tourna à gauche sur les chapeaux de roues, enjamba un sac abandonné et poursuivit sa course en haletant comme une malade. Après une semaine sans bêtise, elle n'avait pu résister et avait mis un pied dans le bureau de Moor... le jour où elle y restait enfermé pendant des heures, le dimanche en somme. Et les mains cachées derrière le dos, cela paraissait encore plus louche. Bien sûr elle avait pris ses jambes à son cou, elle n'était pas bête, mais elle n'aurais jamais prévu sa course-poursuite dans les couloirs vides de l'orphelinat. Elle avait l'impression d'être suivie à la trace par une folle furieuse. Elle se demandait même comment la vieille femme tenait le coup.

La fillette se raccrochait à une dernière idée, un dernier espoir. Sa seule chance de s'en sortir vivante. Elle avait tout de même plus d'un tour d'un son sac et un nombre de plans B incalculables ! Maelys bifurqua vers la droite, elle savait que le couloir ne menait nulle part et se stoppait en cul-de-sac. Moor la croirait sans doute piégée. La ruban rouge entendait ses pas lourds derrière elle, et cela la faisait monter en vitesse, encore et encore. Elle se dirigea vers la tapisserie rouge qui décorait les murs et l'écarta à toute vitesse, s'engouffrant dans le trou dans le mur. Elle referma derrière elle et se laissa choir contre le mur du tunnel. Moor ne trouverait pas la cachette, elle était trop bien dissimulée. Ses pas s'étaient ralentis et Mae colla sa main sur sa bouche pour éviter de respirer trop fort. Elle entendit la directrice jurer entre ses deux puis s'éloigner à grands pas rageurs. Enfin elle put se laisser aller et se mit à souffler bruyamment, elle était épuisée.

Elle sursauta en entendant des bruits de pas à quelques mètres à peine, se pouvait-il que Moor ait fait le tour du passage secret pour entrer par l'autre côté ? Non, impossible, elle ne pouvait pas connaître son existence. Il devait s'agir d'un élève, alors. Il s'agissait en revanche d'être prudent, si c'était un informateur, Mae était dans la mouise jusqu'au cou. Elle ne reconnaissait toujours pas cette silhouette, il faisait sombre et elle avait toujours la respiration hachée. Elle plissa les yeux, et un sourire vint éclairer son visage, l'autre était assez prêt pour qu'elle le reconnaisse.

« Cassiopée, qu'est-ce que tu fais là ? »

Elle soupira de soulagement, elle était prête à rire ; elle avait eu si peur que c'était une joie de la voir là, vivante. Vivante, elle ne savait pas pourquoi. Mais vivante, en chair et en os, une amie. À ses côtés. Ça faisait du bien après une course-poursuite avec une directrice enragée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Jeu 13 Nov - 22:42

Cassiopée rentra en riant dans le passage, elle aimait tant cet endroit, elle savait que peu de gens le connaissait, encore moins de son age, le passage était un secret gardé par les plus grands et c'était sûrement mieux ainsi, les plus jeunes était du genre a ne pas savoir tenir leur langues, le passage se retrouverait découvert et condamné plus vite qu'il le fallait pour le dire et la plupart des orphelins perdrait tout moyen de sortir, car c'était l'un des rares passages facile pour tout le monde, quel que soit son age. Elle s'habitua la pénombre et avança peu à peu dans le long couloir, elle se demandai tout de même comment Moor pouvait ignorer un passage si fréquenté, elle ne se doutait vraiment de rien, elle en doutait, depuis le temps, et puis c'était bien elle qui avait fait les plans du bâtiment, elle devait bien savoir qu'il existait ce tunnel nan ? Ou bien elle laissait faire mais là c'était plus que bizarre, pourquoi laisserait elle a possibilité à certaine personne de sortir ?

Elle sera contre elle le sac qu'elle portait, elle soupira, il était lourd mais c'était justement ça qui était bien, dedans des provisions, des trucs bien gras et sucrés, pas diététiques mais tellement bon, des trucs qu'elle ne mangeait pas tout les jours. Elle avait un paquet de bonbon entamé dans les mains, elle en avait d’ailleurs tant mangé que son ventre commençait à protester, elle avait peur de s'en rendre malade mais elle ne pouvait pas se contrôler, elle avait si souvent faim que dès qu'elle le pouvais elle se remplissait l'estomac au maximum, en prévision de la prochaine famine, et depuis son passage sur l'échafaud ça avait empiré, ça avait été si long, si douloureux, ses poignets en gardait d’ailleurs encore les marques mais c'était surtout son sommeil qui avait été impacté, elle ne pouvait plus dormir ailleurs que dans le lit de sa sœur, elle avait besoin de sa chaleur pour trouver la paix et arriver à se calmer.

Repenser à l'échafaud lui donnait encore des sueurs froides, elle goba donc un nouveau bonbon pour penser à autres choses. Ses pensées se dirigèrent vers sa sœur, elle allait pouvoir manger à sa faim elle aussi, c'était tout ce qui comptait, elle se moquait des risques qu'elle avait pris pour acheter cette nourriture, car oui elle ne l'avait pas voler, pas vraiment, seul l'argent n'avait pas été acquis de la manière la plus honnête du monde, Cassis s'était faufilé dans le dortoirs des blanc et avait fouillé jusqu'à trouvé une somme assez conséquente, elle avait honte mais en même temps elle se donnait bonne conscience en se disant qu'elle partagerait un peu avec ses camarades de chambre, et puis personne n'oserait se plaindre, il fraudais expliquer d'où venait cet argent et elle doutais que les grands soient en capacités de le faire sans avouer toute leur sorties clandestines pour aller travailler, oui Cassis ne risquait rien de ce coté là.

Elle reprit un nouveau bonbon, qui lui arracha cette fois un véritable haut le cœur, elle dut mettre un main sur sa bouche pour ne pas vomir. Brusquement elle aperçut quelqu'un, et si c'était un blanc ? Elle prit peur, s’apprêta a faire demi tour mais elle reconnu enfin Maelys, son cœur s’accéléra, ça faisait un moment qu'elle ne lui avait pas parlé, pas depuis qu'elle avait finit sur l'échafaud en tout cas. Elle sourit doucement, heureuse de voir son amie. Celle ci aussi semblait contente, bien qu'elle paraissait essoufflé, elle venait sûrement de fuir mais quoi ? Cassis sourit à la question de Mae, celle qui devait s'expliquer c'était plutôt elle mais elle ne fit pas de remarque. Elle allait ouvrir la bouche quand un nouveau haut le cœur la prit, elle bloqua de justesse mais grimaça a cause du goût acide dans sa bouche. Elle respira un bon coup et finit par murmurer :
- « J'ai été au village, j'ai acheté à manger, mais je croit que j'ai abusé, je me sent pas très bien, je .. »
Elle ne finit pas sa phrase, s'assit en vitesse et se plaça dos au mur, elle ferma les yeux et serras ses point, la douleur revenait chassant celle de ses poignets et de ses chevilles au passage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Dim 16 Nov - 13:53

Maelys souriait, mais elle déchanta bien vite lorsqu'elle vit Cassiopée tourner de l’œil. En effet, elle semblait avoir abusé des bonbons qu'elle tenait à la main. La fillette poussa un soupir inaudible et, inquiète, aida son amie à s'asseoir contre le mur du passage secret. Ses yeux s'étaient habitués au noir et elle attrapa rapidement le sachet de bonbons pour le mettre à l'abri. Il était interdit de consommer ce genre de choses bourrées de produits chimiques, à l'orphelinat, mais bien entendu bon nombre d'élèves passaient au-dessus de cette règle. Mae grimaça en frôlant les poignets de Cassie, le souvenir de l'échafaud devait être bien vivace chez elle aussi elle décida de ne pas trop la brusquer.

Elle tressaillit en sentant les marques sous ses doigts, elle les pressa légèrement et sentit la petite brune se crisper sous sa paume. Soucieuse, elle attira doucement le poignet de Cassiopée à ses yeux et perçut les rougeurs qui barraient sa main. Des larmes s'accumulèrent à ses yeux, elle n'aimait pas lorsque Moor faisait souffrir les gens qu'elle aimait, elle ressentit une inexplicable colère au fond d'elle, mais cligna des yeux et souffla longuement pour se calmer. Si elle venait à exploser, la directrice serait attirée par les bruits et les sanglots, aussi posa-t-elle une main sur sa bouche pour retenir un gémissement.

Elle lâcha le poignet de Cassie et se blottit dans ses bras, ayant oublié son mal de ventre mais aussi les causes de son arrivée intempestive dans le passage secret, même le contenu du sachet de bonbons se répandit sur le sol, formant des éclats colorés. Là, elle sentit une larme lui rouler sur la joue, elle l'essuya, toujours contre son amie. Depuis qu'elle s'était violemment disputée avec Alice, son mal-être ne cessait de grandir et elle se surprenait parfois à rester immobile, les bras ballants, observant sa sœur assise au réfectoire et se demandant si elle ne devait pas aller s'asseoir près d'elle. Mais toujours elle se détournant, retenant l'eau salée qui menaçait de déferler sur ses joues.

Cela lui faisait mal, son ventre se nouait et se dénouait lorsqu'elle repensait à ce qu'elle avait dit à Alice, que des conneries tout ça, et plus que tout cela l'angoissait, peut-être que leur lien privilégié s'était brisé, peut-être qu'elles n'étaient plus sœurs ? Cette pensait la faisait paniquer et la rendait incontrôlable, elle maudissait cette vie, elle n'en voulait plus, il n'y avait plus que Cassiopée qui comptait maintenant. Et elle restait incapable de tourner la page après ce qui était arrivé, elle avait désespérément besoin de l'autre moitié d'elle, de son âme. Alice avait emporté un bout d'elle-même en fuyant ses regards et ses paroles, ce qu'elle ne regrettait sûrement pas.

« Oh Cassie je m'en veux tellement... Pour Alice... »

Elle se décolla un peu d'elle et laissa son regard se perdre, ignorant qu'elle était en train d'écraser encore plus les bonbons dans la poussière. Elle soupira, elle sentait son front bouillant s'énerver, elle sentait ses doigts trembler, elle avait besoin de réconfort et de chaleur humaine pour oublier ça, si elle le pouvait. Elle baissa les yeux, elle se sentait honteuse, tout était de sa faute et elle n'avait jamais su sans rendre compte, trop égoïste qu'elle était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Mer 3 Déc - 21:14

L'envie de vomir reprit l'océan aussi vite qu'elle était partie, c'était des vagues, elle allait bien un instant et celui d'après elle était plié en deux par la douleur, elle gémit doucement, l'idée même de manger un truc de plus lui retournait le ventre. Elle sent Mae qui se rapproche, elle plisse les yeux, elle gémit un peu plus et elle commence à trembler. Elle sentit qu'on lui enlevait le paquet des mains, elle poussa un petit ricanement, elle ne comptait pas vraiment en reprendre, elle savait bien que c'était de l'inconscience, cette idée lui redonne une nouvelle fois l'envie de régurgiter tout ces bonbons, elle serre les dents avant de plisser un peu plus les yeux.

Elle sentit les mains de Mae sur ses poignets, elle s'y attardait c'était mauvais signe, elle voyait. Cassis soupira encore un peu plus, elle souffrait, le contact des mains de Mae sur les plaies encore à vif était plus qu'intolérable, ça lui faisait tellement mal, elle se retint de crier et de pleurer, malgré tout elle essaya de se dégager, sentir la douleur faisait remonter un tas de souvenirs, elle revit la chute, la douleur, elle sentit de nouveau les fers contre sa peau nue, la douleur vive, elle gémit un peu plus fort, elle mordilla sa lèvre, pour ne pas penser à ça. Ses yeux se refermèrent, découvrant la silhouette menaçante de ses souvenirs, elle gémit et serra les dents encore un peu plus.

Maelys la lâcha enfin, lui tirant un soupir de soulagement, elle commençait vraiment à souffrir, tellement. Elle serra son amie contre elle, un peu plus fort que l'autre, elle avait besoin de contact, elle manquait de preuve d'affection, elle était tellement demandeuse, elle voulait tant une famille, des parents, elle en rêvait tellement, maintenant encore plus, l'idée de quitter cet endroit revenait , un peu plus forte chaque jour , elle ne supportais plus cette vie, elle continua-ait les conneries, c'est vrai mais si on l'observait bien on se rendrait compte que le cœur n'y était pas vraiment, elle faisait plus toutes ses bêtises pour s'occuper, elle ne passait le temps comme elle pouvait.

Elle garda son amie contre elle, elle finit par laisser les larmes couler, Maelys ne la jugerait pas, elle le savait, elles étaient amies, proches, énormément, quelque fois Cassis regrettais qu'elle ne soit pas jumelles, elles se comprenaient tellement, c'était simple, elle l'emmenait sans hésiter dans toutes ses bêtises, elle n'osait jamais le faire avec Calysa. Elle pressa son visage dans les cheveux de Mae, elle voulait disparaître, oublier et puis aller mieux surtout. Elle soupira et souffla dans ses cheveux avant de ricaner doucement.

Son rire se tue face aux paroles de Maelys, Alice, elle savait ce qui c'était passé, bien sur, Mae n'avait jamais rien caché, elle la regarda, elle eut tellement mal pour elle, elle la pressa encore plus fort contre elle, pour lui faire passer son amitié, elle finit par lui murmurer :
- » Je te comprend Maé, mais je sais que ce n'est pas finit pour vous, ce lien ne se brise pas comme ça, ça prendras peut être du temps mais vous vous retrouverez, je le sais. »
Elle aimait Maelys, elle ne voulais pas que Maelys souffre, elle la pressa toujours plus fort avant de murmurer :
- « Je suis là moi, je ne te laisse pas, tu peut compter sur moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Mer 7 Jan - 13:53

Maelys baisse les yeux, elle n'aime pas accaparer Cassiopée, elle se rend compte qu'elle ne cesse de parler d'elle, de se montrer égoïste, depuis le début, et que les gens autour d'elle la laissent faire. Elle a toujours eu l'impression d'être quelqu'un de normal, enfin mis à part certaines choses, mais en réalité, elle était bien plus que ça : un tyran, une gamine pourrie-gâtée. Au final elle avait toujours eu ce qu'elle voulait et elle n'avait jamais pensé que ça puisse changer. Alors elle se sent honteuse face à Cassie, elle se demande même pourquoi elles sont amies depuis tout ce temps. Elles se ressemblent et Mae ne peut pas se passer de son amie, mais on dit aussi que les contraires s'attirent et elles sont trop semblables pour ça.

La fillette soupire, elle sent les bras de Cassiopée autour d'elle, elle ne lui dira jamais assez merci pour son soutien, elle a beau être un monstre il y a encore des gens qui l'aiment, un peu, et cette pensée la réconforte, même si elle sait que Cassie est dans le camp de la neutralité et qu'elle aurait aimé la voir se rallier à ses côtés. Ça l'énerve aussi, ça, Maelys, et quand elle s'en rend compte elle se dit qu'elle était peut-être encore plus odieuse qu'elle ne l'avait imaginé, c'est tellement cruel et injuste, elle s'en veut, elle aimerait aller voir Alice et s'excuser alors que c'est cette dernière qui lui a fait le plus mal, physiquement, s'entend.

« Je l'ai laissée partir... Je l'ai laissée partir sans lui dire que je voulais m'excuser... Je veux tant lui dire que je me sens coupable, mais elle m'évite... elle... »

Voilà qu'elle se lamentait. Une larme traça un sillon brillant sur sa joue, mais Mae l'essuya rageusement de la manche. Alice avait voulu la guerre, mais Maelys voulait la paix. Qui gagnerait dans tout ça ? La fillette était prête à s'excuser, mais pas à s'incliner devant sa sœur. Il ne fallait pas exagérer, non plus. Mais elle regrettait tellement. Elle était prête à tout. Quitte à baisser le regard et pleurer, se monter faible en somme, devant sa jumelle. Ce serait dur, mais elle s'en sentait capable à présent. Elle avait vécu trop de choses émotionnelles pour continuer à se battre sans rien dire. Elle se battrait verbalement. Comme une grande.

« Je suis désolée, je suis pitoyable... Je devrais cesser de gémir comme ça, c'est pas moi... »

Il lui fallait absolument quelque chose pour se changer les idées, et les bras de Cassiopée ou les bonbons ne lui apporteraient rien. Elle poussa un long soupir et secoua la tête, elle devait arrêter de se montrer vulnérable comme ça. Si Alice les observait en ce moment même, elle devait avoir l'air tellement maline ! Non vraiment c'était une mauvaise idée de se laisser aller ainsi, même si Cassie était sans doute le seul témoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Sam 31 Jan - 17:32

Cassiopée sert encore un peu plus fort son amie, elle ne veut pas qu'elle se sente mal, elle voudrait que Mae aille bien, car elle compte beaucoup pour elle et que la voir comme ça et bien c'est douloureux, beaucoup trop. Elle soupire et sert encore, pour lui montrer qu'elle est là pour elle, qu'elle ne compte pas la lâcher, jamais. Elle écoute les bruits de larmes de son amie et ça lui fait mal, pourquoi souffre t'on tant ici ? Pourquoi personne ne peut rire et sourire ? Elle sent son cœur qui se sert et ça lui donne envie de vomir, comme cette overdose de bonbon qui la fait se sentir toute choses. Elle ferma ses yeux de nouveau, voulant chasser les mauvaise pensée, elle voulait seulement faire comprendre qu'elle était là pour elle, même si elle ne voulait pas se laisser prendre entre deux feu, elle adorait Mae mais elle ne voulait pas se mettre Alice à dos. Elle pressa encore un peu plus fort, arrête de pleurer Maelys, par pitié.

Elle écouta son amie, comme elle comprenais son amie perdait ce qui comptait le plus, elle pouvait comprendre ce chagrin qui la prenait toute entière. Elle ne pouvait imaginer Calysa lui faire ce qu'Alice avait fait mais tout de même. Elle vit le visage de son amie alors qu'elle chassait rageusement une larme. Elle regarda ses bleus et y lut la douleur, on aurait dit l’œuvre de Moor, c'était flippant. Elle soupira, se sentant dans l'incapacité de réconforter son amie. Elle se sentait tellement inutile, ça lui donnait envie de crier ou hurler. Elle frissonna, le passage secret n'était pas le meilleur endroit pour parler mais ça valais toujours mieux que l'échafaud. Elle soupira en repensant à ça, elle ne voulait plus y repenser mais pourtant c'était bel et bien là, ancré au fond elle même, elle ne pourrait jamais oublier.

Elle soupira en entendant son amie s'excuser. Elle ne veut pas que Maelys se sente mal à l'aise alors qu'elle lui parle. Elle la sert encore un peu plus avant de murmurer :
- « C'est rien, moi je suis là pour toi. »
Elle lui sourit, elle est sincère. Elle voudrait tant pouvoir l'aider plus que tout au monde car Maleys est Mae, elle vaut la peine de se battre pour elle et si elle lui demande de vraiment prendre partie et bien elle le feras. En attendant elle regarde son amie avec toujours cette envie de la réconforter, elle la sert contre elle encore, elle doit vraiment lui faire mal mais elle s'en moque. Elle la lâche et lui embrasse la joue :
- « Allez ça vas aller ! Et si tu veut faire un truc contre elle, et bien je suis là. »
Elle sourit, c'est une promesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Jeu 12 Fév - 17:31

Maelys en a assez, c'est tellement insupportable, et puis Cassiopée ne peut pas comprendre, elle ne s'est jamais détachée de sa jumelle ainsi, elle ne s'est jamais battue avec Calysa, même si ce n'est sans doute pas le plus douloureux dans l'histoire. Alors Mae a mal, pour elle, pour Alice, pour sa meilleure amie et aussi pour tous ceux qui souffrent autour d'elle, c'est-à-dire l'orphelinat entier. Elle se sent mal pour eux, pour leurs parents perdus, pour leurs faux espoirs de nouvelle famille, pour les maladies ou le chagrin qui les rongent. Pour le bébé de mademoiselle Filds et celui de mademoiselle Hells. Pour le monde entier en somme.

Et la fillette ne s'est jamais aussi sentie en détresse. Elle a besoin d'aide, désespérément, et pas que celle de Cassie qui lui tend la main depuis le début, seule Alice pourra réparer les dégâts mais il faut qu'elle y mette un peu de bonne volonté, elle ne pourra jamais se sortir de là sinon. Elle est prête à supplier, à pleurnicher, pour que sa jumelle lui rende sa vie d'avant, celle où elles riaient entre elles et où elle passaient leur temps à se chamailler gentiment en se demandant qui des deux était sortie la première du ventre de leur maman. Et aussi à imaginer leurs parents, leur maison, tout ce qu'elles n'avaient jamais pu avoir et ce dont elles avaient rêvé à deux.

Et alors qu'elle est seule, solitaire, Mae se sent petite. Elle se rend compte que sa sœur est son oxygène et qu'elle ne peut vivre sans elle. L'absence d'Alice l'étouffe, l'étrangle, la rend mal à l'aise, et elle voudrait crier, crier pour que sa sœur l'entende et qu'elle revienne. Elle n'aime pas la croiser dans les couloirs, quand elle se compose une mine dédaigneuse et désintéressée, ou qu'elle fait semblant de rire avec des amies qu'elle détestait il y avait encore quelques semaines. Maelys soupire et sert Cassiopée fort contre elle, avant de reculer un peu.

« Je sais, merci. » Elle écoute la proposition de son amie, enfin plutôt la promesse malicieuse. « Non, ça ne réglera rien de lui faire du mal, même si elle le mérite... » Elle prend une grande inspiration. « On va lui tendre un piège. »

Un sourire vient s'élargir sur ses lèvres et une lueur démente s'allume dans ses yeux. Finalement, la vengeance est un bon remède !
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Sam 21 Fév - 0:49

Cassiopée est prête à tout, elle vas aider son amie car elle sait que Mae à besoin de soutient, car elle sait ce que c'est que de ne pas avoir sa sœur, elle a vécut ça sur l'échafaud, même si c'était un peu différent Calysa ne l'a pas frapper mais toute de même, elle ne veut pas que Mae soit triste alors oui, elle vas l'aider même si elle est mal, même si elle est malade prête à vomir et même si elle craint de retourner sur l'échafaud, elle ne diras rien et elle suivras Maelys. Elle la sert un peu plus fort, son amie celle qui la comprend le mieux, elle espère ne jamais la perdre, Maelys est aussi importante que Calysa dans la vie de Cassie, toutes les deux elles sont la seules choses qui la retiennent, qui l’empêche de sombrer comme un tas d'autre enfants ici. Elle sert son amie contre elle, ne me quitte pas Maelys, ne me lâche pas, on sortiras de cette galère ensemble, comme toujours, ce n'est pas discutable.

Elle sent son amie qui la sert aussi, assez fort pour que Cassis le sente mais elle ne peut rien dire. Elle entends son amie qui la remercie et elle dit que ce n'est rien, c'est normal même car c'est ça entre amies, on se soutient dans tout, même les galères. Elle sourit alors que Maelys lui dit que lui faire du mal ne sert à rien, c'est vrai. Frapper la sœur de son amie lui ferait peut être du bien mais ça ne réglerais pas le conflit, ça ne jetterais que de l'huile sur le feu. Elle soupire encore, elle feras comme elle le veut. Maelys propose de tendre un piège à Alice, Cassiopée se demande ce qu'elle compte faire mais elle ne veut rien dire. Elle sourit alors pour montrer qu'elle vas la suivre, elle vas faire comme Maelys l'entends.

Elle se défait enfin de son étreinte avant de la regarder, l'obscurité du couloir n'est pas le plus pratique mais on fait avec. Elle regarde Maelys d'un air malicieux, elle a envie de jouer, faire des bêtises, être une gamine comme une autre qui fait des bêtises. Elle lui demande alors :
- « Tu veut faire quoi comme genre de piège ? »
Elle est de nouveau attentive car elle sait que les idées de Maelys sont toujours plus inventives les unes que les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Ven 27 Fév - 20:27

Maelys n'aurait jamais cru pouvoir dire ça un jour, elle ne va pas faire de mal à Alice mais elle va l'embêter, ça ça va être drôle. Elle sourit, malicieuse, se rendant soudain compte qu'elle n'a aucune idée de ce qu'elle va faire à sa sœur. Elle secoue doucement la tête et baisse les yeux sans pour autant renoncer à son idée, s'activant à trouver ne serait-ce que l'ébauche d'une petite idée. Elle plisse les yeux et relève la tête pour regarder Cassiopée, elle reste ainsi, silencieuse, durant plusieurs secondes avant d'ouvrir la bouche pour lâcher, résignée :

« Ça c'est toi qui va me le dire, Cassie, t'es une spécialiste ! »

Il y a des tas de choses qu'elles pourraient entreprendre pour sauver l'honneur de Mae, mais c'est justement le problème. La fillette ne parvient pas à choisir car tout lui semble une bonne idée, et, par-dessus tout, elle se demande si Alice devinera la supercherie avant qu'elles aient pu tenter quoi que ce soit. Maelys soupire, c'est plus compliqué qu'elle ne l'avait d'abord pensé. Elle aimerait croire que tout est facile, qu'il suffit de claquer des doigts pour obtenir ce que l'on veut aussi rapidement qu'on a respiré... Mais non la vie n'est pas comme ça ; rien ne l'arrête. Elle est faite de hauts et de bas sans même qu'on ne s'en rende compte.

« On devrait faire dans la subtilité pour une fois... Tu en dis quoi, toi ? »

La subtilité ce n'est certainement pas le fort des deux fillettes, mais il faudra faire un effort cette fois. Maelys se sent pressée, impatiente, et puis les idées arrivent par centaine sans qu'elle ne parvienne encore une fois à se décider. Elle se mord la lèvre, soucieuse, se demandant quel genre de piège pourrait être assez important sans qu'un adulte s'en rende forcément compte...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Sam 14 Mar - 22:53

Cassiopée vas mieux, son mal de ventre est passé, elle ne souffre plus de l'overdose de bonbon et c'est sûrement car Maelys à besoin d'elle. Elle regarde son amie, ici l'amitié c'est sûrement ce qui compte le plus, car on a que ça, ou presque, alors oui, Cassis vas aider Mae car entre elle c'est à la vie à la mort, c'est comme ça. Elle sourit à Maelys et la lâche doucement. Elle se demande si Maelys à des idées, car elle même en a plein, elle fourmille d'idée, toujours, elle a de l'imagination à revendre et l'utiliser pour faire des bêtises semble être la meilleure des idées. Mais c'est Mae qui joue alors Cassis attend que cette dernière prenne la parole et choisisse, ça ne serait que justice après tout.

Pourtant Mae repousse le choix vers Cassis, la petite grecque sourit doucement car elle a plein d'idée et elle ne sait pas par où commencer, Alice doit payer pour ce qu'elle a fait à Maelys, peut importe qu'elle soit sa sœur, on ne fait pas de mal à Mae, c'est interdit . Cassis se redresse et cherche, la bonne punition, ce qui feras qu'Alice souffre vraiment et soit brisé comme elle a défiguré Mae. Sio soupire et se mordille la lèvre avant de murmurer :
- « T'a raison, subtilité ! »
Elle sourit et ouvre son sac plein de bouffe avant de donner une barre de céréales à Maelys et croquer elle même dans l'une d'elle.
- « Si on lui faisait croire un truc ? Genre une fausse lettre d'amour ? On lui donne un rendez vous et y'aura personne ! »

Cassiopée n'est pas certaine que ce soit un superbe plan mais elle n'en a pas d'autre, car la subtilité n'est pas son fort à Cassis, elle préfère encore bombarder les gens avec de l'encre ou inonder le bâtiment, mais faire dans le subtile, loin de là. Elle finit sa barre de céréales :
- « Alors ? Pas terrible mais c'est dur d'être subtile ! »
Elle sourit de plus belle et attend la réponse de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Sam 28 Mar - 13:15

Maelys trouve ça cool de prépare des trucs vils avec sa meilleure amie, surtout si c'est pour se venger de sa sœur. Elle aime bien quand Cassiopée la suit comme ça, elle se sent un peu puissance, même si ça lui rappelle les raisons de la rancœur d'Alice. Elle soupire et baisse un peu les yeux, elle devrait arrêter de faire sa chef, juste pour un temps au moins, histoire de déterminer ce qui ne va pas chez elle, mais les yeux malicieux de Cassie, et surtout sa réponse, l'excitent un peu plus et elle retrouve sa joie. Agitée, le cerveau bouillonnant, Mae met quelques secondes avant de répondre, un léger sourire aux lèvres.

« On a qu'à faire un mix de nos idées ! On lui pose un lapin, et on s'arrange pour qu'elle se prenne un seau d'eau à son arrivée sur les lieux... »

La fillette ricane. Non seulement la grimace d'Alice serait très drôle à regarder, mais en plus elle tiendrait sa petite vengeance. En revanche, le pire, ce serait les représailles. Mais elle n'a pas envie d'y penser alors elle tourne la tête vers Cassie, attendant son assentiment. Elle s'humecte les lèvres, se frotte les mains, prête à se transformer en véritable petit démon pour mettre son plan à l’œuvre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Ven 3 Avr - 17:41


Cassiopée sourit à son amie, car elle vas de nouveau très bien et qu'elle n'a plus qu'une seule envie, faire des bêtises, mettre à mal Alice, car cette dernière à blessé son amie alors Alice mérite de souffrir, c'est ainsi, quand on est jeune c'est plutôt simple, trompe moi une fois honte sur toi, trompe ma meilleure amie et je te pourrit la vie. Elle regarde Maelys en souriant et elle attend qu son amie approuve son idée, ou pas d'ailleurs. Elle remet son sac sur ses épaules, en tout premier il faut qu'elle puisse aller cacher le butin de Cassie dans le dortoir, car autant de bouffe, c'est rare, très rare même. Elle soupire et sourit à l'idée de son amie, un bon seau d'eau dans la figure n'a jamais fait de mal à personne.

La petite grecque sourit donc et prend la main de son amie pour l’entraîner hors du passage après avoir tendu l'oreille quelques secondes, histoire d'être sure de ne pas se faire prendre. Elle prend la main de Mae et l’attire vers le dortoir. Il est vide, elle laisse tout choir sur son lit puis ouvre son placer et planque la nourriture. Elle prend un paquet de gâteau et le tend à sa meilleure amie :
- « Tient garde le, c'est pour toi ! »
Elle surit pour lui montrer que ce n'est pas une proposition. Elle ferme son placard à clé et fourre la clé dans sa poche avant de lui demander :
- « Quand ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Mar 7 Avr - 21:40

L'eau au moins ça réveille. Une lueur brille dans les yeux de Mae, faire du mal aux autres ce n'est pas ce qu'elle préfère, mais Alice le mérite, elle comprendra peut-être la leçon. Même s'il faudrait faire plus que ça pour venger complètement Mae, elle se sent encore souillée, malgré la disparition des récents bleus sur son visage. Elle grimace à ce souvenir, Alice la frappant plus fort que jamais, Mae ne protestant pas, jamais, sans se libérer ni rien faire. En fait ce n'était même pas courageux, mais lâche, tellement lâche. Les flashs reviennent par dizaine, chaque scène de ce jour-là, ce jour marqué dans le calendrier, que Mae déteste et réfute. Elle secoue doucement la tête pour sortir de ses pensées, puis suit Cassiopée hors du passage, jusque dans le dortoir en fait. Elle regarde son amie qui range la nourriture dans son placard, le ferme à clé, et lui tend un paquet de gâteau. Mae reste d'abord immobile, surprise, avant de prendre l'objet et de remercier Cassie d'un sourire. Elle range la boîte sous son oreiller, veille à ce qu'il ne fasse pas de bosse sous le coussin, puis se retourne vers la fillette.

« Maintenant ? »

Elle a tellement envie de mettre son plan à exécution, ça l'amuse énormément, et puis Alice le mérite franchement. Mais il ne reste plus qu'à la trouver, ce qui ne va pas s'avérer facile, mais bon Mae va faire de son mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Lun 13 Avr - 22:25

Cassiopée était de bonne humeur à présent, elle était prête à faire des bêtises et a faire peur à Alice, à lui faire comprendre qu'on ne touchait pas à Maëlys sans conséquence, elle se moquait bien que cette dernière soit sa jumelle, Alice n'avais pas le droit de lui faire de mal, un point c'est tout. Elle soupire et se laisse tomber sur son lit, elle sautille doucement en souriant. Elle regarde son amie qui lui sourit puis qui range les gâteaux. Elle sourit, elle aime partager son butin avec ses amies, car elle sait bien ce que c'est la faim et elle ne peut pas laisser ceux qui compte ressentir ça.

Mae lui demande si elle est prête à agir de suite, le sourire revient encore plus sur le visage de Cassis, oui elle est prête, toujours pour ce genre de connerie. Elle se lève d'un bond et hoche la tête avant de rire d'un rire qui fait vraiment petit démon, ce qu'elle est au fond. Elle regarde Maelys et hoche la tête avant de répondre :
- « Carrément !
Elle bondit de son lit et sautille sur place avant de s’approcher de Maelys, il ne reste plus qu'a traquer la proie et même si l'orphelinat est grand il n'y a aucun doute qu'elles la trouveront, même si elles doivent passer tous le reste de leur après-midi, Cassis vas traquer Alice comme un lion traque sa proie avec acharnement, mais elle vas la trouver, c'est sur, pour Mae, car celle ci le mérite. Elle regarde son amie avant de demander :
- « A ton avis, elle est où ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   Sam 25 Avr - 11:08

Mae réfléchit. Où sa sœur pourrait-elle bien être ? Dans les dortoirs, peut-être pas. Sûrement dans les jardins, ou quelque part par-là. De toute façon il suffit d'aller chercher. Le réfectoire, oublions. Le grenier, pourquoi pas ? Alice n'aime pas trop les choses illégales, mais quand il faut y aller, elle y va. Maelys soupire et se tourne vers Cassie. Elle adorerait avoir un long plan bien défini, agir étapes par étapes, comme pour un cambriolage, mais elles n'ont pas le temps, et puis l'appel de la vengeance est le plus fort. La fillette hausse les épaules en songeant déjà à l'endroit où elles trouveront un seau à renverser sur Alice, et attrape la main de sa meilleure amie pour s'enfuir des dortoirs. Elles la trouverons, et elles se vengeront.

RP FINI
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La fille de l'eau [Cassiopée]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La fille de l'eau [Cassiopée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ♥ Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Les relations père/fille
» Relooker sa fille en 10 leçons [PV Corann]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-