Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 y'a nous et y'a eux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: y'a nous et y'a eux   Ven 24 Juin - 0:42

ce qu'il s'est passé:
 

Ce n'est pas vraiment ce a quoi s'attendait Mark. Certes, la réponse d'Emilia est loin d'être chaleureuse, mais il s'attendait, il espérait même, une réaction violente, une insulte, ou un long silence gêné. Elle ne se rend tellement pas compte de ce qu'il a fait, même aujourd'hui, et cela le peine qu'elle ait si peur de lui. Est-ce qu'elle se sent réellement coupable ou est ce une illusion ? Mark a toujours lu en Emilia comme en un livre ouvert, et ses yeux disent qu'elle est effrayée, coupable, heureuse, tout ça a la fois. Comment peut elle être heureuse de voir un homme pareil ? Un instant, Mark s'apprête a faire demi tour et a s'en aller, se disant qu'il a déjà fait trop de dégats. Il n'est pas rachetable. il ne sait même pas ce qu'il fait ici, alors il met un moment a prendre la parole. « Je ne saurais pas répondre a cette question... » Il n'ose toujours pas s'asseoir, de peur qu'Emilia ne le prenne comme un geste de familiarité, et se fasse a sa présence. Lui même n'en revient pas de la voir en face de lui, aussi belle et rayonnante qu'il ne l'a jamais vue dans ses bras. Et aussitôt il sent la culpabilité monter, celle de ne pas l'avoir rendue heureuse alors qu'elle était a lui, celle d'avoir été un monstre, d'avoir été la source de ses peines au lieu d'être celui qui l'en protégerait. Durant les années de leur mariage, Mark s'était toujours demandé comment les femmes de ses amis pouvaient être si extraverties, si épanouies, alors qu'Emilia semblait mal dans sa peau. Maintenant il comprend et il ne veut plus jamais lui faire de mal, plus jamais s'énerver contre elle sans raison. Mark veut changer, parce qu'il se déteste, il se supporte pas lui même et il a besoin qu'elle lui pardonne pour avancer. Mais au grand jamais il ne s'attendait a lire autant de joie dans ses yeux. C'est même au dela de la joie, c'est de l'amour. Emilia l'aime encore, et Mark se rend compte durant la même seconde que jamais elle ne l'acceptera de nouveau dans sa vie. Parce que parfois les gens ont beau s'aimer, c'est aussi en s'aimant qu'ils ne se supportent plus et que leurs chemins se séparent. Le brun soupire et la regarde encore un peu. Il finit par demander : « Ou est Nils ? Je ne veux pas qu'il me voie... pour le moment. » Il la regarde longtemps dans les yeux pour lui faire comprendre qu'il est bien déterminé a partager la garde de l'enfant, mais il sait que cela prendra du temps avant qu'Emilia lui fasse confiance. Il ne veut pas non plus revoir son fils aujourd'hui alors que durant deux ans, il a été privé de père, alors il espère qu'Emilia va comprendre. Et qu'ils pourront avoir une petite discussion, mettre les choses au clair. S'excuser. Mais au fond de lui Mark sait que jamais rien au monde ne pourra excuser ce qu'il a fait. Rien n'expliquera jamais les coups, ne justifiera les humiliations a répétition. Pas même l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 32 ans
Avatar : Mia Wasikowska
DC : Violet Davis
Statut : divorcée et maman
Messages : 96
Points : 1
Localisation : Au camp de la ferme
Emploi/loisirs : s'occuper des enfants des autres

Moi
Je suis:
Je vis:
J'aime:
avatar
Membre
Emilia Evans
MessageSujet: Re: y'a nous et y'a eux   Lun 22 Aoû - 15:14

Y'a nous et y'a eux •
Emilia & Mark
Elle senti ses muscles se crisper une nouvelle fois lorsque la voix grave de Mark retentis a nouveau. Elle se surprit a penser qu'elle était beaucoup plus sensuelle que dans ses souvenirs, et se sentit rougir. Elle se détestait pour avoir, au fond d'elle même, encore de l'amour pour cet homme qui avait décrit sa vie. Elle risquait celle de son petit en restant auprès de lui, et ça, elle ne le voulait pas, pas même pour tous les trésors du monde. Elle avait déjà gâchés les premières années de sa vie, elle ne voulait pas tout ruiner. Elle serra les dents. Elle voyait bien qu'il était mal a l'aise, au moins autant qu'elle, mais la, Emilia dominait la scène. Il suffisait qu'elle crie, et les gardes rappliqueraient pour embarquer le brun. Elle ne lui proposerai pas de s’asseoir, ni de s'éloigner des autres femmes avec qui elle partageait son repas quelques secondes auparavant et qui étaient figées, observant la scène avec un mélange de méfiance et de curiosité. Elle croisa les bras sur sa poitrine, crispée. Aujourd'hui, elle a changé. Elle s'était renfoncée, avait retrouvé sa soeur, et vivait dans une communauté agréable. Elle se savait plus forte. Mais ces yeux bleus, qu'elle connaissait si bien, remplis de remords, firent fondre son coeur, et elle se détestait pour ça. Elle se sentait faible. Elle le toisa, de haut en bas. Lui, il avait vieillit. Ses yeux étaient moins vifs qu'avant, plus ternes. Ses épaules, plus recourbées. Il avait l'air d'avoir vraiment souffert, et elle ressentit soudain une certaine satisfaction coupable. Tu vois, ce que ça fait. Non, tu ne vois pas, et tu ne verras jamais.
Elle se tendit une nouvelle fois en l'entendant prononcer le nom de leur enfant. La phrase de Mark, bien qu'il ne veuille pas voir Nils maintenant, se terminait avec une note menaçante qui la fit frissonner. Ces mots, pour le moment, avait une détermination froide, comme si il était prêt a tout pour obtenir ce qu'il voulait, qui lui rappelait sa façon de parler de quand ils étaient encore ensemble. Il n'avait donc pas changé. Elle eut un tic de dégoût.
Jamais elle ne le lui laisserai. Jamais. Bien sûr, ça serait compliqué, l'enfant voudrait son papa, mais Emilia ne partagerai jamais son petit blond avec l'homme qui les a autant blessés. Vivre sans père n'est acceptable pour personne, mais vivre avec un père violent est bien pire.
Elle dit a voix basse, les dents serrées. Le ton qu'il avait employé l'avait mise en colère. En une demi seconde, l'amour qu'elle avait coupablement ressenti s'était métamorphosé en rage.
"Jamais tu ne reveras Nils. Jamais, tu m'entends. Tu lui as assez fait de mal."
C'est a cet instant qu'elle sut que leur idylle du début ne serait jamais retrouvée. Trop de choses s'étaient passées. Trop de gestes et de mots avaient étés perdus. Et elle culpabilisait d'avoir laissé son enfant dans cette histoire de fous.

_________________
And she ran away
The day you'll come to life you'll realize, expanding force to life where you belong, and in the winter cold, with opened eyes you'll find the strength to fight and stand upright

VOTER • VOTER • VOTER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

y'a nous et y'a eux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-