Forum RPG. 1994. L'île est détruite mais la vie doit poursuivre son cours. Bartholomew Moor reprend l'île en main pour le meilleur ou pour le pire ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 dans ce monde c'est dur de naître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité
MessageSujet: dans ce monde c'est dur de naître   Dim 17 Avr - 20:44

C'est un jour comme un autre et tout porte a croire que rien ne se passera d'extraordinaire aujourd'hui. Mae se rend aux toilettes, il est un peu plus de midi et il va falloir aller manger. Il n'y a personne dans les autres cabines et la gamine se dépêche, mais au moment de se laver les mains, la fenêtre claque d'un coup, ouverte par un coup de vent. Elle se lève sur la pointe des pieds pour la refermer, mais une bourrasque la fait basculer en arrière et elle se prend une rafale glaciale en pleine tête. Dehors le bruit augmente rapidement, comme une immense tempête mais ça ne doit être que passager, c'est obligé. De longues colonnes de terres et de sable se soulèvent dehors, elle entend alors des cris dans la cour, des silhouettes qui courent et qui tombent, qui disparaissent aussi, loin, très loin et très vite aussi, comme aspirés par le vent. C'est même plus un vent mais un cyclone, Mae prend peur, est ce que l'orphelinat va s'écrouler ? Elle le sent qui commence a trembler sur ses fondations, le vent siffle contre les murs, fait vibrer les pierres et elle panique, elle cherche quelqu'un dans le couloir et elle entend du bruit dans les toilettes des garçons, elle ouvre la porte et découvre un garçon la aussi, affolé et regardant dehors. Elle s'approche presque en larmes, oublient qu'elle ne parle jamais d'habitude et lui crie pour couvrir le vacarme : « QU'EST CE QU'ON FAIT ? ON VA TOUS MOURIR » Sans parvenir a calmer sa respiration et ses battements de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 12 bientôt 13
Avatar : Yun Chan Yeong
DC : Björn et les bridés
Statut : Juis libre. Moi.
Messages : 105
Points : 7
Date de naissance : 31/12/1972
Age : 44
Localisation : nul part
Emploi/loisirs : rien
Humeur : mauvaise
avatar
Ruban vert
Akihira Gotô
MessageSujet: Re: dans ce monde c'est dur de naître   Lun 18 Avr - 19:00

J’écoutais la prof d’une oreille, regardant la pluie tomber sur la vitre. Qu’est-ce que le cours passait lentement. Alors que je pourrais me trouver dehors à faire une partie de basket, être sous la pluie ne me dérange pas, mais je me trouve le cul collé sur une chaise dans une salle de cours à écouter une leçon ennuyeuse à mourir. Je regarde mes camarades. Certains sont plongés dans les paroles du prof. Je me demande toujours comment ils arrivent à être attentifs deux secondes à ça. La sonnerie retentissant j’étais déjà dehors de la salle. Je descendis les escaliers et me dirigea vers les W.C du rez de chaussé. Dans c’est dans ces WC que seulement une minorité de gars vont.
C’est alors que le vent fit murmurer les murs. Je me dirigeai vers la fenêtre, et la vit, un grand tourbillon qui avançait dangereusement. Je m'éloigna de la fenêtre. Le sol de mit rapidement à trembler également. Je me retourne brusquement en entendant une voix. Je regarda la fille. C’était une vert qui avait l'air paniquée. Eh bien il y avait de quoi. Tout autour de nous vibraient de plus en plus fort et un bruit peu rassurant s’amplifiait. Je la prit par la main la faisant s’accroupir à côté de moi sous un plan en bois et carrelé. «NON ON VA PAS CREVER ! COUVRE TOI LA NUQUE AVEC TES MAINS ET CALME TOI ! »
Je n’avais jamais pratiqué en temps réel de résister à une tornade. Les tsunamis et les tremblements de terres sont plus fréquents... mais pas moins ravageurs. Et puis j’avais assisté à des leçons de comportements avec simulation. C’était les seuls cours me distrayant donc les seuls où je suis bon.
Je nous couvre de ma veste d'uniforme et rentra la tête sous le meuble regardant la fenêtre.
« MET TA VESTE SUR TA TÊTE ! ON SORTIRA QUAND ÇA SE SERA CALMÉ ! GÉNÉRALEMENT ÇA NE DÛR PAS SUPER LONGTEMPS »

_________________
N'oublie jamais ton passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: dans ce monde c'est dur de naître   Mar 26 Avr - 18:44

Mae respire avec difficulté, elle ne doit pas se laisser aller a une peur panique, c'est peut être juste passager. Mais pour le moment l'orphelinat tremble sur ses fondations et elle entend des cris dans les couloirs, comme si non seulement le vent faisait vibrer le bâtiment, mais aussi les pas des enfants qui résonnent de partout et le rendent encore plus fragile. Mae essaie de calmer son souffle, elle va pas crever, c'est le gamin qui lui a dit, alors elle le laisse l'entraîner sous les lavabos, elle plaque ses mains sur sa nuque, et elle se répète « jveux pas mourir jveux pas mourir » en rond dans sa tête, et d'un coup elle relève les yeux, regarde autour d'elle, comme éclairée d'une idée complètement conne. Est ce qu'elle veut vraiment pas mourir ? Est ce qu'elle veut vraiment continuer a vivre un cauchemar avec le manque d'Alice en elle ? C'est ce qu'elle veut ? Elle hésite, fixe la fenêtre, elle est déjà ouverte, elle a juste a sauter, a s'agripper au rebord et elle passera limite dehors, aspirée par le cyclone. Puis elle regarde le garçon, il n'a pas l'air aussi paniqué qu'elle mais il ouvre grand les yeux, sous son lavabo. Si elle s'enfuit, si elle disparaît et meurt dans la tempête, il va peut être le vivre mal, se sentir responsable. Alors c'est la demi seconde d'hésitation de trop, elle se ravise, enlève sa veste et la met sur sa tête pour imiter le gamin. Tandis que le sol tremble, que le vent et le bruit ne se calment pas, elle se prend a le fixer quelques minutes, elle le reconnaît mais comme tous les autres enfants de sa classe, elle a oublié son nom. L'attention de Mae est détournée par un gros bruit a quelques centimètres, elle pousse un grand cri et se rapproche du mur, s'écrasant sous le lavabo. Un robinet vient de se décrocher et de tomber a terre, dieu sait comment, et de l'eau commence a gicler tout autour d'elle, trempant ses genoux et le bout de sa jupe. Elle se recroqueville, des larmes commençant a couler sur ses joues, elle veut pas mourir noyée, ni dans cette tempête, non elle veut pas mourir, ça paraît fou mais elle veut pas rejoindre Alice du moins pas de suite. « S'il te plait.. Dis moi que ça va aller, qu'on est pas foutu.. » Elle regarde le gosse avec attention et panique, en ce moment c'est tout ce qui lui reste et peut être ce qui lui restera pour se souvenir de la façon dont elle a survécu. Une lueur de gratitude luit dans les yeux de Mae, mais elle a peur, elle est terrorisée même, alors elle ferme les yeux, pour laisser passer cet instant horrible, avec le vent qui souffle en fond, les hurlements dehors, et l'eau qui trempe ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 12 bientôt 13
Avatar : Yun Chan Yeong
DC : Björn et les bridés
Statut : Juis libre. Moi.
Messages : 105
Points : 7
Date de naissance : 31/12/1972
Age : 44
Localisation : nul part
Emploi/loisirs : rien
Humeur : mauvaise
avatar
Ruban vert
Akihira Gotô
MessageSujet: Re: dans ce monde c'est dur de naître   Mer 27 Avr - 14:50

Tout tourbillonne dehors. La fenêtre ouverte laisse entrevoir la colère des éléments. Mon regard est perdu dans ce spectacle. C’est peut-être être étrange, mais j’éprouve actuellement une admiration à ce phénomène. Il m’attire. Tant de puissance, jusqu’à faire trembler les plus puissants. Tant de liberté, tel un peuple de révoltant contre sons souverain. Tout en est fascinant, terrifiant. Mais, moi, quoi qu’intimidé, je me sens calme. Ce vent, cette tempête me redonne mon calme. En même temps je l’envie énormément. Elle a toute les qualités que j’aurais besoin pour me venger. Oui aller en Corée tel une tornade, renverser cette villa luxueuse à en vomir, terroriser ses habitants. Pour les voir ensuite à mes pieds, faibles, implorant, me suppliant de les épargner. Ah ! Quelle satisfaction ce serait. De les renvoyer de la où ils viennent. Leurs faire endurer ce que j’ai enduré moi-même pendant ces années alors que eux de tournaient les pouces au chaud sans problèmes hors mi de savoir quels vêtements ils allaient porter. Je me les imaginais, durant plusieurs minutes, le regard dehors. Cela m’attirait, mais je me ressaisi en sentant à nouveau la présence à côté de moi. Je la regarde, non je ne vais pas là laisser seule ici. La gamine me fixe plusieurs minutes. Je lui rends son attention. Puis un bruit violent me fait sursauter. Un robinet vient de se crasher. À nos pieds une flaque grandissante de forme. Intentionnellement je prends la main de ma camarade têt la serre pour lui transmettre du calme, tout en me recroquevillant sur moi-même contre le mur. Je n’étais pas vraiment moi-même, l’attirance que j’avais pour ce vent et la situation faisait que mes membres agissaient tout seul, comme animés. Je croise le regarde de la fille lorsque le son de sa voix se fait entendre. Je la regarde plusieurs minutes. Ses regards apeurés et ses larmes me touche inhabituellement. Il me montre une nature humaine sans aucun voile pour cacher ses faiblesses. Une des beautés des hommes c’est d’avoir des sentiments, hors certaines personnes de croyants forts les caches honteusement. Ces gens, je les méprise. Mais son regard enveloppe mon être de honte. J’ai honte de n’être papas inquiet. Honte de vouloir profondément, sincèrement la mort de personnes. Pourtant je n’ai jamais eu honte de cette envie. C’est la première fois. Je la regarde fixement. « Ça va aller. On n’est pas foutu. » Je lui dis ces mots et ne rajoutai rien. Mon regard passa à nouveau à la fenêtre. La tornade n’avait pas encore diminué et calmé sa colère. Je la regarde à nouveau, la fille. « Attends encore un peu. Elle est encore là. Reste ici ça va passer »

_________________
N'oublie jamais ton passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: dans ce monde c'est dur de naître   Sam 30 Avr - 16:56

Le gamin a l'air fasciné par les éléments mais Mae ne dit rien, elle est trop terrifiée pour faire autre chose que mettre sa veste sur sa tête et s'éloigner le plus possible de la flaque d'eau. Mais le petit garçon semble voir sa panique et il se reprend, lui assurant qu'ils ne sont pas foutus et qu'il faut juste attendre la fin de tout ça. Mae n'y croit pas trop, elle veut pas attendre, elle, elle sait que ça va durer longtemps alors elle a envie de faire quelque chose, de se bouger. Elle aimerait aider les élèves par exemple, les amener ici, les cacher sous des tables au lieu de les entendre crier et courir partout. Mae ferme les yeux, c'est la même impuissance que lorsqu'Alice est morte, elle peut rien faire mais elle est la quand même, elle doit subir le temps qui passe, sans pouvoir rien, absolument rien faire. Elle regarde alors le garçon, lui sourit un peu et se rapproche encore un peu du mur, ce qui ne sert a rien vu que le niveau de l'eau ne fait qu'augmenter. « Je peux savoir comment tu t'appelles, avant qu'on meure ? Comme ça si on finit au ciel, je ferais en sorte de t'y retrouver. Même si je suis sure que ça marche pas comme ça. » Mae baisse les yeux, elle n'a jamais autant parlé depuis la mort de sa sœur. Elle pense a elle, mais elle se dit que c'est pas plus mal. Si elle doit mourir, elle sera morte en bonne compagnie au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Âge du personnage : 12 bientôt 13
Avatar : Yun Chan Yeong
DC : Björn et les bridés
Statut : Juis libre. Moi.
Messages : 105
Points : 7
Date de naissance : 31/12/1972
Age : 44
Localisation : nul part
Emploi/loisirs : rien
Humeur : mauvaise
avatar
Ruban vert
Akihira Gotô
MessageSujet: Re: dans ce monde c'est dur de naître   Lun 2 Mai - 18:48

Aki voit la fille se recroqueviller sur elle-même puis fermer les yeux comme pour se cacher de quelque sentiment en elle. Lorsqu’elle le regarde en souriant Akihira lui sourit avec assurance. «Avant je voudrais que ce soit bien claire dans ta tête. On va pas crever. Akihira, souviens toi en quand tu diras qu’es tu as survécu ! » Akihira détendait son esprits à sa façon, voulant également distraire la petite fille ne serait-ce un instant. Il lui sourit « et toi ? Quel est ton nom ? » Kira hésita puis demanda voulant occuper positivement l’esprit de la fille. « Tu n’es pas seule ici non ? Vous êtes deux, je me trompe pas ? » Le garçon de souvenait d’elles, oui, dès que des doubles dz sang passait dans son champ de vison, il se rappelait les très lointain souvenir avec le sien. Cela lui faisait du bien sûr le coup, il se rappeler combien ils avaient été heureux tout les deux. A deux. Mais bien vite son esprit s’assombrissait. Pensant à cette soirée, à cet abandon. Il ne lui pardonnerait jamais. Akihira regarda l’eau montant dangereusement à leurs pieds. Il regarda la fille de leva en tenant sa main. « On va s’en sortir. » il se dirigea vers la porte mais dans un écroulement du plafond, la sorti fut bouchée. Il réfléchit quelques minutes puis il se tourna vers la gamine. Il l’a poussa doucement vers leur planque initiale. Il lui sourit. « Je te jure qu’on va sortir de cette pièce vivants ! » il retira sa veste en s'approchant du tuyau laissé vide par le robinet. Évitant le jet d’eau, il enfonça une brosse à chiote dans le trou puis le bourra de sa veste de façon que l’eau ne sorte plus. Puis il se mit à enlever le plus possible d'eau avec sa chaussure dans le lavabo.

_________________
N'oublie jamais ton passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité
MessageSujet: Re: dans ce monde c'est dur de naître   Dim 15 Mai - 20:06

Mae aime bien son nom, a Akihira, même si dans deux heures elle ne s'en souviendra plus. Ça ne lui importera plus de savoir qui l'aura sauvée, aidée. Elle restera seule. A part. Parler au garçon ne la fera pas changer d'avis : elle pleurera a jamais la mort de sa sœur, elle restera a jamais la « pauvre petite qui a beaucoup souffert ». Mais c'est la vérité, elle souffre, et rien, pas même Akihira, ne la sortira de ce merdier. Cette tempête l'aide juste a penser a autre chose. Mais lorsqu'il évoque lui même sa jumelle, Mae met un peu de temps a comprendre. Puis ça lui brise le cœur, comme si on la déchirait en deux, comme si le fait qu'une personne extérieure parle de sa sœur, ça rendait son décès plus réel, plus percutant. Mae a du mal a respirer, elle cligne des yeux pour retenir ses larmes. La gorgée serrée, elle finit par lâcher « Oui, on était deux.. Mais j'ai pas envie d'en parler.. Akihira. » Mae regarde au plafond, les yeux luisants de larmes. Elle veut pas se laisser aller, encore moins ici, encore moins devant lui. Elle doit se montrer forte, non ? Et puis elle se rend compte, pourquoi elle se soucie tant de son image par rapport a Alice maintenant, alors qu'il y a une heure elle se moquait des regards qu'on lui portait ? Pourquoi ça lui fait tout bizarre d'avoir envie de pleurer devant le gamin ? Elle détourne les yeux, elle sait pas évidemment. Mae elle a jamais rien su, encore moins pourquoi Alice était plus la. Mais lorsque le garçon s'avance vers la porte et qu'un éboulement leur bloque la route, elle oublie immédiatement ses larmes et pousse un cri strident. Ils sont enfermés, ils vont bel et bien mourir. Mae retourne a sa cachette initiale tandis que le garçon bouche le trou du robinet. Au moins l'eau coule plus, mais ça va pas les empêcher de mourir. Il s'accroupit a ses côtés, lui assurant qu'ils allaient pas crever. « On peut plus sortir ! Le plafond va nous tomber dessus ! » Des larmes se mettent alors a couler sur les joues de Mae, elle craque, c'est pas de la tristesse pour Alice mais surtout des larmes de rage et d'impuissance, elle se recroqueville et se laisse aller, se balancant d'avant en arrière en ignorant l'eau sale qui jonche le sol. « Pourquoi je suis venue ici... Pourquoi on va mourir maintenant, pourquoi on a cette foutue tempête... » Et elle ose pas regarder Akihira, ignorant complètement ce qu'il fait, son jugement, juste pleurant a chaudes larmes parce qu'elle a vraiment une vie de merde.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: dans ce monde c'est dur de naître   

Revenir en haut Aller en bas
 

dans ce monde c'est dur de naître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Moor RPG :: Corbeille-